L’après Coronavirus

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16545
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1301

Re: L’après Coronavirus




par Obamot » 13/04/21, 14:08

PS: moralité, tout ça donne le sentiment que les virus trop méchants sont des plaies pour les pharmas en l’état actuel des connaissances (puisqu’ils sont à la croisée des questions immunitaires, et que comme dirait Janic “on ne trouve rien tant que l’on ne cherche pas au bon endroit...), et l’interview ne montre que les dessous, comment ça se finance à l’arrache, quelques prémisses qui montrent comment ça peut rapporter un pognon fou. A ce propos, il est renversant de voir comment fonctionne les pistes de recherches, qu’est-ce qui les motivent et avec quel amateurisme tout ça est régit par le mécanisme de compétitivité appliqués à la résolution de nos problèmes physiologiques et alors que nous croyons faire confiance ã la “science”(représentée par les labos) comme discipline suprême en laquelle nous devrions avoir une confiance aveugle. Alors que l’être humain dans toute sa transcendance est absent de ce débat de “scientisme” qui est d’une froideur de médecin légiste, et n’aborde surtout pas le vrai problème de fond de SANTÉ PUBLIQUE d’empoisonnement des populations à grande échelle (et à petit feu) — avec le covid ils étaient très emmerdés l’an dernier (en admettant l’aspect fortuit de la syndémie, ce qui est loin d’ê clair comme on le voit ci-avant), car ils n’avaient rien sous la main tout de suite (et il fallait tuer les “off-label” qui ne rapportent pas assez de pognon) — quoi qu’il en soit, leur truc ne résout rien puisqu’il ne corrige pas les causes (ce qui est précisément le but pour avoir des malades “captifs des traitements”, car ce type de virus tue trop vite les comorbides qui ne rapportent alors plus assez de pognon). On verra bien le plan, mais là les gens sont lassés, ça se relâche, ils commencent à comprendre l’arnaque.
1 x
Club des “marrants” du forum: ABC2019, Izentrop, Pedrodelavega, Sicetaitsimple (rien ne change)

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12467
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 953

Re: L’après Coronavirus




par janic » 13/04/21, 15:49

obamot +10
les malades c'est comme les chasseurs des inconnus. Il y a les bons malades, ceux qui le sont et le resteront le plus longtemps possible et même jusqu'à leur mort(les fuyards) et pi" les mauvaises malades, ceux qui meurent trop vite ou pire qui guérissent pour casser le business. C'est honteux, on devrait les obliger à rester malades , mais comment?.... Ah oui, les vaccins! Avec ça on est assurés d'avoir des clients à vie pour les frères petroleum qui rappent tout! Petroleum dans la bouffe, pétroleum dans les champs, petroleum dans les medocs, petroleum dans les vaccins, pétroleum dans l'eau, l'air et même les moteurs thermiques, petroleum partout!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16545
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1301

Re: L’après Coronavirus




par Obamot » 13/04/21, 16:38

D'où le nouveau dicton:

— “L'overdose de pétroleum te conduira au linoléum“ _ Image
0 x
Club des “marrants” du forum: ABC2019, Izentrop, Pedrodelavega, Sicetaitsimple (rien ne change)
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7811
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 351

Re: L’après Coronavirus




par ABC2019 » 14/04/21, 10:19

gegyx a écrit :Le corona de Wuhan a disparu. Nous avons des mutants.

Les vaccinations actuelles massives créent des nombreux variants et des asymptomatiques à foisons. Et ainsi de suite.

Le constat deviendra évident à partir des pays à fond seringués : Israel, USA, Angleterre...

A la loterie, les mauvaises pioches tomberont avec des variants plus sévères.

faut pas dramatiser, la sévérité des variants ne va pas augmenter à l'infini : au mieux, on arrivera à adapter les vaccins chaque année comme la grippe. Au pire, ça s'arrêtera quand toutes les personnes fragiles développant une réaction mortelle au virus seront mortes, et les autres s'immuniseront progressivement, avec un lot habituel de décès chaque année, mais supportable par la société - comme tous les coronavirus ayant déjà existé.
Avec 0,1 à 0,2 % de mortalité, ça n'a rien d'une apocalypse. C'est juste assez pour saturer nos systèmes de santé, mais si on n'avait pas eu ces systèmes de santé, on n'aurait rien eu à saturer et ça aurait été une très mauvaise grippe parmi d'autres (et ayant eu moins de vieux on aurait eu moins de morts). Cette épidémie ça reste un probleme de pays riche.
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16545
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1301

Re: L’après Coronavirus




par Obamot » 14/04/21, 23:42

Christophe a écrit :Les gens n'en peuvent plus...
Et... l’an prochain les élections, ça va être le “grand reset” pour Micron :mrgreen:

Christophe a écrit :"Les choses ne seront plus jamais comme avant, quoiqu'on nous en dise. Il est fort peu probable que nos démocraties sortent indemnes de ce plongeon techno-sécuritaire."
Avant quoi? on a juste découvert comment les choses „sont” tout simplement MAiNTENANT. Donc comme avant c’est maintenant, faisons comme les Africains pour qui demain n’existe pas... :mrgreen:

Si le raz-le-bol continue (là on a dépassé les 20 mios de morts avec les décès induits...) va y avoir une purge un jour où l’autre...

Ça ne peut qu’aller mieux. ( :oops: )
0 x
Club des “marrants” du forum: ABC2019, Izentrop, Pedrodelavega, Sicetaitsimple (rien ne change)

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12467
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 953

Re: L’après Coronavirus




par janic » 15/04/21, 07:47

faut pas dramatiser, la sévérité des variants ne va pas augmenter à l'infini : au mieux, on arrivera à adapter les vaccins chaque année comme la grippe. Au pire, ça s'arrêtera quand toutes les personnes fragiles développant une réaction mortelle au virus seront mortes, et les autres s'immuniseront progressivement, avec un lot habituel de décès chaque année, mais supportable par la société - comme tous les coronavirus ayant déjà existé.
et voila qu'ABC croit faire du second degré alors que c'est justement du premier qui résume bien la situation.
Avec 0,1 à 0,2 % de mortalité, ça n'a rien d'une apocalypse. C'est juste assez pour saturer nos systèmes de santé, mais si on n'avait pas eu ces systèmes de santé, on n'aurait rien eu à saturer et ça aurait été une très mauvaise grippe parmi d'autres (et ayant eu moins de vieux on aurait eu moins de morts). Cette épidémie ça reste un problème de pays riche.
l'immortalité humaine n'existe pas et quand c'est le moment, c'est le moment de changer de plan. Or les riches comme les pauvres en mauvaise santé ou comorbidités sont égaux face à la mort et la peur de mourir n'améliore pas la situation du vivant, bien au contraire, et tous ces discours anxiogènes depuis plus d'un an y sont pour quelque chose par leur effet nocebo indiscutable. En effet si il n'y avait pas autant de comorbidités, les hôpitaux ne seraient pas saturés.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59320
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2372

Re: L’après Coronavirus




par Christophe » 19/05/21, 13:19

La violence progresse..c'est pas qu'à cause du Covid mais il n'arrangera pas les choses !!!

Alain Bauer : "Il n'y a pas de sentiment d'insécurité, il y a un climat d'insécurité"

"Sur vingt ans, on est passé d'un peu moins de 3 000 faits par an à presque 5 000"

Le criminologue revient sur les statistiques de la violence et attire l'attention sur la montée de l'"homicidité", qui atteint en 2020 son niveau le plus élevé depuis 1972


https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 51109.html



Il n'y a pas d'outils fiables ou stables de calcul de la criminalité et de la délinquance. Ça n'existe pas. Il n'y a que des outils partiels, parcellaires et partiaux. Ils ne prennent en compte qu'une partie de la criminalité, la partie connue ou déclarée. Ils sont utilisés pour des raisons politiques, non pas comme un outil de connaissance du crime, mais d'analyse de l'efficacité de la réponse publique au crime. Pour avoir un outil fiable, il faut un dispositif qui comporte à la fois l'outil déclaratif, ce que les gens déclarent, l'outil de constatation, ce que la police cherche et trouve, et l'outil de victimation, ce que les gens disent avoir subi même quand ils ne l'ont pas déclaré. Ce qu'on sait le moins, par exemple, ce sont les violences physiques et sexuelles à domicile. Il y a 9 % de plaintes par rapport à l'ensemble de la victimation déclarée. On se plaint beaucoup plus d'un vol de rétroviseur que d'une violence physique répétée chez soi. Quand vous avez ces trois outils, vous vous approchez de la réalité. Quand on ne les a pas, il nous reste l'homicide, le seul outil stable d'analyse de la violence ultime d'une société. En cinq siècles, on est passé de 150 homicides pour 100 000 habitants à moins de 2. Une réduction par 75.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 59320
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2372

Re: L’après Coronavirus




par Christophe » 09/06/21, 19:05

Explosion du prix du bois de construction aux USA...

prix_bois_construction.jpg
prix_bois_construction.jpg (158.66 Kio) Consulté 110 fois
0 x


Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 14 invités