Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solairesSurchauffe de mon capteur de chauffe eau !

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46746
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 372
Contact :

Message non lupar Christophe » 01/10/13, 14:16

Did67 a écrit :1) Mon capteur plan s'est bloqué des dizaines et des dizaines de fois (sur le modèle De Dietrich que j'ai, il y a une sécurité qui arrête le circulateur si la différence de température entre la sonde haute du panneau et la sonde basse du préparateur dépasse 50° ; donc quand en plein soleil, tu fais un soutirage important, la temp du bas peut chuter rapidement de par ex 35 ° à 12 ° - température de l'eau froide).


Je ne saisis pas bien la logique physique de cette sécurité? Que protège-t-elle?

Si je comprends ce que tu dis, le système se met à l'arrêt à partir d'un certain delta T, donc quand il y a le plus de puissance / énergie solaire à récupérer? Et cela, au contraire pour moi, laisse donc les panneaux avec risque de surchauffe alors qu'il faudrait dissiper cette énergie (certains systèmes solaires ont un délesteur thermique dans la cave mais assez rare)

Et qu'est ce que tu entends par bloqué?
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 1

Message non lupar netshaman » 01/10/13, 14:18

Je n' ai pas dit que le circuit etait a la cave : j' ai pas de cave !
Non le circuit passe par les combles ( non amenages ) et debouche directement en zone habitable un peu plus bas ( il passe par le plafond ).
De la cuve au panneau il y a une distance a tout casser de 5 m environ et de 2 m en vertical a peu pres .
Du coup c' est etrange qu' il y ait autant de pression en effet !
Sur la jauge de pression de la soupape la fleche rouge indique 5 bars : la soupape est elle taree a cette pression ?
j' ai inspecte les canalisations ( pas evident la dessous ), j' ai rien constate a part un endroit ou la laine de verre etait colle sur la mousse isolante sur une distance de 50 cm => la fuite est elle la ?
Si c' est le cas il aurait du y avoir des traces par terre ( une grosse tache ) non ?
Ou alors c' est vaporise ?
Mais du coup la laine aurait du se colorer non ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46746
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 372
Contact :

Message non lupar Christophe » 01/10/13, 14:55

Ah oui forcément dans cette configuration cela se vide plus facilement...mais pas entièrement non plus si le ballon est sous les panneaux...

Généralement la zone rouge est "réglable" à la main en faisant tourner le bord du manomètre puisque la plupart des vannes de sécurité sont réglables.

Ce qui est sur c'est qu'il n'y avait jamais besoin de 3 bars dans ta configuration! 0.2 bar de hauteur + pression de sécurité anti cavitation (0.3 à 0.5 bars) aurait suffit sans soucis! Bref 1.0 bars c'était bon...

Mais pas de regret à avoir: rien ne dit que cela aurait éviter l'accident...peut être cela l'aurait retardé un peu...
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11415
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3464

Message non lupar Did67 » 01/10/13, 17:37

Christophe a écrit :
Did67 a écrit :1) Mon capteur plan s'est bloqué des dizaines et des dizaines de fois (sur le modèle De Dietrich que j'ai, il y a une sécurité qui arrête le circulateur si la différence de température entre la sonde haute du panneau et la sonde basse du préparateur dépasse 50° ; donc quand en plein soleil, tu fais un soutirage important, la temp du bas peut chuter rapidement de par ex 35 ° à 12 ° - température de l'eau froide).


Je ne saisis pas bien la logique physique de cette sécurité? Que protège-t-elle?

Si je comprends ce que tu dis, le système se met à l'arrêt à partir d'un certain delta T, donc quand il y a le plus de puissance / énergie solaire à récupérer? Et cela, au contraire pour moi, laisse donc les panneaux avec risque de surchauffe alors qu'il faudrait dissiper cette énergie (certains systèmes solaires ont un délesteur thermique dans la cave mais assez rare)

Et qu'est ce que tu entends par bloqué?


1) Par bloqué, j'entends "pas de circulateur qui fonctionne". Je ne sais plus les températures maxi atteintes là-haut : des 150 ° (ordre de grandeur) !!!

2) Ce système est mal conçu (bon, elle a 11 ou 12 ans, mon installation).

Elle doit, dans l'esprit de sa conception, éviter un "choc thermique".

Panne de courant = la temp "en haut" monte ; la temp dans le ballon ne bouge ; le delta dépasse 50 ° ; le courant revient, le circulateur n'envoie pas le liquide "froid", qui a eu tout le loisir de se refroidir à la temp du ballon pendant que cela ne tournait pas.

Cela, c'est bien !

Sauf que dans les circonstances "normales", il se passe de temps en temps, la chose suivante :

a) plein soleil vers midi solaire ; temp du capteur genre 70°

b) ciruclateur à fond, l'eau qui arrive à 65 ° au ballon, en ressort par ex à 45 ° (elle perd entre 15 et 20° maxi).

c) le bas du ballon, est par ex à 25°

d) l'écart bas du ballon / haut du panneau est donc de 45°, il est dans les clous

e) mais quelqu'un dans la famille décide de prendre une douche et vu qu'il fait beau, ne pense pas économiser ; le front froid remonte ; la sonde du bas se trouve noyée dans l'eau fraichement arrivée toute froide [je fais exprès !], par ex à 12° ; la temp en haut du capteur n'a quasiment pas bougé ; donc on a un écarty qui dépasse les 50°...

C'est un "fonctionnement" que les ingés n'avaient pas prévus. Quand cela fonctionne à l'équilibre, il y a toujours un ajustement : la temp de retour au panneau s'abaisse, donc la temp du haut du panneau baisse aussi, le liquide circule à temp plus basse, le delta T reste constant.

Mais quand cela se fait brutalement, cela "coince".

NB : lespetits prélèvements, genre rincer la vaiselle, ne sont pas assez sensible. C'est vraiment les douches le problème !
0 x
netshaman
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 532
Inscription : 15/11/08, 12:57
x 1

Message non lupar netshaman » 01/10/13, 17:54

Sur ma regulation il y a cette fonction aussi.
Lorsqu' une certaine temp est atteinte tout s' arrete.
Mais j' ai regle le binz pour que cela ne se mette jamais en fonction.
En fait j' ai consigne la temp du ballon a 60 comme ca avec la fonction de rafraichissement du capteur, le ballon peut monter jusqu' a 90 ( jamais arrive ) tout en rafraichissant le capteur de temps en temps des qu' une temp de consigne est atteinte.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46746
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 372
Contact :

Message non lupar Christophe » 01/10/13, 17:59

Did67 a écrit :Elle doit, dans l'esprit de sa conception, éviter un "choc thermique".


Ok j'y avais pensé sans oser l'écrire...jamais entendu parlé...
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 01/10/13, 23:35

Did67 a écrit : ciruclateur à fond, l'eau qui arrive à 65 ° au ballon, en ressort par ex à 45 ° (elle perd entre 15 et 20° maxi).
Je suis étonné, car dans mçn installation qui fonctionne depuis plus de 30 ans, la différence de température entre l'entrée et la sortie du ballon ne dépasse pas 5°.
Et c'est quoi, cette histoire de choc thermique ? Quel est l'inconvénient ?
A mon sens, un système solaire thermique est fait pour emmagasiner le maximum de calories avant que le soleil ne se couche. Couper le circulateur pendant la journée me parait être du gâchis. Si par chance la température est très élevée, on a intérêt à installer un ballon plus grand ou a en rajouter un second, de manière à disposer de la plus grande réserve d'eau chaude possible.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11415
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3464

Message non lupar Did67 » 02/10/13, 11:07

1) Le delta de temp entre le départ du ballon et le retour au ballon dépend de la capacité de ton panneau (j'en ai deux ; presque 5 m²) et du débit...

Normalement, il est recommandé, dans la notice de mon système, de régler le débit de sorte à ce que ce delta soit voisin de 15°...

Au-dessus, tu baisses le rendement car tes panneaux sont plus chauds et captent moins bien / perdent plus...

En-dessous, ton circulateur mouline pour rien et tu consommes de l'électricité pour des queues... de cerise !

Néanmoins, en plein midi solaire, par temps très clair, je peux être un peu au-delà.

J'ai mis les chiffres à titre indicatif et de mémoire...

2) Choc thermique : c'est en cas d'arrêt anormal du circulateur par panne de courant, en plein jour. Tu as alors ton panneau en haut qui monte à 150 ° et ton liquide qui est à la température du ballon en bas (par ex 25°). Si la pompe repart d'un coup [le courant revient sans prévenir], cela fait, au niveau des panneaux un passage brutal de 150° à 25° en quelques secondes... Voilà le risque de "choc" !

Maintenant, je n'en sais pas plus. Ce sont surement des ingénieurs qui ont "inventé" ça !!!

Cela ne joue pas en fonctionnement normal, où, en effet, j'ai des temp hautes de 70 ou 80 et des départs en sortie de ballon d'environ 15 ° de moins...

En fonctionnement normal, les températures évoluent sans cesse en fonction de l'ensoleillement et de la température dans le ballon... mais cela se fait en quelques minutes ou quelques dizaines de minutes, pas en quelques secondes, sur des écarts plus faibles... Donc ce fonctionnement normal n'est pas le problème.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11415
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3464

Message non lupar Did67 » 02/10/13, 11:10

netshaman a écrit :Mais j' ai regle le binz pour que cela ne se mette jamais en fonction.
.


Hélas, sur mon régulateur, cette fonction n'est pas paramétrable. Il me manque en général quelques degrés pour que ça passe ! Donc si je pouvais mettre 60 au lieu de 50, ce serait bon.. Sans doute même 55 !

Je ne peux pas désactiver la fonction non plus !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 02/10/13, 12:47

Did67 a écrit :Normalement, il est recommandé, dans la notice de mon système, de régler le débit de sorte à ce que ce delta soit voisin de 15°...
En-dessous, ton circulateur mouline pour rien et tu consommes de l'électricité pour des queues... de cerise !
2) Choc thermique : c'est en cas d'arrêt anormal du circulateur par panne de courant, en plein jour. Tu as alors ton panneau en haut qui monte à 150 ° et ton liquide qui est à la température du ballon en bas (par ex 25°). Si la pompe repart d'un coup [le courant revient sans prévenir], cela fait, au niveau des panneaux un passage brutal de 150° à 25° en quelques secondes... Voilà le risque de "choc"

J'ai mis au point un système d'auto-vidange : en cas de coupure de courant les capteurs se vident. Si le courant revient, çà fait 30 ans que je choque allègrement mes capteurs auto-construits sans jamais constater le moindre dégâts. C'est fou comme les ingénieurs s'ingénient à compliquer une technologie simpliste.
Normalement, la différence entre l'entrée et la sortie du ballon est de 3°, de façon à engranger les moindres calories. Chez moi, c'est un peu plus élevé (5°) car le circulateur a une puissance modeste : 120 W pour 40 m2 de capteurs.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités

Recherches populaires