Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...VMC : le pour et le contre, avantages et inconvénients

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 28/11/14, 22:03

"Bon" quoi? "Bonne" pub?

servenia a écrit :Bonsoir à tous,
une VMI® ne préchauffe pas forcément l'air avec une résistance électrique. Une VMI® se contente d'amener de l'air neuf dans les pièces de vie (chambres, salon), et cet air sera amené dans les pièces de service et évacué par surpression (comme l'air qui s'échappe d'un ballon de baudruche).

Pour moi, ce système de VMI® cumule de nombreux inconvénients :

-les inconvénients de la VMC double-flux : nécessité d'insufflation d'air = beaucoup de gaines (donc prix élevé de matos et de main d'oeuvre), nécessité de + de ventilos (donc conso électrique en hausse), risque de bruit d'insufflation dans les chambres si le système n'est pas TRES BIEN conçu et TRES BIEN posé, risque de ponts accoustiques par les gaines entre les pièces (chambres/séjour, notamment), etc,

- l'inconvénient majeur de la VMC simple-flux : aucune récupération de calories.

Les quelques avantages de la VMI® (possibilité de raccord à un puit canadien, mise en légère surpression de la maison) se retrouvent aussi dans la VMC DF.

Donc pour moi, pas d'hésitation :
- soit on fait une installation "light" avec une VMC SF, avec bouches hygro-réglables et ventilo variable pour diminuer au max le besoin de renouvellement d'air,

- soit on installe carrément une VMC hygro, qui coûtera 300 euros de plus qu'une VMI® et qui permettra de récupérer 1000 ou 2000 kWh de chauffage par année.
plus ici : Publicité Abusive!
Simple avis perso, bien entendu.


Bon ça y est "Servenia" ou quelque soit ton pseudo réel, tu es démasqué Sabetna:

https://www.econologie.com/forums/post279611.html#279611

PUB et... blocage de compte en perspective! Bye, bye...
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu

dani-wel
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 28/10/14, 18:06

re

Message non lupar dani-wel » 13/12/14, 19:14

Bonsoir ,
une VMI® ne préchauffe pas forcément l'air avec une résistance électrique. Une VMI® se contente d'amener de l'air neuf dans les pièces de vie (chambres, salon), et cet air sera amené dans les pièces de service et évacué par surpression (comme l'air qui s'échappe d'un ballon de baudruche).

Pour moi, ce système de VMI® cumule de nombreux inconvénients :

-les inconvénients de la VMC double-flux : nécessité d'insufflation d'air = beaucoup de gaines (donc prix élevé de matos et de main d'oeuvre), nécessité de + de ventilos (donc conso électrique en hausse), risque de bruit d'insufflation dans les chambres si le système n'est pas TRES BIEN conçu et TRES BIEN posé, risque de ponts accoustiques par les gaines entre les pièces (chambres/séjour, notamment), etc,

- l'inconvénient majeur de la VMC simple-flux : aucune récupération de calories.

Les quelques avantages de la VMI® (possibilité de raccord à un puit canadien, mise en légère surpression de la maison) se retrouvent aussi dans la VMC DF.

Donc pour moi, pas d'hésitation :
- soit on fait une installation "light" avec une VMC SF, avec bouches hygro-réglables et ventilo variable pour diminuer au max le besoin de renouvellement d'air,

- soit on installe carrément une VMC hygro, qui coûtera 300 euros de plus qu'une VMI® et qui permettra de récupérer 1000 ou 2000 kWh de chauffage par année.
plus ici : Publicité Abusive!
Simple avis perso, bien entendu....
0 x
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 13/12/14, 19:27

Pour moi, la VMC simple flux, hygro ,ou non, n'aurait pas apporté d'amélioration dans les chambres exposées au nord et qui ont des problèmes d'humidité.

La VMC double flux a amélioré considérablement le confort thermique de ces pièces en insufflant de l'air neuf non humide et "préchauffé" par les calories récupérées sur l'air vicié. 8)

Ces chambres ne sont plus humides, le linge ne moisit plus dans les armoires, plus de mauvaises odeurs. :mrgreen:

En attendant que je refasse les trottoirs autour de la maison et pose des drains pour évacuer l'humidité coté nord.
Mais avant cela j'ai toutes les huisseries à remplacer (dépose totale) ainsi que les doublages intérieurs qui viendront parachever l'étanchéité autour des huisseries hautes performances.
0 x
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 19/12/14, 19:45

En ce qui concerne la consommation électrique, ma VMC DF a 2 vitesses et passe en cas de besoin à la vitesse supérieure. Consommation électrique de 40W environ.
Pour le soucis des gaines, aujourd'hui il est préférable de penser ses installation (électriques, réseaux, air, eau) avant d'entreprendre des travaux de construction ou de rénovation et le renouvellement de l'air doit en faire partie.
0 x
[Mode MODO=ON]
Zieute mais n'en pense pas moins...
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 19/12/14, 20:18

Ma VMC possède 8 plages de réglage des vitesses.
Je peux régler différemment les vitesses d'insufflation ou d'extraction pour obtenir un différentiel, en général on paramètre une légère surpression (10% dans mon cas).

En général, la VMC fonctionne 2 allures, la vitesse normale et la vitesse "présence".
Par exemple, elle passe en vitesse accélérée le matin avant et pendant la douche...

La consommation des 2 ventilateurs cumulés oscille entre 25 et 40W mais la consommation totale peut dépasser 1000W sur certaines périodes quand la résistance électrique s'enclenche pour empêcher le givrage de l'échangeur (c'est rare chez moi).

J'ai un énergie-mètre branché sur ma VMC et j'effectue des relevés mensuels pour contrôler le fonctionnement. :mrgreen:

Je préfère connaître la consommation mensuelle et annuelle ainsi que l'impact sur ma facture d'électricité.
Ma conso instantanée est moins stratégique pour moi.
0 x

Link
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 6
Inscription : 26/09/14, 13:57

Message non lupar Link » 15/05/15, 11:55

Réponse au sujet :

POUR évidemment. Elle :

- Dépollue l'air de toute la maison (cuisine, SDB, WC,pollution due aux produits ménager etc...)
- Empêche la formation d'humidité
- Assure le renouvellement d'air
- Récupère les calories de l'air extrait au lieu de récupérer de l'air froid directement dehors l'hiver dans le cas d'une double flux.


Par contre une VMC, doit être installé correctement, en prenant en compte impérativement ces points :

- Mettre le réseau de soufflage et de reprise dans les bonnes pièces
- La position précise des bouches dans celles-ci
- Le bon débit des bouches selon les pièces
- Le type de bouche : soufflage, reprise, autoréglable, hygroréglable, silencieuse, faible induction ect...
- Conduits isolés (contre le bruit et la condensation)
- L'acoustique du réseau (besoin de piège à son et autre..)
- Prendre une VMC de préférence haut rendement, avec de bonnes caractéristiques, programmables, plusieurs vitesse et qui possède le mode freecooling

Beaucoup de personnes prennent l'installation de la VMC pas assez au sérieux et se retrouvent dans de nombreux problèmes
alors qu'une installation bien choisie et bien faites est réellement un grand plus dans une habitation.
0 x
LOGIC12
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 106
Inscription : 28/01/08, 05:41
Localisation : midi Pyrenées

Re: VMC : le pour et le contre, avantages et inconvénients

Message non lupar LOGIC12 » 03/03/16, 04:05

bonjour, Pour ceux qui ont des aérations sur les coffres de volets roulants et qui sentent l'air froid, ce qui est très inconfortable, voici un lien qui peut aider :

https://www.youtube.com/watch?v=3xgc90h8A4Y

Je l'ai fait dans un petit appartement en location dont le locataire se plaignait de sentir vraiment le froid qui "tombait" de l'aération.

Depuis, il n'a plus cette sensation de froid, il est probable que l'air se réchauffe un tant soi peu et ça ne pousse pas, il passe simplement l'air nécésaire à la VMC. J'ai fait le caisson bien plus grand que celui montré sur la vidéo, surtout que j'avais beaucoup de place, j'ai même mis deux déflecteurs, de chaque côté de l'entrée d'air sur le caisson du volet roulant mais assez éloignés de l'entrée d'air.

Malheureusement ce système n'est applicable que dans ce cas.
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Re: VMC : le pour et le contre, avantages et inconvénients

Message non lupar chatelot16 » 03/03/16, 11:58

j'ai vu des message precedent qui donnent les avantage de la VMI , mais oublie un inconvenient catastrophique

la VMI met la maison en surpression et fait sortir l'air chaud et humide par toutes les fuite : grande chance de remplir les isolant d'humidité ... il faut absolument que l'air interieur puisse sortir sans passer dans les isolant

la VMC classique a peut etre l'inconvenient de faire des courant d'air froid visible , mais si il y a passage d'air dans les isolant ça sera l'air froid donc plus sec quand il se rechauffe dans les isolant

pour l'effet de courant d'air froid des bouche d'entré d'air de VMC classique , il faut qu'elle soit bien dirigé vers le plafond pour diluer l'air froid dans l'air chaud et le faire passer inapercu

il faut aussi verifiér que les aeration aient un limiteur de debit qui marche bien , ne soit pas bloqué par la poussiere ou la peinture

bien sur la VMC double flux reduit beaucoup la perte d'energie , donc avec double flux ou peut ventiler plus sans gaspiller ... avec le simple flux il faut vraiment limiter le debit a ce qui est neccessaire
0 x
LOGIC12
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 106
Inscription : 28/01/08, 05:41
Localisation : midi Pyrenées

Re: VMC : le pour et le contre, avantages et inconvénients

Message non lupar LOGIC12 » 16/03/16, 23:33

bonjour, Si on met une maison en location, c'est plus prudent qu'elle soit équipée d'une VMC. En effet, on n'est pas certain d'avoir quelqu'un de consciencieux qui va évacuer la vapeur d'eau qu'il produit : cuisine, douches, linge qui sèche à l'intérieur.

Certains même veulent faire sécher du linge dans le logement et trouve que les aérations amènent du froid.... Mais comment le linge pourrait-il sécher avec un air saturé d'humidité.

Alors le linge a du mal à sécher, et les bactéries s'y développent, alors, le linge "pue", et on croit que ça vient de la machine..

Pour que le linge soit sain, il faut bien sûr une machine bien entretenue, laisser le tambour ouvert pour que l'eau qui reste dans le bas ne pourrisse pas, nettoyer souvent le filtre, mais il faut aussi que le linge puisse sécher le plus rapidement possible. L'idéal serait d'avoir un étendoir dans un endroit venté, mais abrité de la pluie. Et à la rigueur, on finit le séchage à l'intérieur.

Vu l'humidité qui est produite par les occupants, si on ne fait pas attention, et si on a peur d'ouvrir à cause du froid, c'est la catastrophe dans la maison. N'avez-vous pas remarqué : on n'a jamais entendu autant parler de logements insalubres. Sauf pour des logements en rez-de-chaussée avec des remontées capillaires, un logement correctement ventilé soit manuellement, soit par VMC ne doit pas être insalubre.

Certaines personnes ont occupé leur maison pendant 30 ans sans le moindre problème, elles la mettent en location, et là, des problèmes surgissent, cherchez l'erreur. Et parfois, pas de problème avec deux ou trois locataires, mais avec le suivant, soudainement, il y a des moisissures....
0 x
vinetvinyls
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 30/08/18, 10:03

Re: VMC : le pour et le contre, avantages et inconvénients

Message non lupar vinetvinyls » 30/08/18, 10:26

Bonjour à tous
Je suis ravi de faire partie de ce forum et plus généralement de m' être inscrit sur ce site
Je trouve dans l'ensemble les propos (et conseils ) plutôt de bon aloi mais (il y a un "mais" mdr) cela manque , à mon gout, de chiffrage...explication de texte: restons sur la VMC "simple" ou "double" il serait intéressant de connaitre le volume d'extraction de l'air par 24 h la proportion d'air vicié qui "reste" dans la maison (en clair le renouvellement de celui-ci) et la déperdition (là on rigole moins) de chaleur donc de pognon ! Quant à moi je me "suis passé" de VMC mais je ventile ma maison comme un fou fou, en clair, plusieurs fois par jour; donc, je ne suis, ni pour ni contre -il faut bien faire "marcher" le commerce- mais j'introduis un élément nouveau dans ce "débat" : le chiffrage et en terme plus global un système d’évaluation de tel ou tel installation, mécanisme, etc etc (tiens ça me fait penser au ventilo "associé" à un poêle à bois mdr) :roll:

Bien cordialement
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité