Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Pompe à chaleur anti-EnR ? Inconvénients et avantages

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46685
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 356
Contact :

Pompe à chaleur anti-EnR ? Inconvénients et avantages

Message non lupar Christophe » 08/11/07, 15:06

Le titre est un peu agressif mais je commence à en avoir ras le bol de voir les pompes à chaleur présentées comme des sources d'énergie renouvelable! :evil:

Ce n'en est pas une et voici pourquoi !

Alors à conditions que le moteur de la pompe soit alimenté par une source renouvelable chez vous (PV, stirling solaire...), il est simplement mensonger de parler d'énergie 100% renouvelable ou alors il faut dire: renouvelable à 1-1/COP ou 100-100/COP % ! Ainsi, un COP moyen de 3 donnera une pompe à chaleur renouvelable à 2/3 ou 66% ! Le tiers ou % restant étant de l'électricité du réseau, elle, rarement renouvelable!

Attention, ce raisonnement est vrai pour des systèmes solaires également mais les COP eux varient entre 70 et 100 et peut être plus...En effet 10m² (donc 10 000W récupérables environ quand le soleil est là, donc que le circulateur tourne) avec un circulateur et une régu consommant 100W ca donne un COP de 100 (si si à comparer au 3 à 5 donné par les PAC...)...Dans le cas du solaire, le % de non renouvelable devient donc vite négligeable...mais pas dans le cas des PAC

Quelques points de réflexions pour ceux qui "hésitent" sur le choix de leur chauffage actuellement:

A) En passant d'une chaudière fioul à une pompe à chaleur, votre facture d'électricité risque d'être multipliée par...surprise ! On comprends mieux la pub faite par EdF et les vendeurs d'électricité pour cette solution!

--> Pas économique

B) Si votre électricité est produite à partir de charbon ou fioul, le rendement CO2 global sera pire qu'avec une chaudière mazout compte tenu des rendement des centrales thermique, pertes en ligne et COP de votre PAC.

--> Surement pas écologique

C) Si votre électricité est nucléaire, vous diminuerez certes vos facture énergétique (mais payez le nucléaire dans vos impots de toute manière) mais vous financez le maintient et la relance du parc nucléaire français.

--> écologique ?

D) Les frais de maintenance sont élevés et à ajouter à votre facture électrique : 2 à 300€ tous les 2 ans!

--> Pas économique

E) Le retour sur investissement (en cas de rénovation) est généralement de 10 à 20 ans sans correction du prix de l'électricité qui montera. Les travaux (sol-eau horizontal) sont assez conséquents en cas de rénovation, généralement impossibles financièrement.

--> Risqué

F) Les performances données par les installateurs sont généralement les performances optimales...de laboratoire (commes les consommations données par les constructeurs auto rarement atteintes en vrai...)

--> Risqué

G) Vous connaissez bcp de frigo qui durent 30 ans? Une PAC est un système complexe présentant des pièces en mouvement et des fluides qui peuvent "s'user"...Cela va à l'encontre d'un adage bien connu des professionel du batiment: plus c'est simple plus ca dure longtemps. Je parles même pas des PAC chinoises qui arrivent sur le marché...

--> Risqué

H) En cas de capteur horizontal, le gisement n'est pas infini puisque vous refroidissez votre jardin...dans certains cas ca peut être génant...lorsqu'il y a une couverture neigeuse par exemple! L'énergie géothermique, de surface, est une énergie solaire indirecte! La capacité calorifique moyenne volumique de la terre est équivalente à celle de l'eau...faites bien vos calculs avant de vous lancer...

--> Risqué

I) Un peu osé mais j'ose: quelles sont les conséquences sur la biodiversité de votre jardin si la T° de la terre est diminuée de 10°C ?

Pour finir sur de bons points, il y a tout de même des avantages certains aux PAC :

A) En cas de gisement vertical (puisement dans la nappe phréatique) la source chaude est bien plus constante et cela supprime un coût de terrassement important et l'inconvénient de l'épuisement du gisement...mais pour faire un captage vertical, il faut être "bien" placé.

B) En comparaison des convecteurs classiques éconologiquement les PAC sont bien plus efficaces (encore heureux)...mais le coût de retour sur investissement est très important (convecteurs à 30€, ballon à 200 soit une maison équipée pour 2000€...ca fait 10 000€ de moins qu'une petite pompe à chaleur...et 10 000€ ca en fait des kwh...)

C) Permet le chauffage basse température dont rendement "global" du systeme supérieur.

D) Amélioration des performances globales assez facilement avec une PAC Inverter (chaud + froid) mais si et seulement si en remplacement de convecteurs électriques!

Avertissement: N'ayant jamais utilisé une PAC chez moi, j'espère que certains de mes "préjugés" sont faux...Corrigez moi svp :)

Edit: article correspondant https://www.econologie.com/chauffage-the ... -4361.html
Dernière édition par Christophe le 30/06/11, 14:04, édité 4 fois.
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46685
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 356
Contact :

Message non lupar Christophe » 08/11/07, 16:42

Je pense que le choix des PAC se fait également un peu par orgueil : ca "ressemble" à de la haute technologie et le nom déchire...bref ca fait classe et ca titille l'estime de soi de l'acheteur du style :

Regardez la classe je me chauffe "gratuitement" grâce à la géothermie...


Rien que le terme géothermie fait plus "classe" que solaire ou bois...

Perso je raisonne pas pareil (désolé...) je prefere une chaudière à bois deom qui ressemble à rien mais qui est hyper simple, robuste et efficace...moins de risque d'emmerde et 0 maitenance...

https://www.econologie.com/forums/installati ... t3494.html
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
gmac
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 27/10/07, 13:17

Message non lupar gmac » 08/11/07, 16:48

moué enfin à l'usage, ce n'est pas tout à fait pareil.

En parlant uniquement de l'aspect confort d'utilisation:

PAC: pas de corvée de bois, pas de décendrage, pas de stockage de bois à prévoir.... Possibilité de "rafraichir" en été.

Je comprend tout à fait le choix PAC, notament si le terrain s'y prête (captage sur nappe). D'ailleur ce choix me parrait plus adaptés à la construction neuve qu'à la rénovation.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46685
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 356
Contact :

Message non lupar Christophe » 08/11/07, 16:57

gmac a écrit :moué enfin à l'usage, ce n'est pas tout à fait pareil.

En parlant uniquement de l'aspect confort d'utilisation:

PAC: pas de corvée de bois, pas de décendrage, pas de stockage de bois à prévoir.... Possibilité de "rafraichir" en été.


La d'accord...tout comme le chauffage 100% électrique ou fuel...mais faut savoir ce qu'on veut...cramer de l'uranium, du pétrole ou du bois?

Les 2 premiers sont pas renouvelables...c'est ca que je critique avant tout : présenter la géothermie comme une EnR...

gmac a écrit :Je comprend tout à fait le choix PAC, notament si le terrain s'y prête (captage sur nappe). D'ailleur ce choix me parrait plus adaptés à la construction neuve qu'à la rénovation.


Sur nappe oui, cela enlève des inconvénients...mais même pour la construction neuve, les prix sont assez prohibitifs...15 à 30 000€ de "surcoût"...ah mais j'ai oublié: y a les crédit d'impots... :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
gmac
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 27/10/07, 13:17

Message non lupar gmac » 08/11/07, 17:06

ouaip, le crédit d'impot te permet de baisser artificiellement le cout de l'installation.

quelques connaissances sont équipées et leur installation leur a couté environ 15 000 €, crédit déduit pour une maison neuve de 140 m² (captage nappe).

La plupart des gens ne sont pas près à faire des concessions en terme de confort pour être plus "écolo".
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46685
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 356
Contact :

Message non lupar Christophe » 08/11/07, 17:10

Euh...est ce possible de leur demander leur factures d'électricité à tes connaissance? Je suis curieux de voir la réalité en comparaison de la "théorie"...

Ca serait bien d'établir une espèce de moyenne (kwhe / m².an effectifs)...
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2009
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 3

Message non lupar PITMIX » 08/11/07, 18:20

Salut Christophe
Comme tu le sais j'ai fais mon projet d'étude sur les pompes à chaleur et moi aussi je suis bien d'accord avec toi.
La pompe à chaleur géothermique ne doit pas faire partie des machines utilisant les énergies renouvelable.
Utiliser une source thermale pour chauffer directement la maison c'est un principe géothermique que l'on peut considèrer comme energie renouvelable.
Mais utiliser la chaleur constante de la terre pour obtenir un bon Cop sur une machine c'est pas de l'énergie renouvelable.
Car dans ce cas, une chaudière utilise aussi une énergie renouvelable, l'air.
La pompe à chaleur est à la mode car elle permet de faire des économies sur la facture EDF à ceux qui utilisent des convecteurs électriques.
Sauf que les prix pratiqués en ce moment sont totalement extravagants et ne permettent pas de rentabiliser.
Le seul moyen d'obtenir une économie c'est lorsqu'on béneficie de tarifs attractifs sur le matériel et d'un très faible coup d'installation.
Il ne faut pas oublier que la pompe à chaleur est un système complexe et très fragile. En cas de panne le prix de la main d'oeuvre d'un frigoriste est très importante.

