Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solairesPlans Moteur Stirling Solaire

L'energie solaire thermique dans tous ses états: chauffage solaire, eau chaude sanitaire, choix d'un capteur solaire, concentration solaire, fours et cuiseurs solaires, stockage d'énergie solaire par tampon thermique, piscine solaire, climatisation et froid solaire..
Aides, conseils, montages et exemples de réalisations...
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 01/01/12, 12:33

le gazogene est vraiment le meilleur moyen pour bruler du bois sans polluer : et surtout sans la moindre fumé

caracole a bien soulevé le probleme pour les zone a risque ou tout feux est interdit : une chaudiere qui fume de temps en temps fera croire qu'il y a un feu

il ne sort pas de fumé du gazogene , mais que du gaz , qui doit etre epuré avant de le donner au moteur : le systeme d'epuration est une complication indispensable ... mais apres ca le moteur marche bien et ne fume jamais

la methanisation est bien pour les dechet humide que l'on n'a pas envie de secher , mais ca demande une cuve volumineuse pour une faible puissance produite : je ne trouve la methanistion utile que quand elle sert aussi a traiter les lisier purin et fumiers

la methanisation produi du gaz en continu , pas forcement quand on en a besoin : ca fait un gaz sale impossible a stocker ni a vendre , sauf systeme d'epuration tres compliqué

les dechet de bois sec peuvent etre stocké et mis dans le gazogene exactement quand on en a besoin : le gazogene s'adapte tres bien a une consomation de gaz variable : la combustion ralentis automatiquement sans perte de combustible quand le moteur aspire moins de gaz ... il n'y a que si le moteur ralentis trop longtemps que le gazogene s'eteind completement
0 x

Avatar de l’utilisateur
caracole
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 251
Inscription : 31/03/07, 22:05
Localisation : Castellon (espagne)

Message non lupar caracole » 01/01/12, 13:06

chatelot16 a écrit :....la parabole permet une forte temperature , .....

Et si au lieu d'un moteur stirling je mets au foyer de la parabole, un dispositif dans lequel circule un liguide que la chaleur me fait boullir et le resultat faire tourner un moteur a vapeur ou turbine ...


0 x
Windows est un système d'exploitation de l'homme par l'ordinateur.
Linux, c'est le contraire ...
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 01/01/12, 13:28

la vapeur marche aussi

ca a meme quelques avantage sur le stirling : la vaporisation limite la temperature : tant que la chaudiere est bien alimenté en eau elle ne peut pas surchauffer : si le moteur ne consome pas toute la vapeur ca sortira par la soupape de securité

si le stirling arete de fonctionner pour une raison quelquonque il va surchauffer tres vite et fondre : il est donc indispensable qu'un systeme de regulation soit capable de desorienter rapidement la parabole pour reduire la puissance du soleil

autre solution , laisser la parabole toujours bien orienté mais avoir un mirroir mobile entre la parabole et le foyer pour detourner le soleil : ce mirroir etant eloigné du foyer n'aura pas a suporter le soleil concentré et poura etre de qualité ordinaire

l'avantage du stirling est de pouvoir choisir une temperature de fonctionnement elevé genre 500°c et esperer un bon rendement

avec la vapeur il faut se limiter a 200°c pour avoir une pression raisonable

les centrale thermique a vapeur montent jusqu'a 500°c mais c'est au dessus du point critique de l'eau : il n'y a plus de distinction entre vapeur et eau a cette temperature la : la partie haute temperature du cycle n'a plus rien a voir avec un cycle a vapeur ... c'est plutot un cyle a gaz chaud ... et meme une multitude de cycle : il y a un tas de tuyaux entre chaudiere et turbine : surchauffe resurchauffe soutirage ...

cela dit une bonne machine a vapeur donnera 95% du rendement theorique de 200°C , et un bon stirling donnera 50% du rendement de 500°C , car le stirling a beaucoup de defaut interne qui lui interdisent d'obtenir le rendement maxi de carnot

je prefere le stirling pour les petite puissance pour son coté tout dans la meme machine

la vapeur me parait meilleure pour une grosse puissance , mais il faut maitriser le danger de la tuyauterie haute pression
0 x
Avatar de l’utilisateur
caracole
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 251
Inscription : 31/03/07, 22:05
Localisation : Castellon (espagne)

Message non lupar caracole » 01/01/12, 18:00

chatelot16 a écrit :la vapeur marche aussi

ca a meme quelques avantage sur le stirling : la vaporisation limite la temperature : tant que la chaudiere est bien alimenté en eau elle ne peut pas surchauffer : si le moteur ne consome pas toute la vapeur ca sortira par la soupape de securité

si le stirling arete de fonctionner pour une raison quelquonque il va surchauffer tres vite et fondre : il est donc indispensable qu'un systeme de regulation soit capable de desorienter rapidement la parabole pour reduire la puissance du soleil

autre solution , laisser la parabole toujours bien orienté mais avoir un mirroir mobile entre la parabole et le foyer pour detourner le soleil : ce mirroir etant eloigné du foyer n'aura pas a suporter le soleil concentré et poura etre de qualité ordinaire

l'avantage du stirling est de pouvoir choisir une temperature de fonctionnement elevé genre 500°c et esperer un bon rendement

avec la vapeur il faut se limiter a 200°c pour avoir une pression raisonable

les centrale thermique a vapeur montent jusqu'a 500°c mais c'est au dessus du point critique de l'eau : il n'y a plus de distinction entre vapeur et eau a cette temperature la : la partie haute temperature du cycle n'a plus rien a voir avec un cycle a vapeur ... c'est plutot un cyle a gaz chaud ... et meme une multitude de cycle : il y a un tas de tuyaux entre chaudiere et turbine : surchauffe resurchauffe soutirage ...

cela dit une bonne machine a vapeur donnera 95% du rendement theorique de 200°C , et un bon stirling donnera 50% du rendement de 500°C , car le stirling a beaucoup de defaut interne qui lui interdisent d'obtenir le rendement maxi de carnot

je prefere le stirling pour les petite puissance pour son coté tout dans la meme machine

la vapeur me parait meilleure pour une grosse puissance , mais il faut maitriser le danger de la tuyauterie haute pression

Interessante cette analyse...
ceci-dit, en Espagne du coté de Séville il y a une centrale solaire mais, je n'ai pas bcp d'info un document ici ( en espagnol ) mais traduisible FR. http://ec.europa.eu/spain/novedades/ene ... lar_es.htm



0 x
Windows est un système d'exploitation de l'homme par l'ordinateur.

Linux, c'est le contraire ...
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 01/01/12, 18:24

http://ec.europa.eu/spain/novedades/ene ... lar_es.htm

merci : ca m'a permis de trouver plus de detail
http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_solaire_PS10

on n'invente rien ... il le font deja en grand
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 01/01/12, 19:20

ce n'est pas souvent que l'on voit le prix de construction mais wikipedia donne le prix de ps10

35 Meuro pour 11 MW

ca fait 3,2 euro/W : tout a fait comparable au photovoltaique

sauf que le photovoltaique ne demande aucun entretien , alors que la grosse machine thermique doit demander plus de travail pour rester en etat de marche

c'est pourquoi personne ne se precipite pour investir dans le solaire thermodynamique alors qu'il suffit de laisser ariver le solaire photovoltaique
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 01/01/12, 20:30

Attention, ce n'est pas pareil du tout :
moins de surface occupée que le photovoltaïque, lui fragile si très grosse grêle, plus cher que des miroirs et surtout stockage thermique qui permet de fonctionner nuits et jours, qui deviendra possible, si on réalise la simplicité du stockage sous terre bien au chaud, comme dans les volcans, un jour???, de plus il s'agit de recherches et essais donc bien plus couteux, mais bien moins que les milliards de l'EPR !!

On doit pouvoir baisser le prix, si simple et délocalisé à mon avis.

Les réalisations à miroirs cylindriques parabolique simples de quelques cent Watts pas chères, Stirlings simples, sont à faire, avec stockage en terre de jour pour nuit à mettre au point, car le solaire trop intermittent peut devenir continu si on stocke sous terre, à plus haute température, mais suivant le même principe qu'à www.dlsc.ca , la terre étant gratuite dés le départ, contrairement aux sels fondus, ou aux réservoirs d'eau sous haute pression à 50 Bars à 285°C, de milliers de m3 .
Il me semble que le problème du stockage est encore plus essentiel et non résolu avec le photovoltaïque, pour remplacer les centrales actuelles thermiques et nucléaires.

Le stockage sous terre peut le réaliser, si on le veut, même si au départ ce n'est pas évident, car méprisé pour des raisons de prix, dues à sa non réalisation quelque part, et aussi un principe trivial et pas aussi motivant qu'une nouvelle technologie, comme a été le nucléaire, surtout militaire !!!
La terre est gratuite, juste le prix de percer pour y passer des tuyaux, on peut la chauffer fortement, comme le prouvent les volcans, en choisissant le terrain, et elle conservent la chaleur très longtemps si la taille est suffisante, comme on le constate sur les volcans !!!
Donc aucune inconnue fondamentale technologique, juste la volonté manque, de le réaliser.

Par exemple pour 100W solaire environ, on peut stocker de jour pour nuit à 200°C dans un m3 de terre sèche ou d'argile, un peu isolée de laine de verre, si on veut.
A 200°C on a 70KWh/m3 d'argile, soit 7KW stocké pendant 10h ou 3KW sur 24h environ.
Sur 10h diffusion thermique sur environ 20cm dans l'argile et donc on retrouve le reste dedans à plus de 20cm de profondeur, sans isolation.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Diffusivit ... 3.A9rature
http://fr.wikipedia.org/wiki/Conduction_thermique
C'est intéressant car couplé avec Stirling à 200°C on a un fonctionnement 24h sur 24 assez simple de quelques centaines de watts, même avec des pertes sérieuses, qui permettent de diminuer fortement le prix de revient total, vu que le soleil est gratuit aussi, comme la terre, et donc seul le prix de revient par watt disponible 24h sur 24h compte, et pas la chaleur solaire gaspillée !!

Sur été pour hiver, on peut faire pareil sur de bien plus gros volumes de terre chauffée.

J'insiste, car cela me parait simple et à essayer le plus simplement possible, très progressivement, miroirs cylindriques, Stirling simple, ou autre, ensuite stockage en terre, simple, même si on a de grosses pertes de chaleur solaire, le seul critère étant le prix par Watt disponible et pas le rendement solaire.
0 x
Avatar de l’utilisateur
bleusideral
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 297
Inscription : 14/02/09, 15:35
Localisation : Nîmes
x 3

Message non lupar bleusideral » 02/01/12, 10:10

bonne année a tous :P

une solution d'avenir, comme toute nouvelle machine prix de lancement encore élevée avec pas mal de maintenance certainement au vu du nombre de pieces au cours du temps...
je crois avoir vu un prix aux alentours de 17-18.000 € :shock:

http://www.leguideduchauffage.com/micro ... ation.html
0 x
Un geste éconologique plus un geste éconologique et c'est la planète qui s'en ressentira mieux !
Avatar de l’utilisateur
bleusideral
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 297
Inscription : 14/02/09, 15:35
Localisation : Nîmes
x 3

Message non lupar bleusideral » 02/01/12, 10:23

Désolé du doublon je me suis trompé de manip !

bonne année a tous :P

une solution d'avenir, comme toute nouvelle machine prix de lancement encore élevée avec pas mal de maintenance certainement au vu du nombre de pieces au cours du temps...
je crois avoir vu un prix aux alentours de 17-18.000 € :shock:

http://www.leguideduchauffage.com/micro ... ation.html
La chaudière à électrogénération


Chaudière à électrogénération ECOGEN CHAPPEE

La chaudière à électrogénération ECOGEN
Le moteur Stirling
Le principe :

•Produire un mouvement alternatif d’un piston à partir d’une source de chaleur : moteur «stirling».

•Générer un courant électrique 50Hz d’une manière mécanique par le mouvement alternatif du piston dans un solénoïde.

•Récupérer la chaleur de ce processus.




question de néophite : peut-on construire un Stirling simple à piston , avec un moteur monocylindre ( ou plus ) de récupération ??je pense à des compresseur de clim , de frigo , de garage , ou peut-être a explosion... :?:
0 x
Un geste éconologique plus un geste éconologique et c'est la planète qui s'en ressentira mieux !
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16808
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7081

Message non lupar Did67 » 02/01/12, 11:24

bleusideral a écrit :
une solution d'avenir, comme toute nouvelle machine prix de lancement encore élevée avec pas mal de maintenance certainement au vu du nombre de pieces au cours du temps...
je crois avoir vu un prix aux alentours de 17-18.000 € :shock:



Oui. C'est déjà le prix approximatif installée d'une Okofen SMART sans cogénération !

Cela pose la question de l'absence de tarif de rachat bonifié (comme c'est la cas pour le solaire et l'éolien ou la biométhanisation). A ma connaissance, en France...

Alors que ce serait une solution élégante pour résoudre sans centrales nucléiares ni nouvelles centrales thermiques la question du pic de consommation hivernal :

- avec un tampon, on peut faire tourner la cogé en fin de journée, début de soirée, pour produire de l'électricité, tout en stockant la chaleur pour la journée...

- fini les risques d'éffondrement du réseau, surtout du fait que la production est diffuse, répârtie sur tout le réseau : cela évite de passer par les "autoroutes d'électricité"...

- de même, une telle machine à cogé pourait être couplée (chez les gens suffisamment riches) une voiture électrique : plein de la voitrure + production d'eau chaude le tout sans nucléaire...

De ce point de vue, à coût / rentabilité équivalente, ce serait plus pertinent que le solaire (PV) qui est désynchronisé par rapport aux pics de consommation (en l'absence de solution de stockage pleinement opérationnelle aujourd'hui).

Mais je suis d'accord, cela coûtera cher. Ceci dit, malgré la crise, je regarde le parc de voitures, c'est fou le nombre de gens qui trouvent environ 20 000 euros pour ça !

Si seulement la "crise" pouvait aussi nous servir à changer nos valeurs !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Solaire thermique: capteurs solaires CESI, chauffage, ECS, fours et cuiseurs solaires »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités