Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement...Amélioration insert René Brisach: préchauffage de l'air

Le chauffage, l'isolation, la ventilation, les VMC, le refroidissement...bref le confort thermique. Isolation, bois énergie, pompe à chaleur mais aussi électricité, gaz ou mazout, VMC...Aide au choix et à la réalisation, solution de problèmes, optimisations, conseils et astuces...
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 25/02/15, 22:21

A propos des chenets:

Leur modification a beaucoup amélioré les résultats.

- Sans chenets le feu à tendance à s'éteindre dès qu'on diminue l'entrée d'air (des 2/3 ?).

- Le n°4 représente la vue de dessus et la vue n°1 le profil d'origine du chenet.
- Avec ces chenets "rapportés", l'insert fonctionne moins bien avec que sans ! Le démarrage est plutôt difficile, mauvaise combustion pendant au moins une heure avant d'arriver à chauffer l'insert. La température retombe très vite dès qu'on arrête de charger.

- En passant de 4 à 5, le démarrage est beaucoup plus rapide et facile. Cela chauffe nettement plus fort. Il y a beaucoup moins de ferraille inutile à chauffer.
- Entretemps, la tôle en fonte est ajouté et guide l'air (flèche verte) plus près du centre du foyer.
- En passant de 1 à 2 (raccourcissement des pieds), on se rapproche des braises et cela démarre encore mieux et encore plus vite quoique pas très pratique (manque de place)...On peut commencer à diminuer l'air sans étouffer l'insert, à chaud, il peut fonctionner air fermé.
- En passant de 2 à 3, cela démarre encore mieux et encore plus vite et c'est pratique. L'insert n'a jamais aussi bien marché, chauffé, tenu la braise, le chenet est devenu léger pour un nettoyage de la cendre plus commode. L'insert accepte tous les réglages d'air (enfin , faut faire gaffe, il peut s'emballer aussi, c'est plus un insert mais une forge :mrgreen: ).

Image
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 28/02/15, 10:39

Désormais , l'insert est capable de faire bruler du bois vraiment humide (entre 20 et 30% d'humidité !) avec l'air à 1/2 fermé (insert chaud).

Bien conscient que c'est pas très malin de bruler du bois aussi naze coté pollution :|, mais il y a un "mignon" toutou à la maison qui grimpe régulièrement sur le tas de bois et me bouffe / se fait les dents sur la bâche en plastique. :mrgreen:

Image
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
bidouille23
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1155
Inscription : 21/06/09, 01:02
Localisation : Bretagne BZH powaaa
x 2

Message non lupar bidouille23 » 17/03/15, 23:35

slut ,

le bois même humide brule ;) ... le tout est de savoir comment ...

Quand le poele est très bien fait un bois jusqu'à 40 % d'humidité peut être brulé proprement ... et oui c'est possible , et aux normes EPA s'il vous plaie ... ( larry Dobson l'as fait si je ne me trompe pas de nom , avec mesure à l'appuie pour pour une famille pauvre avec du matériel de récupe en partie pour prouver qu'on pouvais a moindre frais faire quelques chose de très efficace , ceci dis il as 35 ans d'expérience dans le milieu et dans la conception de chaufferie industrielle ... ) ;) ....


sinon a 30 % d'humidité ça brule , mais , c'est dans ton tubage que tu verra le résultat , le gros risque c'est de faire du goudron , et le goudron quand ça prend feu ben c'est ce que l'on appel un feu de cheminée ... en gros tu colle du combustible sur les parois du tubage et ce combustible n'attends que d'avoir une bonne température pour bruler ...

Il y a des petites video sympas sur l'eau dégagé par une buche c'est parlent ... et on comprend pk ce n'est pas jojo ...

Ceci dis perso je brule de tout , et pas mal de bouleau , pour qu'il tienne bien et est un bon dégagement de chaleur , je préfère le brulé un peu humide , car trop sec il part trop vite ...

Et je n'ai pas fait de mesure mais j'ai la sensation que ça chauffe plus fort ...

Par contre si je fais la meme chose avec d'autre bois c'est quand même pas terrible , entre le moment ou tu met la buche et le moment ou elle brule vraiment avec des flamme au dessus il se passe bien 10 minute au minimum selon la taille de la buche ...
On vois bien que le feu est calmé ...

après qu'est ce que tu appel humide ?

en surface ou a coeur ? en surface c'est pinuts ... a coeur c'est pas pareil ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 18/03/15, 22:03

bidouille23 a écrit :sinon a 30 % d'humidité ça brule , mais , c'est dans ton tubage que tu verra le résultat , le gros risque c'est de faire du goudron , et le goudron quand ça prend feu ben c'est ce que l'on appel un feu de cheminée ... en gros tu colle du combustible sur les parois du tubage et ce combustible n'attends que d'avoir une bonne température pour bruler ..

Oui, ça brule ...mais ça chauffe pas des masses et ne supporte pas qu'il n'y aie pas assez d'air.
Pour la cheminée, malgré un bois souvent pourrave, je fais le feu assez vif. Du coup, le ramonage de la cheminée donne environ la moitié au 2/3 du volume d'une boite à chaussure de cendre pour 1 an.(chaussures d'adulte :mrgreen:). C'est bien sec et part facilement (pas les chaussures :mrgreen:) Enfin c'est le résultat pour l'insert avant modif, pour l'après modif faudra attendre le mois de Mai ?

après qu'est ce que tu appel humide ?

en surface ou a coeur ? en surface c'est pinuts ... a coeur c'est pas pareil ...


J'ai acheté cet humidimètre et fais environ 3 mesures en bout de buche (représentatif ? :| ).
Quand c'est un peu trop humide, la solution c'est de choisir / mesurer les buches les plus sèches pour le dessous / démarrage du feu. Une fois l'insert chaud (maintenant qu'il est modifié), l'insert est capable de bruler le "pire".

Image
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 25/03/15, 22:14

Remplacement de la petite trappe proche du centre du plancher du foyer par une autre plaque en fonte perçée:

Pour la photo, les 4 perçages de diamètre 5 mm sont orientés vers la porte de l'insert, mais en réalité la pièce est tournée de 180° vers le fond du foyer pour le fonctionnement. Le principe c'est d'amener un peu plus d'air vers le fond du foyer qui semble un peu asphyxié et du coup pouvoir un peu diminuer l'air par devant. Un ré-équilibrage de l'arrivée d'air en quelque sorte. L'air qui arrive par en dessous de l'insert est préchauffé (température ?).

La vis inox centrale permet de faire varier le débit d'air. Juste les 4 trous de diamètre 5 mm en position basse crachent, ou alors en vissant cela peut faire bailler le dessous de la plaque pour augmenter encore le débit d'air.

Image

Le démarrage de l'insert s'est bien passé, plutôt rapide (à confirmer).
L'air peut effectivement être un peu diminué en façade par les tirettes d'air d'origine (insert chaud).

Au niveau des braises, il apparait plus de points blanc très lumineux que d'habitude.

Habituellement, les flammes les plus jaunes et lumineuses (chaudes) et vives sont devant près de la vitre, puis 10 à 15 cm plus en arrière, les flammes sont plus orangées et moins agitées, puis au fond les flammes sont oranges sombres et flegmatiques. Avec la nouvelle plaque qui amène plus d'air au milieu du foyer, assez logiquement devant cela ne change pas grand chose, les flammes du milieu sont un peu plus lumineuses et vives. Au fond c'est peut être un peu plus clair et actif (à confirmer).

Désolé, mais pour illustrer cela par une photo....:mrgreen:

Image
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 27/03/15, 22:26

En deuxième essai, j'ai fais bailler un petit peu la plaque (environ 2 mm ?) avec la vis inox de réglage, histoire d'augmenter l'entrée d'air tout le long et dessous la nouvelle plaque. Mais le courant d'air ne doit pas être assez violent pour déplacer les cendres qui tombent dessus. Le démarrage était bon mais vu le peu de différence avec l'essai précédent un fois l'insert chaud, je suppose que le passage d'air sous la plaque s'est bouché complètement en à peine quelques minutes. :frown: :mrgreen:

D'ailleurs par dessous on ne voyait plus la lumière rougeâtre des braises comme lors de l'allumage de l'insert. Par contre les 4 trous ne se bouchent pas (ils soufflent un peu plus haut), on peut toujours augmenter un petit peu le débit d'air par là, en agrandissant et ou multipliant le nombre de trous. :P
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1546
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 14

Message non lupar Philippe Schutt » 29/03/15, 20:00

André nous avait fourni des plans d'un poêle dans lequel l'arrivée d'air passait carrément au dessus du feu, puis était injecté par le coté. Du coup cela faisait l'air primaire et secondaire en même temps, mais on ne pouvait pas intervenir sur la répartition.
Je dis ça car je ne suis pas sûr que l'air soit tellement réchauffé en dessous, vu que la chaleur monte... je dis ça instinctivement, je n'ai pas fait de mesures.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 29/03/15, 23:57

Philippe Schutt a écrit :Je dis ça car je ne suis pas sûr que l'air soit tellement réchauffé en dessous, vu que la chaleur monte... je dis ça instinctivement, je n'ai pas fait de mesures.


Si tu parles de mon montage, le dessous du foyer navigue dans les 230°C quand l'insert est chaud. Supposition, l'air chaud monte et se colle dessous le foyer. Si on guide un peu l'air pour l'obliger à venir de vers le fond de la cavité et non de par devant (plus court, plus facile mais plus froid), il doit chauffer un minimum.

Image

Image

Nota: Le déflecteur en orange n'est pas encore réalisé. Certainement il sera tiré d'un bout d'isolant (résiste à 400°C) qu'on utilise pour les hottes des inserts.
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1546
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 14

Message non lupar Philippe Schutt » 30/03/15, 12:33

Sûr que c'est forcément mieux que le système d'origine.
si 230° avec circulation d'air , c'est déjà pas mal... Et il est bien possible qu'un air primaire trop chaud ne soit pas si bien que ça, si ça provoque une combustion primaire plus rapide et importante. L'air secondaire risque de ne pas être suffisant pour brûler tous les gaz émis.
ça me rappelle la marque FLAM qui disait qu'à volume d'air primaire égal, il valait mieux l'introduire avec de la vitesse sur une petite zone.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 30/03/15, 13:03

Pour l'instant, l'alimentation en air par dessous (4 trous de diamètre 5 mm)
doit certes amener de l'air nettement plus chaud qu'à l'origine, mais en quantité cela doit représenter un pourcentage relativement "faible" par rapports aux tirettes d'origine si elles sont un peu "trop" ouvertes (1/2 par exemple).

Dans l'équilibre de l'ensemble primaire / secondaire , il faudrait peut être limiter la fuite "vitre propre" de la porte qui me semble vraiment importante. (Boucher 1 trou sur 3 et de préférence celui qui est le plus haut , le plus près de l'échappement ?).
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Chauffage, isolation, ventilation, VMC, refroidissement... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités