Conseils pour la réalisation d’une extension bois en Provence

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Coati84
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 03/07/09, 10:02
Localisation : PERTUIS (84)
x 1

Conseils pour la réalisation d’une extension bois en Provence




par Coati84 » 01/02/21, 01:26

Bonjour,

Après un long temps de réflexion, je suis en train de choisir un architecte afin de déposer un permis de construire d’ici fin mai 2021 concernant la réalisation d'une extension horizontale en ossature bois de ma maison construite en 1962 à Pertuis (Vaucluse) et constituée de parpaings.
Une première esquisse avait été établie en 2016 mais je n’avais pu donner suite pour des raisons budgétaires.

Mon projet sera le suivant :
- création d'une dalle béton située entre la façade nord de la maison et le garage,
- mise en œuvre d'une extension d’une surface habitable d’environ 40 m² sur cette dalle créée avec ossature bois, isolation en laine de roche HD et bardage extérieur bois,
- mise en place de 2 chambres enfants, une salle d’eau (douche italienne, double-vasque, WC séparé), création d’un coin cuisine et une porte d’entrée de l’extension,
- modification et remise à niveau du réseau d'évacuation des eaux usées de ma maison suite à la mise en place de la dalle béton nécessaire à l’extension bois.

Voici mes questions :
• Une étude de structure (dalle béton / structure) et une étude de sol sont-elles conseillées au cours de cette phase d’étude ?
• Est-ce que je prends des risques de construire une extension bois en Provence avec un climat chaud l’été et pouvant être froid l’hiver ?
• Y-a-t-il des particularités régionales à respecter ?
• Je souhaiterais recevoir des conseils dans les types d’ossature bois, les types d’isolation des murs, la toiture terrasse (acrotères, couvertine aluminium, membrane …), les coûts globaux au m² suivant les niveaux de finition hors d’eau, hors d’air ?
• J'hésite dans le choix du bardage bois entre le red-cedar, le châtaignier, le pin douglas traité ou un bois exotique notamment pour des aspects de durabilité et d’absence de grisement. Que me conseillez-vous pour la région PACA ? Est-ce que la durabilité du pin douglas moins cher est satisfaisante ?
• Concernant les fondations, j'hésite entre les solutions "semelle filante avec vide sanitaire ventilé de 60 cm" ou "plots (80 à 100 cm) et longrines en béton". Que me conseillez-vous ?
• Est-ce que je prends un risque de ne pas mettre de vide sanitaire et de faire passer une partie du réseau refait à neuf des eaux usées sous cette extension ?
• La partie où se situera l'extension est actuellement humide. Quelle est la meilleure préconisation technique pour réaliser un plancher isolant ?
• Je compte mettre en place la solution toit en bac acier (3% de pente) avec couvertine en aluminium. Quelles sont les meilleures solutions d’étanchéité ? Comment gérer le raccordement avec le mur nord de la maison existante ? Ce choix parait-il judicieux ? Comment réaliser la jonction d'étanchéité avec la pente du toit de mon garage comprenant des tuiles mécaniques romanes ?
• Dois-je réaliser un mur en ossature bois (et joint de dilatation) contigu au mur nord de ma maison ou puis-je m'en affranchir ?
• Le choix de l’isolant en laine de roche HD vous paraît-il un bon compromis technico-économique ou la laine de bois est-elle dans la même gamme de prix ?

Je vous joins les plans et les coupes associées de l’esquisse de cette extension bois datant de 2016 et qui vont être complètement repris par l’architecte que je vais choisir au 1er trimestre. Qu'en pensez-vous ? Avez-vous des suggestions techniques et/ou esthétiques ?

J’espère que mes questions et nos échanges pourront intéresser pas mal de monde sur le forum. Merci d’avance pour vos aides.

Façade nord de la maison.JPG




Nota
Ce projet d'extension bois fait suite aux gros travaux de rénovation de ma maison des années 60 réalisés en 2011.
1 x
Coati84 - réalisation d'une extension bois de 40 m² de ma maison : 2ème semestre 2021

Coati84
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 03/07/09, 10:02
Localisation : PERTUIS (84)
x 1

Re: Conseils pour la réalisation d’une extension bois en Provence




par Coati84 » 02/03/21, 00:33

Bonsoir,

Après un certain temps de silence, je reviens pour vous dire que j’ai signé ce jour avec l'architecte avec une prestation concernant les missions "permis de construire (DPC)" et "Projet de Conception Générale (PCG)". L'architecte que j'ai retenu à une expérience en extension ossature bois. Les objectifs calendaires sont toujours de déposer un permis de construire d'ici fin mai et de faire réaliser les travaux à partir de septembre - octobre. Une réunion concernant l’esquisse de différentes solutions est programmée d’ici la fin du mois de mars.

Avez-vous des conseils spécifiques à me donner au cours de cette phase de conception avec l’architecte ?

Dès que le permis sera déposé, je m'occuperai de rédiger moi-même les pièces techniques pour les futurs artisans et choisirai ceux qui viendront travailler sur le chantier.

Je vais faire réaliser une étude de sol avec une mission G2-AVP et verrai avec l'architecte quand je la déclencherai (budget de l'ordre de 1.4 k€).

Finalement, je me passerai de l’étude de structure.

Pour rappel, mon extension va être située au nord de la maison. Ainsi, je ne devrai a priori pas craindre de surchauffes estivales dues aux rayons du soleil et je ne devrai a priori pas forcément recherché la mise en place d’un mur de refend. Enfin, le revêtement extérieur devrait vieillir plus lentement.

La phase actuelle de conception est importante et voici mes questions :

- du fait de la configuration rappelée ci-dessus, concernant la dalle, dois-je privilégier une solution dite sur « terre-plein » pour créer de l’inertie avec l’espace de vie ? Ou dois-je créer un vide sanitaire qui me privera de l’inertie du sol ? Cette dernière solution me faciliterait la vie pour les branchements et évacuations.
En un mot, j’isolerai la dalle (plancher à poutrelles avec entrevous isolants ?) mais dois-je oui au non chercher à bénéficier de l’inertie du sol ?

- mon choix actuel pour l’isolation des ossatures bois et charpente est porté sur la laine de roche HD. Ce choix me paraît être un bon compromis technico-économique ? Pensez-vous que la ouate de cellulose ou la laine de bois ISONAT peuvent rivaliser d’un point de vue économique ?

- plus j’avance, plus j'hésite dans le choix du bardage (environ 70 m²) entre des essences de bois de type red-cedar ou ipé notamment pour des aspects de durabilité et d’absence de grisement ou des panneaux de fibre de bois / ciment de type VIROC. Que me conseillez-vous pour la région PACA ? Je fais très attention ces derniers temps aux extensions bois que je vois dans le Luberon et vois réellement des bardages qui vieillissent très mal ! C’est donc un budget conséquent que je suis prêt à mettre sur du bardage bois ou plus simplement m’orienter vers des panneaux de fibre de bois / ciment de type VIROC ou des panneaux fibro-ciment de type ORNIMAT et/ou TRESPA. Qu’en pensez-vous ?

-Concernant le chauffage, j'hésite réellement entre 2 solutions :
* mise en place d'un poêle à granulés dans le salon de ma maison étant donné qu'il existe actuellement un tubage non utilisé avec des conduits se raccordant à l'extension bois. Cette solution me semble intéressante mais nécessite des travaux conséquents dans notre maison.
* réservations pour la mise en place de 2 ou 3 radiateurs électriques radiants et/ou à inertie dans l'extension.

Il faut que je relise les 2 bouquins de JP. OLIVA « la conception bioclimatique » et « l’isolation écologique ». Je m’en suis inspiré non pour concevoir une maison écologique mais pour procéder en 2011 à quelques travaux d’économie d’énergie pour ma maison :
- remplacement de toutes les fenêtres en bois par des fenêtres aluminium avec double-vitrages, gaz argon, couche faiblement émissive et facteur solaire de 0.63,
- isolation des combles perdus par soufflage de laine de roche sur une épaisseur de 315 mm,
- mise en place d’une VMC hygroréglable de type A,
- mise en place d’une chaudière à gaz à condensation avec régulation d’ambiance commandée à distance de classe VII,
- mise en place d’une pergola devant la façade « sud » avec toile microperforée permettant une ombre portée,
- mise en place de tuiles chatières sur la toiture afin d’éviter les surchauffes estivales,
- …
Il faut que je relise ces 2 ouvrages pour voir ce que je peux mettre en œuvre comme préconisations sur cette extension bois.

Merci d’avance pour vos avis toujours constructifs et vos retours d’expérience. N’hésitez-pas à me contredire ou à m’aiguiller sur de nouvelles pistes de réflexion.
0 x
Coati84 - réalisation d'une extension bois de 40 m² de ma maison : 2ème semestre 2021
Coati84
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 03/07/09, 10:02
Localisation : PERTUIS (84)
x 1

Re: Conseils pour la réalisation d’une extension bois en Provence




par Coati84 » 08/03/21, 23:13

Bonsoir,

Voici mes questions pour ce soir :

- Est-il préférable de remettre le dossier de synthèse établi par le géotechnicien dans le dossier de permis de construire ? Est-ce que cela peut m’éviter des demandes de pièces complémentaires de la part de la direction de l’urbanisme de ma mairie ? Ou finalement, il n’y pas de lien calendaire à faire entre la date de dépôt du permis de construire et la date de remise du dossier de synthèse du géotechnicien.

- Dans le cadre de ce projet d’extension, je vais en profiter au niveau de la limite de propriété nord pour faire un muret de soubassement avec un bardage bois associé. Que pensez-vous du type de clôture ci-dessous car je compte m’en inspirer avec une hauteur raisonnable de 1.75 m (soubassement en parpaing avec crépis frotassé sur une hauteur de 80 cm et lames de bardage sur une hauteur de 95 cm) ?

Choix retenu pour la clôture du mur nord.jpg


Il existe actuellement sur cette limite de propriété nord une rangée de parpaings a priori positionnée au bon endroit. Puis-je me passer d’un géomètre-expert et demander à la mairie de confirmer le bon emplacement de cette limite qui donne sur une rue publique ?
Pour être franc, j’ai reçu un devis de 3k€ pour un simple bornage de ma parcelle de 670 m² avec un accès très simple et cela me semble très excessif.

- Concernant les fondations, mon architecte est en train de se renseigner sur la mise en place de pieux vissés dont le dimensionnement dépendrait de l’étude de sol. Qu’en pensez-vous ? Cela peut me paraître séduisant. Pensez-vous que cette solution peut être un optimum technico-économique ? Avez-vous un ordre de prix sur une emprise au sol d’environ 45-50 m² ?
Même si je suis a priori porté sur une dalle béton, dans l’hypothèse de pieux vissés, pourrais-je envisager une dalle porteuse en bois ?

- Concernant le choix de l’isolant, les critères techniques de choix sont le R et le déphasage thermique associé. Je suis toujours orienté vers la laine de roche HD mais mon choix pourrait se porter sur de la laine de bois si cette dernière était plus économique.

- Concernant le bardage, j’ai découvert le bardage en faux claire voie Vibrato (pin douglas classe 3b du Limousin) de la marque PIVETEAU. Ce bardage de couleur marron ou gris par imprégnation semble réellement superbe et semble résister dans le temps. Quelqu’un a-t-il déjà installé ce type de bardage dans le sud de la France et pourrait partager son expérience ? Le prix de la fourniture au m² est élevé et se situe aux alentours de 78 € / m². Je pense que le bardage de ma future extension grisera peu car elle située plein nord et ne recevra que peu de rayons du soleil excepté la très faible part orientée sud (environ 1.70 m).
J’ai reçu des échantillons de panneaux fibro-ciment TRESPA. Quel est le vieillissement dans le temps de ces panneaux fibro-ciment ? J’ai vu sur un chantier des panneaux fibro-ciment EQUITONE TECTIVA avec les couleurs Carbone et Taupe et j’ai trouvé cela superbe. Avez-vous un retour d’expérience sur cette marque EQUITONE ?
Enfin, sur ce sujet du bardage, mon architecte m’a parlé des bois Accoya c’est-à-dire traité grâce à un procédé d'acétylation. Quelqu’un a-t-il déjà mis en place ce type de bois en bardage ? Existe-t-il une durée très longue d’absence de vieillissement de ces bois Accoya ?

- Pour le système de chauffage et en raison de locations envisagées dès 2022, je pense m’orienter vers un système indépendant de chauffage. Il me semble qu’avec le surplus d’isolation au niveau plancher, murs extérieurs et plafond, un chauffe-serviette électrique et un radiateur électrique radiant placé de manière centrale dans l'extension devraient être suffisants et être la meilleure solution économique surtout que j’espère ne pas avoir besoin de chauffer.

- J’ai rencontré la semaine dernière le responsable d’une entreprise spécialisée dans la construction bois qui m’a précisé qu’il était inutile de réaliser un mur en ossature bois le long du mur nord en parpaing de ma maison. Cela me semble OK. Quels conseils me donnez-vous sur le fait de faire une extension avec 3 ou 4 murs ? En l’absence d’un 4ème mur en ossature bois, y-a-t-il des précautions à prendre concernant notamment l’humidité à cet endroit précis du mur nord en parpaing de ma maison et la possibilité d’une libre dilatation ?
Dans le cas d’école d’absence d’un mur en ossature bois le long du mur nord en parpaing de ma maison, faut-il fixer les montants horizontaux de ce mur et le chevron de la toiture ou faut-il également fixer la poutre de la ceinture de la dalle en contact avec le mur nord de la maison ? Mon intuition me ferait dire qu’il faut désolidariser ma maison et la future extension. Comment techniquement réaliser cette désolidarisation sans mettre en place un mur en ossature bois le long du mur nord en parpaing ? J’ai du mal à avoir des réponses claires sur ce sujet.
Enfin, faut-il préférer un assemblage sur chantier ou en kits prêts à monter avec préfabrication des ossatures en atelier ? Ou finalement, cela n’a pas d’importance et c’est la qualité du charpentier / couvreur qui importe.

