Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industriellesLa fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Les catastrophes humanitaires (dont les guerres et conflits liés aux ressources), naturelles, du climat et industrielles (sauf accident nucléaire ou pétrolier qui sont dans le forum énergies fossiles et nucléaire). Pollution de la mer et des océans.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1303
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 65

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 19/12/18, 19:47

Forhorse a écrit :Son domaine d'expertise c'est la physique et la science des matériaux pas la météorologie et le climat.
Du bon vieux lobbying classique qui met en avant un titre plutôt qu'une compétence histoire de brouiller les pistes.

Les climatologues sont incompétents en physique. Les physiciens corrigent régulièrement les bourdes des climatologues, alors que la climatologie est essentiellement de la physique ! Des climatologues nous ont annoncé une inversion du Gulf Stream, d'autres nous parlent de phénomènes d'action/réaction sur des gouttes de pluie... en chute libre (ils ne maîtrisent même pas la première loi de Newton) ! :roll: Même dans les traitements statistiques mathématiques, on les voit se planter, mais ils s'en foutent, ils sont là pour parader.

Bref, circulez y a rien a voir.
Pièces jointes
autrucheClitogobeuse.jpg
autrucheClitogobeuse.jpg (131.9 Kio) Consulté 433 fois
0 x

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5910
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 306

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sen-no-sen » 19/12/18, 20:58

Exnihiloest a écrit :L'urgence climatique est un leurre
"François Gervais, professeur émérite de l’université François Rabelais de Tours, et examinateur du rapport AR5 du GIEC entre 2011 et 2012, vient de publier un livre intitulé, « L’urgence climatique est un leurre » et montre que s’il y a consensus, c’est plutôt médiatique et politique que scientifique."


Je suis d'accord sur l'idée que l'urgence climatique soi un leurre visant à permettre la transition industrielle.
Toutefois sur l'aspect strictement scientifique il apparait que les données mis en avant dans la vidéo peuvent être interprétées de différentes façons,ici F.Gervais choisis une interprétation climato-sceptique(il ne remet toutefois pas en cause le RCA,mais plutôt la gravité de celui ci).
N'étant pas climatologue je me garderais bien de me lancer dans une bataille de chiffres(et personne sur le site ne dispose des connaissances nécessaire sur ce point),toutefois on peut noter chez l'intervenant un discours en filigrane prônant clairement l'inaction...

L'idée que l'augmentation de CO2 "verdi la planète" oblitère complétement les causes de la libération de celui ci dans l'atmosphère,c'est à dire de l'utilisation exponentielle de machineries utilisant des ressources fossiles.
Il est un peu "fort de café" de parler de "verdissement "alors qu'un nombre croissant de forêts sont mises à mort par l'extractivisme outrancier du néo-libéralisme!
Comme je m'efforce à le répéter les arbres ne tombent pas sous l'action du C02,mais de l'énergie des tronçonneuses.
J'ai bien l'impression que climato-réchauffistes et climato-sceptiques nous enfument(sic!) quelque peu en oubliant de mentionner que la phase d'extinction actuelle est imputable à une entité beaucoup plus fondamentale que les GES:l'entropie.
Nous avons là un remake contemporain de la guerre entre nordistes(climato-réchauffistes) et sudistes(climato-sceptique),c'est à dire une bataille type entre deux modèles antagonistes mais complémentaire dans leurs finalité:le pillage des ressources et la transformation du monde.


NB:F.Gervais correspond encore une fois(!) au profil type du climato-sceptique:plus de 65 ans haut niveau d'étude et défenseurs de l'économie fossile(sic!) dominante.
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1303
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 65

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 21/12/18, 21:13

sen-no-sen a écrit :...
L'idée que l'augmentation de CO2 "verdi la planète" oblitère complétement les causes de la libération de celui ci dans l'atmosphère,c'est à dire de l'utilisation exponentielle de machineries utilisant des ressources fossiles.
Il est un peu "fort de café" de parler de "verdissement "alors qu'un nombre croissant de forêts sont mises à mort par l'extractivisme outrancier du néo-libéralisme!
...

C'est que tu es dans une vision militante et pas pragmatique. Si le reverdissement fait plus que compenser les déboisements, ça ne veut pas dire qu'il faut continuer à déboiser, ça veut qu'on peut se réjouir de l'augmentation de CO2. Mais je connais ton point de vue, c'est celui rabâché partout dans les médias : tout est catastrophe, les choses positives sont négatives, il est de bon ton d'être pessimiste, et même pour les medias il faut l'être, ça fait vendre la soupe commerciale, et pour les écologistes il faut l'être, ça fait vendre la soupe idéologique.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3968
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 264
Contact :

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar izentrop » 22/12/18, 00:10

Exnihiloest a écrit :Si le reverdissement fait plus que compenser les déboisements, ça ne veut pas dire qu'il faut continuer à déboiser, ça veut qu'on peut se réjouir de l'augmentation de CO2
C'est encore une fausse idée.
Qu'on l'utilise dans les serres de façon dosée et en relation avec d'autres nutriments pour augmenter la production, ne veux pas dire que dans la nature ça apporte un bénéfice, une quantité supplémentaire de CO2 ne peut à elle seule compenser les carences d'autres composés et éléments.
Les plantes améliorées en CO2 auront besoin d'eau supplémentaire pour maintenir leur croissance plus importante et pour compenser l'évaporation plus importante de l'humidité lorsque la chaleur augmente. D'où viendra-t-il? Dans de nombreux endroits, les eaux de pluie ne sont pas suffisantes pour l'agriculture actuelle et les aquifères sur lesquels elles reposent sont asséchées sur toute la Terre.
Une concentration trop élevée en CO2 entraîne une réduction de la photosynthèse chez certaines plantes. Le passé a également mis en évidence des dommages importants causés à une grande variété d'espèces végétales par une augmentation soudaine de CO2. Des concentrations plus élevées de CO2 réduisent également la qualité nutritionnelle de certains aliments de base, tels que le blé.
Comme le confirment des expériences à long terme, les plantes aux réserves de CO2 exorbitantes se heurtent à une disponibilité limitée d'autres éléments nutritifs. Ces projets à long terme montrent que, si certaines plantes présentent une croissance brève et prometteuse lors de l’exposition initiale au CO2, des effets tels que le "plateau d’azote" viennent bientôt tronquer cet avantage.
Les chercheurs ont découvert que les défenses des plantes diminuent avec l’ augmentation des niveaux de dioxyde de carbone . Le soja cultivé à des niveaux de CO2 élevés attire beaucoup plus de scarabées japonais adultes que de plantes cultivées aux niveaux actuels de dioxyde de carbone dans l' atmosphère . Science Daily; 25 mars 2008.
Le réchauffement climatique réduit la productivité des plantes. À mesure que le dioxyde de carbone augmente, la végétation dans les latitudes nord augmente également. Toutefois, cela ne compense pas les pertes de végétation dans les latitudes sud. La quantité globale de végétation dans le monde diminue.
Et j'en passe https://www.skepticalscience.com/co2-plant-food.htm

Toi qui t'intéresses aux faits scientifiques, tu ne peux pas rejeter d'un revers de la main, tous ces arguments vérifiés scientifiquement. :wink:
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48648
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 654

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Christophe » 22/12/18, 03:06

Il serait souhaitable qu'on fasse, une fois pour toute, le point sur l'eau rejetée par les hydrocarbures!

Tous les "spécialistes" prétendent qu'elle est négligeable...j'en suis pas si sur!
Après tout on est aussi des spécialistes ici non?

Lire l'article que je viens de mettre à jour: https://www.econologie.com/emissions-co ... el-ou-gpl/

Je cite:

1 kg de méthane rejette 2,75 kg de CO2! Et, désolé pour les défenseurs du gaz « propre », mais on ne trouvera pas mieux comme hydrocarbure!

On notera également que chaque mole de méthane rejettera aussi 36 grammes d’eau (18*(n+1) grammes d’eau par mole)…soit 2,25 kg d’eau par kg de gaz naturel brulé!

Pour chaque mole de Diesel la valeur d’eau produite est de 18*17 = 306 g/mole soit 306/226 = 1,35 kg d’eau par kg de Diesel soit 1,35*0.85 = 1,15 L d’eau par L de Diesel! Autant d’eau mise, en fait c’est de l’eau synthétique qui n’était pas dans la nature avant, dans le « cycle climatique » n’est peut être pas si négligeable!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1303
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 65

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 22/12/18, 19:43

izentrop a écrit :...
Une concentration trop élevée en CO2 entraîne une réduction de la photosynthèse chez certaines plantes.

Evidemment ! 100% de CO2, et la plantre crève, comme nous humains avec 100% de O2.
Mais il est courant de doubler le CO2 dans les cultures sous serres pour améliorer la production, les plantes s'en portent mieux.
"Trop" ? Ce serait donc bien que tu quantifies ce que tu racontes (si tu prétends rester dans le domaine scientifique).

Les observations priment les théories. Toi qui t'intéresses aux faits scientifiques, tu ne peux pas rejeter d'un revers de la main, le constat du reverdissement de la planète.
https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html

Leur conclusion "les résultats de cette étude ne peuvent être généralisés sur le long terme" est amusante car à l'opposé du constat. On constate un « boom vert » à l’échelle du globe mais il ne faut pas croire que ce serait bénéfique, belle illustration de ce que j'écrivais plus haut :
"tout est catastrophe, les choses positives sont négatives, il est de bon ton d'être pessimiste, et même pour les medias il faut l'être".

Je me gausse....
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5910
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 306

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sen-no-sen » 22/12/18, 19:45

Exnihiloest a écrit :C'est que tu es dans une vision militante et pas pragmatique.


Justement non au regard de ma réponse.
On ne peut pas être plus objectif lorsque l'on parle d'augmentation du niveau d'entropie.A ma connaissance ce genre de remarque ne fait pas du tout parti du jargon "militant".
Hors toutes les problématiques écologiques sont lié à ce phénomène...

Mais je connais ton point de vue, c'est celui rabâché partout dans les médias


Il est très amusant de constater que tu utilise systématiquement des arguments qui qualifie en tout point le fondement des tes remarques! "Faite ce que dis pas ce que je fait"
Je connais également ton point de vue,c'est celui du techno-scientisme fondé sur la croyance béate que la technologie pourrai satisfaire tout nos problèmes et que les destructions entrainé par celle ci pourront toujours être corrigé au sein d'une gigantesque course en avant.
Et si tu veut un scoop c'est celle qui nous est vendu dans les médias,à grand coup de séquestration du C02,de géo-ingénierie et de nouvelles technologies en tout genre.

Si le reverdissement fait plus que compenser les déboisements, ça ne veut pas dire qu'il faut continuer à déboiser, ça veut qu'on peut se réjouir de l'augmentation de CO2.


C'est une hypothèse hautement spéculative fondé sur la confusion entre verdissement et boisement.
Ça n'est pas parce qu’une plante pousse plus vite que celle ci "remplace" des surfaces disparut.
Autre points,les forets du fait de la déforestation jouent de moins en moins leurs rôles de puits de carbone,et pour couronner le tout l'augmentation du niveau de CO2 entraine à terme un appauvrissement nutritif des plantes:

Selon les chercheurs de l'université de Harvard qui se sont penchés sur 225 aliments différents, la hausse de la concentration de CO2 dans l'atmosphère, qui pourrait atteindre 550 parties par million (ppm) aux alentours de 2050 contre 405 ppm en 2017, « devrait réduire de 3 à 17 % la teneur en fer, en protéines et en zinc de nombreuses cultures de base ».

Cette baisse de la qualité nutritive des aliments se traduirait par « une carence en zinc chez 175 millions de personnes, mais aussi une carence en protéines chez 122 millions de personnes d'ici 2050, tout en exacerbant les carences existantes chez plus d'un milliard de personnes ». Ces personnes s'ajouteraient aux 662 millions souffrant déjà de carence en protéines, au 1,5 milliard de carence en zinc et aux 2 milliards de carence en fer à travers le monde.

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-hausse-co2-atmospherique-reduira-qualite-aliments-base-68160/
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1303
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 65

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar Exnihiloest » 22/12/18, 20:46

sen-no-sen a écrit :
Exnihiloest a écrit :Si le reverdissement fait plus que compenser les déboisements, ça ne veut pas dire qu'il faut continuer à déboiser, ça veut qu'on peut se réjouir de l'augmentation de CO2.


C'est une hypothèse hautement spéculative fondé sur la confusion entre verdissement et boisement.

Ce n'est pas une hypothèse, c'est un fait, et je venais de poster le lien qui le montre. Si tu lisais ce qu'on t'écrit, tes objections seraient pertinentes, mais ce n'est pas le cas.

"Cet accroissement de la végétation représente, si on la mettait à plat, l’équivalent d’un continent vert de deux fois la taille des Etats-Unis (18 millions de km2). Aujourd’hui, les plantes couvrent près d’un tiers (32 %) de la superficie totale de la planète, occupant environ 85 % de toutes les terres libres de glace."
https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html

Cette baisse de la qualité nutritive des aliments se traduirait par...


Aux faits, tu m'opposes des spéculations et des conditionnels !
Tu vois bien que toi seul "es dans une vision militante et pas pragmatique" mais idéologique.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3968
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 264
Contact :

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar izentrop » 23/12/18, 00:39

Exnihiloest a écrit :Cet accroissement de la végétation représente, si on la mettait à plat, l’équivalent d’un continent vert de deux fois la taille des Etats-Unis (18 millions de km2). Aujourd’hui, les plantes couvrent près d’un tiers (32 %) de la superficie totale de la planète, occupant environ 85 % de toutes les terres libres de glace."
https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html

Cette baisse de la qualité nutritive des aliments se traduirait par...

Aux faits, tu m'opposes des spéculations et des conditionnels !
Fait ponctué par une réserve qui rejoint l'article de Futura cité par sen-no-sen, par l'article de Skepticalscience et dans ton article du Monde :
De là à conclure que les émissions de gaz à effet de serre sont positives pour la planète, et qu’elles ne doivent donc pas être limitées, il n’y a qu’un pas, que les climatosceptiques n’ont pas hésité à franchir. En réalité, les résultats de cette étude ne peuvent être généralisés sur le long terme. « L’effet positif de la fertilisation diminue au fil du temps en raison d’une saturation des plantes en CO2, prévient Nicolas Viovy. Ce phénomène est par ailleurs inefficace lorsque la concentration en CO2 est trop élevée. »
Toujours les mêmes œillères à n'isoler que la partie du texte qui va dans ton sens. Un enfant aurait compris depuis longtemps :wink:
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5910
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 306

Re: La fable du réchauffement anthropique et de la lutte contre le CO2

Message non lupar sen-no-sen » 23/12/18, 15:03

Exnihiloest a écrit :Ce n'est pas une hypothèse, c'est un fait, et je venais de poster le lien qui le montre. Si tu lisais ce qu'on t'écrit, tes objections seraient pertinentes, mais ce n'est pas le cas.


Si tu lisais vraiment ce que tu poste en lien tu verrais que tu oblitère à peu près la moitié de ce qui y est rapporté,tu fait ici du "cherry picking"(cueillette des cerises),c'est à dire que tu ne sélectionne que les éléments qui vont dans ton sens.Logique en somme puisque tu dispose des réponses avant d'avoir les questions!
Et après tu me reproche d'être un militant! Encore de la dissonance cognitive!

Petit extrait éludé:
De là à conclure que les émissions de gaz à effet de serre sont positives pour la planète, et qu’elles ne doivent donc pas être limitées, il n’y a qu’un pas, que les climatosceptiques n’ont pas hésité à franchir. En réalité, les résultats de cette étude ne peuvent être généralisés sur le long terme. « L’effet positif de la fertilisation diminue au fil du temps en raison d’une saturation des plantes en CO2, prévient Nicolas Viovy. Ce phénomène est par ailleurs inefficace lorsque la concentration en CO2 est trop élevée. »

:lol:

Autre point:
Une densification de la végétation qui n’empêche toutefois pas la poursuite de la déforestation. Cette dernière, bien qu’ayant ralenti, a entraîné la destruction de 1,3 million de km2 de forêts en vingt-cinq ans selon l’ONU, soit l’équivalent de la superficie de l’Afrique du Sud. « Il est difficile de comparer les deux phénomènes en termes de superficie car la déforestation détruit de la forêt qui est généralement remplacée par des zones de culture, donc sans réel changement de surface végétalisée. En revanche, son effet sur le climat est négatif »


Quid de la biodiversité???

Mais encore:
Les résultats sont inattendus : les capteurs montrent un verdissement (davantage de feuilles ou parfois d’arbres) de 25 % à 50 % des terres végétalisées du globe depuis une trentaine d’années, essentiellement dans les tropiques et à des latitudes élevées.

Dans les zones tropicales les forêts sont très largement exploités et remplacés par des cultures(type palmier à huile à Bornéo ou 80% de la surface forestière à disparu)cela n'entraine donc pas nécessairement de baisse mathématique en terme de surface végétalisé.

Avec le RCA les températures augmentent dans les zones de toundra:
Il y a 40 ans, dans ces régions d'Alaska les sols gelaient complètement en automne en l'espace d'un mois. Il faut désormais trois mois ou plus dans certains endroits.

L’Arctique se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète et l'Alaska vient de connaître trois années consécutives de chaleur record, soulignent ces scientifiques.

En 2016, année la plus chaude enregistrée sur le globe depuis les premières mesures en 1880, la température a été 3,27 degrés Celsius au-dessus de la moyenne historique.

https://www.geo.fr/environnement/climat-la-toundra-en-alaska-libere-de-plus-en-plus-de-co2-173885

Il est ainsi logique que les surfaces végétalisé augmentent dans les régions autrefois plus froides.
Pour autant en déduire que le développement d'arbustes dans les zones de latitudes élevées pourraient remplacer des forêts pluviales à très haut niveau de biodiversité comme en Amazonie est un biais de raisonnement(à mon avis volontaire dans ton cas!).
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


Revenir vers « Catastrophes humanitaires, naturelles, climatiques et industrielles »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités