Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16657
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6993

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar Did67 » 30/07/18, 22:23

J'ai oublié un point : cela ne doit en rien empêcher de se poser les questions de limitation de la consommation - ce en quoi je crois davantage à l'éthique de chacun, à l'information qu'au rôle joué par les fournisseurs ou même les états... Isolation, efficience, auto-limitation...

Ceci posé, la question de la substitution est posée.

Car quelles sont les alternatives ?

Le pétrole et gaz s'épuiseront...

Le nucléaire, ITER, etc... Bof bof...

Les renouvelables au sens PV, éolien, barrages, cours d'eau : OK.

Je ne pense pas qu'on pourra faire l'impasse sur les biomasses... Dont le bois. Les voies humides, méthanisation, etc...

De chacun un peu...

Que les grands groupes capitalistes vont aller là où il y aura de l'argent à se faire, donc un marché : une évidence.

Les grandes religions collectivistes (en -isme) ne me semblent pas avoir produit grand chose de bon question gestion des ressources naturelles. Certains peuvent encore rêver du grand soir. D'un système parfait avec des hommes parfaits : qu'ils essayent avec des rats d'abord ! J'ai tendance à voir une crise d'adolescence pas résolue. Je suis depuis trop longtemps un trop vieux con sans doute. Et donc je fais des compromis, et m'en contente. Compromis qui, pour un khmer vert [ne te sens pas visé, je parle "en général"], sont des compromissions. Je me chauffe aux pellets ("clairs"). J'ai réduit notre conso électrique par diverses mesures de 3 700 kWh/an à 2 400. Mais je n'ai toujours pas de toit PV ! Je produis une partie de ma nourriture avec un excellent bilan énergétique (avec très peu de pétrole ou dérivés du pétrole), mais de loin pas tout. Je roule environ 20 000 km/an (je parle de moi et mon épouse) par an, au GPL... Dans ce compromis, l'usage du pellets ne me gène pas.Il est vrai que j'ai une usine adossée à une scierie (SIAT-Braun) à une dizaine de kms.

"Craignosse" pour les uns. Très bien pour les autres...
1 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8549
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 761

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar Ahmed » 30/07/18, 22:45

Tu dois comprendre que je ne prêche en aucune manière pour ce que tu appelles "les grandes religions collectivistes" (je pense qu'à mon sens il est plus que légitime d'y inclure l'american way of life [donc la nôtre]) qui furent, ne l'oublions pas, des capitalismes d'état.
Il serait inhumain d'être "parfait" et signifierait un détachement du reste de l'humanité empêchant toute empathie: nous fonctionnons au sein d'un groupe dont nous dépendons que nous le souhaitions ou non. De ce fait, les compromis sont inévitables, car les choix individuels que nous pouvons exprimer ne peuvent s'opérer qu'à la marge.
De ce point de vue, je suis très attaché à la forêt, tout en admettant un usage raisonnable de ses produits, mais je suis conscient que les temps ne plaident pas pour la limitation de la consommation (sauf de façon purement rhétorique et donc mensongère) et c'est là que se situe le fond de ma préoccupation. De toute façon, je suis pleinement conscient que la détumescence* est inéluctable, reste qu'il existe un choix théoriquement possible entre l'option douce, consentie et brutale, inique...

* C'est le terme qu’emploie Bertrand Méheust à la place de "décroissance", connoté trop négativement: l'objectif n'est pas de faire moins, mais de faire autrement et mieux avec moins.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4371
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 438

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar moinsdewatt » 31/07/18, 07:56

Christophe a écrit :
moinsdewatt a écrit :L'info est toute récente, ça date du 22 juillet 2018 , lien
https://www.rtbf.be/info/belgique/detai ... id=9978016


Euh oui, tu croyais que je vous donnais des infos périmées? :cheesy:


J'aime vérifier l'information et la lire dans sa totalité et avec son contexte. :D
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16657
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6993

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar Did67 » 31/07/18, 10:19

Ahmed a écrit :Tu dois comprendre que je ne prêche en aucune manière pour ce que tu appelles "les grandes religions collectivistes" (je pense qu'à mon sens il est plus que légitime d'y inclure l'american way of life [donc la nôtre]) qui furent, ne l'oublions pas, des capitalismes d'état.
Il serait inhumain d'être "parfait" et signifierait un détachement du reste de l'humanité empêchant toute empathie: nous fonctionnons au sein d'un groupe dont nous dépendons que nous le souhaitions ou non. De ce fait, les compromis sont inévitables, car les choix individuels que nous pouvons exprimer ne peuvent s'opérer qu'à la marge.
De ce point de vue, je suis très attaché à la forêt, tout en admettant un usage raisonnable de ses produits, mais je suis conscient que les temps ne plaident pas pour la limitation de la consommation (sauf de façon purement rhétorique et donc mensongère) et c'est là que se situe le fond de ma préoccupation. De toute façon, je suis pleinement conscient que la détumescence* est inéluctable, reste qu'il existe un choix théoriquement possible entre l'option douce, consentie et brutale, inique...


Ainsi dit, je suis 100 % d'accord.

Le "capitalisme libéral avancé" rentre dans les pensées religieuses, de mon point de vue. C'est la croyance en le fait que les acteurs économiques sont cohérents et que la liberté conduit à un équilibre. Ma conviction est que la liberté est celle du plus fort, ou du plus pervers, ou du plus paranoïaque, ou du plus taré, à dominer, exploiter, tuer, détruire, vivre au dépens des autres...

Donc bien entendu, il est tout aussi pervers.

Je te rejoins aussi sur la nécessité d'une consommation limitée. Ton premier post pouvait laisser comprendre que l'utilisation des pellets était à proscrire car "touchait à la nature" (je résume). L'homme touche à la nature, comme les rats-taupiers, les castors, les merles... Mais infiniment pus puissamment, nous sommes d'accord. D'où la nécessité qu'il y aurait à "réfléchir" beaucoup plus... Ce qui d'évidence n'est pas le cas. Ce à quoi d'évidence les "capitalistes" n'ont aucun intérêt.

Il n'en reste pas moins, de mon point de vue, que la solution n'est pas dans le "grand soir", ni dans une quelconque "révolution", ni dans un populisme, ni dans un radicalisme militant que j'appelle "khmer vert"... Qu'elle est hélas, beaucoup plus exigeante. Dans de nécessaires compromis. Et en partie au fond de chacun de nous. Quand nous cesserons d'envier les "plus riches", que nous les considérons comme une forme de "malades mentaux", quand nous nous serons libérés d'un certain nombre de nos propres travers, quand nous serons débarrassés de "pensées types" ("ah, il faut labourer !", "ah, l'homme a toujours labouré !", pour ce que je connais d e mieux ; mais aussi, "ah tu n'as pas le nouveau Iphone 8S, il est génial !" sans avoir défini ses besoins téléphoniques...), on pourra envisager des solutions. Est-ce que cela se réalisera ??? On peut être pessimiste et craindre le pire... Mais bon, d'autres civilisations ont connu des fins brutales. Elles n'étaient pas "mondialisées", ce qui rajoute une donne. Mais je pense que quelques "coelacanthes" survivront quelque part !
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8549
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 761

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar Ahmed » 31/07/18, 11:21

Si mon premier message était ambigu au point de laisser penser à une condamnation radicale du pellet, je te suis gré de m'avoir donné l'opportunité de préciser que c'était bien les spécificités de ce nouveau type de pellet qui posaient problème.
Sur un plan plus personnel, j'aurais été vraiment désolé qu'un malentendu s'instaure malencontreusement entre nous, alors que je ne vois rien qui nous sépare fondamentalement... 8)

Tu écris:
C'est la croyance en le fait que les acteurs économiques sont cohérents et que la liberté conduit à un équilibre.