Actuellement j'utilise le gaz pour chauffer ma maison.
Je suis frigoriste et donc privilègié par rapport à un citoyen lambda concernant les tarifs, et la main d'oeuvre est gratos.
Pourtant j'hesite à installer une PAC chez moi.
Le prix du Kwh électrique heure creuse est presque équivalent au tarif du gaz.
Avec une bonne isolation de la maison et une bonne régulation de la chaudière je pense ne pas depenser plus avec une chaudière qu'avec une PAC.
0 x
Avatar de l’utilisateur
bham
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1666
Inscription : 20/12/04, 17:36
x 1

Re: Pompe à chaleur ou pompe à merde? Inconvénients et avant

Message non lupar bham » 08/11/07, 18:42

Christophe a écrit :A) En cas de gisement vertical (puisement dans la nappe phréatique) la source chaude est bien plus constante et cela supprime un coût de terrassement important et l'inconvénient de l'épuisement du gisement...mais pour faire un captage vertical, il faut être "bien" placé.

Concernant le coût, non le forage est + cher. Dans le village d'à côté, un gars vient de faire un forage géothermique à sondes ou plutôt 3, d'un diamètre chacun de 10cm environ. En principe deux suffisent, un pour le pompage et l'autre pour le retour, mais comme le débit n'était pas suffisant, ils en ont fait un 3è, tous 3 d'une profondeur de 99m ! Coût : environ 15000€ ! sans la subvention de 30%.
Avec un peu de chance, cad une nappe moins profonde et un système d'aspiration et non pas de sondes, le coût baisse évidemment pas mal mais reste supérieur à celui d'un terrassement.
0 x
gmac
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 14
Inscription : 27/10/07, 13:17

Message non lupar gmac » 08/11/07, 18:48

Christophe a écrit :Euh...est ce possible de leur demander leur factures d'électricité à tes connaissance? Je suis curieux de voir la réalité en comparaison de la "théorie"...

Ca serait bien d'établir une espèce de moyenne (kwhe / m².an effectifs)...


Je connais la réponse pour l'un d'entre eux.

Il m'a annoncé moins de 400 € d'électricité avec une pompe qui tourne quelques heures par jour (principalement la nuit).

Pour le moment, ce n'est pas une moyenne puisque l'installation a tout juste un an. Pour les montant, je lui fait confiance, il est comptable...

Si ces chiffres sont exacts, ça fait un produit qui est vite rentable (je parle d'une construction neuve, 15 000 €, c'est pas beaucoup plus cher qu'une installation gaz, fioul ou chaudière bois)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46685
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 356
Contact :

Message non lupar Christophe » 08/11/07, 18:48

15 000€ le forage !! Didiou !

Mais forcément un trou à 100m ca m'étonne pas...j'espere que le circuit "primaire" est en circuit fermé sinon j'imagine pas les couts de pompage autant foutre un convecteur :mrgreen:

Franchement pour faire un trou de 100m faut être ...c...euh pardon motivé par la géothermie ! A moins que ca soit de l'eau à 40°C qui sorte alors la c'est le jackpot...

En Alsace la nappe phréatique est à moins de 20 m...la plupart du temps entre 5 et 10 m...Voir: http://www.aprona.net/pdf/documentation/a4nappe.pdf

Donc je ne pense pas que ton exemple soit significatif de la moyen des forages géothermique...

ps: merci Pitmix pour ces précisions d'un PROFESSIONNEL (ce que je ne savais pas avant...tu l'as peut être déjà dis sur le forum mais je peux pas tout suivre... :oops: )...ah si tous les pros étaient aussi honnète...le monde se porterait mieux!

Par contre pas compris ta comparaison heure creuse et gaz...avec un convecteur ok mais une PAC ?

Sinon tu l'as encore sous la main ton projet de fin d'étude? Si tu veux je peux le mettre sur econo ?
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Google [Bot] et 9 invités

Recherches populaires