Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...Le gazon comme combustible

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1454
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 61
Contact :

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar grelinette » 13/05/18, 13:07

Je reviens sur le sujet : les tontes de gazon comme combustible
Le débat s'oriente maintenant sur le foin, la paille et autres végétaux... mais ce n'est pas comparable aux tontes de gazon.

Ce qui me parait intéressant avec les tontes de gazon, ce sont 2 choses :

- les énormes quantités qu'il est possible récupérer gratuitement et qui finissent à la déchetterie
- la nature même de ce matériau, certes très humide, mais qui a la consistance d'une pâte très malléable et compressible car broyée par les lames de la tondeuse.

Pour reprendre les témoignages cités et les idées proposées, il me parait assez simple de mettre cette pâte de gazon déjà broyée dans un moule tel un tube métallique, la compressée au maximum avec un bras de levier ou un cric hydraulique de plusieurs tonnes, puis faire sécher la briquette obtenue en plein soleil en vu de la bruler dans un poêle ou un insert.

Je n'ai pas trop le temps mais je suis tenté de faire l'expérience, sans me lancer dans une production industrielle, car c'est la bonne saison pour récupérer les tontes de gazon et pour faire sécher les briquettes au soleil !
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2616
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 138
Contact :

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar izentrop » 13/05/18, 16:21

Faudra le super compresser pour que le reste d'eau n’entraîne pas de putréfaction, pour très peu d'énergie soutirée.
La méthanisation de l'herbe c'est 1 à 15000 Kwh / Ha https://www.semencemag.fr/methanisation ... tales.html
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11950
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3877

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar Did67 » 13/05/18, 17:47

Je n'ai pas lu depuis le début.

Mais il est évident que quand on a une substance très humide (les tontes de gazon c'est environ 95 % d'eau !), la voie humide de la méthanisation est à préférer.

N'oublions pas que les tontes de gazon sont assez pauvres en C et riches en différents éléments, dont l'azote. Même séché, la combustion sera une catastrophe écologique : émissions de "fumées", température de combustion trop basse, matériaux trop compact avec mauvais tirage, l'azote finit sous une forme quelconque de NOx, etc...

Les biomasses qu'on brule sont faites de fibres de carbone et sont très pauvres en autres éléments : fibres de cellulose et/ou de lignine. Qu'il s'agisse de Miscanthus, ou de bois sous ses différentes formes (pellets, plaquettes, buches...).

Déjà la combustion mal gérée du bois, dans des "engins" où le combustion est mal conduite (régulation par étouffement, sans post-combustion, non inversée) est assez catastrophique question émission... Alors le gazon séché, je n'ose même pas imaginé !

La grande différence c'est que dans la méthanisation, seuls C (qu'on retrouve dans le CO2 et dans CH4) et S [dans H2S, très corrosif même pour certains inox !] se dégagent, le S étant ensuite récupéré par le traitement. Les autres éléments, dont l'azote, restent dans le digestat et retournent aux champs.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8181
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 92
Contact :

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar Remundo » 13/05/18, 18:49

à mon avis, il faut oublier la briquette de gazon mouillé qui sèche au soleil... ça fera une croûte en périphérie, tandis que le coeur va pourrir et rester humide.

même des balles de foin à moitié sec laissées à l'air libre peuvent "mal tourner" au milieu en faisant une sorte d'ensilage de mauvaise qualité.

non non, pour qui veut brûler des tontes, il faut absolument les sécher avant, bien étalées et à l'air libre. Il est possible ensuite de les compacter, mais seulement une fois bien sèches.
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11950
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3877

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar Did67 » 13/05/18, 18:58

Elles auront toujours environ 15 % d'eau... C'est une question d"hygroscopie.

Une combustion froide et des émissions "qui piquent les yeux et grattent la gorge" (bref, un poêle polluant autant que 500 poids lourds Euro 6)
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6884
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 208
Contact :

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar chatelot16 » 13/05/18, 21:56

mon avis c'est que ce que ramasse la tondeuse a gazon est trop riche en ce qui faut pour que ça pourrisse avant de secher ... aucun espoir d'en faire du combustible de façon rentable

la methanisation serait la meilleure façon de l'utiliser si il y avait un debit constant pour faire marcher le methaniseur ... helas le gazon n'est disponible que pendant une periode trop courte qui ne rentabilise pas un methaniseur

ma façon de melanger a du bois broyé est une methode gagne petit pour valoriser l'herbe tondue juste un peu mieux que de la perdre
1 x
urok
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 22
Inscription : 11/04/11, 22:54
x 3

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar urok » 15/05/18, 16:23

chatelot16"la methanisation serait la meilleure façon de l'utiliser si il y avait un debit constant pour faire marcher le methaniseur ... [/quote]
Je suis d'accord avec toi, et puis c'est plus compliqué de gérer un gaz que la chaleur produite par un feu.

[quote="izentrop a écrit :
La méthanisation de l'herbe c'est 1 à 15000 Kwh / Ha https://www.semencemag.fr/methanisation ... tales.html

Voici une deuxième bonne raison de ne pas se lancer dans la méthanisation !!

chatelot16 a écrit :ma façon de mélanger a du bois broyé est une methode gagne petit pour valoriser l'herbe tondue juste un peu mieux que de la perdre

oui c'est ça le principe: l'utiliser pour éviter de la perdre.

Remundo a écrit :à mon avis, il faut oublier la briquette de gazon mouillé qui sèche au soleil...

Exactement !! C'est pourquoi je préconisais un séchage préalable puis former les briquettes à partir du gazon sec. Mais comment ? Une presse à bras est-elle suffisante ?

Did67 a écrit :N'oublions pas que les tontes de gazon sont assez pauvres en C et riches en différents éléments, dont l'azote.

Etonnante réponse. Si l'on regarde ce document: http://www.guidescomposteurs.com/UserFi ... ur%20N.pdf, pour le foin le rapport C/N est de 25 à 30, donc plutôt riche en C et pauvre en N. En outre, le rapport C/N est un indicateur de l'aptitude du végétal à être décomposé par les microorganismes du sol. Mais, selon ce document: https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_C/N, il est dit que pour un C/N>20 (cas du foin), il n'y a pas assez d'azote pour qu'il y ait décomposition du C. Donc, à priori, le séchage ne devrait pas conduire à une décomposition de l'herbe.

Did67 a écrit :Les biomasses qu'on brule sont faites de fibres de carbone et sont très pauvres en autres éléments : fibres de cellulose et/ou de lignine. Qu'il s'agisse de Miscanthus, ou de bois sous ses différentes formes (pellets, plaquettes, buches...).

Il est vrai que le C/N pour la paille oscille entre 65 et 120, ce qui expliquerait son pouvoir calorifique supérieur au foin et donc que l'on trouve plus aisément des chaudières à paille alors qu'on n'en trouve pas pour le foin.

grelinette a écrit :Le débat s'oriente maintenant sur le foin, la paille et autres végétaux... mais ce n'est pas comparable aux tontes de gazon.
C'est la conclusion de ce qui précède: on ne peut pas les comparer. Mais, le foin me semble quand même proche de la tourbe qui a (et est encore) utilisé comme combustible. Donc, ça marche ?
A vous lire
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11950
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3877

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar Did67 » 15/05/18, 18:56

urok a écrit :
Did67 a écrit :N'oublions pas que les tontes de gazon sont assez pauvres en C et riches en différents éléments, dont l'azote.

Etonnante réponse. Si l'on regarde ce document: http://www.guidescomposteurs.com/UserFi ... ur%20N.pdf, pour le foin le rapport C/N est de 25 à 30, donc plutôt riche en C et pauvre en N. En outre, le rapport C/N est un indicateur de l'aptitude du végétal à être décomposé par les microorganismes du sol. Mais, selon ce document: https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_C/N, il est dit que pour un C/N>20 (cas du foin), il n'y a pas assez d'azote pour qu'il y ait décomposition du C. Donc, à priori, le séchage ne devrait pas conduire à une décomposition de l'herbe.


Tout est relatif !!! Je parlais bien sûr "combustible". Tu n'as pas repris le bois, qui est dans des C/N de l'ordre de 200 à 300. Là, on a un combustible : pratiquement que du carbone...

Les tontes de gazon, le rapport est de moins de 10 !

Même pour composter, c'est trop d'azote. Les tontes se "liquéfient"... A fortiori comme combustible.

L'azote présent finit, lors d'une combustion, immanquablement en NOx, comme le S des hydrocarbures donne des "pluies acides"... Même la combustion du bois, brulé sans précaution (pilotage, filtrations), en dépit de sa pauvreté en azote, est polluante à très polluante... Négliger ces aspects est de "l'inconséquence écologique"...

Autre chose est bien entendu la décomposition par voie humide, que ce soit anaérobie (méthanisation) ou aérobie (compostage, décomposition dans le sol). Là, ce sont les organismes qui se chargent de cela qui ont besoin, pour se multiplier, se nourrir correctement, d'un rapport C/N d'environ 20 (comme nous avons besoin de protéines, animales ou végétales, ils ont besoin d'azote sous des formes minérales - ions ammonium ou nitrates). Cela n'a rien à voir avec une combustion !
0 x
urok
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 22
Inscription : 11/04/11, 22:54
x 3

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar urok » 16/05/18, 20:01

bonsoir à tous,
la réponse de Did67 semble conclure le post. Il démontre qu'il ne semble donc pas possible d'utiliser le gazon comme combustible: mauvaise teneur en carbone (et donc mauvais pouvoir calorifique), polluant (sous forme de NOx), corrosif (émission acide, de mâchefer)... Bref, que des inconvénients. Pas étonnant qu'on ne trouve rien à ce sujet sur le net.
Je continuerai donc à laisser mon herbe coupée sans aucune utilisation... Dommage...
Merci à tous ceux qui ont participé à cette discussion. Ce fut plaisant.
Je réfléchis à la suivante.
Bonne continuation.
1 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6884
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 208
Contact :

Re: Le gazon comme combustible

Message non lupar chatelot16 » 16/05/18, 21:45

si le gazon a un rapport c/n de 10 au lieu de 300 pour le bois , ça reste quand même principalement du carbone donc ça ne reduit pas beaucoup le pouvoir calorifique ... c'est juste que l'azote augmente la polution si on brule dans un foyer simple et uniquement du gazon

si on brule dans un gazogène avec une epuration chimique du gaz avant de le bruler ça devint très propre ... un bon gazogène peut même bruler proprement du pvc !

si on brule l'herbe ou le gazon melangé en bonne proportion avec du bois broyé ça marche très bien ! le melange avec du bois resoud a la fois le probleme du sechage pour bonne conservation et evite le probleme de pollution par un combustible trop riche en azote
1 x


Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires