Société et philosophieBien organiser son Télétravail (pour ceux qui peuvent)

Débats philosophiques et de sociétés.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51575
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1051

Bien organiser son Télétravail (pour ceux qui peuvent)

Message non lupar Christophe » 18/03/20, 17:22

Un article qui donne quelques conseils d'organisation pour les télétravailleurs: https://www.lunion.fr/id139938/article/ ... eletravail

Six astuces pour mieux gérer le télétravail

Pour beaucoup, confinement rime avec télétravail. Un virage pas toujours aisé à effectuer. Vincent Bransiecq, habitué de la discipline, nous offre quelques conseils.

Sur le télétravail, Vincent Bransiecq, fondateur de la société Skuadron, qui fédère une communauté de développeurs freelance, en connaît un rayon. Il nous semblait donc idéalement placé pour présenter cette « discipline », alors qu’à cause du confinement, nous sommes de plus en plus nombreux à devoir marner de la maison. Un changement de pratique compliqué pour beaucoup: même si le terme est en vogue, le télétravail n’est pas vraiment dans les usages des Français, et pour être efficace, cela ne s’improvise pas!

1. Garder de bonnes habitudes

Travailler pieds nus, ou en pyjama? On oublie. La première règle, en termes de télétravail, est de « conserver les habitudes » des jours travaillés. « On se lève à la même heure, on prend sa douche, on s’habille », comme pour une journée normale. Cela paraît évident, mais cela vous aidera à vous y mettre correctement.

2. Ménager du temps pour d’autres activités... sans mélanger

Au cours d’une journée de télétravail, vous serez amené à réaliser toutes sortes de tâches domestiques. Ce n’est pas un problème, à condition de ne pas tout mélanger, au risque « d’oublier les priorités, assure Vincent Bransiecq. Je conseille d’organiser sa journée, de se donner des plages horaires dédiées au travail, pour lequel on sera plus efficace si on est concentré. De plus, si on ne sépare pas bien les différentes tâches, cela génère un peu de stress ». On remet donc à plus tard le lancement du lave-vaisselle ou le coup de balai : ce sera après le boulot.

3. Les moments avec les enfants

Beaucoup de familles doivent concilier télétravail et garde des enfants à domicile, en ces temps de confinement. « La gestion des enfants bouleverse notre agenda », sourit notre expert, lui-même papa... et dont la femme est aussi une adepte du télétravail. « On a choisi des moments pendant lesquels je travaille, et où ma femme s’occupe des enfants, et d’autres où l’on inverse les rôles. Les enfants ont besoin d’attention, et si on travaille en même temps que l’on essaie de s’occuper d’eux, on ne peut pas se concentrer. » Si vous en avez l’occasion, n’hésitez donc pas à vous isoler, et à fixer des règles.

4. Bureau isolé ou canapé?

Où poser ses affaires pour travailler? « Je me déplace, je ne suis pas toujours à travailler au même endroit. Cela va changer d’une personne à l’autre. Si je ne veux pas que mes enfants me dérangent, je me mets à un petit bureau, dans la chambre, avec la porte fermée. Pour des tâches qui demandent moins de concentration, ce sera la table du salon. » Sa femme, elle, a besoin « d’un environnement de travail » bien identifié, fixe. Comme en entreprise, l’essentiel est de pouvoir se concentrer à son aise: « quand on est interrompu, on est moins efficace », et l’on perd un temps incroyable à se remettre dans sa bulle, parfois plus long que l’interruption elle-même. C’est la « loi de Carlson » : « faire un travail de façon continue prend moins de temps que de le faire en plusieurs fois ».

5. On ne répond pas forcément de suite aux messages

A distance de vos collègues, vous risquez d’être assailli de notifications: SMS, mails,... Il faut que tout le monde accepte que les réponses n’arrivent que plus tard, toujours pour éviter la perte de concentration.

6. Se fixer des objectifs clairs

Difficile de fixer le curseur en termes de quantité de travail. Vincent Bransiecq conseille de fonctionner par objectifs plutôt que par temps de travail (sacré changement de paradigme par rapport au travail de bureau). « En début de semaine, ou, mieux, en fin de semaine précédente, on se fixe une liste d’objectifs. Et on se rend compte, quand on peut se concentrer et qu’on n’est pas interrompu qu’on passe beaucoup moins de temps que prévu sur nos tâches. On est plus efficace, on va travailler moins longtemps. Ce qu’on faisait en huit heures au bureau, on va le faire en quatre. » Autre conseil pour les accros du boulot: « il faut accepter que la journée s’arrête quand on a atteint son objectif du jour ».
Vers un changement d’habitudes?

Une situation imposée va-t-elle déboucher sur une révolution dans les habitudes du monde du travail? « La situation actuelle, où beaucoup n’ont d’autre choix que de télétravailler, montre que cette solution est possible et efficace. Cela va ouvrir les yeux de nombre d’entreprises, et les mentalités peuvent changer », estime notre expert. En 2019, 29 % des Français y avaient eu recours, selon une étude de l’Ifop. Seule une infime partie le pratiqueraient au moins une fois par semaine, en revanche. « A l’étranger, on dit souvent que les Français ont toujours un train de retard, mais que quand ils le prennent, ils le prennent vite ». Aujourd’hui, notre pays se trouve bien en retard en matière de télétravail par rapport, notamment, au Nord de l’Europe, mais cette expérience contrainte pourrait, à l’avenir, changer bien des choses.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Société et philosophie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités