Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Transition énergétique: nucléaire de 75% à 50% en 2025?

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47341
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 457
Contact :

Message non lupar Christophe » 14/10/14, 19:08

L'analyse assez intéressante de Greenpeace: http://energie-climat.greenpeace.fr/une ... intentions
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47341
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 457
Contact :

Message non lupar Christophe » 14/10/14, 20:19

Lu sur un blog, à vérifier:

Le projet de loi sur la transition énergétique prévoit le prolongement de la durée de vie des 19 centrales nucléaires françaises au delà de l'âge limite de 40 ans. Y compris, peut-être, la centrale de Fessenheim...


On peut trouver le texte de loi intégral quelque part?
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 15/10/14, 11:18

En photovoltaïque, cela représente l'installation de 50 million de sites de 3kWc (20m2 actuellement ).
J'ai un doute sur mon calcul de tête...

De quoi sacrément relancer la filière et l'améliorer. :D
Diminution des pertes en ligne
Création d'une filière stockage
Création du Smart Grid

Bref, il y a de quoi faire... :mrgreen:

Au fait Google est dans la course, il vient de lancer un concours d'un million de dollars pour améliorer les onduleurs afin de les produire en très grande série de la taille d'un pc portable voire moins (0,66dm3 pour 3kW).
0 x
RégsB
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 67
Inscription : 26/04/14, 13:33

Message non lupar RégsB » 21/10/14, 08:12

Heeeeeu,

La seule solution techniquement réalisable serait de construire des centrales thermiques traditionnelles en remplacement :mrgreen:
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3570
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 308

Message non lupar moinsdewatt » 23/07/15, 12:31

La loi sur la transition énergétique définitivement adoptée au Parlement


http://www.lemonde.fr/energies/article/ ... 3054.html#


Alors :

S’y ajoute la réduction de la part du nucléaire dans le bouquet électrique à 50 % « à l’horizon 2025 », contre environ 75 % aujourd’hui. Un calendrier conforme à l’engagement du chef de l’Etat, contre lequel la droite a farouchement bataillé, les sénateurs souhaitant que la baisse du poids de l’atome soit visée « à terme », sans date butoir.
De même, la puissance totale du parc électronucléaire est plafonnée à son niveau actuel de 63,2 gigawatts (GW), afin de contraindre EDF à fermer, lors de la mise en service de l’EPR de Flamanville (Manche), des réacteurs de puissance équivalente. Les deux unités de Fessenheim (Haut-Rhin) sont en ligne de mire, même si elles ne sont pas citées. Le Sénat, lui, voulait porter le plafond à 64,85 GW, pour avoir le beurre et l’argent du beurre, c’est-à-dire les 58 réacteurs actuels et le nouvel EPR.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/energies/article/ ... OAjRGCG.99


L 'horizon n' est il pas quelque chose qui recule à mesure qu' on avance ?

Bon la maintenant il y a 45 GW de nucléaire d’après RTE.
Alors en juillet 2025 faudrait se passer de 15 GW (1/3 de 45) . Une paille.

Fermez la lumière , les 6000 MW d'éoliens offshore qui seront (on espère) installés à ce moment la ne suffiront pas.
0 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3570
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 308

Re:

Message non lupar moinsdewatt » 20/12/17, 21:54

Quelle place pour le renouvelable dans le mix énergétique en 2030 (en France) ?

Aurélie M'Bida Usine Nouvelle le 19/12/2017

En amont de la future Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), dont les débats ouvrent début 2018, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) publie des prévisions optimistes. La part du renouvelable pourrait atteindre 38% du mix énergétique en 2030.

Les objectifs de la loi Transition énergétique à l'horizon 2030 ? Atteignables pour le Syndicat des énergies renouvelables. Plus encore, ils pourraient être dépassés "à condition d'une volonté politique déterminée", affirme le SER lors d'une présentation de ses scénarios "pour construire le nouveau modèle énergétique français", mardi 19 décembre. Principaux enseignements du rapport du syndicat, les énergies renouvelables ont la capacité de couvrir une grande partie des besoins des Français d'ici à 2030 :

1/ 38% de la consommation finale de chaleur en France métropolitaine pourra être couverte par les ENR.

Ce chiffre rejoint exactement l'objectif fixé par la loi de 2015 à l'horizon 2030. Principal contributeur, la filière bois-énergie avec 31% dans la consommation finale de chaleur. Viennent ensuite plus modestement le biogaz (3%), la géothermie (2%), le solaire thermique résidentiel (2%) et le solaire thermique industriel (<0,1%).

Sur le bois-énergie, le SER recommande que le fond chaleur soit adapté aux objectifs de la loi de transition énergétique. En particulier, "le système d'échange européen (les ETS) doit être réformé", estime Jean-Louis Bal, le président du SER.

Image

2/ 54% de l'électricité produite pourra l'être à partir de renouvelables

La loi de Transition énergétique prévoit un objectif à 2030 de 40% d'énergies renouvelables dans la production d'électricité. Le SER présente ainsi un objectif très optimiste sur ce point. Plus de 50% d'électricité sera verte d'ici à 2030 selon l'organisation, avec une contribution majeure de l'hydroélectricité, à 16%, et l'éolien terrestre (16% également). Viennent ensuite le solaire photovoltaïque (9,7%) et l'éolien offshore (9%). Puis, avec une contribution plus modeste, le bois-énergie (1,5%), le biogaz (0,9%), les énergies marines (0,7%).

Image

3/ Le gaz renouvelable pourra couvrir jusqu'à 30% de la consommation de gaz en France

Le syndicat met l'accent sur cette filière à développer. 215 GWh de gaz renouvelables ont été produits en 2016. De 60 à 80 TWh sont immédiatement mobilisables en méthanisation, selon le SER, notamment via la prise en compte de gisements agricoles. Le syndicat propose de pérenniser le système actuel des tarifs d'achat, de mettre en place un mécanisme de soutien au biométhane non injecté et de permettre un développement accru de la méthanisation pour arriver à un objectif plus ambitieux de 90 TWh de gaz renouvelables produits en 2030, dans son scénario "haut" (40 TWh en scénario "bas").

4/ Le volume d'ENR dans les transports va (presque) doubler

Selon le SER, la part des biocarburants dans les transports devrait passer de 8,5% en 2016 à 15% en 2030. Une augmentation tendancielle liée au développement d'une mobilité propre dans le secteur des transports. Aujourd'hui, la majorité de l'incorporation d'énergies renouvelables dans les transports provient des biocarburants de première génération (90%), principale source de décarbonation du secteur des transports.

https://www.usinenouvelle.com/article/q ... 30.N629928

Bon, comme ça vient du syndicat des energies renouvelables, c'est forcément assez optimiste .......
Mais peut étre pas impossible avec beaucoup de volonté polotique.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3215
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 183
Contact :

Re: Transition énergétique: nucléaire de 75% à 50% en 2025?

Message non lupar izentrop » 24/12/17, 10:48

L'avenir nus dira si la montée en puissance du bois/énergie et du biogaz était une bonne idée ...
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 243
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 86

Re: Transition énergétique: nucléaire de 75% à 50% en 2025?

Message non lupar bardal » 24/12/17, 12:13

Oui, celle des bio-carburants aussi...

Attention de ne pas compter deux ou trois fois les mêmes sources, une fois pour obtenir chauffage et électricité, une autre fois pour des bio-carburants... La bio-masse a des limites physiques, et sur un tableau Excel, on met un peu ce que l'on veut...
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3215
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 183
Contact :

Re: Transition énergétique: nucléaire de 75% à 50% en 2025?

Message non lupar izentrop » 12/10/18, 18:29

Le scénario négaWatt : des hypothèses difficilement envisageables (Tribune) https://www.lemondedelenergie.com/negaw ... 018/10/02/
Ce scénario supposerait des efforts considérables dans les énergies renouvelables, en particulier l’éolien et le photovoltaïque qui connaitraient une croissance spectaculaire.

L’éolien devrait fournir 247 TWh en 2050 contre 24 TWh en 2017, dix fois plus donc ! Cela supposerait environ 20 000 éoliennes terrestres et 4 000 éoliennes maritimes, contre environ 7 000 terrestres et aucune en mer actuellement.

La puissance totale du parc installée devrait atteindre 77 GW contre 13 GW en 2017. La durée de vie de ces machines étant inférieure à 25 ans, il faudrait dans le futur tripler le rythme actuel d’installation (1.2 GW par an en moyenne ces 5 dernières années) rien que pour maintenir les 77 GW de puissance installée.

Le photovoltaïque devrait fournir chaque 147 TWh contre 9 TWh en 2017 ; la puissance du parc photovoltaïque devrait pour cela passer de 8 à 140 GW !

Sachant que l’on a installé 0.8 GW par an en moyenne ces 5 dernières années et que la durée de vie des panneaux ne dépasse pas 30 ans, il faudrait dans le futur un rythme d’installation 7 fois supérieur au rythme actuel rien que pour maintenir la puissance installée de 140 GW !
La suite n'est guère plus réaliste.
0 x
Cum hoc ergo propter hoc ... Autrement dit : Corrélation n'est pas causalité.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12957
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4398

Re: Transition énergétique: nucléaire de 75% à 50% en 2025?

Message non lupar Did67 » 12/10/18, 19:03

L'article dans sa globalité est une réflexion très intéressante.

La réflexion quant à savoir si le scénario Négawatts a, ne serait-ce que dans l'ordre de grandeur, l'ombre d'une petite chance de se réaliser en démocratie est très intéressante. La "démocratie" est sans doute une des raisons qui font qu'on ne fait que ... des lois (inappliquées) ou des "incantations" ("à l'horizon 2030 - sous-entendu quand je ne serais plus au pouvoir - on aura réduit de tant et tant..."). De à à basculer en faveur d'une dictature, il y a un pas qui me heurte.

En même temps, par une prise de conscience, on a une marge de manœuvre : nous avons réduit notre consommation électrique de 3 700 kwh/an à environ 2 500, sans vivre avec des bougies. Je ne pédale pas là, pour faire ce message (mais je le fais sur un portable, moins gourmand). Parallèlement, nous avons divisé la consommation de dérivés pétroliers par plus de 2, en supprimant le chauffage au fuel par des pellets et par une décroissance sévère de notre parc automobile (passage à une C1 au GPL, remplacée récemment, à 190 000 km où elle a rendu l'âme - enfin, devenue irréparable - par une Chevrolet Avéo GPL toujours). Hélas, mon activité de conférencier me fait de nouveau augmenter mes kilométrages (même si je fais les grosses distances en train).

Je ne pense pas être sur la trajectoire de Négawatts. Hélas.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités