Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...Du pétrole renouvelable par Jean Laigret

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4546
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 05/03/11, 00:22

Aloa,

Question:
Les boues d'épuration suffirait elles pour produire du combustible avec la bactérie Perfringin?
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54208
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1560

Message non lupar Christophe » 05/03/11, 10:26

Oui la valorisation des boues est évoqués dans plusieurs articles, voir plus haut.

Mais il restera forcément un résidu équivalent si on veut à des machefers d'incinérateurs (métaux lourds ou non et cie...)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4546
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 13/01/15, 08:43

Salut tout le monde

Un article sur la production de carburant à partir de déchets végétaux me fait déterrer ce sujet :

ARTICLE

Des scientifiques travaillant au Centre de recherche et d’assistance en technologie et design de Jalisco au Mexique a produit de l’énergie sous forme d’éthanol en utilisant les déchets produits par le traitement de céréales. Ils ont également conçu un prototype d’usine pouvant produire 500 litres de ce carburant par jour. Les déchets employés viennent d’une entreprise traitant le maïs à haute teneur en amidon, cellulose et hémicellulose. Lorena Amaya Delgado, du département de Biotechnologie industrielle, explique qu’une technique permettant l’hydrolyse de glucides venant de déchets alimentaires a ainsi été développée.
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Eesor67
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 14/01/15, 08:17

Message non lupar Eesor67 » 14/01/15, 08:24

C'est plutôt tentant il me parait plutôt pas mal.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4571
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 468

Message non lupar moinsdewatt » 14/01/15, 19:06

Capt_Maloche a écrit :Salut tout le monde

Un article sur la production de carburant à partir de déchets végétaux me fait déterrer ce sujet :

ARTICLE

Des scientifiques travaillant au Centre de recherche et d’assistance en technologie et design de Jalisco au Mexique a produit de l’énergie sous forme d’éthanol en utilisant les déchets produits par le traitement de céréales. Ils ont également conçu un prototype d’usine pouvant produire 500 litres de ce carburant par jour. Les déchets employés viennent d’une entreprise traitant le maïs à haute teneur en amidon, cellulose et hémicellulose. Lorena Amaya Delgado, du département de Biotechnologie industrielle, explique qu’une technique permettant l’hydrolyse de glucides venant de déchets alimentaires a ainsi été développée.


ceci est plutot à mettre dans un nouveau fil sur l' éthanol de seconde génération.

Laigret lui il dort dans sa tombe.
0 x

C moa
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 704
Inscription : 08/08/08, 09:49
Localisation : Alger
x 9

Message non lupar C moa » 18/06/15, 18:59

Bonjour à tous,
Je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015. Bon je sais plus trop quand est-ce que j'ai fait mon dernier POST mais ça remonte à un bail :cheesy:

J'espère que toute la tribu éconologie va bien, de mon côté, je suis rentré en France depuis quelques mois, puisque je ne vais pas repartir tout de suite m'installer dans un pays exotique et bien je dépoussière mes vieux projets.

Bien sûr Laigret en fait partie et comme on a "commencé" l'aventure ensemble, je reviens vers vous.

Je ne reviendrais pas sur les différentes difficultés que l'on a rencontré pour lancer le projet c'est pourquoi je vous propose de redémarrer nos recherches avec une nouvelle approche.

J'ai dans l'idée de chercher une école doctorale et un doctorant pour confirmer les recherches du Pr Laigret et donc de bien comprendre tous les tenants et les aboutissants de cette fermentation. Il s'agira aussi de voir comment une industrialisation est possible (j'ai un peu mon idée là dessus mais bon). Si tout se passe bien, on pourra bien sur se lancer sur une phase d'essai puis d'industrialisation à échelle 1.

Bon un doctorat c'est 3 ans donc c'est un engagement sur... 3 ans qui est demandé.
0 x
C'est difficile de faire simple !!!
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 238

Message non lupar chatelot16 » 19/06/15, 11:59

j'ai peur d'un gros probleme : que ce genre de fermentation soit trop lent

quand le vraie petrole s'est formé ça a mis très longtemps , sur des quantité enorme , et des grandes formation geologique on trié le resultat

quand on veut faire la même chose dans des cuve j'ai peur que des cuves enorme produisent trop peu pour etre rentable

le probleme se pose deja un peu pour la methanisation , ou il faut bien optimiser pour faire rentable , mais j'ai peu que la methode laigret soit encore plus lente que la methanisation

je suis beaucoup plus optimiste pour les methde thermique plus brutale : pyrolyse ou gazeification pour faire CO et H2 puis synthese de fischer tropsh ... il n'y a plus a demontrer que ça marche puisque ça a marché en grand en allemagne pendant la derniere guerre ... que ça marche toujours en afrique du sud , et qu'une partie de ce procédé est utilisé aussi sous le nom GTL pour faire du petrole de synthese la ou il y a du methane difficile a transporter pour le vendre

si il faut faire travailler du monde sur ce sujet je pense qu'il ne faudrait pas travailler sur une seule solution , mais faire des comparaison entre les differente solution possible

la methode fischer tropsh consome beaucoup d'energie thermique qui en general provient d'une partie de la matiere combustible utilisé , mais il serait possible d'utiliser des four solaire pour ne pas gaspiller le carbone , et pouvoir utiliser des matiere de base pauvre en energie : donc des dechet qui ne serait pas rentable avec la methode actuelle
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4571
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 468

Message non lupar moinsdewatt » 20/06/15, 11:37

C moa a écrit :........

J'ai dans l'idée de chercher une école doctorale et un doctorant pour confirmer les recherches du Pr Laigret et donc de bien comprendre tous les tenants et les aboutissants de cette fermentation. Il s'agira aussi de voir comment une industrialisation est possible (j'ai un peu mon idée là dessus mais bon). Si tout se passe bien, on pourra bien sur se lancer sur une phase d'essai puis d'industrialisation à échelle 1.

Bon un doctorat c'est 3 ans donc c'est un engagement sur... 3 ans qui est demandé.


Vous ne trouverez aucun étudiant pour traiter un tel sujet moisi.

Alors qu' il y a tant de sujet à traiter en méthanisation et en chimie verte comme ce qui est fait chez Global Bioenergies.

voir ici :
http://www.enerzine.com/12/18248+demons ... inee+.html
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4571
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 468

Message non lupar moinsdewatt » 20/06/15, 13:33

Lisez aussi l' article dans Usine Nouvelle le 18 Juin 2015 : Le pari de la chimie sans pétrole

http://www.usinenouvelle.com/article/le ... le.N335638
0 x
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4546
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 15/09/15, 22:18

Interressant,

Les voies sont nombreuses, mais on est loin de produire un équivalent pétrole

L'huile végétale peut être un carburant, pas besoin d'une usine complexe pour ça Image
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités