Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...VMC : le pour et le contre, avantages et inconvénients

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
gmac
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 27/10/07, 13:17

VMC : le pour et le contre, avantages et inconvénients

Message non lupar gmac » 11/11/07, 14:05

Voilà, un autre sujet de réflexion que j'ai en ce moment.

La VMC est elle vraiment indispensable dans une maison ???

Certaines maisons en sont équipées, d'autres non... Souvent les maisons très anciennes en sont dépourvues et pourtant ça n'empêche pas qu'elles soient confortables et saines.

Actuellement, j'habite dans une maison de 20 ans d'âge, isolation par l'intérieur, briques creuses.... double vitrage "perforé" par de jolies entrées d'air. J'imagine que ces entrées sont prévues pour le fonctionnement de la VMC, histoire de ne pas mettre la maison en depression.

Seulement voila:

-Quand il y a du vent, on a pas mal de courant d'airs dans la maison, notament à cause de ces entrées d'air.

- Basiquement, l'entrée d'air au niveau des fenêtres, c'est quand même une perte de calories non négligeables.


Parmis les trois grands type de VMC:

- simple flux: pas vraiment de pilotage automatisé, l'air chaud est extrait de la maison, sans forcément que cela soit nécessaire.

- simple flux hygrorégable: Un peu mieux, l'aspiration se fait "soit disant" quand c'est nécessaire, mais toujours grosse perte de calories.

- double flux: probablement ce qu'il y a de moins pire, l'échangeur permet de récupérer des calories, mais l'installation est contraignante, particulièrement en rénovation... sans parler du prix.


Bref, la VMC est elle vraiment utile ? Ne serait ce pas une abération éconologique ? (un ventilateur qui pompe de l'électricité, tout ça pour évacuer des calories).

Bref, est ce que je peux me passer de VMC dans ma maison ?
0 x

cosinus
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 11/11/07, 16:01

Message non lupar cosinus » 11/11/07, 16:19

Pour moi la VMC sert à évacuer l'humidité en excédant dans une maison. J'ai pu juger du bien fondé de cette affirmation par mon expérience personnelle.
Il y quelque années j'était en location dans une maison ayant une VMC. Le locataire précédent jugeant certainement que la VMC était une source de pertes de calorie inutile l'avait débranchée !
Au début je ne m'était rendu compte de rien, au bout d'un an 1/2 des traces d'humidité ont commencé à apparaitre dans les coins, j'ai rebranché la VMC.
Donc mon expérience personnelle me fait dire que la VMC est indispensable pour évacuer l'humidité d'une maison.
Comme il est aussi exact que des calories sont perdus par cette voie j'envisage maintenant de remplacer la VMC simple flux de ma nouvelle maison par une double flux.
0 x
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 11/11/07, 16:27

:arrow: Il me semble que le sujet a été abondamment traité.

Globalement il en est ressorti que la maison est, avec l'automobile, un important lieu de concentration des pollutions.
Pour cette raison il est très important de renouveller l'air de nos maisons (et automobiles), tout simplement pour évacuer les accumulations de polluants.

Cela se traduit par un gain immédiat en confort et en qualité sanitaire:
Elimination de l'humidité, des risques de moisissures, des allergènes, des cancérogènes, amélioration du confort thermique qui se dégrade si le % d'humidité augmente.

La dépense énergétique supplémentaire occasionnée par la gestion de l'air est largement amortie par les gains réalisés.
ll n'en demeure pas moins qu'une gestion plus naturelle peut être envisagée selon les habitations (thermosiphon par exemple).
Cependant l'étanchéïté accrue des constructions modernes et l'augmentation des émissions polluantes (aérosols, produits d'entretiens, émanations toxiques provenants des meubles, peintures, revêtements de sol et muraux...) nécessitent de grands coéfficients de renouvellement.

Voilà pour l'essentiel de la théorie, les pros en la matière peuvent étayer par des chiffres. :?
2 x
gmac
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 27/10/07, 13:17

Message non lupar gmac » 11/11/07, 16:28

Merci pour vos commentaires !

Dans ce cas, je vais m'orienter vers une Hygro A. avec des bouches qui vont bien. J'espère également trouver un modèle peu bruyant (je l'accrocherait probablement à des suspentes pour limiter les vibrations transmises.)

Ce sera mon travail du WE prochain je pense ^^
0 x
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 11/11/07, 16:52

gmac a écrit :Dans ce cas, je vais m'orienter vers une Hygro A. avec des bouches qui vont bien. J'espère également trouver un modèle peu bruyant (je l'accrocherait probablement à des suspentes pour limiter les vibrations transmises.)


C'est ainsi que l'on doit procéder. :P
0 x

Avatar de l’utilisateur
bham
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1666
Inscription : 20/12/04, 17:36
x 3

Message non lupar bham » 11/11/07, 17:27

Autrefois il n'y avait en effet pas de VMC car les maisons n'étaient pas isolées, la vapeur d'eau, disons l'humidité ambiante pouvait migrer de l'intérieur vers l'extérieur, exceptions faites de régions naturellement humides comportant un style d'habitat à base de briques pleines par exemple comme le nord de la France, les briques étant particulièrement hydrophiles.
Avec l'ère des premiers isolants, cad laine de verre et polystyrène qui, en isolation par l'intérieur, constituaient une barrière à la migration de la vapeur d'eau, le polystyrène étant peu perméable, au contraire de la laine de verre qui par contre étant très hydrophile devait être posée avec un pare-vapeur.
Donc les murs ne "respirant "plus, il fallait bien trouver un pis-aller et ce fût la VMC. Qui disait VMC disait ouïes d'aération au niveau des fenêtres. J'ai pourtant entendu dire que pour renouveler l'air intérieur, 15 minutes/jour suffisent en ouvrant une fenêtre.
Bref aujourd'hui, de nouveaux isolants sont apparus et pour répondre à ta question gmac, je pense qu'il doit être possible de se passer de VMC si on utilise des isolants insensibles à la vapeur d'eau et suffisamment perméables à cette dernière et si on fait une isolation par l'extérieur, des matériaux de construction suffisamment hygro régulateurs comme la chaux, la terre, le bois par exemple.
Perso j'ai une très vieille maison dans laquelle j'ai trouvé des masses d'isolant naturel : du son, enveloppe des graines de céréales. Ils en disposaient en plafond, entre les poutres et cachaient le tout par du plâtre. Et c'est très sympa quand vous rénovez et que ça vous tombe sur la tête. C'était leur isolant à eux, très perméable à la vapeur d'eau et hygrorégulateur. J'ai même entendu dire que dans un château de la région, ils avaient retrouvé comme isolant ....des soies de cochon (à poils longs je suppose).
1 x
gmac
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 27/10/07, 13:17

Message non lupar gmac » 11/11/07, 17:40

Merci pour cet historique de la VMC.

Comme la maison à 20 ans, elle est équipée d'une isolation intérieur polystirène et des briques creuses pour l'extérieur. Même si ce n'est pas top, je pense qu'il y a moyen d'avoir des résultats "pas trop catastrophiques" avec ce type d'isolation. Ce qui pêche le plus pour le moment, ce sont probablement les vieilles fenêtres double vitrage / bois qui ne sont plus étanches.

Bref, cela a déja été abordé dans un autre post.

L'important pour l'instant, c'est ma VMC.

En fait, quand on regarde dans les magasins de grande distri bricolage, le choix est relativement "pauvre". Tout au plus une ou deux hygro A.

Je vais certainement m'orienter vers une ALDES ou une Atlantic. 4 piquages sanitaires + 1 cuisine. Ca devrait se trouver aux alentours de 350 €.

Par contre, j'ai quelques questions:

-> comment marche une bouche d'extraction hygroréglable ? Sur tous les sites, ça marche plus ou moins par "magie" avec un cordon qui se rétracte en fonction de l'humidité. Est-ce un phénomène chimique ???? Il n'y a pas de pilotage électronique / électrique ?

-> J'ai aussi vu qu'il existait également des bouches d'entrée à fixer au niveau des fenêtres. Certaines sont également hygroréglables. Que penser de ce types de produits ?

Désolé si mes questions dévient un peu plus vers le côté bricolage qu'éconologique.
0 x
elekaj34
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 23/10/07, 11:23
Localisation : Montpellier
x 1

Message non lupar elekaj34 » 12/11/07, 07:48

Bonjour

Pour ma part, je dispose d'une VMC (j'ai posté les mêmes propos que toi il y a peu) https://www.econologie.com/forums/question-sur-vmc-et-chauffage-t4218.html

J'ai essayé de ne pas aérer pendant 1 semaines.
Résultats, les mauvaises odeurs censées être évacuées par la VMC restent, et puis le chauffage s'en trouvent effondrer, il faut presque 4 pour gagner 1°C alors qu'en temps normal je met 3/4h à 1H.

Du coup j'ai repris l'aération quotidienne d'1/4h par jour.

Avantages : L'air est plus frais, semble être moins lourd à respirer, chauffage plus efficace.

Par contre, n'ayant pas le droit de couper la VMC (qui chez moi se fait en bouchant les bouches), je me suis résigner à voir l'air chaud s'envoler :/

Cordialement,
1 x
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 12/11/07, 10:04

Salut,

gmac a écrit :-> comment marche une bouche d'extraction hygroréglable ? Sur tous les sites, ça marche plus ou moins par "magie" avec un cordon qui se rétracte en fonction de l'humidité. Est-ce un phénomène chimique ???? Il n'y a pas de pilotage électronique / électrique ?


Dans mon ancien appart, j'avais des bouches d'extraction hygroréglable. C'est génial pour la SDB. Vraiment très efficace.
Je ne sais pas comment ça marche, mais ce n'est pas alimenté => ni éctronique ni électrique.

gmac a écrit :-> J'ai aussi vu qu'il existait également des bouches d'entrée à fixer au niveau des fenêtres. Certaines sont également hygroréglables. Que penser de ce types de produits ?


Je pense que cela a beaucoup moins d'intérêt : ce n'est pas surtout l'humidité des pièces sèches (là où on met les entrées d'air) qu'il faut mesurer, mais plutôt celle des pièces humides => je pense qu'il faut plutôt mettre le budget dans les extractions hygroréglables.

A+
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Avatar de l’utilisateur
jonule
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2404
Inscription : 15/03/05, 12:11

Message non lupar jonule » 12/11/07, 10:30

bonjour,
je viens d'emmenager dans une vieille maison, gros murs 50cm pierre.
il n'y a pas de VMC, je me suis posé la question et j'y ai disposé un hygromètre/T°C 20€ à carouf;

j'ai toujours entendu dire "une maison se ventile 5 à 10 minutes par jour" sans VMC cela marche très bien je vois sur la maisond e mes parents et je renouvelle : c'est très sain pour la maison !

pour les "faignants moderne cocooning" c'est sur la VMC c'est plus pratique, mais ça consomme (bon pas beaucoup) on peut pas tout avoir !-)

en grattant la peinture au plomb et le papier peint je retrouve l'enduit chaux sur les vieilles pierres des murs périphériques et les briques creuses galandage des cloisons : les murs respirent je n'ai pas d'accumulation d'humidité, c'est idem pour la soustoiture l'isolant est toujours séché par l'air qui passe sous la toiture, qui évite la pluie !
inutile donc de mettre un "pare vapeur freine pluie" avec une technique comme botte de paille enduit chaux extérieur (coupe feu + anti rongeurs) enduit terre intérieur (régulation humidité), qui n'est vendu que par les vendeurs de "pare vapeur freine pluie" ;-)

quand le soleil se pointe dans la journée et qu'il fait bon dans la maison après avoir mangé et/ou pris un café, c'est le moment d'éteindre le chuaffage d'ouvrir la porte les fenetres.

ce problème ne se pose qu'en hiver je pense ...

pour ne pas avoir d'humidité sur les fenetres (ou les "coins" hihi) il suffit de fermer les volets !

mais pour les "faignat.... oui on connait, il existe les volets plastiques télécommandables voire automatique

il suffit de trouver la voie (lao tseu) !

alors bonne réflexion.


sinon je pense qu'une vmc double flux permet de maintenir la maison en surpression, pour la propagation de la chaleur de pièce en pièce ?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités