Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Sciences et technologiesIntelligence Artificielle ...

Débats scientifiques généraux. Présentations de nouvelles technologies (hors directement liées aux énergies renouvelables ou biocarburants ou autres thématiques développées dans les autres sous forums).
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1442
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 58
Contact :

Intelligence Artificielle ...

Message non lupar grelinette » 04/04/18, 14:34

Bonjour à tous,

Le sujet de l'Intelligence Artificielle a déjà sûrement été abordé sur éconologie mais je le relance car,

- d'une part, il est assez difficile de trouver une définition précise (tout au moins pour moi :oops: - Définition de l'IA pour Wiki),

- d'autre part, c'est un sujet dont on parle beaucoup en ce moment notamment après les très récentes déclarations de notre président Macron qui souligne le retard de la France dans ce domaine (ce que des spécialistes démentent, en revanche on dit que nos experts français rejoignent plutôt les entreprises étrangères), et en parallèle Macron annonce la volonté d'investissement de l'État :
https://www.nextinpact.com/news/106388- ... macron.htm

Les 6 chantiers majeurs :
https://www.usine-digitale.fr/editorial ... on.N673939

Le week-end dernier j'ai eu l'occasion de discuter avec le gérant d'une entreprise spécialisé en IA, et dans ses propos j'avais du mal à voir en quoi l'IA était si extraordinaire et fondamentalement différente d'un algorithme "à l'ancienne", bien conçu, qui analyse bien la problématique tout en restant ouvert à l'évolution, avec une suite d'instructions et de conditions qui exploitent une base de données bien faite et bien mise à jour...

Il me semble que les progrès informatiques tiennent davantage des puissances de calcul phénoménales des nouveaux processeurs, des capacités de stockage exponentielles et des possibilités d'accès rapide à l'ensemble des données du web, que d'IA en elle-même !

Je me souviens que dans les années 80-90, au début de la micro-informatique, certaines entreprises se penchaient déjà sur des sujets complexes comme les diagnostics médicaux des pathologies et des traitements les plus adaptés, sujet dont on reparle aujourd'hui comme un domaine où l'IA apportera beaucoup. ("Emmanuel Macron a indiqué vouloir mettre l’accent prioritairement sur deux marchés : les transports et la santé.")

A l'époque, c'étaient plus les réticences humaines (confier un savoir-faire intellectuel à un ordinateur) qui freinait la recherche que les possibilités techniques.

Pour ma part j'avais également travaillé sur des algorithmes pour analyser des demandes écrites en toutes lettres (requêtes informatiques), mais c'était plus du B-A-BA informatique qui consistait à relier des mots et des expressions (en s'émancipant des fautes d'orthographes) à des fonctions de calculs et de recherches plus ou moins complexes.
(D'ailleurs, j'avais repris certains de ces algorithmes pour un petit logiciels de gestion de cocktails :cheesy: : "Alors alors... quel cocktail peut me donner de l'énergie pour mon rendez-vous galant de ce soir, sachant que j'aime bien le champagne, le citron et les fraises des bois ?...)

Bref, l'Intelligence Artificielle... effet de mode ou véritable ouverture technologique vers le futur ?
1 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"

Opale2sang
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 34
Inscription : 27/03/16, 22:40
x 3

Re: Intelligence Artificielle ...

Message non lupar Opale2sang » 04/04/18, 17:14

Bonjour.

Ben dans la mesure où une machine douer d'une IA est capable d'accomplir certaines tâches telles que la conduite d'un véhicule ou bien l'élaboration d'une mélodie originale, ou de définir les plans d'un immeuble d'urbanisme etc...

On peut dire oui, que certainement il y aura une petite révolution dans pas mal des domaines, car justement l'IA concerne tellement de domaines différents qu'il serait difficile de tous les citer, pour moi c'est plus qu'une ouverture vers l'avenir, c'est l'avenir.

Par contre, comme toujours selon la façon dont cela va être utilisé sa peut apporter de bonne chose comme de mauvaise, mais si on prend comme exemple l'automatisation des machines de production (usine) et l'augmentation de leurs rendements depuis des décennies ce qui a apporter les problèmes que vous connaissez, en tout cas ce que je veux dire c'est qu'il est certain que si c'est pour fabriquer des "babioles" qui piétinent la planète, encore et encore, franchement.

En plus si une IA parvient un jour à avoir une conscience par exemple, rien ne l'empêchera alors de péter les plombs comme n'importe quelle autre conscience humaine et là ça pourrait être dangereux.

Enfin pour l'instant aucune IA digne de ce nom n'a passé le test de Turing mais il faut savoir que le test de Turing n'est pas parfait, par exemple dans le cas de personne limité mentalement ou ivre, le test ne fonctionne pas.

Voici un site où vous pouvez discuter avec quelques IA basique, qui parfois en sorte de bien belle...
Ici évidement pas de véritable intélligence artificielle:
https://www.personalityforge.com/

Cordialement.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6278
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 405

Re: Intelligence Artificielle ...

Message non lupar Ahmed » 05/04/18, 19:59

La robotisation des usines remplace massivement les ouvriers, malgré un coût d'investissement (software+mécaniques complexes) et d'entretien important.
Dorénavant, plusieurs facteurs sont extrêmement favorable à l'IA: - la prépondérance du seul software (peu cher) pour remplacer des emplois beaucoup plus qualifiés, dans une logique ascendante; - la grande spécialisation et l'évolution des emplois vers des aspects procéduraux, beaucoup plus faciles à intégrer dans un processus automatisé; - la complexification des tâches (au sens de la multiplication des données à prendre en compte) qui rendent les personnels moins opérationnels vis à vis de substituts mécaniques; - le souhait de toujours comprimer les coûts et d'augmenter les cadences, ce que seuls des automates peuvent supporter (ils ne se suicident pas, ne protestent pas, ne prennent pas de vacances, ne sont pas malades,ne sont pas enceintes...)...
Une hémorragie de l'emploi dans les secteurs encore épargnés est inévitable et accentuera la "crise", puisque cela diminuera la quantité de consommateurs solvables, rompant ainsi l'équilibre temporaire entre producteurs et consommateurs (déjà bien atteint). Dans un premier temps, cet inconvénient favorisera l'intensification du recours à l'IA, puisque cela fera baisser les prix des services, ce qui à son tour déstabilisera encore plus la société...
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2574
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 136
Contact :

Re: Intelligence Artificielle ...

Message non lupar izentrop » 06/04/18, 01:05

Avant la révolution industrielle, les robots, c'était les hommes. L'IA nous a apporté aussi les loisirs. On peut aussi augmenter notre confort avec la domotique. Les problèmes d'aujourd'hui sont plus du à une mauvaise répartition de l'argent.

Je suis persuadé que la robotique nous permettra de passer le cap du dérèglement climatique, grâce aux farmbots, aux fermes d'intérieur avec recyclage de l'eau douce, qui sera le principal problème à l'avenir. https://www.journaldunet.com/economie/a ... ieur.shtml
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1442
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 58
Contact :

Re: Intelligence Artificielle ...

Message non lupar grelinette » 06/04/18, 12:58

Il est bien difficile de dire aujourd'hui quelles seront les conséquences de demain avec l'arrivée de l'Intelligence Artificielle. De fait, l'arrivée d'une nouvelle technologie a rarement été bénéfique pour la main d'oeuvre humaine !
(même si dans une certaine mesure certains travaux ont été améliorés par plus de confort, encore que... on a surtout amélioré les rendements et les profits).
C'est donc un exercice de prospective difficile de prévoir les futurs changement sociaux et sociétaux que l'IA va apporter.

Ce qui m'intéresse c'est d’abord de comprendre pourquoi l'IA est si innovante, et si effectivement il faut s'attendre à des changements fondamentaux dans notre vie de tous les jours, comme semble le dire certains.

Par exemple, on entend souvent dire que la particularité de l'IA est de pouvoir reproduire ou simuler le fonctionnement cognitif de l'être humain, autrement dit, de pouvoir acquérir de nouvelles connaissances, voire modes de réflexion, donc d'être capable d'accroître tout seul son "intelligence" !… et pour faire un lien périlleux avec un sujet sensible et "passionnant", très débattu sur éconologie, cet "accroissement autonome et régulier de l'intelligence des ordinateurs", n'est-ce pas une métaphore du fameux "Mouvement Perpétuel" : avec l'IA une machine est intelligente et a la faculté de devenir encore plus intelligente, et plus elle est intelligente, plus elle peut devenir encore plus intelligente ... mais jusqu’où s’arrêtera-t-elle, comme aurait dit Coluche ! :cheesy:

Le monde informatique nous a habitué à des annonces sensationnelles peu suivies d'effet, de la fin du papier avec le numérique (il s'est passé l'inverse !), à la révolution de la domotique omniprésente (il y a déjà plus de 20 ans !), en passant par les projets d'ordinateurs à ADN, quantiques et autres technologies neuronales futuristes.

Ceci dit, si les ordinateurs devenaient intelligents grâce à l'IA, pourquoi pas ! mais à condition qu'on développe aussi en parallèle le BSA (le Bon-Sens Artificiel) ! :cheesy:
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"

thibr
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 20
Inscription : 07/01/18, 09:19

Re: Intelligence Artificielle ...

Message non lupar thibr » 06/04/18, 13:54

0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2574
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 136
Contact :

Re: Intelligence Artificielle ...

Message non lupar izentrop » 06/04/18, 21:30

Faut-il s’inquiéter du développement exponentiel de la puissance de calcul des machines et en suivant la loi de Moore, se préoccuper de l'avènement prochain d’une singularité informatique ou peut-on, à l’inverse, dormir sur nos deux oreilles, en constatant que certes, battre les champions du monde du jeu de go ou d’échec, c’est plutôt pas mal, mais que nous ne sommes pas vraiment menacés tant que les faits d’armes de l’IA sont de gagner une partie de Jeopardy. Bref, pour résumer la pensée de Gérard BERRY, informaticien, professeur au Collège de France et médaille d’or du CNRS : l’ordinateur n’est pas dangereux par supplément de conscience, mais parce qu’il est complètement con.
Le sujet tombe à pic avec une table ronde de gens hautement qualifiés pour en discuter
table ronde, en compagnie de Laurence DEVILLERS, professeure d’informatique à Sorbonne Universités, chercheuse au Laboratoire d’Informatique pour la mécanique et les sciences de l’ingénieur, Benjamin BAYART, président de la fédération des fournisseurs d’accès à internet associatifs et co-fondateur de la Quadrature du net, et Jean PONCE, professeur à l’Ecole Normale Supérieure, en détachement à INRIA, où vous dirigez la collaboration avec l'Université de New-York
C'était dans la méthode scientifique de ce jour https://www.franceculture.fr/emissions/ ... avril-2018
1 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1442
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 58
Contact :

Re: Intelligence Artificielle ...

Message non lupar grelinette » 09/04/18, 14:09

izentrop a écrit :Le sujet tombe à pic avec une table ronde de gens hautement qualifiés pour en discuter
table ronde, en compagnie de Laurence DEVILLERS, professeure d’informatique à Sorbonne Universités, chercheuse au Laboratoire d’Informatique pour la mécanique et les sciences de l’ingénieur, Benjamin BAYART, président de la fédération des fournisseurs d’accès à internet associatifs et co-fondateur de la Quadrature du net, et Jean PONCE, professeur à l’Ecole Normale Supérieure, en détachement à INRIA, où vous dirigez la collaboration avec l'Université de New-York
C'était dans la méthode scientifique de ce jour https://www.franceculture.fr/emissions/ ... avril-2018

Merci izentrop pour ce lien.

Stephen HAWKING avait eu le même raisonnement que celui qui m'a poussé à comparer l'IA au "Mouvement Perpétuel" et plus exactement au principe "Surunitaire", à savoir un "processus évolutif d'optimisation autonome et continu" :

Le très regretté Stephen HAWKING, dont personne dans cette docte assemblée ici réunie ne peut mettre en doute l’intelligence, déclarait à propos de l’intelligence artificielle : « Les formes primitives d'intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d'une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à l'humanité » et il précise « Une fois que les hommes auraient développé l'intelligence artificielle, celle-ci décollerait seule, et se redéfinirait de plus en plus vite. Les humains, limités par une lente évolution biologique, ne pourraient pas rivaliser et seraient dépassés ».


La question est de savoir si l'IA est apte à passer cette étape cruciale d'émancipation de la tutelle humaine !

C'est presque une question philosophique, comme la question de la spécificité de la Vie qu'on étudie en cours de philo (du moins de ce que je m'en souviens) : "D'où vient ce petit coup de pouce qui fait que des cellules qui s'associent finissent par prendre vie et donner naissance à un être vivant ?". (Certains diront que ce petit coup de pouce... c'est Dieu :cheesy: )

Peut-on imaginer qu'un être biologique (informatique ou robotique, si on étend cela à l'IA), fabriquer par des êtres humains, puisse prendre vie, s'auto-gérer et se développer, sans intervention humaine ?
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2574
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 136
Contact :

Re: Intelligence Artificielle ...

Message non lupar izentrop » 09/04/18, 15:50

Peut-on imaginer qu'un être biologique (informatique ou robotique, si on étend cela à l'IA), fabriquer par des êtres humains, puisse prendre vie, s'auto-gérer et se développer, sans intervention humaine ?
A été largement débattu dans l'émission citée.
grelinette a écrit : "D'où vient ce petit coup de pouce qui fait que des cellules qui s'associent finissent par prendre vie et donner naissance à un être vivant ?". (Certains diront que ce petit coup de pouce... c'est Dieu )
Ces mécanismes sont de mieux en mieux compris
Je te conseille ce débat : https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -sur-terre
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5497
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 55

Re: Intelligence Artificielle ...

Message non lupar janic » 10/04/18, 12:52

Ces mécanismes sont de mieux en mieux compris
Je te conseille ce débat : https://www.franceculture.fr/emissions/ ... -sur-terre
il ne faut pas confondre de plus en plus étudié et de plus en plus connu. Ainsi le cancer est-il l'objet de nombreuses études et malgré cela TA science en question reste encore et toujours dans une ignorance profonde car elle cherche du mauvais coté. C'est le cas des vaccinations qui, en voulant éliminer les supposés responsables des épidémies, ont transformé des pathologies s'exprimant par divers signes particuliers et passages d'élimination, ont été transformées en maladies intériorisées et permanentes comme les scléroses en plaque, les paralysies flasques aigues se substituant aux poliomyélites, etc...
Les origines de la vie c'est la même chose, des tas de théories, des suppositions, des tentatives de reproduction et tout cela se soldant par des échecs répétitifs et cuisants.
"vanité des vanité, tout n'est que poursuite du vent"
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Sciences et technologies »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

Recherches populaires