Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...Scénario négaWatt, un avenir énergétique sobre et propre

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16303
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6771

Message non lupar Did67 » 03/04/12, 07:53

Quoiqu'il en soit, cela pose la question : la croissance de quoi ? Et donc : la croissance est-elle une fin en soi ?

Et, pour finir : la croissance des biens matériels dans un monde fini est un modèle mathématique mort d'avance...

Ce à quoi on pourrait rajouter : un certain nombre d'études sociologiques montrent très clairement qu'il n'y a pas de lein entre le "sentiment de satisfaction, de biê^-être et d ebonheur" et la q"auntité de bines matériels / PIB, etc" (bien entendu une fois les besoins fondamentaux satisfaits). Aujourd'hui, la consommation (une bonne part d ela consommation) est une addiction ! [quel intérêt d'avoir un nopuvel Iphoen alors que l'ancien marche encore, qu'on utilise 10 % de ses fonctionnalités - si ce n'est : a) les profits d'Apple ; b) la satisfaction d'une addiction - bonheur éphémère d'exister ou d'exister plus que son voisin ? ; c) détruire la planète un peu plus...

Allez. Sujet de philo. Je ramasse les copies dans 4 heures !

Conclusion : il va bien falloir une rupture dans le modèle, donc de la décroissance consentie, après prise de conscience. Comme un drogué retrouve le bonheur après un sevrage ! Mais avant toute thérapie, il faut avoir conscience de son état de dépendance. On en est loin (je parle massivement et non des quelques décroissants - qui sont tout sauf malheureux, en tout cas bien moins que la grande troupe d'imbéciles qui sont toujours coincés dans la spirale de la crossance).

Deuxième sujet au choix.
0 x

RIAZ
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 391
Inscription : 04/10/08, 10:21
Localisation : Cholet
x 2

Message non lupar RIAZ » 04/04/12, 23:40

Pourquoi se fatiguer à disserter sur croissance ou décroissance, en manipulant des concepts si fumeux que plein de gens de bonne foi peuvent les défendre ou les combattre avec une ardeur égale?

Si une société comme la notre, s'engage sur un scénario de type negaWatt, fait-elle de la croissance ou de la décroissance ?

En fait, on s'en fout !!!! Ce qui compte, si cela marche, c'est qu'il y aura un avenir pour les générations qui nous suivent. Et ce futur n'est pas un horizon abstrait pour intellos qui ne manquent de rien. Les enfants qui aujourd'hui apprennent à marcher ou qui terminent leur stage in utero et qui verront la fin du siècle, sont nos petits enfants ou nos enfants, c'est à dire tout sauf des êtres virtuels voire étrangers. On est déjà dans le dur !

Et ce qui compte vraiment, c'est justement de savoir si cela peut ou va marcher!
Est-ce que cette belle mécanique élaborée par un grand nombre de personnes très compétentes et désintéressées a une (ou des) faille(s), si oui, lesquelles, et remettent-t-elles en cause l'ensemble du scénario, etc ....
C'est (AMHA) à cela qu'il faut s'intéresser, le reste est aussi important que la discrimination du sexe des anges !

Je cherche de façon régulière les contradicteurs du scénario negaWatt. Ce n'est pas facile, dès que l'on veut avoir des argumentaires du même niveau. Les anathèmes et grandes affirmations péremptoires abondent, les démonstrations sont absentes.

Un des reproches principal, est l'absence de chiffrage (en € !). Cela montre que les gens n'ont pas bien compris (c'est peut-être mal expliqué !) ou qu'il font une pirouette dialectique.
negaWatt a recherché une voie qui respecte les lois de la physique, qui conduit à des prélèvement sur l'environnement compatible avec leur renouvèlement, qui ne fait aucun pari technologique conditionnant la réussite et ne prend pas le risque (même faible) d'une catastrophe que (finalement) personne ne voudrait voir se produire.
negaWatt montre une voie qui est faisable et qui correspond à un choix global du moindre regret. Combien cela coûte, est une autre question.....

C'est là que les ricanements peuvent éclater, ceux de negatep par exemple ( mais ils ne sont pas les seuls)
Car eux, qui sont bien sûr des gens sérieux, des gens qui savent qu'il y a une crise et qu'il n'y a plus d'argent dans les caisses, des gens qui savent compter les € (mieux que les Kwh parfois), peuvent dire que le scénario negaWatt est économiquement irréaliste. Ils ne se donnent d'ailleurs pas la peine de le chiffrer sèrieusement (ce qu'il faudra évidemment faire), mais balancent des chiffres sans rien prouver.

Mais la vraie question est de savoir s'il y a un intérêt à chiffrer des solutions qui ne marchent pas ou qui font prendre des risques incommensurables.
La première étape est donc de se mettre d'accord sur ce qui est souhaitable, ensuite de trouver les moyens de rendre possible ce souhaitable ("techniquement", pour faire court). Enfin de voir comment on finance cette belle chose ...

Il faut procéder dans cet ordre, sinon on finance les catastrophes à venir !!!!
0 x
Pour ce qui est de l'avenir, il s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible (Antoine de Saint Exupéry)
tapioca89
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 10/04/12, 08:56

Message non lupar tapioca89 » 07/05/12, 16:39

De mémoire, j'avais entendu parler d'une étude qui montre que passé 1 500€ de tête, le bonheur n'augmente plus: une fois tous les besoins de base assouvis, le seul moyen d'augmenter sa consommation est d'avoir une maison plus grande ou une plus grosse voiture, mais passé l'effet de découverte, les gens se plasent de leurs joujous et ne sont pas plus heureux au final.

Concrètement, aux USA ou en France a la fin des années 1960 et début des années 1970, on n'était pas malheureux, c'était même l'inverse: période d'opulence... Or, depuis, le PIB a été multiplié par 3 grosso modo et la crise est passé par la.

Comme quoi l'argent ne fait pas le bonheur même s'il y contribue...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50391
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 935

Message non lupar Christophe » 07/05/12, 19:32

tapioca89 a écrit :De mémoire, j'avais entendu parler d'une étude qui montre que passé 1 500€ de tête, le bonheur n'augmente plus: une fois tous les besoins de base assouvis, le seul moyen d'augmenter sa consommation est d'avoir une maison plus grande ou une plus grosse voiture, mais passé l'effet de découverte, les gens se plasent de leurs joujous et ne sont pas plus heureux au final.


Exact, on a même lancé un sujet récement à ce propos: https://www.econologie.com/forums/consommati ... 11758.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Napo le nain
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 180
Inscription : 04/03/10, 10:43
Localisation : Somewhere over the rainbow

Message non lupar Napo le nain » 08/05/12, 10:41

bon on va remettre un peu de technique :)

http://www.actu-environnement.com/ae/news/avis-expert-jeanfrancois-papot-enr-methanation-intermitence-15627.php4

pour l'asso négawatt la méthanation est une des pistes dont le potentiel est le plus important
0 x
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 08/05/12, 18:55

En résumé, ils proposent de stocker l'électricité en faisant du méthane par électrolyse en H2 puis méthane, rendement 60% disent ils !!

Pour refaire de l'électricité, cela tombe à 60% x 30% = 18% max .
Si cette électricité est à panneaux photovoltaïque de rendement 15% on ne récupère après en électricité que 18% des 15% du soleil de départ soit 2,7% en électricité stockée du soleil tombé sur les panneaux !!!

Un peu faible, il semble plus efficace de faire du solaire thermique à concentration (rendement plus de 50% ) et de stocker dans les différentes possibilités variées, comme sels fondus ou dans la terre sous forme géothermique solaire (similaire aux volcans bien chauds sous terre où on stocke la chaleur solaire) pour récupérer 80 % de ces 50%, pour se chauffer ou faire de l'électricité avec machine thermique qui donne 30% des 50% soit 15% en électricité de nuit et de jour, 15% du soleil de départ, aussi bien que les panneaux photovoltaïques, eux sans la moindre capacité de stockage, avec ce rendement !!!

Pour l'électricité des éoliennes, avec stockage en méthane, complexe, ont récupère 18% de l'électricité de départ, alors que en stockant par pompage dans des barrages en hauteur on récupère 50 à 70%.
0 x
RIAZ
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 391
Inscription : 04/10/08, 10:21
Localisation : Cholet
x 2

Message non lupar RIAZ » 08/05/12, 21:57

Visiblement, dedeleco, ce n'est pas tout à fait cette option qui intéresse ceux qui travaillent le sujet.
Produire de l'électricité avec un rendement de 30% et en faisant de beaux panaches blancs, c'est ce qu'on faisait autrefois ...

Si nous voulons avoir des chances de nous tirer d'affaire, il faudra faire d'autres choix.
0 x
Pour ce qui est de l'avenir, il s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible (Antoine de Saint Exupéry)
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 08/05/12, 22:07

Produire de l'électricité avec un rendement de 30% et en faisant de beaux panaches blancs, c'est ce qu'on faisait autrefois ...


Le solaire thermique à concentration faisant de l'électricité en circuit fermé, à bon rendement, moderne, avec stockage pour les moments sans soleil, sous terre, ou dans des sels fondus, ne fait pas de panache blancs, avec ce qui circule, sels, huiles, autres, astucieux !!!!!
0 x
RIAZ
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 391
Inscription : 04/10/08, 10:21
Localisation : Cholet
x 2

Message non lupar RIAZ » 08/05/12, 22:20

Ma référence aux 30 % venait de là :
dedeleco a écrit :Pour refaire de l'électricité, cela tombe à 60% x 30% = 18% max .

Et là on fait un panache blanc !

Mais surtout, il ne faut pas oublier que le scénario negaWatt a été conçus pour la France qui est 2 à 3000 km trop au Nord pour les centrales thermiques à concentration ....
0 x
Pour ce qui est de l'avenir, il s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible (Antoine de Saint Exupéry)
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 08/05/12, 23:04

la France qui est 2 à 3000 km trop au Nord pour les centrales thermiques à concentration ..

n'est pas exact, surtout au Sud, comme Odeillo !!!, si on accepte un rendement plus faible qu'en Espagne, qui, elle, n'est pas à 2 à 3000Km .

Et surtout, si on stocke sous terre la chaleur d'été pour l'hiver, comme à www.dlsc.ca pour le chauffage, mais aussi possible pour la concentration solaire, à plus grande échelle, en solaire géothermique vrai !!!
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités