Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles...Du pétrole renouvelable par Jean Laigret

Huile végétale brute, diester, bio-éthanol ou autres biocarburants ou combustibles d'origine végétale...
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

par dedeleco » 04/04/10, 15:52

Très intéressant ce sujet de votre forum !!!
J'ignorais que le pétrole était aussi facile à faire avec ce qui donne des gastroentérites !!
Seulement cette bactérie est connue sur google comme un poison et je pense que pour cette raison on a totalement oublié qu'elle fait du pétrole sur google !!!
http://www.idph.state.il.us/Bioterroris ... ridium.htm
Clostridium perfringens toxins as weapons: The toxins can be purified into a concentrated form. They would most likely be aerosolized, although they could also be placed in water or food.

Please note: Just because you come into contact with a Clostridium perfringens toxin does not mean you will get sick from it.

What happens when someone gets sick from Clostridium perfringens toxins ?

* Food poisoning: C rampy stomach pain followed by diarrhea may begin six to 24 hours after eating contaminated food. Nausea is common, but fever and vomiting usually are not symptoms.
* Purified toxins (weapon): Release of purified toxin may have multiple effects. The effects will depend on the strain of bacteria used, the type of toxin purified, the method of release and the amount taken into the body. The toxins can produce—
o Stomach effects: Loss of appetite, nausea, vomiting, and watery or bloody diarrhea with crampy stomach pain.
o Respiratory effects: Difficulty in breathing, wheezing and coughing. Mouth and throat pain with some blood in the saliva and sputum may be possible.
o Skin effects: Burning pain, redness, itching, rash or blisters.
o Brain and nerve effects: One of the toxins produced (called epsilon toxin) damages the brains and nerves of animals in laboratory tests. It can lead to dizziness, difficulty with balance and coma. It is possible that these effects may occur in humans.




Aussi même si cela marche, il y aura un certain refus de l'autoriser à la place des fosses septiques pour cultiver un poison !!!
Même si cette bactérie traîne partout de fait.
Néanmoins il faut être précautionneux en manipulant des bidons de déchets chauffés sans oxygène pour faire du pétrole !!
Ca doit être très facile avec les conditions du Dr. Jean Laigret et en désinfectant après.
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 239

par chatelot16 » 04/04/10, 22:20

de toutes facon tous les carburant sont des poison : bois du methanol ou de l'ethanol pur ...

donc une cuve qui fermente pleine de bacterie ne sera pas plus dangereuse qu'une cuve de carburant fini

les bacterie anaerobie ne sont pas tres dangereuse puisqu'elle ne peuvent pas se developper dans des condition normale

je vais bientot reprendre mes essai de methanisation : j'ai une vieille cuve abandoné pleine de merde depui quelque anné qui ne fait plus de methane , mais qui contient des produit bien noir : aurait elle fait du petrole ?

je croyais que le seul produit utile serai le methane , et que le residu apres methanisation ne serait qu'un dechet , mais il faudrait analyser de plus pres : n'y aurait il pas un peu de petrole ...

distiler le petrole n'est pas difficile : j'ai deja distillé des melanges de fioul et de goudron , ou de fioul et d'huile de vidange : ca demande beaucoup moins d'energie que distiller de l'alcol et de l'eau
0 x
Avatar de l’utilisateur
edfed
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 116
Inscription : 16/12/09, 10:05

par edfed » 04/04/10, 23:40

je croyais que le seul produit utile serai le methane , et que le residu apres methanisation ne serait qu'un dechet , mais il faudrait analyser de plus pres : n'y aurait il pas un peu de petrole ...


vite, prends un piolet, tu as peut etre trouvé un puit de petrole.
:lol:

en tout cas, c'est interressant, avevc la merde qu'on genere en continu, il y a de quoi faire en verité.

mais est ce que les gents "normaux" sont prets pour faire du carburants avec leur merde? j'imagine d'ici les publicitaires se tordre le cerveau pour vendre l'idée.
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 239

par chatelot16 » 05/04/10, 00:04

pas de pioche ! si je creuse je vais d'abord vider ma cuve et perdre le litre de petrole qu'elle a fait en 2 ans ...

plus serieusement je l'ai laissé deborder en croyant que la methanisation etait finie sans imaginer que les bacterie aurai pu aussi faire du petrole

pourtant les traces noire la ou cette cuve deborde ressemblent bien a des traces d'huile de vidange !

edfed faire du carburant n'est pas un travail pour gens normaux

les gens normaux sont des CONsomateur

les econologistes ne sont pas normaux

je n'ai pas envie d'etre normal
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

par dedeleco » 05/04/10, 00:40

Totalement d'accord, le méthanol est un poison dans le vin, mais il faut peu de microbes pour faire peur et je pense que c'est la raison de l'oubli sur google et par la population scientifique de la découverte du Dr. Jean Laigret.
Il faut refaire ces expériences anaérobies à chaud qui doivent être faciles mais c'est différent de la méthanisation !!!
En prenant tout les déchets de bois perdus, on doit pouvoir faire pas mal de pétrole, si on ne le brule pas ?
Le fond de la cuve noir pourri est de la matière organique plus ou moins pétrole et le test une fois séchée est de voir si elle brule et d'autre part une distillation simpliste donnera une information sur sa composition.
En faisant pourrir sans soin en gros tas on obtient ce genre de noir.

Enfin la vie depuis 500millions d'années par photosynthèse, à chaque atome de carbone de matière végétale formée, libère une molécule de O2 dans l'air.
Comme l'oxygène de l'air est ainsi renouvelé grossièrement tous les 200000ans, sur 500millions d'années la vie a créé 5x500=2500 fois plus de carbone qu'il en faut pour bruler tout l'oxygène actuel présent dans l'atmosphère terrestre!!!
Quelle proportion s'est accumulée dans les profondeurs terrestres au fond des mers n'est pas clair, mais même 1% suffit à donner du pétrole, méthane et du charbon en réserve de quoi bruler 25fois l'oxygène de l'air sur terre!!!
Pour cette raison, à mon avis, on n'est pas près de voir s'épuiser les combustibles fossiles accumulés sur des centaines de millions d'années !!
On risque de bruler tout notre oxygène bien avant et de mourir d'asphyxie à long terme !
Il faut impérativement limiter notre consommation de combustibles pas seulement à cause du CO2 mais pour assurer le renouvellement de l'oxygène annuel !!
En faisant notre combustible par photosynthèse on assure la conservation de l'oxygène de l'air.
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 239

par chatelot16 » 05/04/10, 13:51

j'ai lu une partie des vieux texte reproduit dans ce sujet : je n'y ai pas trouvé assez de renseignement precis pour savoir si un systeme de fermentation destiner uniquement a faire du petrole tient debout : si c'etait si simple il y a bien quelqu'un qui l'aurait fait

je prefere compter sur la methanistion simple dont la preuve de fonctionnement n'est plus a faire

ensuite modifier la composition chimique avec de l'iode pour faire un peu de petrole dans la meme cuve sera un progres

faire du petrole avec du savon d'huile d'olive est absolument absurde : aucune rentabilité possible !

valoriser ce qui est huileux dans des dechet vert est plus interressant : les fruit des troéne des frènes et de je ne sait plus quoi ont été cité au debut de ce sujet

reste le probleme marée noire : un tout petit peu de petrole dans beaucoup d'eau n'est pas facile a separer : il est bien possible que le peu de petrole produit ne soit qu'une source de polution : que ca ne fasse que rendre plus sale le dechet de methanisation

a moins d'integrer ca a d'autre valorisation : il y a aussi de l'amoniac a recuperer en distilant le residu de methanistion : c'est une operation qui n'est pas rentable seulement pour l'amoniac , mais un peu d'amoniac + un peu de petrole + un peu de je ne sais quoi et on fini par rentabiliser l'usine a gaz
0 x
Avatar de l’utilisateur
edfed
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 116
Inscription : 16/12/09, 10:05

par edfed » 05/04/10, 15:14

faire du petrole avec du savon d'huile d'olive est absolument absurde : aucune rentabilité possible !


est ce bien rentable de vivre?
ou plutot, la vie est elle rentable?

la rentabilité n'a de pertinence que dans un systeme capitaliste..
or, la production de petrole par le retraitement des dechets serait anticapitaliste, je parle bien du capitalisme moderne, celui de l'an 2000 et quelques.

donc, deja, exclure le capitalisme, l'economie de marché, et le commerce à outrance.

ensuite, cesser la deforestation et la construction d'axes routiers.

etc etc... un grand casse tete avec des milliers d'inconnues, dont certaines feraient mieux d'etre effacées purement et simplement, pour simplifier l'equation.

si le monde en est là, ce n'est pas à cause de l'ecologie, mais bien à cause de tout le reste qui forme un gros tas de merde, pret à etre converti en petrole. :D
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

par dedeleco » 06/04/10, 02:57

En lisant les infos du brevet, on doit pouvoir reproduire la formation du pétrole naturel sous terre à partir de déchets végétaux variés, algues, tel qu'il se produit :
1) anaérobie enfouie au fond d'une mer peu profonde donc 2° avec eau de mer (iode, sels) 3) pression quelques Bars 4) minéraux terreux (silice, argiles) 5) température (30° à 40°C) 5) microbes usuels anaérobie de la terre
Avec quelques minéraux variables du brevet, on doit accélérer la formation du pétrole naturel !!
On a l'impression qu'il faut démarrer une méthanisation qui s'arrête par suite de conditions pas bonnes et qui passe à la formation du pétrole, conversion incomplète des déchets végétaux par frustration de bonnes conditions pour la bactérie de sorte qu'il reste des chaînes de carbone non converties en méthane et donc du pétrole !!
On peut essayer sur de petits volumes de un à 10 litres.
L'intérêt du pétrole est que liquide il est plus facile à transporter que le méthane.
Enfin la formation de pétrole n'est pas limitée aux corps gras, savon d'olive, mais à tous les déchets végétaux comme la méthanisation, en particulier les algues.
0 x
xboxman4
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 120
Inscription : 09/07/08, 20:04
x 1

par xboxman4 » 28/11/10, 20:39

Des nouvelles depuis ??

:|
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 239

par chatelot16 » 28/11/10, 21:33

je pense a cette histoire de petrole , quand je vois le bassin que j'ai comencé a utiliser comme methaniseur il y a 3 ans et que j'ai du abandonner : il y a du noir dedans , est ce du petrole ?

c'est possible , mais si ca fait 0.1 kg de petrole dans 3 m3 de merde , pas facile a trier

la nature a eu plus de temps : les nappe de petrole que l'on a bientot fini de pomper on eu des milenaires pour se separer de la biomasse qui l'a produit
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Biocarburants, agrocarburants, biocombustibles, BtL, carburants alternatifs non fossiles... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités