Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5478
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 782

Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par sicetaitsimple » 08/02/21, 22:48

Sujet issu d'une amorce de discussion sur le fil " potager du paresseux", mais qui n'y était pas vraiment à sa place car on y parle avant tout de potager.

je recopie la remarque de Did67 et ma contribution:

par sicetaitsimple » 08/02/21, 19:34

Did67 a écrit :
En tout cas quand on me "cherche" sur le fait que je donne du "bon foin" (bon, le mien ne l'est pas, mais je raisonne globalement) à mon potager, je réponds l'une des deux choses suivantes :

- je trouve plus honorable de produire de bons légumes avec du foin que de nourrir un cheval que je vais embêter à lui foutre une scoliose le week-end (700 000 chevaux de loisir en France !!!!)

- et en effet, comme tu le dis, il faut repenser notre système globalement : nous nous porterons mieux si nous consommons moitié moins de viande, ce qui fait beaucoup de foin économisé ! Avec lequel on pourra produire de bons légumes..


C'est un sujet très intéressant (conséquences de la consommation de viande sur le reste de l'agriculture), peut-être mériterait-il un fil dédié, à moins qu'il n'existe déjà?
Oublions les chevaux de" loisir", c'est très spécifique.
A part ça, en France, ceux qui mangent du foin ce sont les bovins, et de façon très minoritaire les ovins. Le porc et les volailles , ça mange autre chose.
Donc réduire la consommation de viande bovine? C'est possible, bien entendu, mais ça sous-entend une diminution de production de lait.
Or si on diminue la consommation de viande globalement il faudra augmenter la consommation de produits laitiers ( et de céréales, de légumineuse, d'oeufs donc de poules,...). Et la taille du cheptel bovin, il est d'abord lié à la production de lait souhaitée!

Bref, c'est intéressant et complexe. Bien entendu, on peut tous devenir vegan! Alors là les conséquences sur l'agriculture française....

A votre bon coeur pour vos réactions!
0 x

Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2440
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 47

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par plasmanu » 09/02/21, 06:02

Ça me fait de la peine de poster ça alors que j'ai un chevreuil dans le congélateur et des sangliers qui se baladent partout autour de la maison.

"La raison surprenante pour laquelle manger de la viande est nuisible pour la santé"
https://www.futura-sciences.com/sante/a ... nte-85599/
"Un régime trop riche en acides aminés soufrés empêche l'organisme de produire du sulfure d'hydrogène, un gaz toxique en grande quantité mais bénéfique lorsqu'il est fabriqué à dose physiologique par les cellules.

De nombreuses études ont mis en évidence qu'une consommation excessive de viande a des conséquences néfastes pour la santé. La viande rouge a même été classée comme probablement cancérogène pour l’Homme par l’OMS, et les personnes mangeant beaucoup de viande rouge ont un risque de mortalité plus élevé. Ont notamment été mis en cause les graisses saturées, le fer ou encore les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et les amines aromatiques. Mais, selon différentes études, c'est un autre ingrédient qui serait à l'origine des effets délétères de la viande : le sulfure d'hydrogène (H2S).

H2S : un gaz toxique, mais indispensable au corps humain...
"

En tout cas je suis bien content d'avoir 3 chevaux en face de chez moi, c'est un réservoir à crottin. Il ne faut pas oublier que le foin est partiellement digéré, on peut en faire un paillis
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10828
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 697

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par janic » 09/02/21, 08:26

Did67 a écrit :
(...)je réponds l'une des deux choses suivantes :
- je trouve plus honorable de produire de bons légumes avec du foin que de nourrir un cheval que je vais embêter à lui foutre une scoliose le week-end (700 000 chevaux de loisir en France !!!!)
et que penser alors des autres animaux qui n'auront pas de scoliose, mais qui seront massacrés pour satisfaire les besoins meurtriers des humains?
et en effet, comme tu le dis, il faut repenser notre système globalement :
entièrement d'accord!
nous nous porterons mieux si nous consommons moitié moins de viande,
et mieux encore sans, puisque ces produits sont anti physiologique pour les humains!
Or si on diminue la consommation de viande globalement il faudra augmenter la consommation de produits laitiers ( et de céréales, de légumineuse, d'oeufs donc de poules,...). Et la taille du cheptel bovin, il est d'abord lié à la production de lait souhaitée!
On retrouve dans ta réflexion un présupposé habituel basé sur les fameuses protéines indispensables « inventées » par les fournisseurs de bidoche et qui a servi à justifier leurs massacres.
D’où ce comportement compensatoire, de ceux qui diminuent leur consommation de cadavres , avec forces légumineuses (genre soja) et forces sous produits laitiers:

C’est Tomber de Charybde en Scylla :
En tentant d'éviter un mal, c’est tomber dans un autre encore plus grand. Synonyme : aller de mal en pis.


Or il semble que personne, chez les diététiciens (officiels) ne se soient jamais vraiment penché sur la physiologie /anatomie, laquelle détermine la famille alimentaire de chaque être vivant et que chacun peut vérifier sur lui-même, ses enfants, ses animaux de compagnie ou sauvages: bizarre !
Cela permettrait de vérifier sur pièce et par l’expérience vécue que la non consommation de viande ne nécessite aucune compensation particulière et surtout pas d’augmenter quoi que ce soit, mais au contraire diminuer ces apports en aliments surprotéinés sans besoin réel: laitages, légumineuses, œufs en tous genres.
Bref, c'est intéressant et complexe. Bien entendu, on peut tous devenir vegan! Alors là les conséquences sur l'agriculture française....
C'est complexe comme tout changement de mentalité et de moeurs, c'est pourquoi cela demande du temps et de la réflexion.
Mais il ne faut pas confondre, végétarisme, végétalisme et végan, trois familles générales aux raisons et comportements très différents. Quand à l’agriculture, la fertilité des sols est moins dépendante d’apports extérieurs(sauf au moment de rééquilibre de la flore et faune du sol mal géré, et que ceux-ci suffisent à favoriser une production, non intensive, pour les besoins de la consommation des humains.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Rajqawee
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 523
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Corse
x 161

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par Rajqawee » 09/02/21, 09:51

Je vous propose, de ne pas polluer le fil du sujet avec l'intérêt ou non, pour les humains, de manger des produits animaux ou non.

C'est un débat rarement sain, tant les positions des uns et des autres sont polarisées.

Je vous le dis (pour avoir été viandard, puis vegetarien, puis vegan, puis re-vegetarien, le tout en 10 ans), vous pouvez trouver des sources sérieuses qui soutiendront toutes les positions, en matière d'alimentation (du véganisme au carnivorisme). Ca ne nous avance pas beaucoup ! Ceci dit la question du "mais il va bien falloir remplacer par autre chose" est souvent la question que l'on pose.
Nous mangeons environ 3 fois plus de viande qu'il y'a 100 ans.

Aujourd'hui, nous pourrions réduire la consommation de viande par au moins 2, sans aucun impact négatif sur la santé humaine (on parle pour des gens normaux, sans régime spécifique ou autre), sans avoir à supplémenter en autres produits animaux. Eh oui, ça on en est sûr, puisqu'on en mange vraiment trop.

Un français mange en moyenne 85kg de viande par an : https://www.franceagrimer.fr/fam/conten ... ?version=1

Si on considère qu'une portion de viande c'est 100 à 120g, c'est deux portions de viande par jour. Tous les jours. Si on la divisait par deux, on obtiendrait donc un repas sur 2 avec de la viande, ce qui reste quand même de la viande tous les jours !

Si on part sur cette idée, pour discuter (diviser la consommation par deux) :

Rappelons-le si jamais, tous les élevages animaux :
-occupent des surfaces cultivables, même les ovins de région montagneuse, en hiver
-certains occupent à la fois des surfaces (juste pour vivre quoi) et consomment de la biomasse qui vient d'une autre surface (du foin, mais pas que. Du maïs, du blé, du soja etc)

La déforestation opérée ces dernières années est en grande partie due à la demande croissante en viande.

