Société et philosophieLe cas Cahuzac : où est le vrai probleme ?

Débats philosophiques et de sociétés.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8683
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 804

Message non lupar Ahmed » 12/04/13, 21:40

Imaginons un médecin très compétant dans l'exercice de son art, peut-on en déduire pour autant qu'il ferait un bon ministre de la santé (il vaudrait mieux dire "gestion de la maladie"), comme tu sembles conclure?
Pour ma part, je ne crois pas, car ce sont deux métiers très différents.

Quant à la richesse des dirigeants politiques, c'est un vaste débat!
Originellement, les rétributions ont été voulues élevées par le législateur, afin que les élus puissent être à l'abri de la corruption.
Calcul approximatif, car le goût de l'argent viens vite...

Par ailleurs, si la richesse provient de contrepartie de décisions d'élus (= pots de vin), quelle que soit la compétence du ministre, cela va à l'encontre d'une bonne gouvernance...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 12/04/13, 22:35

etre un bon medecin de garanti pas d'etre un bon ministre de la santé ... mais l'experience d'un vrai medecin ne peut pas nuire

ejecter ceux qui on la bonne experience parce que c'est un risque de conflit d'interret me parait un raisonnement completement faux

mettre un ancien conseiller fiscal comme ministre des finance etait efficace a defaut d'etre moral ... c'est un peu comme embaucher un ancien voleur comme gardien
0 x
bidouille23
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1155
Inscription : 21/06/09, 01:02
Localisation : Bretagne BZH powaaa
x 2

Message non lupar bidouille23 » 13/04/13, 00:12

bonsoir ,

chatelot

citation
l'experience d'un vrai medecin ne peut pas nuire


:) c'est quoi un bon médecin ??? celui qui prescrit bien ??? au vue de la médecine actuelle le meilleurs des médecins c'est celui que tu ne vois pas , idem pour les hôpitaux ...

ejecter ceux qui on la bonne experience parce que c'est un risque de conflit d'interret me parait un raisonnement completement faux


la bonne expérience ??? et comment tu peux juger qu'un médecin est bon ou mauvais sans avoir été le voir travailler ? tu te base sur les dires des autres qui ne sont souvent que des jugements tout a fait approximatif car souvent posé de manière arbitraire car sans vrai point de comparaison ...


mettre un ancien conseiller fiscal comme ministre des finance etait efficace a defaut d'etre moral ... c'est un peu comme embaucher un ancien voleur comme gardien


Surtout un ancien chirurgien capillaire , qui est arrivé dans la politique pour être exacte ....

Chatelot t'as changer ta médication ou bien ??? ;) ..... :mrgreen:
0 x
culbuto
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 112
Inscription : 22/02/13, 11:50

Message non lupar culbuto » 13/04/13, 09:59

cela dit, engager un fraudeur expert pour lutter contre la fraude, :cheesy: ça peut avoir du bon ! à condition d'être "repenti" et de se servir de son "savoir" pour pister les pas repentis.......pour l'instant il "repente" pas tellement :cheesy:

c'est juste un des multiples exemples que quelque chose ne va pas dans notre constitution. Trop d'intérêts personnels, trop de lobbys, trop de tentations et de tentés. C'est le système même qui est malade.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51923
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1104

Message non lupar Christophe » 13/04/13, 10:13

L'évasion fiscale (légale donc) des multinationale est, je pense, un problème plus important que la fraude fiscale des particuliers...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16820
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7091

Message non lupar Did67 » 13/04/13, 10:31

chatelot16 a écrit :
ejecter ceux qui on la bonne experience parce que c'est un risque de conflit d'interret me parait un raisonnement completement faux

mettre un ancien conseiller fiscal comme ministre des finance etait efficace a defaut d'etre moral ... c'est un peu comme embaucher un ancien voleur comme gardien


De tout temps, un braconnier repenti était le meilleur garde-chasse !

On aurait dû promouvoir Cahuzac. D'ailleurs les redressements fiscaux ont augmenté de 10 % en 2012, sous Chauzac !

Le débat du conflit d'intérêt, n'est pas celui de la compétence.

Debré est un chirurgien célèbre (il a opéré Mitterand), il est député. Ckaude Evin est médecin et a été ministre...

Le vrai débat est autour de l'activité professionnel (pas le métier au sens "diplôme") : un Chauzac qui a fait sa fortune en faisant du lobbying pour des labos (c'est ce qui a alimenté ses comptes) et qui serait mpinistre d ela santé aujourd'hui, cel me semble poser un problème. Comment croire que ses décisions sur les financements ne seraient pas quelque part pipées ?

Un avocat d'affaire (je ne parle de l'avaocat pénaliste qui défend des criminels - encore que Al Capone a été en eaux trouibles question liens avec le politique) qui travaille à "fusionner" telle ou telles sociétés pour "rentabiliser" au sens des actionnaires peut-il être ministre des finances ou de l'industrie... Là où un DSK a éxcellé, sans doute pressé d'aller tirer son coup avce les filles de Dodo la Suamure (son compagne aussi, je crois).

Mais en effet, dès lors qu'un député a un métier, il va légiférer sur des choses qui l'inétresse. Un agriculteur va voter les lois d'orientatoon agricle. Un militaire le budget d ela défense. Un instit celui de l'éducation ...

Donc poussé au bout, la quetsion est : un pays dirigé par des technocrates ? (des députés "compétents" dans au moins un domaine, payés ; des ministres "professionels" ?)... Je n'y crois pas plus.

Faudra, une fois de plus se réduire à l'évidence : rien n'est parfait en ce bas monde.

Ce qu'il faut :

- une justice indépendante : Cahuzac doit être condamné (bien qu'il y ait peu de charges - son mensonge n'est pas illagéla, même à l'assemblée ; la notion de parjure" a été évoquée ; elle existe aux USA, pas en France)

- une presse indépendante (que la presse de gauche emmerde les gens de droite et les journaux de droite les gens de gauche et les journ aux indépendants tout le monde) ; attention, à ne pas s'ériger en "tribunal public" ; le sourire de coq radieux d'Edwy Plenel à la télé m'a rappelé son passé trotskiste (il était un peu le chef du tribunal populaire) ; cela aussi a ses travers..
0 x
culbuto
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 112
Inscription : 22/02/13, 11:50

Message non lupar culbuto » 13/04/13, 10:59

Did67 a écrit :
chatelot16 a écrit :
ejecter ceux qui on la bonne experience parce que c'est un risque de conflit d'interret me parait un raisonnement completement faux

mettre un ancien conseiller fiscal comme ministre des finance etait efficace a defaut d'etre moral ... c'est un peu comme embaucher un ancien voleur comme gardien


De tout temps, un braconnier repenti était le meilleur garde-chasse !

On aurait dû promouvoir Cahuzac. D'ailleurs les redressements fiscaux ont augmenté de 10 % en 2012, sous Chauzac !

Le débat du conflit d'intérêt, n'est pas celui de la compétence.

Debré est un chirurgien célèbre (il a opéré Mitterand), il est député. Ckaude Evin est médecin et a été ministre...

Le vrai débat est autour de l'activité professionnel (pas le métier au sens "diplôme") : un Chauzac qui a fait sa fortune en faisant du lobbying pour des labos (c'est ce qui a alimenté ses comptes) et qui serait mpinistre d ela santé aujourd'hui, cel me semble poser un problème. Comment croire que ses décisions sur les financements ne seraient pas quelque part pipées ?

Un avocat d'affaire (je ne parle de l'avaocat pénaliste qui défend des criminels - encore que Al Capone a été en eaux trouibles question liens avec le politique) qui travaille à "fusionner" telle ou telles sociétés pour "rentabiliser" au sens des actionnaires peut-il être ministre des finances ou de l'industrie... Là où un DSK a éxcellé, sans doute pressé d'aller tirer son coup avce les filles de Dodo la Suamure (son compagne aussi, je crois).

Mais en effet, dès lors qu'un député a un métier, il va légiférer sur des choses qui l'inétresse. Un agriculteur va voter les lois d'orientatoon agricle. Un militaire le budget d ela défense. Un instit celui de l'éducation ...

Donc poussé au bout, la quetsion est : un pays dirigé par des technocrates ? (des députés "compétents" dans au moins un domaine, payés ; des ministres "professionels" ?)... Je n'y crois pas plus.

Faudra, une fois de plus se réduire à l'évidence : rien n'est parfait en ce bas monde.

Ce qu'il faut :

- une justice indépendante : Cahuzac doit être condamné (bien qu'il y ait peu de charges - son mensonge n'est pas illagéla, même à l'assemblée ; la notion de parjure" a été évoquée ; elle existe aux USA, pas en France)

- une presse indépendante (que la presse de gauche emmerde les gens de droite et les journaux de droite les gens de gauche et les journ aux indépendants tout le monde) ; attention, à ne pas s'ériger en "tribunal public" ; le sourire de coq radieux d'Edwy Plenel à la télé m'a rappelé son passé trotskiste (il était un peu le chef du tribunal populaire) ; cela aussi a ses travers..

+1
bémol pour plenel : il s'en est pris tellement plein la tronche pendant quelques mois qu'il a là une revanche humainement compréhensible. J'espère juste qu'il va vite redescendre de son petit nuage.
Les textes de lois comportent souvent des erreurs qu'il faut ensuite revoir. Un exemple : pour opérer de grosses interventions, la DDASS avait édité un texte obligeant les cliniques à avoir une salle de réveil. Ils ont juste oublié de spécifier qu'elle devait fonctionner vraiment, et avec du personnel. Devinez comment certains ont contourné le truc.........En fait, quand ils rédigent un texte, ils doivent d'abord se poser la question : voilà le texte, comment le contourner ? je sais c'est tordu ! mais terriblement humain !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 16820
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 7091

Message non lupar Did67 » 13/04/13, 13:04

culbuto a écrit :bémol pour plenel : il s'en est pris tellement plein la tronche pendant quelques mois qu'il a là une revanche humainement compréhensible. J'espère juste qu'il va vite redescendre de son petit nuage.


Je partage ton bémol.

Donc au-delà de sa revanche, légitime, je voulais juste dire : attention, une presse libre oui. Un "tribunal médiatique populaire", c'est déjà un début de Pol Pot !

J'ai vu Plenel sur la 5 je crois. Il était bordel line !

Or le cirque médiatique est une nouvelle dérive de notre démocratie !!!
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 13/04/13, 15:18

Content qu'un "bémol" ait été mis!

Parce que si il fallait jeter l'opprobre sur la presse, suis pas sûr que Médiapart serait dans le "hit parade".

Avez-vous essayé de vous mettre à la place de Cahuzac!
(j'ai eu de la peine vu l'état de mes finances, menfinbref, c'est pas ma priorité, le fric).

— Voilà un type plein aux as!
— Qui connaîssait tous les rouages du business (lobbying, fiscalité, etc)
— Qui était du «bon côté de la barrière» sur le plan de la popularité (pas à rougir de la réussite, vu qu'il montrait un côté aisé, mais de sensibilité de gauche)!
— Qui arrivait au sommet de la gloire en devenant ministre (voire présidentiable)!
— Qui, avant les faits, avait une respectabilité à toute épreuve!
— Et qui a sans doute une tête «bien pleine»!

Bref, dans son cas il avait deux options: 1) soit de rapatrier ses biens et de se faire taxer en montrant l'exemple (car il faut distinguer l'évasion fiscale de la fraude fiscale, je ne pense pas qu'il ait fraudé); 2) soit de déplacer ses biens pour ne pas se faire exposer en première ligne (ce qu'aurait fait n'importe quel ripoux). Non, il n'a rien fait, un vrai acte manqué, c'est à ni rien comprendre.

Donc pourquoi s'est-il fait pincer? Etait-il tellement plein d'arrogance qu'il pensait que "ça ne pourrait jamais lui arriver à lui"? Etait-il lui même conscient qu'il y avait un problème de fiscalité, qu'il était conscient qu'il fallait y remédier (puisque lui-même y avait goûté) puis qu'à partir d'un certain stade, il n'a plus pu faire machine arrière? Donc qu'il a été pris dans un engrenage, bien qu'ayant un cadavre dans son placard, qui datait D'AVANT, la récente prise de conscience due au problème des déficits du budget public (et de l'endettement de l'État)?

J'en vois déjà qui froncent les sourcils :mrgreen: :cheesy:

Non, je cherche le fin mot de cette histoire, je ne suis pas en train de vouloir pardonner ce qu'il a fait, ni de trouver des circonstances atténuantes à un nanti ou que sais-je, mais bien d'essayer de rester objectif, avec une vision d'ensemble, afin de savoir comment la situation en est arrivée-là. Et bien j'en reviens à ça:

Ahmed a écrit :Je t'accorde au moins une chose: Cahuzac, au nom de l'hypocrisie qui règne en ce domaine servira de bouc émissaire , comme avant lui les Kerviel et bien d'autres... il est nécessaire que quelque uns soient sacrifiés pour que tout (et tous!) puisse(nt) continuer comme avant!
[Suite]: https://www.econologie.com/forums/post254772.html#254772

Ma conclusion provisoire est que dans ce paradigme hypocrite d'«argent-dette» (tant sur le plan théorique que dans son application), de vérités qui sont bonnes pour les uns et inaccessibles pour les autres, de tour de passe-passe boursiers et autres jeux de l'avion spéculatifs à coups d'actifs pourris: Hollande et quelques autres ont beau jeu de jouer les indignés et les "saintes nitouches" pour masquer certaines vérités au «bas peuple», ils sont tous au courant du fonctionnement paradoxal du système, du fait que les banques ont été "sauvées" à coup de milliers de milliards, également au courant qu'à cette occasion, les gestionnaires de l'État auraient pu renégocier leur dette (voire l'effacer, vu que les banques ont été capables de "se refaire" en à peine quelques mois...) et que toute cette masquarade de crise de la dette a été mise sur pied pour "remettre à plat" l'économie selon le modèle systémique (et surtout en "nationalisant les dettes et privatisant les bénéfices"), système qui a donc "besoin" de ces "crises" pour redistribuer les cartes MAIS QUI SURTOUT N'OSE PAS l'AVOUER! Pas plus qu'on ose avouer que les caisses étaient déjà passablement vide AVANT, et que ce n'est pas au peuple de payer la soustraction!

Donc l'affaire Cahuzac n'en n'a-t-elle au fond pas été une, si ce n'est l'affaire de la crise de tout un système, où il y a tant d'intérêts stratégiques mélangés, que même avec l'arsenal juridique actuel, on n'est pas fichu de mettre le curseur au bon endroit (entre coupable VS non-coupable), sans tout foutre par terre.

Oui, ce qu'a fait Cahuzac n'est pas joli-joli, mais à la limite ce n'est pas illégal, c'est juste un peu hypocrite et surtout amoral. Manque de bol pour sa pomme, c'est juste tombé sur lui...! Mais ça fait un gros tapage, alors que pour les banques et les actifs pourris: on a un peu vite passé l'éponge! Lui c'est un "petit joueur".

PS: donc OK pour la discussion de fond, le fait qu'on n'est pas dans un monde de bisounours — oui y'a des bons et des méchants voir pire — mais si on s'éloigne du VRAI problème, on ne résoudra rien. Il faut aller vers un système qui fonctionne en dépit des ripoux: ils sont encore bien trop nombreux (et quasiment tous dans le secteur tertiaire "parasite" qui représente près de 80% de "l'économie").

ET PAS AVEC DES INJONCTIONS INCANTATOIRES DU TYPE:
— «Moi Président de la République» [...] je...
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3551
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 54

Message non lupar gegyx » 13/04/13, 16:01

car il faut distinguer l'évasion fiscale de la fraude fiscale, je ne pense pas qu'il ait fraudé

Oui, ce qu'a fait Cahuzac n'est pas joli-joli, mais à la limite ce n'est pas illégal, c'est juste un peu hypocrite et surtout amoral.

Il a fait de l’évasion fiscale sans déclaration au fisc => Illégal (mais maintenant prescrit…)

Par la suite, quand il a voulu transférer sur Singapour, la banque lui a demandé un relevé fiscal français en rapport avec ces sommes =>Le beau Jérôme en a fournit un , mais faux…

Maintenant la Suisse parle de 15 millions et pas de 600 000 €… => Origine des fonds ?
Si provenant des lobbies pharmaceutiques => incompatibilité avec son titre de Docteur (Hypocrisie, je sais)
Si travail au noir dans sa clinique => illégal (mais peut-être en partie prescrit)

Mentir à tout le monde n'est pas répréhensible mais hautement immoral

**
Pour ma part je pense à
- Un pion d’un « pouvoir noir occulte », placé aux plus hautes fonctions pour orienter, la politique vers le nouvel ordre mondial. Et grassement rétribué.
- Un plan B pour Iznogoud pour revenir en force bientôt, en distillant dans la presse les casseroles discréditant des hommes du gouvernement actuel (car ces renseignements étaient sus depuis belle lurette).
Il s’était servi de son poste de ministre de l’intérieur et ministre de l’économie et des finances pour accéder au pouvoir, donc il avait tout les dossiers-casseroles possibles sur chaque homme politique, et aussi faire disparaître les siens ou ceux de ses affidés.
(Mais pour ce dernier on savait déjà qu’il poussait vers le nouvel ordre mondial…)
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités