Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...Le gazon comme combustible

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
urok
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 29
Inscription : 11/04/11, 22:54
x 3

Le gazon comme combustible

Message non lupar urok » 02/05/18, 07:06

Bonjour,
sachant qu'il existe des chaudières biomasse ou des poêles multicombustibles, je cherche à savoir s'il serait possible d'utiliser le gazon, récupéré après la tonte, comme combustible dans ce type d'appareil de chauffage. J'entends pas en utilisant le biogaz par fermentation mais directement à brûler, comme la tourbe par exemple. Si oui, existe-t'il quelque part une presse qui permettrait de former des briquettes compactes de gazon coupé ? J'ai vu que ça existait pour le papier (pour brûler les nombreux prospectus que l'on reçoit dans la boite aux lettres).
Merci de votre aide. Bien cordialement
0 x

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8184
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 92
Contact :

Re: le gazon comme combustible

Message non lupar Remundo » 02/05/18, 07:40

Je n'ai jamais essayé, mais il faut le faire sécher.

Le foin bien sec brûle très bien. Mais la densité volumique est médiocre par rapport au bois.
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1454
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 61
Contact :

Re: le gazon comme combustible

Message non lupar grelinette » 02/05/18, 09:56

Bonjour,

Comme le dit Remundo, les coupes de gazon bien séchées doivent pouvoir bruler. Compacter le gazon fraichement coupé en briquettes, quand le gazon est encore bien vert, malléable et compressible, doit être assez facile à condition d'avoir une presse bien sûr.

J'avais posé la même question pour les copeaux de bois issus du débroussaillement, et il y a une discussion sur ce site à ce sujet. Je vais essayer de la retrouver.

Pour ma part j'imaginais pouvoir faire une presse simplement avec un long bras de levier qui comprime un piston dans un large tube métallique mais je crois me souvenir qu'Ahmed expliquait qu'il fallait une compression de plusieurs tonnes impossible à obtenir à la main, et qu'il fallait aussi de très haute températures pour agglomérer le matériau compressé.
Quelqu'un avait aussi publié des photos sur éconologie d'une presse bricolée avec un crique hydraulique fixé dans un cadre et qui semblait très simple à faire et efficace.

Il existe de nombreux des déchets produits en très gros volumes, les coupes de gazon en font partie, surtout en cette saison, et qui finissent en vrac à la déchetterie alors qu'ils pourraient être facilement valorisés.

Pour revenir à la fabrication de buches combustibles, on peut constater qu'il y a diverses origines de matériaux qui sont des déchets communs et qu'on peut transformer en combustible.

Voici une liste de déchets dont j'ai déjà entendu parler de projets de transformation en buches :

- donc l'herbe, ou plus précisément les coupes de gazon
- les copeaux de bois
- la sciure de bois
- les feuilles d'arbres
- les écorces de bois avec lesquelles sont faites les buches compressées dites "buches de nuit" car à combustion très lente.
- le papier journal ou les publicités qui remplissent nos boites aux lettres
- le fumier de cheval et plus généralement toute sorte d'excréments d'origine animale (bouses de vache, crottes de Yach, de moutons , de chèvres, etc, ).
- (selon Chatelot16, le plastique PE brulerait très bien sans polluer...)
- etc

Il serait très intéressant de connaitre les caractéristiques de combustion de chacun de ces déchets, ainsi que les avantages et inconvénients pour chacun d'eux, et avoir des techniques de compression simples pour obtenir des buchettes.
Si quelqu'un a un tableau récapitulatif sous la main...

Pour finir mon commentaire sur le sujet, en faisant une recherche sur le net on trouve pas mal de retours d'expérimentations sur le sujet.

J'ai trouvé celle-ci qui me parait intéressante et pourrait être reprise avec les tontes de gazon :
moi j'ai la solution que j'utilise depuis longtemps. C'est long (séchage 1 ans) mais ça marche.
Il ne faut pas prendre que de la sciure, les feuilles et les tailles des arbres peuvent être utiliser
Il faut un broyeur à végétaux. Je mets aussi du papier (pas du papier glacer, mais le journal, les p'tites annonces et les ratés de mon imprimante).
Et pour le liant, j'utilise un féculant. (env 2 %). Soit de la brisure de riz (aliments pour animaux en sac de 50 kg pas cher, l'idée m'est venu en regardant la consistance d'un sushi)
Soit de la fécule de patate, soit des résidus de féculant (les patates du fonds de la cagette à patates qui ont des branches qui poussent et qui sont toutes molles)
En combinant la cellulose du papier broyé et humidifié et le féculant mélangé avec de l'eau chaude et en mélangeant avec les végétaux broyés aussi, j'obtiens une espèce de purée que je verse dans des moule de récup(les barquette en plastique de la baraque à frittes)
En fait quand j'en fait ça me prends la journée, et pour mélanger j'utilise une petite bétonnière
Et je les laisse sécher un an dans un endroit à l'abri et ventilé.
Après je démoule des sortes de briquettes en forme de barquette à frittes. Et voilà.
Et je recommence tout les ans chaque fois que je ramasses les feuilles de mon jardin et que je tailles mes plantes.
Chez moi, les déchets verts ne sont pas ramasser, il faut que je les porte en voiture à la déchèterie.
L'énergie que j'utilise pour fabriquer mes buchettes(broyeur électrique papier végétaux + betonnière pour le mélange + eau chaude pour les féculants) et à peu près équivalent à ma consommation de carburant pour aller à la déchèterie.
Bilan mes buches c'est tout bénef.
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6379
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 414

Re: le gazon comme combustible

Message non lupar Ahmed » 02/05/18, 12:35

Utiliser du gazon comme combustible est une idée particulièrement absurde, de quelque côté que l'on examine cette hypothèse. Le gazon est un excellent fertilisant et le retirer pour le détruire conduirait in fine à épandre de l'engrais issus du gaz ou du pétrole... :roll:
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1454
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 61
Contact :

Re: le gazon comme combustible

Message non lupar grelinette » 02/05/18, 14:19

Ahmed a écrit :Utiliser du gazon comme combustible est une idée particulièrement absurde, de quelque côté que l'on examine cette hypothèse. Le gazon est un excellent fertilisant et le retirer pour le détruire conduirait in fine à épandre de l'engrais issus du gaz ou du pétrole... :roll:

Le fait que les tontes de gazon sont un excellent fertilisant est une chose, mais le fait est que ce fertilisant n'est pas exploité et que d'énormes volumes de tonte finissent en déchetterie.

De quelque autre côté, il est probable que les tontes de gazon possèdent d'autres qualités (même si elles ne sont pas les plus intéressantes) que celle de fertiliser, et qui sont plus enclines à être exploitées utilement dans un contexte donné.
Réutiliser les tontes de gazon pour chauffer, c'est peut-être bien, et pour fertiliser, c'est surement mieux... mais "Le mieux est l'ennemi du bien" ; chacun voit midi à sa porte !

Ne penses-tu pas qu'il est préférable d'envisager le recyclage d'un matériaux en tenant compte du contexte et des paramètres extérieurs qui rendent ou pas opportunes le recyclage, même si ce n'est pas la panacée ?

Ceci dit, peut-être que les tontes de gazon n'ont absolument aucun intérêt comme combustible !
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8184
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 92
Contact :

Re: le gazon comme combustible

Message non lupar Remundo » 02/05/18, 17:01

les arbres qui pourrissent au sol sont aussi d'excellents fertilisants, laissons donc nos cheminées éteintes.

Plus sérieusement, on peut récupérer de la biomasse pour la valoriser. Personnellement quand même, je laisse la tonte à l'endroit de la coupe, ça me fait moins de travail et ça laisse la biomasse sur le sol.
0 x
ImageImageImage
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6379
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 414

Re: le gazon comme combustible

Message non lupar Ahmed » 02/05/18, 20:25

Soyons un peu sérieux: comment envisager de brûler un truc bourré d'eau et de plus difficile à sécher? Un fois le séchage opéré, que restera-t-il comme matière sèche? :(
Le fait que le "recyclage" via les déchetteries soit généralisé ne rend en rien la solution de brûlage moins absurde: "un chien mouillé ne sèche point l'autre!" :lol:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6903
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 213
Contact :

