Société et philosophieFrançois Roddier, thermodynamique et société

Débats philosophiques et de sociétés.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7280
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 538

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar Ahmed » 25/08/18, 13:41

Dans la dualité économique souhaitée par
F. Roddier
se cache une réalité déjà existante et fâcheuse. En effet, le capitalisme comporte une contradiction duelle: d'une part il tend à nier toute différence de sexe, d'ethnie, de classe, d'âge pour tout réduire à l'universalité du producteur/consommateur. Mais, d'autre part, il est obligé d'instituer deux catégories fonctionnelles afin de réussir son process d'accumulation de la valeur abstraite: un univers mâle tourné vers la production, la technique, la rationalité opératoire et la guerre, le plus à même de réaliser la production de marchandises, d'autre part, un domaine féminin, tourné vers la protection de la vie, l'éducation, les sentiments subjectifs, la gratuité des services et la reproduction de la force de travail. Sans ce dernier rôle, très dévalorisé, puisque ne produisant pas directement de valeur abstraite, le fonctionnement sociétal serait absolument intenable. Il s'agit donc d'une concession à l'inadaptation du facteur humain à ce type de fonctionnement. Gageons qu'une société de machines serait plus cohérente de ce point de vue et saurait se dispenser de ces compromis inévitables:il y a là une indication claire de l'évolution en cours.
J'en conclus que les conclusions de
F. Roddier
en la matière ne font que refléter une situation existante et ne saurait amener une évolution réellement émancipatrice.

Nota: en dehors du sexisme, le racisme et l'antisémitisme sont aussi, mais de manière plus complexes à analyser, partie intégrantes du capitalisme.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5865
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 291

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 25/08/18, 14:16

janic a écrit : ca ne veut rien dire car sur quels critères seront déterminés les enseignements en question, Le catholicisme qui réunissait les meilleurs cerveaux dans ses systèmes " éducatifs" élitistes en a montré les résultats et dangers par le conditionnement que cela engendre.


Je n'ai pas parler d'enseignement hyper spécialisé mais de qualité d’enseignement nuance.
Il existe depuis maintenant quelque années une tendance vers la privatisation de l'enseignement qui tends à augmenter les inégalités.
Pour ceux qui en ont les moyens ils est possibles d'avoir accès des écoles qui formes très bien leurs élèves,il n'y est pas question de conditionnement puisqu'il s'agit de programmes scolaires classiques.
Lorsque l'on parle plusieurs langues à la fin de sa scolarité et qu'on affiche une moyenne de 18/20 on a un plus de facilité pour intégrer une université ou une formation professionnelle avec un débouché.
Malheureusement,et je parle en connaissance de cause,il existe beaucoup de zone en France ou l'enseignement devient difficile et ou l'échec scolaire devient la règle.

Or favoriser la réflexion personnelle, hors des systèmes retenus, n'ont jamais produits que des révolutions qui ont toujours été la crainte majeure des systèmes en place justement. Or être enseigné, de façon restreinte et spécialisée dans certains domaines, ne fait qu'engendrer une foule d'ignorants dans d'autres et cela empêche (à quelques rares exceptions) une analyse globale hors du système imposé.

Tu va bien trop loin,je parle simplement d'avoir un tirage vers le haut de l'enseignement,savoir compter,lire connaitre une ou deux langues étrangères,maitriser une profession,rien de plus!
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6607
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 98

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 25/08/18, 16:38

janic a écrit : ca ne veut rien dire car sur quels critères seront déterminés les enseignements en question, Le catholicisme qui réunissait les meilleurs cerveaux dans ses systèmes " éducatifs" élitistes en a montré les résultats et dangers par le conditionnement que cela engendre.

Je n'ai pas parler d'enseignement hyper spécialisé mais de qualité d’enseignement nuance.

Je ne parle pas non plus d’enseignement hyper spécialisé, mais d’enseignement tout court et les universités catholiques (suivies par les mêmes en version laïques, c'est-à-dire en opposition à ses prédécesseurs) n’utilisaient que des spécialistes en conditionnement, signe de qualité vérifiée dans ses résultats.
Chaque enseignement dans le cadre d’un système scolaire, universitaire encore plus, dépend évidemment de l’enseignant lui-même, mais aussi et surtout de ce qui sera enseigné, et là il n’est pas bon de sortir des sentiers battus parce que le conformisme, bien ou mal enseigné, reste du conformisme rattaché non seulement à la connaissance du moment, mais aussi et surtout à l’acceptation ou le refus de ce qui est enseigné (par un corps spécialisé ou tout simplement par son environnement proche tel les parents.) comme des dogmes.
Il existe depuis maintenant quelque années une tendance vers la privatisation de l'enseignement qui tends à augmenter les inégalités.

Peu importe le cadre public ou privé quand le discours reste le même.
Nous avons eu maints débats sur l’évolution qui représente l’exemple même de ce cadre, aujourd’hui imposé comme par réaction à un autre cadre aussi imposé précédemment. Or si la démarche est la même, qualité ou pas, le résultat sera aussi le même : conditionnement, point de vue unique, totalitarisme de la pensée le plus tôt possible sur des esprits malléables, impossibilité ou interdiction d’avis différents soumis à exclusion de principe.
En médecine, en science, en environnement, en religion, etc…
Mêmes débats que nous avons eu (et qui dure avec Izentrop qui ne lâche pas le morceau signe de conviction et de persévérance) sur le miracle vaccinal se substituant aux miracles religieux, mais sur les mêmes bases à savoir le salut des corps, suivant celui des âmes, par un geste symbolique où le crucifix est remplacé par la seringue, au nom de la toute puissante science en tous points comparable au nom de la toute puissance divine précédente On ne fait pas des chiens avec des chats.
Pour ceux qui en ont les moyens ils est possibles d'avoir accès des écoles qui formes très bien leurs élèves,il n'y est pas question de conditionnement puisqu'il s'agit de programmes scolaires classiques.
Comme tu le soulignes » programmes scolaires classiques » de quel classique d’ailleurs, décidé par qui, avec quel objectif préalable (qui n’est plus simplement de lire, écrire, compter et dire bonjour au maitre.) mais de préparer ces esprits à s’adapter au système…classique en place : La médecine classique, l’agriculture classique, et bien entendu l’enseignement classique, etc… qui ne sont que récents et donc justement non classiques, c’est ça le conditionnement en question !
Lorsque l'on parle plusieurs langues à la fin de sa scolarité .
la belle affaire, déjà que maitriser sa propre langue, avec ses nombreuses nuances cela demande toute un vie, alors celle des autres!
et qu'on affiche une moyenne de 18/20 on a un plus de facilité pour intégrer une université ou une formation professionnelle avec un débouché
Encore une caractéristique de la faiblesse du système lui-même, comme l’esprit de compétition avec les bonnes notes (ou ce qui en tient lieu) valorisant les « meilleurs » et reléguant le reste (les podiums sont réservés aux 3 premiers et le reste n’est toujours bon qu’à les valoriser.)
Malheureusement ,et je parle en connaissance de cause, il existe beaucoup de zone en France ou l'enseignement devient difficile et ou l'échec scolaire devient la règle.
Ce n’est pas l’échec scolaire qui est la règle, c’est vouloir faire entrer dans un moule des enfants qui ne sont pas faits pour y entrer et qui donc sont considérés comme de la balayure, alors que l’échec tient au système lui-même qui devrait, au contraire, soutenir les moins » méritants » (sic) pour leur faire comprendre qu’il n’existe pas de meilleur ou de pire, mais que chacun a sa place dans ce vaste monde en fonction de ses dons et aspirations, qui sont elles à valoriser, même si elles sortent du moule.
Or favoriser la réflexion personnelle, hors des systèmes retenus, n'ont jamais produits que des révolutions qui ont toujours été la crainte majeure des systèmes en place justement. Or être enseigné, de façon restreinte et spécialisée dans certains domaines, ne fait qu'engendrer une foule d'ignorants dans d'autres et cela empêche (à quelques rares exceptions) une analyse globale hors du système imposé.
Tu va bien trop loin,je parle simplement d'avoir un tirage vers le haut de l'enseignement,savoir compter,lire connaitre une ou deux langues étrangères,maitriser une profession,rien de plus!
On ne va jamais assez loin, c’est la courte vue qui est dramatique. L’histoire n’est qu’une constante répétition, « ce qui est à toujours été et sera encore »et le passé, avec ses échecs répétitifs ne sert guère pour en tirer les leçons pour le présent et surtout pour le futur des individus.
Car justement ce n’est plus le savoir lire, écrire, compter qui est en place actuellement (cela ne demande que peu de temps) mais la compétition à la réussite (que veut dire ce mot pour la majorité de nos concitoyens, sinon accéder aux postes les plus rétribués réservés à une élite bien sélectionnée en fonction des besoins économiques en cours (et pas, plus du tout, à épanouir celui qui veut savoir) indépendamment du sens même de la responsabilité de ceux-ci. Et le reste, tout juste bon à balayer les caniveaux avec la consolation de ne plus être un balayeur, mais un technicien de surface, toujours aussi mal considéré et mal payé de surcroit.
Mais en même temps, nous sommes, tous dans ce système qui nous arrange par bien des aspects, que nous critiquons par principe, mais que nous aurions beaucoup de peine à changer individuellement (sauf ponctuellement) comme collectivement. alors on fait avec, faite de pouvoir ou vouloir faire mieux!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5865
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 291

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 25/08/18, 18:15

Après l'anti vaccination ,le créationnisme nous voila donc vers la non scolarité des enfants!
Dis donc tu ne ferais pas partie d'une secte des fois? :roll:
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6607
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 98

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 25/08/18, 19:52

Après l'anti vaccination ,le créationnisme nous voila donc vers la non scolarité des enfants!
que de mélanges et confusions des termes.
a)qui a parlé de non scolarisation

• SCOLARISER, verbe trans.
A. − ,,Pourvoir d'écoles et d'un système régulier d'enseignement primaire une région ou un pays donné`` (Éduc. 1979).
B. − Assurer un enseignement scolaire aux enfants, soumettre à l'obligation scolaire les enfants d'un certain âge.


La loi française a rendu l’instruction obligatoire, pas l’école
Article 4
L'instruction primaire est obligatoire pour les enfants des deux sexes âgés de six ans révolus à treize ans révolus; elle peut être donnée soit dans les établissements d'instruction primaire ou secondaire, soit dans les écoles publiques ou libres, soit dans les familles, par le père de famille lui-même ou par toute autre personne qu'il aura choisie.


b) il n’y pas d’anti vaccins, ce n’est qu’une accusation portée par les provaccins pour sectariser ces derniers.(et ça marche à en lire ta prose) La réalité, que ces individus ne veulent pas voir, c’est qu’être pour le droit de conscience vis-à-vis de toute atteinte à l’intégrité physique ou psychique des individus est protégé par la loi française, pour le moins, et de façon plus large par des conventions comme celle d ‘Oviedo(après le code de Nuremberg faisant suite aux atrocités des nazis) qui n’a été signée par la France que sous Sarkozy et donc applicable aussi à notre pays.
Etre soucieux de l’intégrité morale et physique ce n’est pas être anti quoi que ce soit, d’autant que cette même loi française ne considère pas que certaines personnes (comme les malades auto-immuns et d'autres pathologies ne soient pas vaccinés sans être , pour autant, des antis.
Alors cessez ce discours sectaire justement. :evil:
Dis donc tu ne ferais pas partie d'une secte des fois?

Je fais obligatoirement une démarche sectaire dès que je me distingue, d’une manière quelconque et sur n’importe quel sujet, du discours majoritaire. Le terme secte qui vient du latin secta correspondant au grec hérésia , qui a donné hérétique dans le discours religieux, à savoir détaché du discours, fonctionnement, dogme du système dominant.
Etant VGL, je suis sectaire ; étant pour le droit de conscience en matière de santé, je suis sectaire ; étant favorable aux médecines douces holistiques, je suis encore et toujours sectaire ; étant un adepte de l’AB je suis sectaire, c’est juste une question d’habitude.
L’inquiétant c’est plutôt le conformisme dénué de toute réflexion personnelle comme les moutons qui vont au sacrifice rituel. :cry:

Enfin pour le créationnisme, ton Roddier utilisant aussi cette formule sur la création, je me sens moins seul.
Les oiseaux font partie des animaux les plus évolués de la création
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7280
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 538

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar Ahmed » 25/08/18, 20:22

L'enseignement comporte nécessairement une bonne dose de conformisme (intégration à une société donnée), cependant l'important n'est pas la quantité de connaissances accumulées au terme du cursus scolaire, mais la capacité d'apprendre de façon autonome et l'acquisition des outils intellectuels permettant une vision critique.

Janic, je ne crois pas que Roddier se retrouve dans le créationnisme! :D
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5865
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 291

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 25/08/18, 20:49

janic a écrit :Etant VGL, je suis sectaire ; étant pour le droit de conscience en matière de santé, je suis sectaire ; étant favorable aux médecines douces holistiques, je suis encore et toujours sectaire ; étant un adepte de l’AB je suis sectaire, c’est juste une question d’habitude.
L’inquiétant c’est plutôt le conformisme dénué de toute réflexion personnelle comme les moutons qui vont au sacrifice rituel. :cry:


Le problème de ton discours ce que tu dispose manifestement des réponses avant d'avoir les questions!
C'est à dire que tu ne cherche pas à connaitre les faits,tu aménages les faits à tes croyances.
La preuve: :arrow:
Enfin pour le créationnisme, ton Roddier utilisant aussi cette formule sur la création, je me sens moins seul.

Les oiseaux font partie des animaux les plus évolués de la création

"Mon Roddier"( :lol: )comme tu dis ne fait pas du tout partie des créationnistes,si il utilise la terminologie "création" c'est uniquement parce que celle ci fait partie de notre culture,celle ci ayant été largement influencé par la Bible.

Ahmed a écrit :L'enseignement comporte nécessairement une bonne dose de conformisme (intégration à une société donnée), cependant l'important n'est pas la quantité de connaissances accumulées au terme du cursus scolaire, mais la capacité d'apprendre de façon autonome et l'acquisition des outils intellectuels permettant une vision critique.


C'est normal puisque l'enseignement c'est la transmission d'informations de cerveau à cerveau dans le but d'intégrer un individu à un système aussi non conforme soit il!
Toujours est il que savoir lire, compter,disserter, connaitre l'histoire demande un enseignement de qualité,hors celui ci n'est pas toujours au rendez vous à fortiori si l'on ne fait pas partie de la classe sociale dominante.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6607
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 98

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 26/08/18, 07:33

janic a écrit :
Etant VGL, je suis sectaire ; étant pour le droit de conscience en matière de santé, je suis sectaire ; étant favorable aux médecines douces holistiques, je suis encore et toujours sectaire ; étant un adepte de l’AB je suis sectaire, c’est juste une question d’habitude.
L’inquiétant c’est plutôt le conformisme dénué de toute réflexion personnelle comme les moutons qui vont au sacrifice rituel. :cry:

Le problème de ton discours ce que tu dispose manifestement des réponses avant d'avoir les questions!
bien malin celui qui croirait avoir les réponses avant les questions. Je suis sectaire non pas par choix mais parce que cette société bien conformiste considère que tout ce qui sort de celui-ci est le fait de points de vue et de comportements sectaires. Ca ne me dérange plus depuis le temps que ça dure, c'est tout et je laisse juste les chiens aboyer et je passe tranquillement comme la caravane de chameaux.
C'est à dire que tu ne cherche pas à connaitre les faits,tu aménages les faits à tes croyances.
c'est ce que chacun d'entre nous fait. L'illusion serait de croire y échapper!
Nietzche disait :
« il n’y a pas de faits, seulement des interprétations ». Nietzsche considère que la science elle-même est une interprétation : les vérités scientifiques résultent de simplifications, qui permettent aux hommes de se rassurer. Mais ces vérités ne peuvent décrire le réel dans sa complexité, dans sa mobilité, dans sa diversité, etc. »
ce que je partage entièrement!
La preuve: :arrow:
Enfin pour le créationnisme, ton Roddier utilisant aussi cette formule sur la création, je me sens moins seul.

Les oiseaux font partie des animaux les plus évolués de la création

"Mon Roddier"( :lol: )comme tu dis ne fait pas du tout partie des créationnistes,si il utilise la terminologie "création" c'est uniquement parce que celle ci fait partie de notre culture,celle ci ayant été largement influencé par la Bible.
Le créationnisme n’est pas d’origine biblique, (dont l'influence n'a été QUE méditerranéenne) mais culturel justement, les sociétés humaines ont adopté une vision métaphysique du monde à leur image avec une multitude de divinités comme lorsqu'elles sont dirigées par des individus possédant des autorités non attribuées au menu peuple, ou bien par réaction n’attribuant qu’une seule autorité divine comme leur société avait attribué une seule autorité suprême à un seul individu : roi, empereur, pharaon ou chez de clan, etc
Ensuite, l’utilisation de cette formule aurait très bien pu être différente en se servant du terme d’évolution seulement, ce qui correspondrait au langage qu’il utilise par ailleurs « les plus évolués» point c'est tout, évitant ainsi toute ambigüité, ce qui n’est pas le cas. Je pense donc (mais lui seul peut y répondre) qu’au contraire, intuitivement, il ne peut que constater que ce monde à une cohérence qui élimine toute possibilité de hasard qui conduit à la notion de construction « intelligente » à la façon humaine…. Puisqu’il est humain et qu’il puise dans cette culture des concepts que tous peuvent comprendre sans difficulté.
Donc ce n’est pas une preuve de quoi que ce soit comme tu le prétends

L'enseignement comporte nécessairement une bonne dose de conformisme (intégration à une société donnée), cependant l'important n'est pas la quantité de connaissances accumulées au terme du cursus scolaire, mais la capacité d'apprendre de façon autonome et l'acquisition des outils intellectuels permettant une vision critique.
tout à fait d'accord! la qualité d'une chose n'est pas liée aux systèmes, mais aux individus concernés, genre Montessori, dont on cherchera ensuite à en faire un autre système voué au même échec sans cette qualité qui tiens uniquement aux individus concernés!
Janic, je ne crois pas que Roddier se retrouve dans le créationnisme!
Je n'évoque jamais un créationnisme façon religion, je l'ai déjà maintes fois souligné, mais plutôt du genre d'Einstein (opposé justement aux discours religieux) ou Etienne Klein (sous certains angles car il n'est justement pas dogmatique, mais pose constamment la question des origines et de la dimension législative du monde, du ou des univers, visible ou pas, et où le hasard n'a guère sa place)
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5865
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 291

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar sen-no-sen » 26/08/18, 12:16

Du verbiage sans fin très peu pour moi! :|
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6607
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 98

Re: François Roddier, thermodynamique et société

Message non lupar janic » 26/08/18, 12:42

Du verbiage sans fin très peu pour moi!
en clair, il n'y a que ton propre verbiage qui te convient, on s'en doutait! :cheesy:
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités