Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsMon potager du Moindre effort

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16196
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6612

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 27/06/18, 08:35

L'idée de cohérence, c'était plutôt par rapport à la remarque que "cela ne marche pas aussi bien, aussi facilement que ça", "qu'il faut apprendre", etc...

C'est vrai que des fois j'ai l'impression de tromper les gens, par mon "trop d'enthousiasme". Et parce que, sans y réfléchir, j'adapte, corrige en permanence, automatiquement... parce que c'est dans mon logiciel. Donc, en effet, cela me parait facile. Cela marche généralement...

C'est là que j'aurais pu réfléchir aux difficultés que rencontrent les "nouveaux jardiniers". Et mieux communiquer... Ce n'était pas dans le sens marketing. Mais dans le sens "apprendre" [apprendre est un verbe curieux : on apprend aux autres, comme on apprend des autres - là, c'est dans le sens j'aurais pu mieux apprendre aux autres]
0 x

Avatar de l’utilisateur
guibnd
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 65

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar guibnd » 27/06/18, 10:28

Did67 a écrit : C'est là que j'aurais pu réfléchir aux difficultés que rencontrent les "nouveaux jardiniers".

qu'est-ce qu'un nouveau jardinier pour toi ? une personne qui n'a jamais semé de graines ou repiqué de plants ?

parce que moi qui ai 40 ans de jardinage derrière moi, et bin dimanche dernier, avec ma botte de 100 poireaux sous le bras, je me sentais comme un couillon pour les repiquer avec mon plantoir dans un sol, certes ameubli sur 2ou 3 cm par les organismes du sol mais pas suffisamment en profondeur pour y enfoncer un plantoir assez profondément pour espérer manger du blancs de poireaux cet hiver ( car c'est un peu le but de manger le blanc en plat et de garder un peu de vert pour la soupe ) .
si je plante pas les poireaux assez profond, je risque de ne pas avoir beaucoup de blancs et là je vais devoir faire un gros travail de comm pour convaincre les convives autour de la table que le vert c'est meilleur que le blanc :mrgreen:

là je t'avoue que la terre ferme et encore très mouillée et collante c'est pas pratique pour planter des poireaux avec un plantoir !
tu vois, avec le foin, j'ai un peu l'impression d'être un nouveau jardinier dans ce cas de figure :wink:
0 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16196
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6612

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 27/06/18, 11:33

Justement. Il y a deux types de "nouveaux" :

a) les gens qui n'ont jamais jardiné...

b) les jardiniers plus ou moins experts en "jardinage conventionnel" (conventionnel "chimique" ou "conventionnel bio").

Les premiers doivent "tout" apprendre.

Les seconds, désapprendre, accepter que certaines choses ne sont plus pareilles, s'adapter... Certains, déçus, jettent l'éponge. Leur "rêve", c'était que tout soit comme avant (propreté, précocité, sécurité...), mais sans le travail, sans les pesticides. Ce qui, évidemment, n'est qu'un rêve !

Je ne sais pour qui cela est le plus dur ?

Même si dans chacune de mes confs, je termine sur le thème "ce n'est pas un miracle" et j'annonce des difficultés, les gens retiennent le "rêve". C'est ce que je devrais améliorer !
0 x
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 65

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar guibnd » 27/06/18, 11:59

bah disons qu'un néo, il n'aura pas de référentiel pour comparer alors il sera toujours content d'avoir 3 baguettes de tambour ( si on reprend le cas des poireaux ) et dira " c'est moi qui l'ai fait "
un vieux jardinier habitué à avoir des gros et longs fûts blancs bien tendres qui fondent dans la bouche ne va pas y trouver son compte ! par chez moi, on m'attend au virage avec les poireaux et ça ricanent déjà ... et je peux pas leur en vouloir !

en même temps, je comprends que le cas des poireaux ne soit pas prioritaire car qui mange des poireaux de nos jours !
c'est pas très glamour les poireaux comparés aux tomates :D
0 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8157
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 690

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Ahmed » 27/06/18, 12:18

Guibnd, pour tes poireaux, va voir .
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16196
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6612

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 27/06/18, 12:49

guibnd a écrit :
des gros et longs fûts blancs bien tendres qui fondent dans la bouche ne va pas y trouver son compte ! par chez moi, on m'attend au virage avec les poireaux et ça ricanent déjà ... et je peux pas leur en vouloir !



Je te propose un petit jeu, avec tes amis : une dégustation à l'aveugle. Moitié poireaux "blanchis" / moitié poireaux non blanchis (avec le foin, il y a quand même une petite dizaine de cm blancs)...

ET même, plus redoutable : poireaux blanchis du commerce vs poireaux non blanchis de phénoculture...

Bandeau sur les yeux. Chacun note. Et on conclut après ! Avant d'enlever les bandeaux, chacun essaye de devine qui était quoi... Celui qui gagne paye la tournée !

[Je propose de faire ça aussi avec les "variétés anciennes" de tomates, qui ne sont pas toutes délicieuses, vs quelques variétés "modernes" ! On fausse tout avec la précision, au moment de servir : "ce sont des variétés anciennes" ; comme, jadis, le "c'est du bio !"... Quel invité ne se croit pas obligé de surenchérir : "ah oui, délicieux !" Et ainsi naissent des mythes.][Bien sûr, il y a aussi des variétés anciennes délicieuses - ne pas "retourner" la phrase ! Je viens de manger une authentique cœur de boeuf - une "tuerie", presque trop sucrée. Mais la "fausse cœur de boeuf moderne" - le plan était un cadeau - bien cultivée, cueillie à maturité, n'était pas mauvaise du tout ]
0 x
Avatar de l’utilisateur
Adrien (ex-nico239)
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4534
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 469

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Adrien (ex-nico239) » 27/06/18, 23:46

Did67 a écrit :
guibnd a écrit :
des gros et longs fûts blancs bien tendres qui fondent dans la bouche ne va pas y trouver son compte ! par chez moi, on m'attend au virage avec les poireaux et ça ricanent déjà ... et je peux pas leur en vouloir !



Je te propose un petit jeu, avec tes amis : une dégustation à l'aveugle. Moitié poireaux "blanchis" / moitié poireaux non blanchis (avec le foin, il y a quand même une petite dizaine de cm blancs)...

ET même, plus redoutable : poireaux blanchis du commerce vs poireaux non blanchis de phénoculture...

Bandeau sur les yeux. Chacun note. Et on conclut après ! Avant d'enlever les bandeaux, chacun essaye de devine qui était quoi... Celui qui gagne paye la tournée !

[Je propose de faire ça aussi avec les "variétés anciennes" de tomates, qui ne sont pas toutes délicieuses, vs quelques variétés "modernes" ! On fausse tout avec la précision, au moment de servir : "ce sont des variétés anciennes" ; comme, jadis, le "c'est du bio !"... Quel invité ne se croit pas obligé de surenchérir : "ah oui, délicieux !" Et ainsi naissent des mythes.][Bien sûr, il y a aussi des variétés anciennes délicieuses - ne pas "retourner" la phrase ! Je viens de manger une authentique cœur de boeuf - une "tuerie", presque trop sucrée. Mais la "fausse cœur de boeuf moderne" - le plan était un cadeau - bien cultivée, cueillie à maturité, n'était pas mauvaise du tout ]


Tout à fait d'accord....

Pour valider une généralité gustative il faudrait goûter DES anciennes et DES modernes cultivées au mieux pour chacune.

Une seule dégustation est loin de suffire mais comme tu le dis il suffit d'un repas et d'une bonne cuvée d'assiettes pour que TOUTES les anciennes soient meilleures que les modernes et/ou inversement.

Si pendant 5 ans (au moins) les anciennes ou les modernes (sur l'ensemble de la récolte) sont extras alors le protocole et la variété peuvent être à peu près validées.

Sinon c'est du café du commerce
0 x
Avatar de l’utilisateur
guibnd
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 267
Inscription : 24/07/17, 14:58
Localisation : normandie - eure
x 65

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar guibnd » 28/06/18, 10:13

oui c'est vrai, du blanc toujours du blanc ... c'est surfait :cheesy:
on peut faire ça aussi, faute de grives on mange des merles... ou si t'as pas ce que tu aimes, aimes ce que tu as
c'est pratique la thérapie d'acceptation :)
0 x
Terre à blé argileuse et fertile, gorgée d'eau en hiver, froide au printemps, croutée et fissurée l'été,
mais ça, c'était avant la Didite ...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16196
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6612

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar Did67 » 28/06/18, 11:39

Ce n'est pas tout à fait ça, mon propos. Pas de merles à la place de grives. Pas de thérapie de l'acceptation. Juste s'assurer que ce n'est pas un "on m'a toujours dit que..." de plus !

Je me demande si parfois le besoin de "blanchir" n'est juste pas une "habitude", tiens comme labourer ! En gros, pour mériter son repas, se faire chier d'abord !!!

Je voudrais être certain qu'à l'occasion d'une dégustation à l'aveugle, les consommateurs non prévenus y verraient, enfin remarqueraient, bien une différence.

J'ai, pour certains produits, des doutes. Mes poireaux, bien que verts au-delà d'une petite dizaine de cm, fondent comme du beurre, et non pas l'ombre d'une trace de fibrosité, d'amertume, d'acidité, de piquant !!!

J'ai goutté UNE asperge verte. Exceptionnelle. Trop cuite (avec des "blanches du commerce", qui restaient fermes, elles !).

Si la différence de goût est perceptible, en faveur des poireaux "blanchis", alors blanchissons... Mais est-ce sûr ???

Les annonces, par le/la cuisinier(e) : "C'est du bio", "c'est ceci, c'est cela" avant qu'on touche montre bien le doute qui nous habite ! Il y a des chances que l'invité n'y verrait que du feu, sans cette annonce. C'est aussi une façon "d'extorquer" un compliment... Car il se croira obligé de dire :" C'est super !". C'est ce jeu qui me trouble. Pas la technique maraichère !
0 x
Avatar de l’utilisateur
être chafoin
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1200
Inscription : 20/05/18, 23:11
Localisation : Gironde
x 97

Re: Mon potager du Moindre effort

Message non lupar être chafoin » 28/06/18, 11:58

Did67 a écrit :J'ai, pour certains produits, des doutes. Mes poireaux, bien que verts au-delà d'une petite dizaine de cm, fondent comme du beurre, et non pas l'ombre d'une trace de fibrosité, d'amertume, d'acidité, de piquant !!!
En ce qui me concerne, je vois que la partie verte du poireau est quand même plus fibreuse, à la cuisson par exemple (c'est pourquoi je coupe cette partie pour la faire cuire plus longtemps avant de rajouter le blanc)... mais peut-être cela ne concerne que la partie au dessus du fût que celui-ci soit blanc ou vert ?

Pour les asperges, il faut peut-être prendre en compte les différences de variétés de diamètre et de temps de conservation avant consommation pour la comparaison. Sinon comme ça effectivement je trouve que les vertes sont plus tendres que les blanches et qu'elles ont un très bon goût. D'ailleurs, il paraît que certains grands chefs préfèrent cuisiner les vertes...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités