Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre...CO et CO2, plus lourds ou légers que l'air? Mise au point

Le réchauffement et les changements climatiques: cause, conséquences, analyses...Débat sur le CO2 et autres gaz à effet de serre.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48580
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 642

Message non lupar Christophe » 21/11/11, 19:07

LeJuste, Gaston a posté plus haut une vidéo qui illustre en image l'image de Did67 du CO2 qui "déborde" (il a édité son message que t'as peut être pas vu donc?) :



En l'absence de mouvements vent convection, le brownien ne suffit pas pour mélanger les gaz...sinon il n'y aurait pas le problème des caves...

Donc idem pour la fiole : le CO2 se concentrera forcément dans la partie basse après un certain temps...je dis pas que 100% y sera (comme mélange eau huile) mais une grande proportion...

Donc je repose (ter) ma question c) : quelqu'un a-t-il la variation de la composition de l'atmosphère en fonction de l'altitude?
0 x
Ce forum vous a aidé? Soutenez le site en faisant un petit don ou partagez vos meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
highfly-addict
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 755
Inscription : 05/03/08, 12:07
Localisation : Pyrénées, 43 ans
x 4

Message non lupar highfly-addict » 21/11/11, 22:04

Christophe a écrit :...

Donc je repose (ter) ma question c) : quelqu'un a-t-il la variation de la composition de l'atmosphère en fonction de l'altitude?


Rhoo ! Christophe ! Tu l'as toi même dis ... excellemment expliqué aussi par Remundo et consorts : La turbulence est le phénomène dominant dans les basses couches jusqu'àla tropopause.

Ta question ne peut donc avoir de sens que très localement dans l'espace et le temps.

Et sa réponse est éminemment variable comme dit plus haut par Remundo : 80/20 + pouillèmes.
0 x
"Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes" BOSSUET
"On voit ce que l'on croit" Dennis MEADOWS
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48580
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 642

Message non lupar Christophe » 21/11/11, 22:26

Ben cela serait bien tout de même d'avoir un exemple non? Ma question initiale portait sur l'évolution de la composition massique et volumique...

Et connaitre simplement la concentration en CO2 suivant l'altitude répondrait de manière indiscutable à la problématique de ce sujet...
0 x
Ce forum vous a aidé? Soutenez le site en faisant un petit don ou partagez vos meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
highfly-addict
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 755
Inscription : 05/03/08, 12:07
Localisation : Pyrénées, 43 ans
x 4

Message non lupar highfly-addict » 21/11/11, 22:45

Christophe a écrit :Ben cela serait bien tout de même d'avoir un exemple non? Ma question initiale portait sur l'évolution de la composition massique et volumique...

Prenons en un alors : le thermique.
Comment la composition pourrait-elle être varier de bas en haut ? M'est avis qu'elle ne varie pas. Turbulence.

Et connaitre simplement la concentration en CO2 suivant l'altitude répondrait de manière indiscutable à la problématique de ce sujet...


Comme déjà dit, on peut la considérer comme homogène en basses couches sauf accident local (incendie par exemple).
0 x
"Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes" BOSSUET

"On voit ce que l'on croit" Dennis MEADOWS
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 233

Message non lupar chatelot16 » 21/11/11, 23:29

meme sans turbulence les gaz de densité diferente se melange

l'histoire du CO2 en bas dans une cuve ou ca fermente , c'est parce qu'il y a production reguliere de CO2 , production superieure a la vitesse de melange avec l'air

quand la fermentation est finie dans une cuve le CO2 fini par disparaitre

une fois que le CO2 est melangé il ne se separe jamais de l'air , il a peut etre une tendance a descendre , mais les turbulance diverse le melangent

ce n'est pas la meme chose pour les gaz leger . l'helium par example a tendance a monter , les turbulance ont beau le melanger , il monte quand meme et quite l'atmosphere terestre ... definitivement perdu
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14084
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4758

Message non lupar Did67 » 22/11/11, 09:56

Christophe a écrit :
Donc idem pour la fiole : le CO2 se concentrera forcément dans la partie basse après un certain temps...je dis pas que 100% y sera (comme mélange eau huile) mais une grande proportion...



Je ne suis pas sûr. Pas sûr du contraire non plus, j'avoue.

J'aurais juste tendance à dire que cela se mélange uniformément ! Contrairement aux liquides que tu évoques, qui ne sont pas miscibles ! Donc là, pas photo, le plus dense se retrouve en bas.

Si tu mets du sucre dans l'eau [ou de l'alcool !], et que tu attends "infiniment", il me semble que pour la même raison de l'agitation brownienne, cela finira par être "moyennement sucré" partout...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14084
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4758

Message non lupar Did67 » 22/11/11, 09:59

chatelot16 a écrit :
ce n'est pas la meme chose pour les gaz leger . l'helium par example a tendance a monter , les turbulance ont beau le melanger , il monte quand meme et quite l'atmosphere terestre ... definitivement perdu


Là non plus, je ne pense pas !

L'hélium dans un ballon finira par monter...

L'hélium dans l'air finira pas se diluer, diluer... Mais y'en a ! A ce que je sache, c'est un gaz rare, contenu dans l'air, qu'on produit par distalliation de l'air liquide... Enfin peut-être des séparations en phase gazeuse aujourd'hui...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14084
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4758

Message non lupar Did67 » 22/11/11, 10:05

Trouvé ça. Pas fameux, mais faute de mieux :

http://eduscol.education.fr/obter/appli ... tmos22.htm

Ou ça :

http://astrosurf.com/luxorion/meteo-atmosphere.htm

qui affirme :

L'air de la troposphère présente une composition remarquablement homogène suite au brassage continu de l'air dans cette partie de l'atmosphère. L'absence de stratification (d'étagement) s'explique en raison de l'agitation thermique (turbulence). Au repos l'énergie cinétique des molécules est proportionnelle à la température ambiante (3/2kT, avec k la constante de Boltzmann et T la température exprimée en Kelvin). Cet effet dépasse largement la différence d'énergie potentielle de gravité (rgh, r étant la masse volumique, g l'accélération de la gravité et h la hauteur par rapport au niveau de référence). C'est pourquoi l'agitation thermique suffit à maintenir le mélange homogène sur une grande hauteur.

Sachant que la composition d'un milieu gazeux suit la loi statistique de Maxwell-Boltzmann caractérisant la distribution des particules selon leur énergie, la stratification au repos obéit à la relation suivante :

C = Co[-rgh/(3/2kT)]

C étant la concentration du gaz considéré (N2, O2, etc).

Nous verrons que la stratification se produit malgré tout à très haute altitude, raison pour laquelle la Terre perd notamment son hydrogène.


Ce qui me parait raisonnable et... fondé et... conforme aux observations.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 14084
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4758

Message non lupar Did67 » 22/11/11, 10:15

Et donc si je comprends bien, contrairement à ce que j'ai écrit, sans turbulences, il y aurait stratification !

Mais je ne suis pas sûr quand même, car il est aussi question de l'energie cinétique des molécules, au repos, supérieure à la différence d'énergie potentielle...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48580
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 642

Message non lupar Christophe » 22/11/11, 11:31

Oui did67: sans turbulence, ca stratifie forcément (plus ou moins)...

Did67 a écrit :Si tu mets du sucre dans l'eau [ou de l'alcool !], et que tu attends "infiniment", il me semble que pour la même raison de l'agitation brownienne, cela finira par être "moyennement sucré" partout...


Bon exemple mais pas d'accord: c'est certes moyennement sucré partout mais le fond de la tasse est très souvent plus sucré, pourtant y a plus de sucre "solide" au fond...

Avec le mélange de gaz pas agités, c'est pareil : moyennement mélangé mais concentration plus importante au fond !
0 x
Ce forum vous a aidé? Soutenez le site en faisant un petit don ou partagez vos meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Changement climatique: CO2, réchauffement, effet de serre... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité