Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Rendement poêle à bois et température des fumées

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50137
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 904

Message non lupar Christophe » 18/01/10, 16:41

Ptilu a écrit :hé, mais tu mesure mal les températures...
Tu doit prendre la température de l'eau à l'entrée et à la sortie !!!
Pas en haut et en bas du balon...


Si si je mesure bien! Relis la méthode...je pense que tu as lu trop vite...

C'est de la mesure de T° "eau statique" avec robinets E/S fermés et sur une longue durée...et débit de soutirage nul évidement...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités

Ptilu
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 196
Inscription : 15/01/10, 14:23

Message non lupar Ptilu » 18/01/10, 16:44

Ton rendement est mal calculé là...

La chaleur utile ici c'est :

chaleur utile = débit masse * capacité thermique * (température sortie - température entrée)

La température haute et basse c'est pas se qu'il faut...
0 x
Ptilu
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 196
Inscription : 15/01/10, 14:23

Message non lupar Ptilu » 18/01/10, 16:52

ok ok, je sort ->
mal pigé
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50137
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 904

Message non lupar Christophe » 18/01/10, 17:19

....oui je préfere ca... :|
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

réponse plus exacte sur le rendement avec les gaz brulés

Message non lupar dedeleco » 18/01/10, 17:48

réponse plus exactes sur rendement combustion poêle et chaudières plus exact utilisé par les professionnels:

Il faut mesurer le taux de CO2 qui mesure la quantité de gaz ou bois brulé par litre de fumée :

Image

remarque comme pour les longues chaines carbonées comme la paraffine à peu près il y a 2H pour un C la quantité de CO2 peut être remplacée par celle de H2O et on peut mesurer la quantité d'eau dans les gaz brulés en en prenant un certain volume et en condensant la vapeur d'eau et en mesurant son poids.


sur http://www.ecoconso.be/forum/showthread.php?t=947

Calcul du rendement d'une chaudière

Bonjour à tous,

depuis plusieurs jours, je me demande quel est le rendement réel de mon poêle chaudière edilkamin idro
En théorie, plus de 92%, ce qui est excellent, mais je voudrais le vérifier moi-même. Il y a bien une formule, mais il me manque des infos pour la réaliser. Voici la formule de Siegert

En pratique, on exprime souvent le rendement de combustion par la formule de Siegert :

comb = 100 - f x (Tfumées - Tamb) / %CO2

où :

Tfumées = la température des fumées à la sortie de la chaudière [°C]
Tamb = température ambiante de la chaufferie [°C]
%CO2 = la teneur en CO2 des fumées [%]
f = facteur dépendant principalement du type de combustible (mazout : f = .. 0,57 ..; gaz naturel : f = .. 0,47 ..)


Je ne connais pas le facteur associé au pellet ou au bois en général, je ne connais pas le taux de CO2, si au moins j'avais une idée d'une moyenne ..., je connais juste la T° de sortie et d'entrée et de sortie, 10° et 150° en Puissance 1 (allure d'entretien de la t° d'eau)
De plus, je me demande dans quelle mesure le débit d'air ne fait pas varier le rendement ?

Quelqu'un peut-il m'aider ???


Le coefficient de Siegert dépend de deux constantes a et b liées au combustible, et de la teneur maximlale en [CO2] qui est de 20.31% pour les pellets. Reste à trouver les valeurs a et b... Pas facile ! Je ne les trouve pas depuis plusieurs mois de recherche...
Une fois ce coefficient déterminé, il suffira de mesurer la teneur exacte de [CO2] dasn les fuémes, et de mesurer les températures du local et des fumées. Exactement comme pour le rendement d'un appareil à mazout ou à gaz.


sur
http://www.outilssolaires.com/bois/prin-bois.htm

Chaudières bois et granulés ("pellets" en anglais)

Le chauffage au bois est bien connu partout en Europe. Mais les techniques de combustion et la préparation moderne des combustibles ont totalement changé la qualité du confort offert. Il est intéressant de comparer les principales caractéristiques des différentes méthodes de chauffage au bois afin de se rendre compte de la révolution qui s'est emparée des chaudières utilisant du bois ou des granulés depuis quelques années.
0 x

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 18/01/10, 18:00

https://www.econologie.info/share/partag ... oTQMGa.jpg

cette imagede l'abnaque de rendement avec T et CO2 vient d'ailleurs et je n'arrive pas à l'insérer dans le texte;
prenez sur le site. Ce système est trop compliqué.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16202
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6635

Re: réponse plus exacte sur le rendement avec les gaz brulés

Message non lupar Did67 » 18/01/10, 19:35

dedeleco a écrit :
la quantité de CO2 peut être remplacée par celle de H2O et on peut mesurer la quantité d'eau dans les gaz brulés en en prenant un certain volume et en condensant la vapeur d'eau et en mesurant son poids.

.


Là, je pense que c'est une fausse piste. Car le bois (ou même les pellets) renferment déjà une quantité variable d'eau, à laquelle se rajoute celle issue de la combustion (donc de l'oxydation des atomes d'H). Contrairement aux carburants "gras" (fuel, etc..).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16202
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6635

Re: réponse plus exacte sur le rendement avec les gaz brulés

Message non lupar Did67 » 18/01/10, 20:01

dedeleco a écrit :

Quelqu'un peut-il m'aider ???
.


Le BLT Wieselburg donne le rendement, les temp des gaz, les taux de CO² dans ses PV de test de chauidères à pellets...

Avec ça, il doit ya voir moyen de calculer le f ?

Ici :

http://blt.josephinum.at/index.php?id=331

Peut-être éplucher les rapports de quelques chaudières et faire une moyenne.

Au passage, cela permet de vérifier le degré de précision de ce facteur...
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

pb eau

Message non lupar dedeleco » 18/01/10, 21:03

Did67 a écrit
"Là, je pense que c'est une fausse piste. Car le bois (ou même les pellets) renferment déjà une quantité variable d'eau, à laquelle se rajoute celle issue de la combustion (donc de l'oxydation des atomes d'H). Contrairement aux carburants "gras" (fuel, etc..)"

L'humidité du bois de qualité bien sec est faible (qq% à15%) et donc reste peu importante par rapport à l'eau créée par la combustion des chaînes CH2 qui constituent l'essentiel d'une paraffine ou grossièrement du bois d'une bûche. Ainsi l'erreur en proportion sur le CO2 en prenant à la place la proportion de H20, est de l'ordre de l'humidité résiduelle du bois, très faible pour les granulats et pour le bois de l'ordre des 5% de l'énergie dans les granulats dépensée pour sécher le bois qui sert à faire des granulats;
Donc le risque d'erreur lourde est faible, de l'ordre de prendre du gaz à la place du bois dans l'abaque pour évaluer le rendement ou de l'ordre de l'erreur sur la température réelle des gaz.

200°C donne 83% s'il y a beaucoup d'air avec 5% de CO2.
Cela me paraît beaucoup !

Autrement le site allemand peut donner le facteur f pour du bon bois allemand après travail. Ils ont une longueur d'avance sur le chauffage.
Scientifiquement comme en laboratoire, on peut mesurer la chaleur du bois en brulant son bois dans un calorimètre : récipient d'air hermétique isolé qu'on chauffe avec des thermomètres dedans et dehors qu'on chauffe avec une résistance (jusqu'à 700°C) en enregistrant la température une fois sans du bois et après avec un peu de bois qui y brule et qui chauffant plus diminue l'énergie mis par la résistance pour chauffer!! Puis on laisse refroidir. La différence est cette énergie du bois à volume constant alors que dans le poêle c'est à pression constante (enthalpie), ce qui nécessite de décomprimer le récipient dans le calorimètre à la fin.
Si le récipient est assez grand l'erreur est faible.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13811
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 533

Message non lupar Flytox » 18/01/10, 21:12

dedeleco quand un tuyau est en métal, la T° de surface de celui si est très très proche du fluide ou du gaz qu'il véhicule,


Pour donner un ordre d'idée ( mesure au thermocouple) , sur un échappement de moteur de voiture environ 600° dans l'axe du tuyau pour 550° sur le corps du tuyau à la même hauteur. L'écart diminue beaucoup pour des températures plus basses.

La remarque sur les dioxines est importante : il ne faut jamais bruler du bois ayant trempé dans l'eau de mer sinon taux de dioxine astronomique! Au bord de la mer à ce sujet méfiez vous de vos voisins qui font de la dioxine !!!
Il serait bon d'informer plus sur les conditions favorisant les dioxines, sel de mer, température des gaz trop moyenne longtemps mal brulés.

Oupppps, il va falloir que je répande cette info, j'ai au moins un collègue qui se chauffait régulièrement à ça ( Après un gros épisode de pluie, l'Adour déverse de grosses quantités de bois / branches / troncs dans la mer et cela finit automatiquement sur les plages ...). Le 4*4, la remorque et habiter près de l'embouchure de l'Adour ça lui donnait des idées. :shock: :cry:
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités