Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Entre rêves et réalités d'Allemagne

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5953
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 321

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar sen-no-sen » 14/05/19, 13:42

izentrop a écrit :On n'avait vraiment pas besoin des éoliennes qui coûtent un bras en entretien, comme le fait justement remarquer, Janco :wink:


Gouverner c'est prévoir,et dans le cadre d'une déplétion énergétique, et a fortiori d'une "lutte" contre le RCA les ENR(principalement l’éolien) trouveront logiquement leurs place pour suppléer la demande croissante en électricité.
Le secteur nucléaire reste techniquement limité en terme d'implantation.En tant que machinerie thermique,les CNE demandent une proximité systématique avec des sources de refroidissement,les zones dédiées reste donc on ne peut plus réduites.
Il est certain que les engagements de réduire de 25% la part de nucléaire fonderont comme neige au soleil à mesure que l'on se rapproche du "Pic pétrolier".
Il est même fortement probable que la puissance nucléaire installé augmentent dans les prochaines décennie,mais pas non plus dans des proportion très significative,d’où le recours aux ENR et aux économies d'énergies.
Pour ce dernier point il n'est pas nécessaire d'attendre grand chose des uns et des autres,mais la crise se chargera de l'affaire! :)
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4124
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 284
Contact :

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar izentrop » 14/05/19, 13:50

sen-no-sen a écrit :Il est certain que les engagements de réduire de 25% la part de nucléaire fonderont comme neige au soleil à mesure que l'on se rapproche du "Pic pétrolier".
Sauf pour ce qui est en cours de démantèlement et que c'est 50%, le PPE. On sent bien, dans vos réaction une réticence persistante envers le nucléaire :P
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 387
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 134

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar bardal » 14/05/19, 14:10

Ahmed a écrit :
...nous ne disposons que de très peu de ressources fossiles...

Mais, pas de beaucoup plus d'uranium...

"C'est juste dans le cas d'une société hautement industrialisée...": remarque très pertinente, la centralisation affecte la résilience globale. De plus, la solution atomique est un piège en cas d'effondrement sociétal: il ne suffira pas d'afficher "le dernier sorti est prié de fermer la porte".


Arrêtons de nous faire peur, encore, avec pas grand-chose:

- "Mais, pas de beaucoup plus d'uranium"; si ! la France dispose actuellement de quoi satisfaire ses besoins en énergie pendant plus de 1000 ans, sans aucune importation ni extraction; quand ce stock sera épuisé, il restera l'uranium de la mer (plusieurs millions d'années de réserves)... La pénurie en métaux et autres produits minéraux interviendra bien avant... quant au stock biologique...

-" la centralisation affecte la résilience globale"; c'est ce qui reste à prouver, l'expérience montre plutôt l'inverse, et les "sociétés" primitives sont d'une fragilité extrême, et ne résistent pas à grand-chose...

- "il ne suffira pas d'afficher "le dernier sorti est prié de fermer la porte""; ben si, une centrale déchargée de son combustible, lui-même immergé en piscine, n'est guère dangereuse (mais il vaut mieux fermer la porte); c'est même une des solutions prônées par certains. Au bout de 4 ou 5 siècles, confiné sur un espace de 1 ou 2 hectares, cela n'émettra pas plus qu'un minerai d'uranium...

Sur le reste, je suis un peu sur la position de Sen-no-sen, il y a la place pour tout le monde, sauf les énergies carbonées; mais c'est vrai à l'échelle mondiale, pas seulement chez nous.
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2363
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 366

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar sicetaitsimple » 14/05/19, 14:48

izentrop a écrit :Vous oubliez qu'en France, on retraite les déchets.
Les REP n'exploitant que 0.7% de l'énergie de l'uranium, les EPR sont capable de fonctionner uniquement avec du MOX et du plutonium, en attendant la génération des surgénérateurs, on a de quoi voir venir de façon sécurisée, n'en déplaise à sortirdunucléaire ou greenpeace ... Je ne mets pas de majuscule, parce qu'ils n'en sont pas digne.

On n'avait vraiment pas besoin des éoliennes qui coûtent un bras en entretien, comme le fait justement remarquer, Janco :wink:


Je suis toujours un peu peiné quand un partisan du nucléaire ( j'en fait partie sans être un ayatollah) se met à raconter n'importe quoi....

Le retraitement en France, ça permet en gros d'économiser 20% des importations d'uranium naturel, il faudrait que je vérifie le chiffre exact mais c'est l'ordre de grandeur.. Ce n'est pas négligeable, certes, mais ça reste 20%. Ca a en revanche d'autres atouts, dont celui de commencer à payer pour nos déchets plutôt que de laisser le problème entier aux générations futures.
Ca pourrait augmenter un peu en utilisant plus de MOx et d'uranium de retraitement enrichi, il faudrait pour ça s'équiper de capacités complémentaires de traitement (fluoration/défluoration d''URT) et de fabrication de combustibles, mais bon, ça ne va pas aller aussi loin que ça. Les isotopes fissiles dans un combustible usé, c'est juste limité.

Les EPR sont capables de... mais l'EPR de Flamanville devrait démarrer à ma connaissance avec 100% UNE.

Oui alors après on peut attendre la génération des surgénérateurs....Ca doit être un thème majeur de discussion dans les repas de retraités du CEA, mais bon. Quel horizon "réaliste"? Et après combien de temps pour le déploiement d'une filière industrielle qui s'autoalimente?

PS: c'est quoi le problème du coût de maintenance des éoliennes? A minima en regard de celui du nucléaire?
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5953
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 321

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar sen-no-sen » 14/05/19, 15:19

izentrop a écrit :
sen-no-sen a écrit :Il est certain que les engagements de réduire de 25% la part de nucléaire fonderont comme neige au soleil à mesure que l'on se rapproche du "Pic pétrolier".
On sent bien, dans vos réaction une réticence persistante envers le nucléaire :P


Si tu veut tout savoir,la seule "réticence persistante" qui ne m'anime pas ,c'est celle envers les belles femmes! :lol:
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4124
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 284
Contact :

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar izentrop » 14/05/19, 15:25

sicetaitsimple a écrit :Je suis toujours un peu peiné quand un partisan du nucléaire ( j'en fait partie sans être un ayatollah) se met à raconter n'importe quoi...
Faudrait que tu précises ou j'ai raconté des bêtises, car les les 0.7 % et le MOX, ça vient de sources sures http://www.senat.fr/rap/o97-612/o97-61214.html#toc9
sicetaitsimple a écrit :PS: c'est quoi le problème du coût de maintenance des éoliennes? A minima en regard de celui du nucléaire?
Ben le fait de multiplier les équipes de maintenance et les interventions sur déplacement.
Je ne sais pas si tu as remarqué, c'est rare que toutes celles d'un parc tournent. J'ai déjà vu monter une grue, juste pour une intervention technique. Celles en mer sont dépannées par hélicoptère.
C'est un Belge qui m'a dit avoir vu les factures exorbitantes de maintenance sur parc éolien ...
Et puis je fait confiance aux sources de Janco ...

Y a pas que les EPRs qui brûlent du MOX https://fr.wikipedia.org/wiki/Combustib ... tilisation
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7464
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 575

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar Ahmed » 14/05/19, 16:03

Bardal, tu écris:
-" la centralisation affecte la résilience globale"; c'est ce qui reste à prouver, l'expérience montre plutôt l'inverse, et les "sociétés" primitives sont d'une fragilité extrême, et ne résistent pas à grand-chose...

Il ne faut pas confondre la puissance ou l'efficacité d'avec la résilience, si les sociétés primitives (qui ne méritent pas des guillemets!) sont "d'une fragilité extrême", c'est seulement vis-à-vis de leur confrontation avec des sociétés plus efficaces en terme de dissipation de l'énergie. Et "l'expérience qui montre l'inverse" ne s'applique que sur une courte période de laquelle il serait imprudent de déduire un processus linéaire (ou une constante, si tu préfères)...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2363
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 366

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar sicetaitsimple » 14/05/19, 16:12

izentrop a écrit :Faudrait que tu précises ou j'ai raconté des bêtises, car les les 0.7 % et le MOX, ça vient de sources sures http://www.senat.fr/rap/o97-612/o97-61214.html#toc9
sicetaitsimple a écrit :PS: c'est quoi le problème du coût de maintenance des éoliennes? A minima en regard de celui du nucléaire?
Ben le fait de multiplier les équipes de maintenance et les interventions sur déplacement.
Je ne sais pas si tu as remarqué, c'est rare que toutes celles d'un parc tournent. J'ai déjà vu monter une grue, juste pour une intervention technique. Celles en mer sont dépannées par hélicoptère.
C'est un Belge qui m'a dit avoir vu les factures exorbitantes de maintenance sur parc éolien ...
Et puis je fait confiance aux sources de Janco ...

Y a pas que les EPRs qui brûlent du MOX https://fr.wikipedia.org/wiki/Combustib ... tilisation


Rapport sénatorial de 1997, disons que les choses ont un peu évolué depuis....Pas les fondamentaux physiques, bien entendu, il y aura 0,7% d'U235 dans l'uranium naturel encore un paquet de temps.

Encore une fois, je ne vois pas quel est "ton" problème avec le coût de maintenance des éoliennes? Çà veut dire quoi, exorbitant? Par rapport à quelle référence?

Oui je sais qu'il n'y a pas que les EPR qui brûlent du MOX, il n'y en a même aucun (d'EPR) qui brûle du MOX!
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2363
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 366

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar sicetaitsimple » 14/05/19, 16:55

izentrop a écrit :Et puis je fait confiance aux sources de Janco ...

Complément: j'ai à nouveau regardé la vidéo que tu nous a transmise un peu plus haut, si c'est bien celle-ci à laquelle tu fais référence. A aucun moment il ne fait référence à des coûts de maintenance.
Il parle de coûts d'investissement, et certes comme nous n'avons pas encore aujourd'hui en France d'industrie de fabrication d'éoliennes vraiment opérationnelle, les parties "coeur" sont importées.
0 x
bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 387
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 134

Re: Entre rêves et réalités d'Allemagne

Message non lupar bardal » 14/05/19, 17:51

Ahmed a écrit :Bardal, tu écris:
-" la centralisation affecte la résilience globale"; c'est ce qui reste à prouver, l'expérience montre plutôt l'inverse, et les "sociétés" primitives sont d'une fragilité extrême, et ne résistent pas à grand-chose...

Il ne faut pas confondre la puissance ou l'efficacité d'avec la résilience, si les sociétés primitives (qui ne méritent pas des guillemets!) sont "d'une fragilité extrême", c'est seulement vis-à-vis de leur confrontation avec des sociétés plus efficaces en terme de dissipation de l'énergie. Et "l'expérience qui montre l'inverse" ne s'applique que sur une courte période de laquelle il serait imprudent de déduire un processus linéaire (ou une constante, si tu préfères)...

C'est pourquoi je n'en déduis aucun processus linéaire, mais pas non plus pour les sociétés "centralisées", pour lesquelles il n'y a pas plus de constante...

J'en déduis simplement qu'il est un peu trop facile d'affirmer "la centralisation affecte la résilience globale" sans qu'un faisceau d'indices solides n'existe aujourd'hui; on a autant d'exemples dans les deux occurrences. Par contre, je ne vois pas comment un groupe humain peut vivre aujourd'hui sans un minimum (déjà très important) de centralité... Il n'y a rien de plus "centralien" que des baba-cools retournant à la nature...

nb si, les sociétés "primitives" méritent des guillemets; c'est nous qui les appelons ainsi, mais elles ne sont pas plus primitives que nous; et l'on a de multiples exemples de telles sociétés "explosées" par des agressions diverses (anthropiques ou non), et donc sans grande résilience...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité