Société et philosophieSurvivre au progrès sur Arte (Surviving Progress - Scorcese)

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51575
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1051

Survivre au progrès sur Arte (Surviving Progress - Scorcese)

Message non lupar Christophe » 06/06/12, 11:04

SURVIVRE AU PROGRÈS

Épuisement des ressources naturelles, surpopulation, désertification, désastres écologiques et économiques, systèmes politiques à bout de souffle, appauvrissement des classes moyennes et populaires... : l'accumulation des crises annonce-t-elle, comme l'affirme l'essayiste et écrivain canadien Ronald Wright, auteur du best-seller Brève histoire du progrès (Éditions Hurtubise, 2006), l'anéantissement de notre civilisation ? Est-il urgent de renoncer, comme il le préconise, à "l'illusion du progrès" qui s'est imposée à toutes les sociétés depuis les débuts de la révolution industrielle, avec ses espoirs de croissance et d'avancées technologiques illimitées ? Tel est le fil conducteur de cette conversation avec de grands esprits de notre temps, illustrée par des images tournées sur plusieurs continents (Canada, États-Unis, Brésil, Moyen-Orient, Chine). Comme Ronald Wright, la primatologue Jane Goodall, l'écrivaine Margaret Atwood, le généticien David Suzuki, et bien d'autres chercheurs, penseurs et militants, dont quelques "repentis" du système financier, estiment que la course au profit et la loi du court terme, en détruisant l'environnement et les liens sociaux, conduisent l'humanité à sa perte. Leurs propos, aussi limpides que convaincants, replacent notre crise écologique et économique dans le temps long de l'évolution humaine. Les questions du progrès, de la dette, du partage des richesses et de l'épuisement des ressources sont ainsi radicalement mises en perspective.
(Canada, 2011, 86mn)
ARTE F

Date de première diffusion :
Hier, 20h38

Date(s) de rediffusion :
Dimanche, 10 juin 2012, 10h15
Thèmes :Documentaire, Société
Tags :progrès, consommation, croissance, avenir, technologie, ressources, humanité, nature, catastrophe, crise


A voir ici: http://videos.arte.tv/fr/videos/survivr ... 03188.html (pendant 7 jours)

Site officiel: http://survivingprogress.com/?lang=fr

Débat: https://www.econologie.com/forums/la-course- ... 11849.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6444
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 485

Message non lupar sen-no-sen » 09/06/12, 14:00

Documentaire intéressant.

Il serait judicieux toutefois de démêler un certain nombres d'idées préconçues pour y voir un peu plus claire.

Par exemple ne pas confondre croissance et progrès.

Croissance= augmentation des volumes(,économique, de matière premières etc...).
Progrès =augmentation du degré de perfectionnement.

On a tendance à dire,ou plutôt nous faire croire que ses deux notions sont dépendantes l'une de l'autre,cela n'est en faite pas tout à fait exacte.
Certes à première vue il peut paraitre que la croissance économique a permis le développement des technologies,mais seulement en apparence et uniquement dans une certaine limite historique que l'on pourrait fixer aux alentours des années 1970.

La croissance économique a pour idéologie la maximalisation des profits, maximalisation qui ne va pas forcément dans une logique de progrès.
Comme le disait Jean Ziegler, nous vivons dans une sorte de "moyen âge technologique".
Pour s'en convaincre il n'y a qu'a regarder la production énergétique mondiale, basé en majeur partie sur les énergies fossiles avec guère de différence d'avec la période de la révolution industrielle...
Il est au contraire tout a fait possible d'envisager le progrès technique dans une société de décroissance, en évitant en plus les pièges du consumérisme.

Donc croissance=progrès est une mystification(si il n'y a pas de croissance le monde est condamné!!!) sinon un mensonge, en réalité c'est plutôt le progrès technique qui a permis la croissance...pas l'inverse.
Pour autant ce progrès technique n'est qu'un instrument, non une finalité.
C'est avant tout l'avidité et le rapport de dominance entre les humains qui est un vrai danger.
Le danger vient donc de l'utilisateur plutôt que de l’outil lui même.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51575
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1051

Message non lupar Christophe » 09/06/12, 15:39

sen-no-sen a écrit :Par exemple ne pas confondre croissance et progrès.


Bonne remarque et cela ferait un bon sujet de philo ou de dissertation d'économie: la croissance induit-elle le progrès ou l'inverse? :idea:

Sinon petite remarque, un progrès n'est pas forcément une augmentation du perfectionnement même dans le domaine technique !!

Un progrès technique est une amélioration de l'efficacité d'un objet. On peut faire plus simple et plus efficace...donc pas forcément plus perfectionné...

Par exemple, la simplicité volontaire est un progrès sociétal qui prône justement la simplicité...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6444
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 485

Message non lupar sen-no-sen » 09/06/12, 16:55

Christophe a écrit :

Un progrès technique est une amélioration de l'efficacité d'un objet. On peut faire plus simple et plus efficace...donc pas forcément plus perfectionné...



Tu fait bien de le souligner,ma remarque était volontairement généraliste et concernait surtout l'aspect technologique.

Peut tu néanmoins me citer un exemple de technologie plus efficace et moins perfectionné?
Dernière édition par sen-no-sen le 09/06/12, 17:24, édité 1 fois.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6444
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 485

Message non lupar sen-no-sen » 09/06/12, 17:20

Il convient également de ne pas confondre progrès technique et progrès sociétale...
Les biotechnologies en sont un exemple:elles représentes une avancé technique,mais pose au finale plus de problèmes qu'elles n'en résolvent pour la société et l'environnement.
Nous avons donc deux progrès antagonistes!

C'est pour cela qu'il convient plutôt de parler de la notion d'utilisateur, car c'est bien celui ci qui pose souci.
Comme le disait Henri Laborit le problème majeur de l'espèce humaine c'est cette volonté(instinctive) à vouloir assurer sa dominance..le progrès technique et la croissance économique en sont d'ailleurs les principaux moteurs dans nos société industrielles.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 09/06/12, 18:13

Et souvent «à tout prix»!

Abstraction faite de perspectives obscures qu'il peut susciter, ce fil est un régal.

sen-no-sen a écrit :Documentaire intéressant.

Il serait judicieux toutefois de démêler un certain nombres d'idées préconçues pour y voir un peu plus claire.

Par exemple ne pas confondre croissance et progrès.

Croissance= augmentation des volumes(,économique, de matière premières etc...).
Progrès =augmentation du degré de perfectionnement.

On a tendance à dire,ou plutôt nous faire croire que ses deux notions sont dépendantes l'une de l'autre,cela n'est en faite pas tout à fait exacte.
Certes à première vue il peut paraitre que la croissance économique a permis le développement des technologies,mais seulement en apparence et uniquement dans une certaine limite historique que l'on pourrait fixer aux alentours des années 1970.

La croissance économique a pour idéologie la maximalisation des profits, maximalisation qui ne va pas forcément dans une logique de progrès.
Comme le disait Jean Ziegler, nous vivons dans une sorte de "moyen âge technologique".
Pour s'en convaincre il n'y a qu'a regarder la production énergétique mondiale, basé en majeur partie sur les énergies fossiles avec guère de différence d'avec la période de la révolution industrielle...
Il est au contraire tout a fait possible d'envisager le progrès technique dans une société de décroissance, en évitant en plus les pièges du consumérisme.

Donc croissance=progrès est une mystification(si il n'y a pas de croissance le monde est condamné!!!) sinon un mensonge, en réalité c'est plutôt le progrès technique qui a permis la croissance...pas l'inverse.
Pour autant ce progrès technique n'est qu'un instrument, non une finalité.
C'est avant tout l'avidité et le rapport de dominance entre les humains qui est un vrai danger.
Le danger vient donc de l'utilisateur plutôt que de l’outil lui même.

Bravo ! Clap! Clap! Clap! Image
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13825
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 540

Message non lupar Flytox » 09/06/12, 18:48

0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
plasmanu
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2410
Inscription : 21/11/04, 06:05
Localisation : Le viaduc 07170 Lavilledieu
x 37

Message non lupar plasmanu » 09/06/12, 18:50

Ah. C'est donc ça le progrès.
:mrgreen:
Ça sert à ameliorer la vie.
0 x
"Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dire le Mal" 3 petits singes Mizaru
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8553
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 766

Message non lupar Ahmed » 09/06/12, 21:48

Peux-tu néanmoins me citer un exemple de technologie plus efficace et moins perfectionnée?

demande Sen-no-sen à Christophe.
Un vieil ami avait coutume de dire: "Plus qu'c'est compliqué, moins qu'ça marche!"*
Comme tu l'as sûrement constaté, nombres d'appareils ménagers (notamment) sont globalement moins efficaces que leurs homologues manuels.
Par ex., le couteau électrique, très en vogue à une certaine époque, ne fait pas le poids face à un bon couteau correctement affûté; certains mixers vont plus vite qu'à la main, mais font perdre en temps de nettoyage celui qu'ils ont fait gagner...

Il serait bon de ne pas confondre "changement" et "progrès". Quant à la "croissance", si elle résulte de la technique comme condition nécessaire mais non suffisante, il ne faut pas perdre de vue qu'elle est la condition de survie du système mondial marchand. La Chine ancienne à connu des progrès considérables dans les domaines scientifiques et techniques sans que cela se traduise dans des applications étendues.**
Enfin, s'il est juste de dire que la technique et l'outil sont innocents, en revanche le système technicien comme l'a bien vu J. Ellul, a une tout autre dimension et rétroagit puissamment sur ses concepteurs.

*Mais ça rapporte moins! Je possède un outil remarquable, une vraie relique: une charrue à bras polyvalente, beaucoup plus efficace qu'un motoculteur pour un jardin ordinaire, même assez grand (c'était destiné aux maraîchers). Sa marque: Bouyer, qui, depuis s'est reconverti dans la motoculture, plus rentable...

**Peut-être, gaullistes avant l'heure, étaient-ils conscient que "Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter"? :D
Dernière édition par Ahmed le 09/06/12, 22:10, édité 3 fois.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8553
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 766

Message non lupar Ahmed » 09/06/12, 21:57

Quant à l'émission proprement dite, le montage est agréable et bien illustré: malheureusement cela se paye par des illustrations finalement assez gratuites (sic) et un saucissonnage des interventions qui les desservent puissamment.
On ne peut effectivement qu'être déçu de ces parcelles d'analyses qui ne permettent que d'entrevoir des pensées autrement plus riches, si seulement le temps leur était donné de pouvoir se développer.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités