Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5565
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 904

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par Moindreffor » 26/02/21, 21:43

GuyGadeboisLeRetour a écrit :
Ahmed a écrit :Ce serait plus simple si ce n'était qu'un point que tu n'aies pas compris, pour la totalité ça devient beaucoup moins évident de retranscrire ça...
Tu peux avantageusement essayer de relire lentement.

Taquin: "Avantageusement, je n'en sais rien, mais comme le dit si bien un proverbe Shadok, plus on échoue, plus on a de chance de réussir. Dès lors, Monseignor, quelque tentative peut ne pas s'avérer vaine". :mrgreen:
Ps: J'avoue être totalement dans le flou, pour ne pas dire également que j'ai rien pigé, quand au sens du message que tu as posté.

pour une fois ça me rassure qu'on n'y comprenne rien tous les deux :mrgreen:
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4730
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1104

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par GuyGadeboisLeRetour » 26/02/21, 21:51

Parfois je me demande dans quoi "donne" Ahmed; Le législatif, les assurances, le notariat, la dialectique, la philosophie synthétique, la psychanalyse lacanienne, l'anarchisme hermétique, le langage quantique, le hyéroglysme sous alphabet, le langage codé sous LDS, la cuisine épistolaire, le surréalisme poétique, les réunions tupperware ou le transport de scouts... :mrgreen:
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10044
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1263

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par Ahmed » 26/02/21, 22:01

Citation @ Guy: "Je ne dirais pas que c'est un échec, je dirais que ça n'a pas marché."
Pour Moindreffor:
La controverse sur les avantages ou les inconvénients du "progrès" est vouée à s'éterniser, puisqu'elle se situe à l'intérieur d'un cadre non critiqué et que ces deux positions antagonistes ne reflètent que les deux faces d'une même pièce. En effet, une comparaison élément par élément est nécessairement aveugle au caractère social de la totalité qui seule fait sens. C'est la dynamique systémique qui est pertinente comme cadre à toute interrogation. Comme dans tout système, l'évolution conduit à remédier à tout "excès" qui serait de nature à le remettre en cause (ainsi les chinois en ont surpris plus d'un avec des mesures fortes contre la pollution urbaine, mais comme l'explicite la formule du comte Don Fabrizio dans "Le guépard": "Tout doit changer pour que tout demeure.").
@ Guy: malgré un effort imaginatif notable, un bon nombre de tes suppositions sont erronées... mais je ne renie pas tout! :wink:
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4730
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1104

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par GuyGadeboisLeRetour » 26/02/21, 22:09

Ahmed a écrit :Citation @ Guy: "Je ne dirais pas que c'est un échec, je dirais que ça n'a pas marché."
Pour Moindreffor:
La controverse sur les avantages ou les inconvénients du "progrès" est vouée à s'éterniser, puisqu'elle se situe à l'intérieur d'un cadre non critiqué et que ces deux positions antagonistes ne reflètent que les deux faces d'une même pièce. En effet, une comparaison élément par élément est nécessairement aveugle au caractère social de la totalité qui seule fait sens. C'est la dynamique systémique qui est pertinente comme cadre à toute interrogation. Comme dans tout système, l'évolution conduit à remédier à tout "excès" qui serait de nature à le remettre en cause (ainsi les chinois en ont surpris plus d'un avec des mesures fortes contre la pollution urbaine, mais comme l'explicite la formule du comte Don Fabrizio dans "Le guépard": "Tout doit changer pour que tout demeure.").
@ Guy: malgré un effort imaginatif notable, un bon nombre de tes suppositions sont erronées... mais je ne renie pas tout! :wink:

Bon, là c'est déjà plus clair. Merci pour l'effort. J'ai quand même pas compris où se situait le "cadre non critiqué", je ne peux donc pas me le représenter..
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5565
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 904

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par Moindreffor » 26/02/21, 22:27

Ahmed a écrit :Citation @ Guy: "Je ne dirais pas que c'est un échec, je dirais que ça n'a pas marché."
Pour Moindreffor:
La controverse sur les avantages ou les inconvénients du "progrès" est vouée à s'éterniser, puisqu'elle se situe à l'intérieur d'un cadre non critiqué et que ces deux positions antagonistes ne reflètent que les deux faces d'une même pièce. En effet, une comparaison élément par élément est nécessairement aveugle au caractère social de la totalité qui seule fait sens.

je ne suis pas d'accord, car la controverse s'arrête quand on prend en compte le ratio bonus/malus, dès qu'une technologie apporte plus de bénéfices que d'inconvénients pour moi elle va dans le bon sens, c'est le cas de tout traitement médical, et j'en sais quelque chose, j'ai perdu certaines choses mais j'y ai gagné la vie, après effectivement on peut blablater des heures dans un cadre non critiqué, et on est alors dans l'immobilisme

on peut malheureusement faire des choix raisonnables, ou des choix idéologiques
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10044
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1263

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par Ahmed » 26/02/21, 22:43

Le "cadre non critiqué" est quelque chose de décisif pour comprendre quoi que ce soit des systèmes complexes. Chaque synthèse sociale émet et use de catégories (des représentations mentales: dans la nôtre, argent, travail, richesse, marchandise) qui lui sont propres, si tu utilise ces mêmes catégories pour étudier et critiquer un système complexe (comme une société, en l'occurrence), tu te condamnes à une circularité du raisonnement, puisque ces catégories ne font sens qu'à l'intérieur du système considéré et ne renvoient qu'à lui. Pour prendre un exemple trivial, c'est comme confier un jugement à l'un des protagonistes d'un conflit. Historiquement, droite et gauche s'opposent sur des modalités d'exécution, car depuis longtemps elles s'expriment dans des catégories communes (ce qui condamna la gauche de façon principielle à s'épuiser sur des revendications d'allocation de ressources).
@ Moindreffor
Prendre en compte le ratio avantage/inconvénient est pertinent dans une situation particulière, pratique, qui ne prétend pas une "étude critique d'un système complexe", mais c'est se condamner à ne rien comprendre du sens d'un élément technique à l'intérieur de cette totalité sociale à l'intérieur de laquelle il se déploie de façon non contingente (non innocente). L'idéologie serait au contraire de prendre au pied de la lettre les phénomènes dont la seule existence serait un justificatif suffisant. Penser que l'idéologie n'existe que dans les idées et non dans les phénomènes produits par les sociétés et auxquelles ils renvoient serait un biais de raisonnement très classique (au sens de très répandu).
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4730
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1104

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par GuyGadeboisLeRetour » 26/02/21, 22:55

Bon, donc en gros et pour revenir au sujet, qu'on bouffe de la viande ou qu'on devienne végétarien ne change rien pour les sociétés humaines*, tant que ce cadre non critiqué demeure ainsi, non critiqué. Mais c'est que t'es un dangereux révolutionnaire, Ahmed... :mrgreen:

*Le "il faut que tout change pour que rien ne change", pour que ceux qui tirent les ficelles puissent continuer à les tirer.
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13091
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1034

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par janic » 27/02/21, 08:31

je pense, et Ahmed le confirmera ou pas, que son discours correspond au titre même du sujet. Réduire et donc rester dans le système comme réduire la pollution, l'émission de CO2 des systèmes thermiques en leurs substituant d'autres systèmes dont les avantages ne couvrent pas leurs inconvénients, sinon idéologiquement.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Moindreffor
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5565
Inscription : 27/05/17, 22:20
Localisation : limite entre le Nord et l'Aisne
x 904

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par Moindreffor » 27/02/21, 10:00

Ahmed a écrit :@ Moindreffor
Prendre en compte le ratio avantage/inconvénient est pertinent dans une situation particulière, pratique, qui ne prétend pas une "étude critique d'un système complexe", mais c'est se condamner à ne rien comprendre du sens d'un élément technique à l'intérieur de cette totalité sociale à l'intérieur de laquelle il se déploie de façon non contingente (non innocente).

pertinent justement si on s'extrait de la totalité sociale, avec la présence de dirigeants qui prennent des décisions pour le bien de la société, sauf qu'actuellement nos dirigeants ne travaillent plus pour le bien de la société mais pour leur reconduite au pouvoir, nous sommes dans ce qu'un de mes mentors appelait une dictature molle, et donc l'antagonisme droite/gauche n'a d'existence que pour participer à l'alternance des dirigeants, pas des politiques, et celui qui s'est présenté comme ni droite ni gauche, a gagné la place mais continue de jouer la même partition

donc actuellement, on louvoie au gré des variations des opinions, d'où l'influence grandissante des réseaux sociaux, l'Amérique vient d'en faire une triste expérience et se réveille doucement, quand chez nous on commence à flirter avec, ce qui montre bien notre retard d'expertise

Ahmed a écrit :L'idéologie serait au contraire de prendre au pied de la lettre les phénomènes dont la seule existence serait un justificatif suffisant. Penser que l'idéologie n'existe que dans les idées et non dans les phénomènes produits par les sociétés et auxquelles ils renvoient serait un biais de raisonnement très classique (au sens de très répandu).

Que l'idéologie crée des phénomènes ou que des phénomènes créent une idéologie cela revient au même et donc c'est hors de propos, car comme tu le dis c'est le justificatif suffisant qui est dangereux, et c'est cela qu'il faut combattre

donc beaucoup de grands mots, beaucoup de complexité, beaucoup de rhétorique, mais au final, tout ce que tu écris et qu'on a bien du mal à déchiffrer n'apporte rien, aucune solution, ou réponse qui permettent d'avancer
"tu te condamnes à une circularité du raisonnement, puisque ces catégories ne font sens qu'à l'intérieur du système considéré et ne renvoient qu'à lui"
l'esprit et le raisonnement scientifiques sont là pour nous extraire de ce cercle, sauf qu'à force de fabriquer des crétins et de les effrayer on a réussi à bien verrouiller le cercle, la dictature molle a de beaux jours devant elle, si elle prend garde de ne plus trop déplacer le rapport entre pédagogie et démagogie
0 x
"Ceux qui ont les plus grandes oreilles ne sont pas ceux qui entendent le mieux"
(de Moi)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13091
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1034

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par janic » 27/02/21, 13:31

moindreffort
je ne suis pas d'accord, car la controverse s'arrête quand on prend en compte le ratio bonus/malus, dès qu'une technologie apporte plus de bénéfices que d'inconvénients pour moi elle va dans le bon sens, c'est le cas de tout traitement médical, et j'en sais quelque chose, j'ai perdu certaines choses mais j'y ai gagné la vie, après effectivement on peut blablater des heures dans un cadre non critiqué, et on est alors dans l'immobilisme on peut malheureusement faire des choix raisonnables, ou des choix idéologiques
Sauf que ton choix raisonnable s’est fait justement dans un cadre idéologique, celui de la médecine officielle, elle-même dans un cadre restreint, totalitaire et monopolistique. Tant mieux pour toi si tu en as été satisfait, mais les statistiques des mortalités annuelles ne soutiennent guère cet optimisme et dans ce cas particulier les maladies nosocomiales et iatrogènes.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 25 invités