C'est vrai, mais au-delà c'est l'idée que l'opulence se répandra sur l'ensemble de l'humanité ainsi qu'une égalité entre les hommes: c'est ce que je nomme l'aspect utopique du capitalisme; si tu veux, c'est une extrapolation indue d'une courbe impossible à réaliser, car reposant sur une erreur logique.

J'en ai déjà parlé (mais répéter est pédagogique!), un des livres les plus puissants qu'il soit possible de lire est celui de Pierre Jouventin: "L'homme, cet animal raté". Je ne saurais trop te recommander de l'ajouter à ta liste de lecture, car je suis convaincu que tu saurais apprécier cette approche naturaliste.

Au sujet de ton dernier paragraphe, tu poses bien le problème, qui n'est pas simple. Nous avons les moyens de le résoudre (c'est mon côté foncièrement optimiste, si l'on veut), mais nous n'en avons pas (ou plus?) les dispositions psychiques, ce qui rend l'effondrement inéluctable. Les symptômes de ces dissonances cognitives sont partout et changent les résolutions positives en condition de l'aggravation du mal.
Je suis en spectateur passionné l'évolution de la Chine qui porte au paroxysme nos contradictions, puisque tout se concentre dans un délai très court, tel que l'on peut observer l'éclosion d'un bourgeon et la croissance de la pousse avec la technique cinématographique de l'accéléré... Sauf événement extérieur (et cette possibilité est loin d'être négligeable car la réalité est bien trop complexe pour être comprise autrement que très imparfaitement), c'est de ce côté que devrait commencer l'effondrement...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6444
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 485

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar sen-no-sen » 31/07/18, 12:30

La critique principale que l'on peut faire du pellet c'est que l'on a transformé un source gratuite en un produit payant dont la finalité écologique est particulièrement douteuse.
Un sac de pellets fait en générale une centaine de km en camion avant de finir bruler dans une chaudière qui consomme elle même bien souvent une quantité non négligeable d’électricité,voir qui ne fonctionne pas en cas de panne de courant,un comble!
Cela ne signifie pas que l'utilisation de pellets soit à proscrire mais que celle ci s'inscrit désormais dans le cadre de l'économisme exponentiel.

Did67 a écrit :Il n'en reste pas moins, de mon point de vue, que la solution n'est pas dans le "grand soir", ni dans une quelconque "révolution", ni dans un populisme, ni dans un radicalisme militant que j'appelle "khmer vert"...


Les radicalités ne sont que des produits de réactions,elles font partie de la société du spectacle,notamment en jouant le rôle d'exutoire psychique qui évacue localement et violemment un trop plein cathartique issue de la globalité.
L'histoire démontre que l'humanité n'est pas libre et que les révolutions et autres mouvements populaires ne sont que la stricte résultantes de phénomènes naturels encore largement négligés au sein des sciences sociales.
Pour autant on ne peut pas mentir à la physique,les mesures que l'on devrait prendre pour éviter LA catastrophe vont généralement au delà des revendications naïve des mouvements extrémistes.
L'Univers est une structure totalement amorale qui se contrefiche de notre sort,si nous ne mettons pas en œuvre des mesures radicales nous allons vivre dans un futur cauchemardesque dont les contours sont déjà bien dessiné:catastrophe naturelles répété et amplifié,invasions migratoires,montée des extrêmes,guerres,famines,super-terrorisme...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16657
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6993

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar Did67 » 31/07/18, 12:34

Ahmed a écrit :Si mon premier message était ambigu au point de laisser penser à une condamnation radicale du pellet, ...


C'était ma crainte. En tout cas, c'est comme ça que je l'ai perçu. Christophe aussi a réagi. La "subtilité" entre un pellets "noir", issu d'une industrie plus lourde, et "pellets clair", issu d'une production plus diffuse (quoique "capitalistique") pouvait échapper. Et dans certains arguments, on pouvait voir une "condamnation" des énergies d'origine biomasse !
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8549
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 761

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar Ahmed » 31/07/18, 14:37

Did, quoique ce ne fut pas dans mon premier message, j'ai émis une annotation qui est peut-être passée inaperçue; je me cite:
Je rappelle que les pellets ont été conçus à l'origine pour écouler les stocks inutilisés de sciure des scieries scandinaves et canadiennes (ce qui était plutôt une bonne idée).
Je souligne une partie qui ne l'était pas... Ceci rejoint la remarque de Sen-no-sen.


Sen-no-sen, concernant la dernière phrase de ton message, tu emplois le terme "invasions migratoires". Pour exact qu'il soit, cela suggère une connotation qui n'a pas lieu d'être puisque ce ne sont pas des êtres malveillants qui viendraient nous assaillir, mais des victimes contraintes à l'exil, avec les conséquences déstabilisatrices que l'on imagine dans les lieux de destination (et qui s'ajouteront à d'autres facteurs négatifs puisque tout le monde sera touché).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16657
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6993

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar Did67 » 31/07/18, 16:59

Ahmed a écrit :Did, quoique ce ne fut pas dans mon premier message, j'ai émis une annotation qui est peut-être passée inaperçue; je me cite:
Je rappelle que les pellets ont été conçus à l'origine pour écouler les stocks inutilisés de sciure des scieries scandinaves et canadiennes (ce qui était plutôt une bonne idée).
Je souligne une partie qui ne l'était pas...


Juste pour te permettre de comprendre qu'à l'insu de ton plein gré sans doute, j'ai été plus loin que ta pensée : ceci est écrit au passé ("à l'origine...", ..."était plutôt une bonne idée"). On pouvait donc comprendre que cela n'est plus.

Bien entendu, maintenant tout est clair : les pellets "clairs" sont moins sujets à critique (ce qui ne veut pas dire "blanc comme neige") que les "torréfiés"...
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6444
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 485

Re: Pellets torréfiés, la nouvelle menace?

Message non lupar sen-no-sen » 31/07/18, 17:03

Ahmed a écrit :Sen-no-sen, concernant la dernière phrase de ton message, tu emplois le terme "invasions migratoires". Pour exact qu'il soit, cela suggère une connotation qui n'a pas lieu d'être puisque ce ne sont pas des êtres malveillants qui viendraient nous assaillir, mais des victimes contraintes à l'exil, avec les conséquences déstabilisatrices que l'on imagine dans les lieux de destination (et qui s'ajouteront à d'autres facteurs négatifs puisque tout le monde sera touché).


La question de la malveillance n'a pas lieu d'être mais il convient d'employer des termes adéquats,envahir signifie "marcher sur","attaquer",et c'est bien de cela dont il retournera le moment venu.
Lorsque les colons européens sont arrivé en masse en Amérique il n'était pas nécessairement question de malveillances,notamment lorsque les Irlandais ont fuit la grande famine de 1850.
Toutefois lorsque des populations arrive en masse dans un espace donné elle entre automatiquement en compétition avec les autres,et c'est là qu'apparaisse les conflits,à plus forte raison lorsque les différences culturelles sont importantes.
Il est on ne peut plus clair que les réfugiés et les migrants économiques sont des victimes,toutefois lorsque les conditions deviennent intenables les questions de bien et de mal s'efface devant la lutte pour la survie.
Il est regrettable que certaines terminologies notamment dans le cas des flux migratoires soient désormais sous le copyright de l’extrême droite*...
Je vois assez mal comment des populations entière pourraient attendre patiemment leurs funeste destin sans qu'un tel désespoir ne provoque une montée de la violence.


*Ce qui fut le cas de l'écologie jusqu’à l'aube des années 2000 qui était l'apanage de l’extrême gauche avant d'être récupéré par l'économisme.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités