Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutionsLes vers de terre... ça vient comment ?

Agriculture et sols. Pollution, contrôles, dépollution des sols, humus et nouvelles techniques agricoles.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46940
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 395
Contact :

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar Christophe » 22/09/16, 14:23

Je pense que c'était bien des gros anéciques (ceux avec l'anneau) très similaires avec ceux sur tes photos...J'aurais dû en prendre une...
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1454
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 61
Contact :

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar grelinette » 22/09/16, 16:30

Voici les "branleurs" de mon compost, comme dirait Did ! :cheesy:
vers de compost.jpg


Ce sont des vers rouges assez fins d'une dizaine de centimètres, cannelés avec des petits anneaux jaunes, et très vifs : ils se tortillent comme des asticots dès qu'on remue le compost.
Comme l'explique Did, ce sont sûrement des branleurs pour le sol, mais pour dégrader les déchets organiques du compost, ils sont plutôt efficaces !...

D'ailleurs, au final, est-ce qu'il y a une différence de qualité de compost selon les vers qui le dégrade ?
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11984
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3890

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar Did67 » 22/09/16, 18:10

Les "branleurs" sont souvent des gens très agréables... Tu les invites, ils "dégradent" pas mal de biomasse : frites, spaghettis, saucisses, choucroute, tout y passe... Sur ce terrain-là, ils sont très efficaces, j'en conviens. C'est quand tu as besoin d'un coup de main que cela se gâte !

A partir du moment où je pense que composter en tas n'est pas une bonne chose pour un "Potager du Paresseux", ils ne m'intéressent pas. Je veux que ma bonne bouffe (le foin) reste pour les anéciques, qui eux, travaillent pour moi... Ce sont mes vrais amis...

Pour celui qui veut faire du lombricompostage, bien entendu, ils sont efficaces, pour cela !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11984
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3890

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar Did67 » 22/09/16, 18:12

grelinette a écrit :D'ailleurs, au final, est-ce qu'il y a une différence de qualité de compost selon les vers qui le dégrade ?


Très honnêtement, je n'en sais rien. Jamais rien lu sur le sujet...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Thouvenel
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 02/09/16, 22:50
Localisation : Lot-et-Garonne
x 9

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar Thouvenel » 27/09/16, 12:26

En effet les épigés ont peu d'intérêt dans un potager de grande dimension sinon de dégrader rapidement les matières organiques (restes de cultures, épluchures, fruits ou légumes abîmés laissés en surface ou recouvert de foin) mais j'ai remarqué (avec peu de recul je le concède) qu'ils disparaissent dès le travail terminé, dès que l'humidité est moins importante ... et dès qu'ils trouvent mieux ailleurs.

Ce sont des goinfres copulateurs opportunistes.

Jean-Marie Lespinasse dont je recommande le dernier bouquin, les utilise comme mini usine à décomposer la matière organique et à produire une vermicompost dont les plantes de son carré potager se nourrissent.
Pour cela il réalise une petite excavation carrée au centre de chacun de ses carrés potager, tapissée de morceaux de cartons et garnie régulièrement d'épluchures etc., recouvert d'une planchette en bois pour l'isolation du chaud et du froid et contre le dessèchement.

Il distingue d'ailleurs ce vermicompost et le compost, je le cite ici : "le compostage engendre une décomposition des matières organiques par les micro-organismes du sol (bactéries et champignons en particulier) en présence d'oxygène et d'eau. Ce procédé biologique passe par une phase thermophile, la température du coeur du tas peut monter jusqu'à 60°C. Après ce temps de fermentation, période pouvant dépasser six mois, ce produit, appelé compost, est devenu comparable au terreau de bonne qualité. Avec le vermicompostage, la dégradation est plus rapide, car les vers stimulent la population microbienne et accélèrent la transformation des résidus organiques. On obtient donc un produit stable après deux ou trois mois, selon la saison. Il n'y a pas de phase thermophile. [...] Le vermicompost est généralement considéré comme plus fertile que le compost, notamment du fait de la rapidité de transformation des éléments apportés.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11984
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3890

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar Did67 » 27/09/16, 13:49

Il reste que c'est de l'énergie qui se dissipe. Energie que les organismes qui occupent le sol sous toute la surface cultivée n'auront pas... Or c'est là qu'il faut "travailler" le sol, le remonter, le "mixer", nourrir et entretenir les processus...

Je ne vois pas le "progrès"...

[Le seul cas que je comprenne est celui où on ne cultive, pour des raisons de contraintes, des surfaces très faibles : jardinières, petits carrés... Quand on a un peu de place, je ne comprends l'intérêt ni des carrés, ni du compostage, ni du lombricompstage. L'erreur de raisonnement est toujours la même : s’obnubiler sur les apports d'éléments nutritifs aux plantes cultivées, au lieu de voir les questions énergétiques : comment mieux nourrir mes organismes du sol, pour qu'in fine, ce soient eux qui "travaillent" mieux mon sol et nourrissent mieux les plantes. Mais c'est toute une vision des mécanismes qu'il faut changer. Sinon, on discute dans le "vide" !]

Après, chacun fait "confiance" aux dires ou écrits de qui lui semble digne de confiance. C'est la liberté de chacun.
1 x
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1454
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 61
Contact :

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar grelinette » 27/09/16, 14:59

Merci pour toutes ces précisions sur les vers de terre et leurs rôles, ainsi que sur la différence entre compost et vermicompost...

De toute évidence, il y a plusieurs avis sur l'intérêt des vers de terre selon leur catégorie et leurs actions sur les matières organiques ! Tout est affaire d'équilibre et de mesure... et de biodiversité.
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
Thouvenel
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 42
Inscription : 02/09/16, 22:50
Localisation : Lot-et-Garonne
x 9

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar Thouvenel » 27/09/16, 15:11

J'ai oublié un point important : Lespinasse travaille sur des carrés car sa terre (terre de Graves dans le Bordelais) est particulièrement pauvre et son objectif c'est de restaurer la fertilité de sa terre sans intrants. Il fait également du compostage de surface dans ses carrés avec du brf et bichonne dans le même temps ses vers. On est d'accord, c'est un gros boulot, surtout qu'il y ajoute du biochar, des extraits de plantes etc.


Les effets sont ils importants par rapport à ces investissements ? Toujours la question que je me pose et qui me fait m'intéresser à la couverture par le foin...
0 x
dede2002
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 747
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 66

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar dede2002 » 27/09/16, 16:03

Bonjour,

Il me semble que les déchets organiques, ou le foin, sont des intrants.

Pour fertiliser la terre "sans intrants" il faudrait ne recycler que ce qui pousse dessus...? (ce qui est possible, grâce à l'énergie solaire)
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11984
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3890

Re: Les vers de terre... ça vient comment ?

Message non lupar Did67 » 27/09/16, 19:33

Thouvenel a écrit :

Les effets sont ils importants par rapport à ces investissements ? Toujours la question que je me pose et qui me fait m'intéresser à la couverture par le foin...


Pareillement : il m'est impossible d'être affirmatif ! Je n'ai pas à disposition toutes les situations...

Cependant, je constate aussi que bien des "spécialistes", voire des "papes" (Bourguignon, Rabhi), ne semblent pas assez attentif à la question de la anture des matières organiques apportées et surtout, à la question de l'énergie (généralement occulté)... Je me permets donc de penser tout seul qu'ils se trompent... Je sais que cela est peu prétentieux... Lespinasse, je ne connais pas suffisamment précisément...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Agriculture: problèmes et pollutions, nouvelles techniques et solutions »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Recherches populaires