Coup de gueule - 1 enfant meurt tous les 3 jours en FRANCE

Les développements du forums et du site. Humour et convivialité entre les membres du forum - Tout est n'importe quoi - Présentation des nouveaux membres inscrits Détente, temps libre, loisirs, sports, vacances, passions...Que faites vous de votre temps libre? Forum d'échanges sur nos passions, activités, loisirs...créatifs ou récréatifs! Publiez vos annonces. Petites annonces, cyber-actions et pétitions, sites intéressants, calendrier, évènements, foires, salons, initiatives locales, activités d'associations....Pas de publicité purement commerciale svp.
C moa
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 704
Inscription : 08/08/08, 09:49
Localisation : Alger
x 9

Coup de gueule - 1 enfant meurt tous les 3 jours en FRANCE




par C moa » 09/07/09, 11:17

Cela peut paraitre inutile mais être informé c'est commencer à agir : 1 enfant meurt tous les 3 jours en FRANCE pour cause de maltraitance et près de 100 000 autres seraient en dangers.

J'ai reçu ceci ce matin :
Mon nom est Sarah, J'ai 3 ans,
Mes yeux sont enflés, je ne peux pas ouvrir les yeux.

Je dois être bête, je dois être méchante...
Quoi d'autre aurait pu mettre mon père dans un tel état ?
Je souhaiterais être meilleure, je souhaiterais être moins moche, alors peut-être que ma mère voudrait toujours me faire des câlins...

Je NE peux PAS parler. Je NE peux PAS faire de bêtises. Sinon je suis enfermée toute la journée. Quand je me réveille je suis toute seule. La maison est noire.

Mes parents NE sont PAS chez moi.
Quand ma mère vient, j'essaie d'être gentille, sinon j'aurais peut-être un coup de fouet ce soir. "Ne fais pas de bruit"!

Je viens juste d'entendre une voiture mon père revient du bar de Charlie.
Je l'entends jurer. Il m'appelle. Je me serre contre le mur. J'essaie de me cacher de ses yeux démoniaques.

J'ai tellement peur maintenant... Je commence à pleurer... Il me trouve en train de pleurer, il me lance des mots méchants, il dit que c'est de ma faute qu'il souffre au travail, il me claque et me tape et me crie dessus encore plus, je me libère enfin et je cours jusqu'à la porte, il l'a déjà fermée, je me mets en boule, il me prend et me lance contre Le mur, je tombe par terre avec mes os presque cassés, et ma journée continue avec des méchancetés dites...

'Je suis désolée papa!', je crie mais c'est déjà beaucoup trop tard...

Son visage a tourné dans une haine inimaginable.

Le mal et les blessures encore et encore...

Mon dieu s'il te plaît, aie pitié ! Fais que ça s'arrête, s'il te plait !

Et enfin il arrête et va vers la porte pendant que je suis allongée, immobile à terre.

Mon nom est Sarah j'avais 3 ans. Ce soir, mon père m'a tuée.

Il existe des millions d'enfants qui comme Sarah se font tuer.
Et tu peux les aider.
Tu me dégouteras jusqu'au plus profond de moi si tu lis ça et que tu ne le fais pas passer.

S'il te plaît, fais suivre ça si tu es contre la violence et l'abus sur des enfants.


Pour aller un peu plus loin :
http://www.inserm.fr/fr/presse/communiques/maltraitance_091208.html
http://www.villages-enfants.asso.fr/50-Actualites/20_Quoi_Neuf_Site.asp
http://enfancedefavorisee.maviedemaman.com/article/quelques-chiffres-pour-reflechir
0 x
C'est difficile de faire simple !!!

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 19752
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8459




par Did67 » 09/07/09, 12:13

Sentiment étrange. J'ai comme l'impression que c'est un hoax, mais je ne l'ai pas trouvé sur "hoaxbuster"...

J'ai lu le même "style" une demi-douzaine de fois et vérification faite sur hoaxbuster, chaque fois dans le mille...

Là non, je reste dubitatif.

Ceci dit, le problème évoqué, lui est réel. Mais bon, mon constat est que nous sommes dans une société de plus en plus violente ! Je m'interroge souvent pourquoi. J'ai évoqué ailleurs ce que j'appelle l'agitation, qui est un mouvement désordonné sans sens !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Lapin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 823
Inscription : 22/07/05, 23:50
x 1




par Lapin » 09/07/09, 15:21

Did67 a écrit :Ceci dit, le problème évoqué, lui est réel. Mais bon, mon constat est que nous sommes dans une société de plus en plus violente !


Ne serai ce pas notre tolerance a la violence qui diminue a mesure
que notre confort s ameliore ?
Je crois que nous vivons une ere de paix sans egal dans l histoire
de l humanite.C est claire qu il ya encore des endroits ou cela chauffe
plus qu il ne le faudrai mais par chez nous il n y a pas a se plaindre.
Pour ceux qui sont victime d actes de violence il est legitime que la
societe les defendent et prend les mesures necessaires pour eviter
que cela se reproduise.Mais cette violence n est pas comparable a
celle que les generations precedentes ont connu.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 14007
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 645




par Flytox » 09/07/09, 19:30

Le sujet est intéressant, pas la citation qui sent le bidonné !
Pour avoir entendu des conversations entre auxiliaires de puériculture, j'ai eut l'occasion d'avoir froid dans le dos.

Elles parlaient d'une gosse ( 3 ans ?) dans la crêche ou elles bossaient qui avait été très certainement violé......à répétition.....le suspect n°1 venait même chercher la gosse tous les soirs. Le problème ? Pas de preuve ! Alors dans le bénéfice du doute......ça continue....encore et encore....La DASS ne se déplace pas pour rien et ne lance pas des enquêtes sur des "racontards". ... Je n'ai jamais compris comment on pouvait se "contenter" d'un système d'alerte aussi peu réactif et de temps en temps peu efficace.

Les auxiliaires voyait ce cas ou quelque chose d'approchant Image
plusieurs fois par ans. J'ai cru qu'elles parlaient d'un lointain pays du 1/3 monde....Non c'était içi dans le coin, en France. :frown:
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
marieagnes
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 116
Inscription : 24/06/09, 15:13
Localisation : 83 - Var




par marieagnes » 10/07/09, 13:30

la bonne question est : que peut on y faire ?

la violence sur les êtres faibles, enfants, personnes agées, animaux... on le sait tous que ça existe mais que peut on faire ??

en parler ? cela n'efface pas le problème

qu'est ce qu'on pourrait trouver comme solutions ?
0 x

C moa
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 704
Inscription : 08/08/08, 09:49
Localisation : Alger
x 9




par C moa » 10/07/09, 14:01

Cela commence par être vigilant et... un peu courageux.

AMHA, cette violence peut apparaitre n'importe où pour diverses raisons sans distinction de niveau social, de niveau d'études....

Le vrai problème c'est que nous sommes désemparés face à ces situations parce que nous ne sommes pas informés voire formés et que souvent il est malheureusement trop tard.

La violence s'installe petit à petit et je suis persuadé qu'en discutant et en faisant prendre conscience aux gens qu'ils sont en train de déraper, on peut éviter d'arriver à de telles extrémités.

Lapin parlait de notre tolérance à la violence qui diminue, peut être mais c'est aussi je pense notre peur de s'engager, de prendre un risque qui a augmenté.

Parfois nous sommes témoins (direct ou indirect) à l'image de ce que disait Flytox et on ne sait pas comment réagir (d'autant plus lorsque les "professionnels" pensent qu'ils ne peuvent rien faire non plus). Surtout, on ose pas évoquer la situation avec les personnes concernées.

Lorsque l'on est témoin direct, il n'y a pas besoin d'être agressif ou de se fâcher pour dire ou suggérer à un ami, un frère, un collègue ou son conjoint que dans la situation présente il n'a pas correctement réagit.

Plus on attend plus c'est dur de revenir dans "le droit chemin".
0 x
C'est difficile de faire simple !!!
Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4135
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 347




par Macro » 10/07/09, 14:21

Issue d'une famille fortement consomatrice d'alcool ...Je pense pouvoir trouver une solution a une cause de violences conjuguales et sur les enfants....Coupons deux pieds de vigne sur trois et fermont quelques distillerries et bistrots...
0 x
Christine
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1144
Inscription : 09/08/04, 22:53
Localisation : En Belgique, une fois




par Christine » 10/07/09, 16:39

C moa a écrit :Lorsque l'on est témoin direct, il n'y a pas besoin d'être agressif ou de se fâcher pour dire ou suggérer à un ami, un frère, un collègue ou son conjoint que dans la situation présente il n'a pas correctement réagit.


C'est louable mais un peu angélique tout de même. 9 fois sur 10, ces personnes vont nier et plus tu va leur parler, plus elles vont s'obstiner. Le pire c'est que (par je ne sais quel procesus psychologique) il y a fort à parier qu'elles vont reporter leur agacement sur leur(s) victimes, les accuser que c'est de leur faute si tu interviens et ... taper plus fort et plus souvent.

Non, ce n'est pas par la raison que l'on fait cesser les comportements déviants.
0 x
C moa
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 704
Inscription : 08/08/08, 09:49
Localisation : Alger
x 9




par C moa » 10/07/09, 19:32

Christine a écrit :
C moa a écrit :Lorsque l'on est témoin direct, il n'y a pas besoin d'être agressif ou de se fâcher pour dire ou suggérer à un ami, un frère, un collègue ou son conjoint que dans la situation présente il n'a pas correctement réagit.


C'est louable mais un peu angélique tout de même. 9 fois sur 10, ces personnes vont nier et plus tu va leur parler, plus elles vont s'obstiner. Le pire c'est que (par je ne sais quel procesus psychologique) il y a fort à parier qu'elles vont reporter leur agacement sur leur(s) victimes, les accuser que c'est de leur faute si tu interviens et ... taper plus fort et plus souvent.

Non, ce n'est pas par la raison que l'on fait cesser les comportements déviants.
Je pense aussi qu'il y a un moment où ce type d'échange n'est plus possible. Si tu vois un mec tabasser sa femme ou ses gamins, tu te dois d'appeler les flics et c'est tout. C'est peut être radical mais c'est ma façon de voir les choses.

Pour ce qui est de la démarche dont je parlais, elle allait plus de pair avec l'idée que la violence s'insinue petit à petit et de manière très sournoise dans le quotidien de ces familles. S'il n'y a personne qui ose la relevée dès le début (dès que cela nous interpelle voire nous choque en fait), cela va empirer jusqu'à un point de non retour.

Tu ne passes jamais d'un père ou une mère calme à un père ou une mère violent en une semaine. (Il peut y avoir des antécédents bien sur mais là...).

Cela commence par des "t'es nul !!", des "dégages, tu m'énerves", des "pourquoi tu veux pas comprendre ce que je te dis" puis cela en vient réellement aux mains, puis aux poings, au ceinturon....

Ils n'envoient jamais leur gamin à l'hôpital le premier coup où ils piquent une colère.

Ce processus est d'ailleurs le même pour les femmes/hommes battus, le harcellement moral ou sexuel dans les entreprises. Si c'est pas tué dans l'oeuf, malheureusement cela amplifiera.

Maintenant, je conçois que cela soit facile à dire, moins facile à faire. Cela dépend beaucoup aussi de la personne en face, comme le dit Macro, il y a aussi des facteurs aggravants, d'autres sont complètement obtus.
0 x
C'est difficile de faire simple !!!
Christine
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1144
Inscription : 09/08/04, 22:53
Localisation : En Belgique, une fois




par Christine » 11/07/09, 08:20

Oui, mais comment agir concretement ?

1) comme dit Cmoa, la violence n'est pas seulement faite de coups physiques mais elle commence par les paroles, le dénigrement systématique de l'autre, les insultes ...

2) un exemple vécu : j'étais invitée à déjeuner dans une famille, tout va bien quand soudain le père, sans raisons apparente, s'en prend verbalement à sa femme devant les enfants (jeunes adultes) et moi :
- gnagnagna, et puis c'est ta faute, t'as vu comme tu élèves tes enfants, si au moins tu assurais, t'es pas capable, etc
Tout le monde de piquer du nez dans son assiette: visiblement ils sont habitués à cette agressivité. Comme personne ne répond, il s'en prend au fils ainé
- t'es nul, tu fous rien, t'es pas capable de trouver un boulot correct parce que t'es qu'un branleur etc
Et ça continue, et ça continue, et comme personne ne répond, il soliloque sur les politiques, les arabes, les juifs...

Donc, pas de violence physique mais une agressivité verbale incroyable : le pourrissement complet de la vie familliale et le bourrage de crâne négatif des enfants.
Je suis choquée, je sais qu'il dépasse les bornes, qu'il s'agit bien de violence domestique mais que faire ? Je sens que lui parler de son agressivité, de lui faire remarquer ses contradictions ne servirait qu'à retourner son agressivité contre moi. Et puis je suis sous son toit, invitée. Que faire ? Que feriez-vous?

Moi je n'ai rien dit.

Et je viens d'apprendre que le fils se comporte de la même façon...pire, qu'il lui est arrivé de lever la main sur sa femme... alors ?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Le bistrot: vie du site, loisirs et détente, humour et convivialité et Petites Annonces »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : grelinette et 18 invités