Merci d’avance pour vos avis toujours constructifs et vos retours d’expérience.
0 x
Coati84 - réalisation d'une extension bois de 40 m² de ma maison : 2ème semestre 2021
Coati84
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 03/07/09, 10:02
Localisation : PERTUIS (84)
x 1

Re: Conseils pour la réalisation d’une extension bois en Provence




par Coati84 » 17/04/21, 23:56

Bonsoir,

Je viens de valider en début de semaine l’esquisse très réussie établie par mon architecte. Nous commençons la phase d’études avant-projet afin de pouvoir déposer un permis de construire de cette extension qui aura finalement une surface habitable de 42.50 m².

Voici mes questions pour ce soir :

- Ayant validé la position définitive de l’emprise au sol via l’esquisse, je vais faire intervenir le BE d’étude de sol d’ici 15 jours et je pourrai bien disposer du dossier de synthèse établi par le géotechnicien avant le dépôt du le dossier de permis de construire. Cela m’aidera à définir les fondations et cela n’est pas plus mal.

- Concernant les fondations, j’hésite entre 2 solutions :
1) semelle filante avec vide sanitaire
2) mise en place de pieux vissés dont le dimensionnement dépendra de l’étude de sol.
Quelles seraient vos préconisations ?
Le leader pour la mise en place de pieux vissés est TECHNOPIEUX. Connaissez-vous des concurrents ?
Quel est a priori le meilleur optimum technico-économique pour une emprise au sol d’environ 50 m² ?
J’ai fait mon choix et mettrai en place une dalle béton quelque soit l’hypothèse retenue concernant les fondations.

- Dans le cadre de ce projet d’extension, je compte en profiter au niveau de la limite de propriété nord pour faire un muret de soubassement avec un bardage bois associé. Dans la mesure où mon budget ne permettrait pas de financer ce mur sur environ 30 m de long, puis-je quand même le laisser sur le dossier de permis de construire et le réaliser dans environ 2 ans après avoir récupérer une certaine somme d’argent grâce aux futures locations de mon extension ? Me conseillez-vous plutôt de déposer dans un second temps un autre permis de construire spécifiquement lié à la reprise de mes clôtures ?

Il existe actuellement sur cette limite de propriété nord une rangée de parpaings a priori positionnée au bon endroit. Puis-je me passer d’un géomètre-expert et demander à la mairie de confirmer le bon emplacement de cette limite qui donne sur une rue publique ?
Pour être franc, j’ai reçu un devis de 3k€ pour un simple bornage de ma parcelle de 670 m² avec un accès très simple et cela me semble très excessif. Il n’y pas de borne actuellement et je suis en train de récupérer l’acte d’origine de constitution du lotissement et les plans annexés.

- Concernant le bardage, j’ai découvert le bardage en faux claire voie Vibrato (pin douglas classe 3b du Limousin) de la marque PIVETEAU. Ce bardage de couleur marron ou gris par imprégnation semble réellement superbe et semble résister dans le temps. Quelqu’un a-t-il déjà installé ce type de bardage dans le sud de la France et pourrait partager son expérience ? Le prix de la fourniture au m² est élevé et se situe aux alentours de 78 € / m². J’ai même noté qu’il y avait une tension actuellement sur les prix du bois et que ce prix allait augmenter.
Je pense que le bardage de ma future extension grisera peu car elle située plein nord et ne recevra que peu de rayons du soleil excepté la très faible part orientée sud (environ 1.70 m). J’ai reçu des échantillons de panneaux fibro-ciment TRESPA et suis maintenant certain de choisir un bardage bois et non des panneaux fibro-ciment. Je dois faire au cours du mois de mai un tour de différents chantiers bois avec mon architecte pour se poser sur ce choix de bardage. N’hésitez-pas à me faire partager vos expériences sur ce point sensible d’une extension bois dans le sud de la France.

- Au final, mon extension va être contiguë au mur « nord » de ma maison existante avec un retour d’1 m au niveau du mur « est » de ma maison. Existe-t-il des dispositifs constructifs spécifiques au niveau de la dalle béton et/ou des murs en ossature bois qui seront le long de ces murs « nord » et « est » de ma maison ? Quels sont vis conseils techniques ?
Je ne peux pas faire autrement car je veux éviter de rentrer dans la limite des 0 à 4 m vis-à-vis de la rue.

Enfin, faut-il préférer un assemblage sur chantier ou en kits prêts à monter avec préfabrication des ossatures en atelier ?

Merci d’avance pour vos avis toujours constructifs et vos retours d’expérience.
0 x
Coati84 - réalisation d'une extension bois de 40 m² de ma maison : 2ème semestre 2021


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 32 invités