https://www.viande.info/elevage-viande-gaz-effet-serre

https://www.viande.info/elevage-viande- ... -pollution

On récupèrerait donc, grosso modo, la moitié des terres aujourd'hui utilisée pour produire (directement ou indirectement) de la viande. C'est à dire environ 20% de surface arable, en france (https://www.viande.info/elevage-viande- ... imentation)
Comme il n'est pas énergetiquement efficient, sur des terres arables, de produire de la viande (on récupère plus de protéine ou de calorie au m² en cultivant directement dessus céréales ou légumineuses, et ce de facteurs allant grosso modo de 3 à 7), on pourrait donc transformer 1/3 de ces surfaces en production végétale (qui produisent donc un peu plus de protéine ou calorie que ce que l'on perd), et conserver les deux autres tiers pour faire ce que l'on veut.
1 x
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2455
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 322

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par eclectron » 09/02/21, 10:09

sicetaitsimple a écrit :Bref, c'est intéressant et complexe. Bien entendu, on peut tous devenir vegan! Alors là les conséquences sur l'agriculture française....

A votre bon coeur pour vos réactions!

Complexe tant que l'on cherche a privilégier/maintenir la rentabilité financière et que l'on considère que ce critère est un intangible, voir le seul projet de société qui vaille.

Lorsque l'on voit les choses sans idéologie à concilier, c'est déjà beaucoup moins complexe.

Rajawee a tout dit, aucun souci a réduire la part de l’élevage sur les terres, bien au contraire, aucun souci pour la santé a réduire la consommation de protéines animale, bien au contraire.
Le seul souci est pour les filières économiques en place.

Y'aurait pas un petit lien de parenté avec Exni ? :lol:
0 x

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5478
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 782

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par sicetaitsimple » 09/02/21, 10:17

Rajqawee a écrit :Je vous propose, de ne pas polluer le fil du sujet avec l'intérêt ou non, pour les humains, de manger des produits animaux ou non.
C'est un débat rarement sain, tant les positions des uns et des autres sont polarisées.

Parfaitement d' accord! Ce n'était pas l'idée de ce fil que de discuter des vertus comparées de différents type d'alimentation pour la santé, mais bien de réfléchir à quoi ressemblerait l'agriculture française si la consommation était globalement réduite, mettons de 50% pour avoir une référence commune.

Maintenant, rien n'interdit à ceux que ça intéresse d'ouvrir un fil dédié aux aspects nutritionnels comparés(qui existe peut-être déjà?).
0 x
Rajqawee
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 523
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Corse
x 161

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par Rajqawee » 09/02/21, 10:19

On peut aller un peu plus loin:

-il y'a la filière purement économique, "les gros sous" qui sont derrière. Bon, certes, ils vont pas gagner autant à vendre des pois-chiches que du kg de boeuf. la je n'ai pas de solution si simple.
-il y'a la filière sociale, à savoir "oué t'es gentil coco, mais on fait quoi des éleveurs ?"

Pour ce dernier point, je dirais que la reconversion des éleveurs n'est peut être pas si difficiles à mener que ça. Après tout, je pense qu'il est plus facile de les faire se diriger vers d'autres productions agricoles (lait, oeufs, fromage, pour le plus évident, voire végétal) puisque c'est un milieu connu et maîtrisé pour la plupart d'entre eux.
Les autres filières d'aval sont nombreuses et potentiellement tout aussi valorisantes !
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10828
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 697

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par janic » 09/02/21, 10:44

Rajqawee » 09/02/21, 10:51
Je vous propose, de ne pas polluer le fil du sujet avec l'intérêt ou non, pour les humains, de manger des produits animaux ou non.
c'est pourtant fondamental comme l'a montré l'épisode de la vache folle, due à la folie humaine justement à seule fin d'augmenter la masse musculaire des animaux et réduire le temps consacré à l'élevage, dispensant ainsi d'une production végétale plus importante.
Je vous le dis (pour avoir été viandard, puis vegetarien, puis vegan, puis re-vegetarien, le tout en 10 ans),
Signe que tu cherchais ta voie, ce qui est normal, ou bien que tu es instable en butinant à droite et à gauche sans approfondir, expérimentalement, chaque option !? Or, on ne peut valider l’une ou l’autre qu’expérimentalement et sur plusieurs générations pour opérer des comparaisons entre chaque.
vous pouvez trouver des sources sérieuses qui soutiendront toutes les positions, en matière d'alimentation (du véganisme au carnivorisme).
Désolé mais ce que tu appelles sérieuses quant ce sont des idéologies et non des pratiques, ça n’est justement pas sérieux !
Enfin, c’est une manie très moderne de vouloir séparer, mode de culture et mode alimentaire ; mode alimentaire et santé ; santé et mode agricole comme si chaque partie était indépendante des autres.
Pour le reste, c'est évident que diminuer une surconsommation, cela relève de la simple logique.
Pour ce dernier point, je dirais que la reconversion des éleveurs n'est peut être pas si difficiles à mener que ça.
bien au contraire! cela n'implique pas seulement les éleveurs, mais toutes les filières en amont et en aval ce qui représente une somme importante de métiers et de situation sociales. On le voit avec les manifestations anti-viande, ce qui a conduit de plus en plus d'éleveurs et de bouchers à changer leur fusil d'épaule et préconiser alors une viande de qualité(sous entendu qu'avant ce n'était justement pas le cas) et en augmentant, de ce fait, le prix de vente. Tout ça en une sorte de cercle vicieux puisque tous les maillons de la chaine sont liés.
Dernière édition par janic le 09/02/21, 10:55, édité 2 fois.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Macro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3706
Inscription : 04/12/08, 14:34
x 228

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par Macro » 09/02/21, 10:45

Rajqawee a écrit :On peut aller un peu plus loin:


-il y'a la filière sociale, à savoir "oué t'es gentil coco, mais on fait quoi des éleveurs ?"

Pour ce dernier point, je dirais que la reconversion des éleveurs n'est peut être pas si difficiles à mener que ça. Après tout, je pense qu'il est plus facile de les faire se diriger vers d'autres productions agricoles (lait, oeufs, fromage, pour le plus évident, voire végétal) puisque c'est un milieu connu et maîtrisé pour la plupart d'entre eux.
Les autres filières d'aval sont nombreuses et potentiellement tout aussi valorisantes !


Le lait, le fromage....Tu les sors d'ou ? des tetines de la fermiere ???? Tu vas pas souvent passer par la case raclette :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
0 x
La seule chose qui soit sure dans l'avenir. C'est qu'il y a peut de chance qu'il soit conforme a nos prévisions...
Rajqawee
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 523
Inscription : 27/02/20, 09:21
Localisation : Corse
x 161

Re: Réduire notre consommation de viande, quelles conséquences pour l'agriculture française?




par Rajqawee » 09/02/21, 11:00

Macro a écrit :
Rajqawee a écrit :On peut aller un peu plus loin:


-il y'a la filière sociale, à savoir "oué t'es gentil coco, mais on fait quoi des éleveurs ?"

Pour ce dernier point, je dirais que la reconversion des éleveurs n'est peut être pas si difficiles à mener que ça. Après tout, je pense qu'il est plus facile de les faire se diriger vers d'autres productions agricoles (lait, oeufs, fromage, pour le plus évident, voire végétal) puisque c'est un milieu connu et maîtrisé pour la plupart d'entre eux.
Les autres filières d'aval sont nombreuses et potentiellement tout aussi valorisantes !


Le lait, le fromage....Tu les sors d'ou ? des tetines de la fermiere ???? Tu vas pas souvent passer par la case raclette :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:


Oui, certains élevages produisent lait et fromage, et comme on en fabrique énormément (trop...), on s'est retrouvé à vendre des agneaux et du veau. Bon.
Ce n'est clairement pas la que la consommation de viande se fait, comme le montre les sources plus haut : c'est poulet, porc et boeuf, les gros gagnants.
Les boeufs ne "servent à rien" dans notre modèle agricole, ce sont des animaux qu'on n'élève que pour les manger. Si on en réduit la production, on ne limite rien d'autre (enfin si, les revenus de certains).
C'est pareil pour le porc.
Et c'est pareil pour le poulet.

Concernant la production laitière et de fromage, là aussi on pourrait produire moins. Mais si on en arrive la, on aura déjà fait un gros pas en avant.
0 x


Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 26 invités