Re: le gazon comme combustible

Message non lupar chatelot16 » 02/05/18, 21:38

ce qui est absurde , c'est de gaspiller de l'essence pour faire tourner une tondeuse a gazon pour ne pas savoir que faire de ce qu'on a tondu

chez moi en ce moment j'ai une dizaine d'oie qui aime biense sauver de chez moi pour manger l'herbe dans le champs du voisin qui a des chevaux et il n'est pas content ... il a peur que les oie ne laissent rien aux chevaux

donc je passe la tondeuse a gazon une fois par jours la ou il y a de l'herbe sur les bord de route , et je vide le bac de ramassage chez moi sous un abri et les oies mangent ce qu'elle aiment et laissent ce qu'elle n'aime pas ... donc ce qu'elle ne mangent pas seche , et l'année suivante ça peut faire du combustible

autre methode pour valoriser l'herbe comme combustible : le melanger a du bois broyé bien sec : le bois sec absorbe instantanément assez d'humidité pour que l'herbe ne pourrisse pas , et finisse de secher jusqu'a l'hivers suivant ... ça fait un truc qui chauffe moins bien que du bon bois broyé mais que j'utilise en fin d'hivers quand il n'y a plus besoin de beaucoup de puissance pour chauffer

vous pouvez toujours dire que ça serait plus utile comme engrais ... mais je n'ai pas besoin d'engrais ... donc il vaut mieux l'utiliser pour eviter de consommer un meilleur combustible que de le laisser perdre
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8184
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 92
Contact :

Re: le gazon comme combustible

Message non lupar Remundo » 02/05/18, 21:45

Ahmed a écrit :Soyons un peu sérieux: comment envisager de brûler un truc bourré d'eau et de plus difficile à sécher? Un fois le séchage opéré, que restera-t-il comme matière sèche? :(

pas compliqué de sécher de l'herbe : il faut l'étaler sur un sol sec et couvert de préférence. En été en plein champ, ça s'appelle la fenaison. Il y a même des fenières qui prennent feu spontanément, quand le foin n'est pas assez sec justement !... http://www.omafra.gov.on.ca/french/live ... yfires.htm
0 x
ImageImageImage
urok
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 29
Inscription : 11/04/11, 22:54
x 3

Re: le gazon comme combustible

Message non lupar urok » 02/05/18, 21:51

bonsoir à tous,
je suis bien content que mon sujet soit l'objet de réflexions diverses et variées.
J'espère que ça va continuer pour que l'on progresse sur la question car contrairement à ce que disais Grelinette on ne trouve pas grand chose sur internet à ce sujet (ou alors je ne suis pas doué).
Effectivement je m'intéresse à l'herbe issue de la tonte car c'est un combustible potentiel abondant (amené dans les décharges) et donc valorisable. Il ne s'agit nullement de peser le pour et le contre par rapport à la fertilisation des sols: chacun utilise cette herbe comme il le veut mais il n'empêche que si les décharges en sont remplies c'est bien qu'il est sous-utilisé: donc il y a de la place pour les deux.
En ce qui concerne le séchage, moi qui possède plus de 5000 m² à tondre, en laissant l'herbe coupée sur le sol, je m'aperçois qu'elle sèche très vite, donc je ne pense pas que ce soit un problème. Mais il fallait effectivement l'aborder car, comme le dit si bien Ahmed, il est nécessaire qu'il ne soit pas humide sinon il ne brulera pas bien.
2 points sont à mon avis cruciaux à répondre pour voir si c'est valide ou non.
1- Est-ce que quelqu'un sait, bien que l'herbe coupée soit variée mais il est sûrement possible d'avoir une idée (une moyenne), si le pouvoir calorifique est intéressant ou non ? Par exemple le Miscanthus (autre herbe, et produite depuis 2016 en Bretagne: https://www.novethic.fr/actualite/envir ... 02117.html) semble prometteuse à cet égard, comme la tourbe d'ailleurs, mais qu'en est-il dans le cas du gazon ? Car si c'est un combustible "pauvre" et qu'il en faut des tonnes pour se chauffer, ce n'est pas la peine d'y penser.
2- Autre problème abordé mais sans vraiment de réponse: la confection de granulés ou briquettes. Dans des catalogues d'enseignes de bricolage, j'ai vu des presses à mains permettant de compresser du papier pour se servir des prospectus qui pourrissent nos boites aux lettres pour les utiliser comme combustible. Mais il faut mouiller le papier pour pouvoir le former. Résultat, l'humidité reste à l'intérieur de la briquette et donc je pense que ça doit mal brûler... A mon avis, ce doit pas être génial quoique si quelqu'un a une expérience là-dessus, n'hésitez pas à nous en faire part.
Pour conclure, je pense que ça doit être jouable de se chauffer dans un poêle multicombustible ou une chaudière à biomasse, d'où l'idée de mon post car tout à commencé quand j'ai découvert ça: https://www.stovax.fr/poeles/poeles-a-b ... bustibles/, une société qui dit fabriquer des poêle multicombustibles où il est possible de brûler du gazon...
A vous lire...
0 x


Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 1 invité

Recherches populaires