Quel broyeur pour produire du BRF (Bois Raméal Fragmenté) ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9752
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1119

Re: Quel broyeur pour produire du BRF (Bois Raméal Fragmenté) ?




par Ahmed » 08/03/21, 23:41

Depuis l'installation de la nouvelle goulotte de sortie, un seul bourrage observé, mais c'est de ma faute: en fin de tas de branchages d'origines diverses j'ai passé des brins fins et longs par paquets. Si j'avais anticipé et mélangé un peu avec des bois plus grossiers, ce serait passé comme lettre à la poste... Seule la goulotte était remplie, donc pas trop difficile à vider...
Broyage d'une ramure d'un vieux cerisier abattu par le voisin; branches assez tortueuses nécessitant un peu de préparation, mais broyage très rapide grâce au même voisin qui me passe les branches... Bientôt, un tas de branches de pommiers et divers feuillus viendront compléter le tas de broyat qui recouvrira mon futur carré de patates... 8)
Sur ma goulotte, j'ai sectionné la fausse casquette provisoire et l'ai remplacée par une autre en tôle mince afin de pouvoir la plier facilement à l'angle souhaité: c'est le système le plus simple pour cette catégorie d'engin. Pour l'expérimentation je l'ai soudée, mais dans une version définitive j'opterai pour une fixation par pression d'une chape visée: c'est difficile de souder les petites épaisseurs, d'autant plus que la tôle que j'ai employée est zinguée à l'extérieur et oxydée à l'intérieur... :roll: Je vous mettrai une photo, promis, juré... :P

Hier, j'ai assisté à une séance de broyage de grandes branches d'aucuba avec un broyeur de conception allemande de marque Eliet (modèle Maestro). J'ai toujours été très réticent au sujet de la conception de ce broyeur: l'arbre porte-outils est situé dans le prolongement de l'arbre moteur et les outils de coupe sont des couteaux triangulaires (comme des sections de faucheuse) disposés soit en oblique, soit dans l'alignement de la goulotte d'introduction. Cette dernière est de section réduite, munie d'un clapet métallique articulé sur des tampons caoutchouc... Cette disposition particulière des couteaux interdit la présence d'une contre-lame et ceci a plusieurs conséquences fâcheuses, de mon point de vue. D'abord, les gros bouts ont tendances à se coincer entre les couteaux et à bloquer le moteur, ensuite et à l'inverse, les extrémités plus molles ainsi que les feuilles ne sont pas entraînées et sont difficiles à faire passer dans la chambre de coupe. Comme des gros bouts sont taillés, une grille de calibrage est nécessaire et les maintient dans la chambre jusqu'à la dimension requise (ceci explique le clapet très costaud, car les retours sont nombreux et brutaux). Brefs, de nombreux arrêts ont jalonnés cette séance, pour un volume de branchages traités assez modeste. D'après l'opérateur, les autres végétaux antérieurement broyés l'ont été dans de bien meilleures conditions. Il y aurait donc une forte sensibilité à la nature du branchage traité; quoiqu'il en soit, l'étroitesse de la goulotte d'introduction implique une défourchaison méticuleuse, le système de coupe demande pas mal d'efforts d'introduction et la capacité du panier contraint à des arrêts fréquents (nonobstant les blocages ou bourrages). Ça ne broie pas bien les végétaux un tant soit peu mous, mais peut-être est-il plus à l'aise avec du branchage sec que nos broyeurs chinois? Quoi qu'il en soit, le rendement global de cet appareil assez équivalent en terme de motorisation (mais bien plus cher) est bien loin d'atteindre les performances auxquelles nous sommes habités...
Dans le cas particulier observé ici, le broyat obtenu était très fin (logique, du fait de la grille de calibrage) et bien adapté à certains usage, comme le paillage des fraisiers.
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9752
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1119

Re: Quel broyeur pour produire du BRF (Bois Raméal Fragmenté) ?




par Ahmed » 04/04/21, 21:05

Ces jours derniers broyage assez rapide de plusieurs tas en attente. En fin d'exercice, je remarque que le rotor continue de tourner alors que le moteur reste au ralenti; un arrêt suivi d'un redémarrage confirme mon hypothèse: l'embrayage centrifuge a un sérieux problème et ne joue plus son rôle. Le lendemain, démontage qui confirme entièrement le pronostic. Usure très prononcée des pièces de l'embrayage et, plus grave, les deux roulements de la poulie sont HS, dont celui d'extrémité qui est grippé et a partiellement "bouffé" l'axe du vilebrequin moteur...
Bien que cet appareil ait beaucoup travaillé les quatre années depuis son acquisition, je suis surpris qu'une pièce qui est censée être sollicitée seulement au démarrage du rotor soit dans cet état. Je me dit que provisoirement il peut être possible de retourner l'embrayage, à condition évidemment de changer les roulements... Mais trouver des roulements à ces cotes étranges s'avère vite mission impossible: ni en standard métrique, ni en standard américain. Ils ne figurent même pas au catalogue client du fabricant chinois et il s'avère que très probablement l'usine de broyeur, située dans le même secteur, fait exécuter ces roulements à des cotes dédiées et hors commerce!
Je commande un nouvel embrayage auprès du vendeur, Agri Euro, et demande ces satanés roulements; j'ai satisfaction sur le premier point, mais rien à faire pour le second. Je me dis qu'une solution serait de prendre deux roulements standards un peu plus grands, de manchonner sur l'axe et de réaléser le logement des roulements dans la poulie (il y a la place), ainsi le problème ne se reposerait plus. Cependant, un examen plus attentif révèle que la portée des roulements est assez problématique et que c'est probablement un porte à faux qui est responsable du blocage de ce roulement d'extrémité. En outre, la partie "bouffée" complique singulièrement les choses. Je décide donc de me passer de cet embrayage mal implémenté, de réaliser un adaptateur arbre moteur/poulie (afin de solidariser ces deux pièces) et de fonctionner soit en direct (si c'est pas trop pénible à démarrer), soit de monter un embrayage à courroie (un galet qui appuie sur des courroies flottantes), comme sur des broyeurs beaucoup plus puissants. À voir...
IMG0080D.jpg
IMG0080D.jpg (192.07 Kio) Consulté 234 fois

Sur la photo, on voit la sortie du vilebrequin et je présente les trois parties mobiles du système d'embrayage (celles munies de ferrodo): on distingue (bon, c'est pas super net) sur celle du haut qui est la plus visible que la partie droite, celle qui est en contact avec la noix d'entraînement, est sérieusement creusée de façon irrégulière.
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2677
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 371

Re: Quel broyeur pour produire du BRF (Bois Raméal Fragmenté) ?




par eclectron » 05/04/21, 09:59

Ahmed a écrit : je remarque que le rotor continue de tourner alors que le moteur reste au ralenti; un arrêt...

Tu me confirmes que les broyeurs Eliet (le principe) n'est pas top.
J'avais hésité avant d'acheté lAgri Euro. :wink:

Effectivement avec l'Agri Euro, la coupe de bois sec que j'ai pratiqué au début, plusieurs m3, use bien les lames mais ça passe quand même . le bois le plus dur que j'ai passé étant du frêne.
Li'deal reste le bois vert , sans feuilles (pour ne pas boucher la goulotte d'extraction d’origine).
en cas de bourrage, et pour ne pas démonter, je me suis fait un petit crochet avec une tige fileté tordue a la main que j'avais en stock. une poignée et un 'croche't en L , tout simplement.
Je remonte le bourrage même le rotor tournant mais il faut faire attention a ne pas descendre trop bas, sinon catastrophe et danger...
Une fois la sortie un peu débouchée et que des poussières commencent a sortir, le broyeur éjecte le reste.


Par contre tu ne me rassures pas sur la longévité de l'Agri Euro...encore 2 ans de vie pour le mien ? :lol:

L'embrayage manuel n'est pas une mauvaise idée, comme sur les broyeurs pro, par tension des courroies.
Par contre ça demande de bricoler...

Pour ton problème, une option rentable (?) mais pas durable :lol: , plutôt que changer les roulements, carrément changer le moteur .
il y a des 7.5cv sur ebay pour moins de 100€.
voire passer aux 13cv/14cv mais là il faut rajouter des billets...
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9752
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1119

Re: Quel broyeur pour produire du BRF (Bois Raméal Fragmenté) ?




par Ahmed » 05/04/21, 12:40

En ce qui concerne le bois dur, il faut distinguer deux choses: d'une part l'énergie nécessaire pour sectionner un même diamètre est très supérieure à celle requise pour du bois vert (on peut faire l'expérience avec un simple sécateur), d'autre part ces lames sont trempées assez "mou" et s'ébrèchent donc facilement; la contrepartie étant qu'elles sont fort peu susceptibles de casser sous les impacts. Il existe des traitements thermiques sophistiqués et des alliages qui permettent de concilier dureté et solidité, mais c'est plus cher...
Avant d'acheter mes petits broyeurs, un copain paysagiste aurait pu me prêter un Eliet qu'il détenait pour son usage personnel, mais je n'étais pas intéressé, puisque connaissant cet appareil.
Les questions de bourrage sont pour moi de l'histoire ancienne et j'aime bien broyer des branches en feuilles pour le rapport C/N intéressant...
Je n'envisage pas de changer de moteur, celui-ci fonctionnant à merveille et ce serait un gaspillage monstrueux (pas durable, comme tu dis!), même si ce serait jouable d'un strict point de vue pécuniaire (c'est le paradoxe de notre fonctionnement).
On peut effectivement regretter qu'une simple conception bâclée soit la cause de ce grave disfonctionnement qui aurait conduit cet appareil à la casse chez quelqu'un de moins déterminé que moi! Une réalisation plus soignée n'aurait eu aucune conséquence dans le prix de fabrication, mais comme pour toutes ces marchandises, leur finalité réelle n'est pas de rendre un service (ça c'est la partie visible!), mais de produire de la valeur abstraite. J'en étais conscient lors de mon achat et savais être en mesure de pallier ultérieurement à ces défaillances prévisibles: la base mécanique reste intéressante.

PS: tu aurais peut-être intérêt à vérifier ton embrayage et les roulements avant que ne se produisent les mêmes avaries sur le tien. En particulier, tu peux avoir une action positive sur les roulements en faisant sauter délicatement leurs caches, en les nettoyant (brossage, solvant), en les graissant, puis en reposant leurs caches d'étanchéité (il faut aussi les intervertir, ce qui suppose de les repérer à la dépose...)...
Nota: j'ai un embrayage neuf disponible! :P
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2677
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 371

Re: Quel broyeur pour produire du BRF (Bois Raméal Fragmenté) ?




par eclectron » 06/04/21, 07:15

Merci du conseil pour les roulements. :wink: faut juste que je prenne le temps et n'oublie pas....je me connais, toujours mieux a faire... :roll:

Ahmed a écrit : la base mécanique reste intéressante.

oui et réparable (a priori), le rotor devrait être increvable.
J'avais même prévu de passer un jour a une motorisation l’électrique, lorsque l’ère 'Mad Max' sera notre quotidien. :wink:
alimenté par du PV+batterie+onduleur.

Il existait une version électrique de ce broyeur (4cv), sans doute sans embrayage (?)
0 x
https://i.pinimg.com/564x/94/3d/47/943d ... dcb276.jpg
"Si vous combattez quelque chose vous lui donnez plus d’énergie" E.Tolle

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9752
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1119

Re: Quel broyeur pour produire du BRF (Bois Raméal Fragmenté) ?




par Ahmed » 06/04/21, 08:18

Il faut positiver: ce broyeur est idéal pour celui qui apprécie le "tuning", bien qu'ici ce soit moins sur l'esthétique que sur la fonctionnalité qu'il faille faire preuve d'interventionnisme! :D
J'insiste quant à la nécessité de visiter les roulements de poulie: des miens se sont échappés des "crottes" allongées, dures et noirâtres et une révision en temps utile aurait prolongé leur existence de façon certaine.

Comme pour ma modification je vais devoir passer à des courroies plus longues, je vais avoir le jeu actuel à disposition + un autre jeu entièrement neuf qui est en réserve... Avis aux amateurs! :wink:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 29 invités