Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astucesLa viande en France et dans le monde: production, conso...

Consommation et alimentation durables et responsables, trucs et astuces au quotidien pour réduire ses consommations d'énergie et d'eau, ses déchets...Mieux manger: préparations et recettes, trouver des aliments sains, de saison et locaux, informations sur la conservation alimentaire...
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5882
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 298

Les saumons aux lasers!

Message non lupar sen-no-sen » 12/01/19, 20:42


La Norvège, premier producteur mondial de saumon, est confrontée à un fléau qui ravage ses élevages : deux espèces de poux du saumon, les Lepeophtheirus salmonis et Caligus elongatus, provoquent des maladies graves et souvent mortelles chez ces poissons.

Ces petits crustacés de 6 à 12 mm — qui n’ont pas grand chose à voir, malgré leur nom, avec ceux qui attaquent nos cheveux — s’accrochent aux nageoires et aux écailles de leurs cibles pour se nourrir du mucus présent sur leur peau. Ce parasitage entraîne de nombreuses complications chez les saumons, auxquelles les plus jeunes succombent souvent en raison de leur vulnérabilité, quand les éleveurs ne sont pas directement obligés d’abattre les poissons pour purifier les bassins. Aquaculture oblige, le problème est renforcé par la proximité de nombreux saumons dans ces bassins de fjords, ce rapprochement forcé favorisant la contamination.

Heureusement, certains éleveurs font désormais appel à l’invention de l’entreprise norvégienne Beck Engineering, qui a mis au point un drone sous-marin particulièrement efficace commercialisé par la société Stingray. Ses caméras lui permettent de repérer les fameux poux et de les éliminer en projetant un laser qui a pour avantage de ne pas blesser le saumon visé puisque ses écailles reflètent la lumière.

https://www.numerama.com/tech/243334-en-norvege-un-drone-sous-marin-protege-les-saumons-de-poux-mortels.html


Un dispositif à laser destiné à débarrasser les saumons d’élevages des poux de mer qui parasite ses derniers...un bel exemple de surenchère technologique au service de la production de masse.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6796
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 106

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar janic » 13/01/19, 08:29

"plus on est fou, plus on rit" :? Un autre documentaire montrait que des coquillages se fixent sur les petites tortues en mauvaise santé, pas les autres. Les "poux" en question seraient-ils les signes de cette mauvaise santé des saumons d'élevage que l'on ne constate pas chez les saumons sauvages et donc manger des saumons malades, même débarrassés de leurs poux,( comme on retire les cancers sur les animaux de consommation pour les faire croire sains) peuvent-ils générer la santé chez ceux qui les consomment? Grand sujet philosophique s'il en est! 8)
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5882
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 298

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar sen-no-sen » 13/01/19, 17:19

janic a écrit :"plus on est fou, plus on rit" :? Un autre documentaire montrait que des coquillages se fixent sur les petites tortues en mauvaise santé, pas les autres. Les "poux" en question seraient-ils les signes de cette mauvaise santé des saumons d'élevage que l'on ne constate pas chez les saumons sauvages et donc manger des saumons malades, même débarrassés de leurs poux,( comme on retire les cancers sur les animaux de consommation pour les faire croire sains) peuvent-ils générer la santé chez ceux qui les consomment? Grand sujet philosophique s'il en est! 8)


Cela est clairement causé par les conditions d’élevages concentrationnaires, et de telles conditions sont bien logiquement propice au développement de pathologies en tout genres.
Ce qu'il est terrible de constater c'est que face à de telles problématiques,la seule réponse apporté est d'ordre technologique et relève de la surenchère...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3868
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 249
Contact :

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar izentrop » 06/03/19, 11:30

Bonjour,
Certains annoncent qu'il faut 3 à 10 kg de protéines végétales pour produire 1 kg de viande, c'est ne pas tenir compte de certains aspects comme les protéines végétales et les sous-produits non consommables par l'homme, sans compter aussi la part de retour des excréments à l'entretien de la fertilité des sols. le Groupement d'intérêt scientifique (GIS) sort des chiffres plus en rapport avec la réalité
Selon le GIS « Élevages Demain », (consortium de 16 organismes dont l’INRA, l’Idele...) qui travaille sur les systèmes de production animale à hautes performances économiques, environnementales et sociétales, les monogastriques (porcs conventionnels, poulets de chair standard, poules pondeuses) produisent entre 0,7 et 1,6 kg de protéines animales par kg de protéines végétales consommables par l’homme selon les modes d’alimentation.Les élevages bovins laitiers produisent de 0,6 jusqu’à plus de 2 kg de protéines animales pour 1 kg de protéines végétales consommables par l’homme.
https://www.pleinchamp.com/elevage/actu ... e-vraiment
Image

15000 l/kg de viande produite, pareil il faut relativiser
Ils sont issus de la méthode Waterfootprint, laquelle prend en compte « l’eau bleue », qui correspond à l’abreuvement, « l’eau grise », qui représente à la consommation nécessaire à la préservation de sa qualité et enfin « l’eau verte », c’est à dire l’eau de pluie absorbée et évaporée par les surfaces fourragères. Cette « eau verte » représente 94% des 15.000 l suscités. Abstraction faite de cette eau de pluie, c’est 50 l d’eau qui sont réellement nécessaires pour produire 1 kg de viande bovine.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6796
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 106

Re: La viande en France et dans le monde: production, conso...

Message non lupar janic » 07/03/19, 12:51

https://www.pleinchamp.com/elevage/actu ... e-vraiment
J'ai l'impression qu'il ne compte que l'eau consommée alors qu'il faut comptabiliser toute la chaine qui conduit à produire un kg de viande,et les formules utilisées laissent à penser qu'il s'agit d'élevages industriels.
voir:
https://www.viande.info/elevage-viande- ... -pollution
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astuces »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité