Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Sciences et technologiesLe "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2393
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 116
Contact :

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar izentrop » 21/06/17, 02:55

janic a écrit :Les preuves ne font que de s'accumuler dans ce sens. Alors, les gens qui croient encore aux religions se mettent volontairement des œillères.
Ne pas confondre preuves et indications. A ce jour, aucun scientifique n’a pu prouver la génération spontanée dont aurait découlée une auto organisation qu’aime à évoquer Sen no sen. « Or si les faits sont comme des pierres….etc » On n’en est pas aux faits, mais à des hypothèses, des suppositions, des théories, les fameux SI.
Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs.
Ce que je voulais exprimer est que dans beaucoup de documentaires scientifiques qui entrent dans le cadre de la théorie de l'évolution, souvent le commentateur ne peut s'empêcher d'employer le mont "créature" qui est incongru dans ce cas et du coups, a tendance à discréditer une théorie qui est prouvée de multiples façons alors que les théories des religions de Salut universalistes ( Judaïsme, le Christianisme, le zoroastrisme, le Bouddhisme ou encore l'Islam) sont complètement invalidées du fait des découvertes scientifiques toujours plus précises.

C'est largement prouvé, donc faut abandonner les vieilles croyances et changer de paradigme. L'homme n'est pas issu de la cuisse de Jupiter ni de je ne sais quel "dieu" ;)
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5400
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar janic » 21/06/17, 07:48

Ce que je voulais exprimer est que dans beaucoup de documentaires scientifiques qui entrent dans le cadre de la théorie de l'évolution, souvent le commentateur ne peut s'empêcher d'employer le mont "créature" qui est incongru dans ce cas

Ton point de vue n’est pas complètement erroné, mais n’est qu’une vue partielle du phénomène. En effet, tous les scientifiques ne sont pas athées
et du coups, leur langage s’en ressent,
mais le langage athée n’est pas plus acceptable dans un discours non évolutionniste, telle la notion du hasard .
Monod a marqué son époque avec son ouvrage sur le hasard et la nécessité, bien argumenté (en apparence) puisqu’il tente de prouver que le hasard (qui n’est que vue de l’esprit) est à l’origine du monde vivant (que Darwin dans les premières éditions originelles de son ouvrage attribue à dieu et qui ont été éliminés des éditions suivantes) et que l’ordre constatable est le fruit de la nécessité. Il n’est plus guère de « scientifiques » pour reprendre ce thème du hasard qui fait si bien les choses. Alors au mot hasard se trouve substitué la notion d’indéterminisme qui veut dire la même chose mais qui fait plus savant : hypocrisie du langage ?
a tendance à discréditer une théorie qui est prouvée de multiples façons alors que les théories des religions de Salut universalistes ( Judaïsme, le Christianisme, le zoroastrisme, le Bouddhisme ou encore l'Islam) sont complètement invalidées du fait des découvertes scientifiques toujours plus précises.

Tu tombes dans le travers de comparer ce qui n’est pas comparable : la science est une chose particulière qui décrit des phénomènes (quand elle en a les moyens), mais ne peut les tenir pour acquis afin de soutenir UN SEUL discours théorique. « les faits sont des pierres…etc » Or les faits ne sont pas des preuves, mais des indicateurs seulement.
De fait soutenir que c’est largement prouvé (alors que ce n’est qu’un assemblage de faits que l’on fait concorder avec plus ou moins de bonheur) c’est exagéré car les points de vue opposés peuvent assembler ces mêmes faits d’une façon différente.
Re exemple : les legos sont comme des faits dans ce jeu de construction, mais leur montage dépend uniquement de celui qui va les assembler SELON LA DECISION QU’IL PREND DE FAIRE TEL OU TEL CONSTRUCTION.
C'est largement prouvé, donc faut abandonner les vieilles croyances et changer de paradigme. L'homme n'est pas issu de la cuisse de Jupiter ni de je ne sais quel "dieu" ;)

C'est largement prétendu comme prouvé dans certains milieux seulement.
Il ne s’agit donc pas de changer de paradigme chez celui-ci plutôt que celui là puisqu’il ne s’agit que d’une théorie, pas d’une preuve puisque personne à ce jour ne sait comment la vie est apparue que ce soit par hasard ou par décision créatrice. Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs !
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2393
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 116
Contact :

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar izentrop » 21/06/17, 09:12

janic a écrit : tous les scientifiques ne sont pas athées

Chaque individu peut être pointu dans son domaine de compétence et croyant dans d'autres domaines par manque d'information, voir négationniste si il l'affirme avec véhémence. J'ai des exemples si tu le demandes.

Mon propos concerne le consensus dont les découvertes sont faites avec la méthode scientifique et tu le sais bien, mais tu ne peux pas t'empêcher de brouiller les pistes.
janic a écrit :
et du coups, leur langage s’en ressent,
mais le langage athée n’est pas plus acceptable dans un discours non évolutionniste, telle la notion du hasard .
Tu fais des citations sans donner le nom de l'auteur comme ça personne ne comprends rien et tes affirmations ne reposent que sur des "on dit".
L’islam nous fournit tous les surprenants détails de la création d’Adam[1]. La tradition judéo-chrétienne, elle, nous fournit des détails à la fois similaires et très différents de ceux que l’on retrouve dans l’islam. La Genèse affirme qu’Adam fut créé à partir de la poussière du sol et le Talmud affirme qu’il fut modelé à partir de boue. http://www.islamreligion.com/fr/article ... ie-1-de-5/
Allo quoi !
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5400
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar janic » 21/06/17, 09:40

janic a écrit :
tous les scientifiques ne sont pas athées

Chaque individu peut être pointu dans son domaine de compétence et croyant dans d'autres domaines par manque d'information, voir négationniste si il l'affirme avec véhémence
.
Tu es marrant ! Il n’est pas question d’individu lambda, mais de scientifiques que tu considères donc , à priori, comme manquant d’informations lors même que c’est leur domaine de compétence scientifique.
J'ai des exemples si tu le demandes.
le sujet a fait 216 pages et ces exemples y ont probablement été évoqués mais si tu en as des originaux, vas-y! (il faudrait au préalable que tu consultes ces 216 pages! Bon courage!)
Quoique Christophe ayant fermé le sujet, je doutes qu'il accepte qu'il reparte pour un tour!
Mon propos concerne le consensus dont les découvertes sont faites avec la méthode scientifique et tu le sais bien, mais tu ne peux pas t'empêcher de brouiller les pistes.

Bien sur que tu peux évoquer UN consensus, c’est comme invoquer que les chrétiens adhèrent au consensus du christianisme, mais pas à celui du bouddhisme, du confucianisme ou de toute autre philosophie et leurs inverses. Or la méthode scientifique est un principe applicable à TOUS les domaines, pas à ceux sélectionnés arbitrairement par les uns et les autres pour auto justifier leur propre discours.
Mais comme tu ne retiens que ce qui t’arrange, ce qui te dérange tu appelles ça brouiller les pistes. Je compatis!
janic a écrit :
et du coups, leur langage s’en ressent,

mais le langage athée n’est pas plus acceptable dans un discours non évolutionniste, telle la notion du hasard.

Tu fais des citations sans donner le nom de l'auteur comme ça personne ne comprends rien et tes affirmations ne reposent que sur des "on dit".

Tu n’as jamais entendu parler de jacques Monod, tu viens de quelle planète ? :shock: Mais tu n’étais peut être pas né à cette époque ! :(
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2393
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 116
Contact :

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar izentrop » 21/06/17, 12:18

janic a écrit :la méthode scientifique est un principe applicable à TOUS les domaines
Bien sur, mais elle met en évidence la faiblesse des religions par rapport à la science
La description de la méthode scientifique met en évidence la supériorité intellectuelle du discours scientifique sur le récit mythique.

La vérité du discours mythique n'est vérifiable ni par une procédure expérimentale ni par une démonstration. Elle s'impose par voie d'autorité. Ce qui la fonde est une révélation ou le prestige de ceux qui dans la cité sont vécus comme ayant la compréhension des choses sacrées. Prophètes, chamanes, sorciers, prêtres, imams etc. ces hommes sont considérés comme supérieurs à ceux qui ne sont pas dans le secret des dieux. Leur parole ne se discute donc pas. La vérité mythique a un caractère dogmatique exigeant la foi. « Tout peut être changé sauf le Coran » dit un proverbe somali.

Elle a l'arbitraire de ce qui prétend échapper à l'épreuve de la preuve empirique ou rationnelle.

On comprend dans ces conditions sa faiblesse. Que les hommes osent se servir de leur entendement, que les données de l'observation démentent les dogmes et ceux-ci doivent nécessairement apparaître pour ce qu'ils sont : des énoncés sans valeur théorique. http://www.philolog.fr/la-science-est-e ... -religion/
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5400
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar janic » 21/06/17, 13:28

La description de la méthode scientifique met en évidence la supériorité intellectuelle du discours scientifique sur le récit mythique.

Il n’y a pas de supériorité de l’un sur l’autre, mais seulement les critères retenus ne sont pas nécessairement les mêmes. Nos livres d’histoire nous rapportent des événements et des individus dont l’historicité ne peut presque pas être niée : Vercingétorix, Charlemagne, Henri IV, Napoléon ou Macron ! Tous ceux qui n’ont pas eut l’heur d’être des chefs de quelque chose, ne seraient et ne sont alors que des mythes ? Qui peut en décider comme le souligne la signataire de l’article cité
La vérité du discours mythique n'est vérifiable ni par une procédure expérimentale ni par une démonstration. Elle s'impose par voie d'autorité. Ce qui la fonde est une révélation ou le prestige de ceux qui dans la cité sont vécus comme ayant la compréhension des choses sacrées. Prophètes, chamanes, sorciers, prêtres, imams etc. ces hommes sont considérés comme supérieurs à ceux qui ne sont pas dans le secret des dieux. Leur parole ne se discute donc pas. La vérité mythique a un caractère dogmatique exigeant la foi. « Tout peut être changé sauf le Coran » dit un proverbe somali.
Ce passage verse sans problème dans l’exagération. Dans le discours biblique (seul que je connais suffisamment) il n’y a pas de sacré au sens habituel des religions.
Ce terme signifie mettre de coté pour un usage particulier. Une bêche n’a rien de sacré, elle est juste mise à part pour son usage jardinier. Les instituteurs sont sacrés aussi puisqu’ils sont mis à part pour l’enseignement, les médecins pour les soins, les ingénieurs pour l’industrie, les gendarmes pour faire respecter les lois de sécurité, etc… Or, chacune de ces parties est bien dans la prétention d’avoir la compréhension des choses qui sont mises à part pour leur usage et sont donc considérées comme supérieures à ceux qui ne sont pas dans le secret de leur chose sacrée : la chirurgie confiée à un maçon, c’est sortir du sacré en question, mais pour quel résultat !
ETC… pour autant son article n’est pas dénué d’intérêt, mais elle ne peut s’empêcher d’être de parti pris, mais peut-il en être autrement ?

Notre mathématicien français qui vient de rejoindre Macron disait dans une interview que c’était souvent l’intuition qui le guidait dans ses travaux. L’intuition ressort-elle des sciences exactes ? Et donc le résultat de ses travaux n’est-il que antiscientifique parce que personne n’a jamais vu, disséqué, l’intuition ?
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 787
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 29

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar Exnihiloest » 21/06/17, 21:57

izentrop a écrit :Ce que je voulais exprimer est que dans beaucoup de documentaires scientifiques qui entrent dans le cadre de la théorie de l'évolution, souvent le commentateur ne peut s'empêcher d'employer le mont "créature" qui est incongru dans ce cas et du coups, a tendance à discréditer une théorie qui est prouvée de multiples façons alors que les théories des religions de Salut universalistes ( Judaïsme, le Christianisme, le zoroastrisme, le Bouddhisme ou encore l'Islam) sont complètement invalidées du fait des découvertes scientifiques toujours plus précises.

Rappelons que la preuve de dieu pour les croyants, c'est : "s'il y a une création et des créatures, c'est qu'il y a un créateur" :lol:

C'est largement prouvé, donc faut abandonner les vieilles croyances et changer de paradigme. L'homme n'est pas issu de la cuisse de Jupiter ni de je ne sais quel "dieu" ;)

Malheureusement la société civile, sous prétexte de respect des religions, n'ose pas s'attaquer à leur fondement même, par exemple en opposant leurs textes sacrés remplis d'absurdités ou de préceptes contraires aux droits de l'homme, au savoir scientifique et aux lois. Pourtant c'est son rôle, l'éducation est une mission de service public, et la religion ne peut s'en revendiquer car l'éducation n'est pas le respect de dogmes, c'est au contraire l'ouverture à tout.
Il y aurait peut-être un peu moins de ces kamikazes niais si on leur répétait au même rythme que les prières abrutissantes des minarets, qu'on n'a pas le moindre indice de début de preuve qu'ils auraient une vie après la mort.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 787
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 29

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar Exnihiloest » 21/06/17, 22:16

janic a écrit :
La description de la méthode scientifique met en évidence la supériorité intellectuelle du discours scientifique sur le récit mythique.

Il n’y a pas de supériorité de l’un sur l’autre, mais seulement les critères retenus ne sont pas nécessairement les mêmes...

Bien sûr qu'ils ne sont pas les mêmes, mais pas pour décider d'une supériorité intellectuelle.

La supériorité intellectuelle du discours scientifique sur le discours religieux est évidente, parce que la religion n'a essentiellement rien d'intellectuel. La science sort victorieuse faute d'adversaire, puisque rien de ce que la religion affirme n'est réfutable. La religion est un étalage de superstitions mises au service de considérations vaguement "psychologiques" datant d'une époque des mentalités qui aujourd'hui apparaissent révolues et arriérés.

"Si un boeuf frappe de ses cornes un homme ou une femme, et que la mort en soit la suite, le boeuf sera lapidé, sa chair ne sera point mangée, et le maître du boeuf ne sera point puni. Mais si le boeuf était auparavant sujet à frapper, et qu'on en ait averti le maître, qui ne l'a point surveillé, le boeuf sera lapidé, dans le cas où il tuerait un homme ou une femme, et son maître sera puni de mort.…".
Exode 21-28
:roll: :roll: :roll:
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5400
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 52

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar janic » 22/06/17, 11:03

La supériorité intellectuelle du discours scientifique sur le discours religieux est évidente, parce que la religion n'a essentiellement rien d'intellectuel.

Ouahhh ! cela s’appelle de l’auto proclamation : je suis le plus beau, le plus fort, le plus intelligent.
La science sort victorieuse faute d'adversaire, puisque rien de ce que la religion affirme n'est réfutable.

Tu veux dire que la non génération spontanée est réfurable ? Exemple?
La religion est un étalage de superstitions mises au service de considérations vaguement "psychologiques" datant d'une époque des mentalités qui aujourd'hui apparaissent révolues et arriérés.

OH, la brillante exégèse !On sent derrière de nombreuses années d’études, de sites athées, pour parvenir à de pareilles conclusions.
"Si un boeuf frappe de ses cornes un homme ou une femme, et que la mort en soit la suite, le boeuf sera lapidé, sa chair ne sera point mangée, et le maître du bœuf ne sera point puni. Mais si le boeuf était auparavant sujet à frapper, et qu'on en ait averti le maître, qui ne l'a point surveillé, le boeuf sera lapidé, dans le cas où il tuerait un homme ou une femme, et son maître sera puni de mort.…".
Exode 21-28

Et en plus de ça, tu as fait de la théologie, pendant des années là encore !
Balèze le mec !
Dans notre pays on fait chanter dans les écoles et ailleurs : « qu’un sang impur abreuve nos sillons.. . » Mais c’est du djihadisme pur et dur, çà, une incitation au meurtre à la française.
Alors que le texte biblique dit : « tu ne tueras point », ni ne voleras, ni ne mentiras, ni ne manqueras de respect à tes parents en les insultant, les molestant, les rackettant, etc…! Mais ça ne concernait qu’une époque révolue et arriérée, évidemment !
Par contre, actuellement, si un chien mord une personne on l’abat, sans tambour, ni trompettes, sous le seul soupçon qu’il peut être dangereux, (façon Pasteur) sauf qu’un bœuf ce n’est pas un chien évidemment ! Qu’est-ce qu’on peut être rétrogrades !
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2393
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 116
Contact :

Re: Le "Blob": espèce monocellulaire mi-champignon mi-levure

Message non lupar izentrop » 22/06/17, 11:59

janic a écrit :Ouahhh ! cela s’appelle de l’auto proclamation : je suis le plus beau, le plus fort, le plus intelligent.
La science sort victorieuse faute d'adversaire, puisque rien de ce que la religion affirme n'est réfutable.
Tu veux dire que la non génération spontanée est réfurable ? Exemple?
On en est plus à la génération spontanée pour caractériser la vie.
Pour la première fois, des chercheurs montrent que le ribose, un sucre à la base du matériel génétique des organismes vivants, a pu se former dans les glaces cométaires.

Tous les organismes vivants sur Terre, ainsi que les virus, ont un patrimoine génétique fait d'acides nucléiques – ADN ou ARN2. L'ARN, considéré comme plus primitif, aurait été l'une des premières molécules caractéristiques de la vie à apparaitre sur Terre. Les scientifiques s'interrogent depuis longtemps sur l'origine de ces molécules biologiques. Selon certains, la Terre aurait été « ensemencée » par des comètes ou astéroïdes contenant les briques de base nécessaires à leur construction. Et effectivement, plusieurs acides aminés (constituants des protéines) et bases azotées (l'un des constituants des acides nucléiques) ont déjà été trouvés dans des météorites, ainsi que dans des comètes artificielles, reproduites en laboratoire . Mais le ribose, l'autre constituant-clé de l'ARN, n'avait encore jamais été détecté dans du matériel extraterrestre, ni produit en laboratoire dans des conditions « astrophysiques »... http://www2.cnrs.fr/presse/communique/4497.htm
Bouffer et se reproduire sont les 2 principes de la vie. Ce sont les erreurs qui font l'évolution. D'ou la complexité de plus en plus grande pour s'adapter aux changements de l'environnement.
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Recherches populaires