Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4048
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 386

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par gegyx » 09/05/20, 18:59

ions nano-argent ? Ne cherchez pas plus loin, il y en a dans les vêtements et les chaussettes. :cheesy:
0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8426
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 681
Contact :

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par izentrop » 09/05/20, 23:33

Il y a une société russe qui fabrique ce genre de purificateur d'air équipé de filtres et de lampes UV https://fr.rbth.com/tech/84350-russie-m ... tion-virus
Leur système :
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6532
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 975

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par GuyGadebois » 10/05/20, 15:09

0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 62169
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 3411

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par Christophe » 26/10/20, 22:48

Econologie encore bien en avance...mais seule et sans le sous difficile de concurrencer le MIT !!!

Des scientifiques américains testent un masque chauffant qui détruirait le coronavirus

La recherche est encore en cours mais les premiers résultats s’annoncent prometteurs. Aux États-Unis, les ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont annoncé ce 21 octobre avoir mis au point un masque qui pourrait bien désactiver le virus en utilisant la chaleur.

Alors que les masques que nous utilisons actuellement, qu’ils soient en tissu ou en plastique, n’agissent que pour réduire la propagation du virus, ce nouveau masque aurait une efficacité encore plus importante.

Le système est le suivant : un treillis de cuivre chauffé dans le masque grâce à une batterie permet de neutraliser par la chaleur les particules virales au fil de la respiration.

Des prototypes déjà construits mais un besoin de validation scientifique

« Un tel masque pourrait être très utile pour les personnels de santé, tout comme pour le grand public dans des situations où la distanciation sociale ne peut pas être respectée comme dans des transports publics bondés », écrivent les chercheurs.

Alors que cette expérience est en cours depuis le mois de mars, plusieurs prototypes de ces masques ont déjà été construits. Mais l’expérimentation doit encore être évaluée par des experts scientifiques et médicaux.

« Et bien sûr, nous devons vigilants à la sécurité ainsi qu’au confort pour les usagers et usagères du masque », a ajouté Samuel Faucher, diplômé de l’institut et auteur principal de la recherche. Selon toute vraisemblance, ces masques nouvelle génération devraient coûter plus cher que les masques chirurgicaux
.


https://www.ouest-france.fr/leditiondus ... 45/page/17

Communiqué du MIT: https://news.mit.edu/2020/heated-face-m ... ruses-1021
1 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 62169
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 3411

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par Christophe » 27/10/20, 16:50

Et voici la publication : https://arxiv.org/abs/2010.11336
2010.11336.pdf
(1.6 Mio) Téléchargé 721 fois


Evidement y a une équipe derrière c'est bien plus complexe que ce que j'ai calculé plus haut...mais je suis fièr car 20.7W c'est exactement ce que j'avais calculé et mesuré ci dessus au printemps ! Tout comme la température entre 90 et 110°C... :cheesy: :cheesy: :cheesy:

Screenshot_2020-10-27 2010 11336 pdf.png
Screenshot_2020-10-27 2010 11336 pdf.png (35.63 Kio) Consulté 2171 fois
1 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 62169
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 3411

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par Christophe » 27/10/20, 17:49

Parce que je ne vous avais pas tout dit ici...et suite à la publication du MIT du 21 octobre 2020, voici une mise au point sur le masque anti-virus thermique
1 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 62169
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 3411

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par Christophe » 05/11/20, 11:14

Pendant que certains causent d'autres font et lèvent des millions...

ici
et
ici
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 62169
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 3411

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par Christophe » 14/11/20, 11:03

Message reçu par email :
Bonjour à tous
Je souhaite vous présenter une petite étude sur un type de masque réutilisable utilisant la technologie des UVC pour réduire la charge du covid. C'est déjà largement utilisé pour stériliser les locaux vides avec l'ozone. L'avantage pour un masque c'est de pouvoir respirer librement car il n'y a pas de filtre mécanique . La disponibilité de led uvc pour le grand public permet d'envisager des solutions embarquées. Il est établit que la transmission principale du virus se fait par les aerosols. Je souhaiterais avoir vos avis sur l'acceptabilité et éventuellement d'une aide pour me permettre de poursuivre. Merci de votre visite

http://uvcov.fr/


Le site est intéressant et très complet, plusieurs protos ont été réalisé :

f2g6.jpg
f2g6.jpg (118.07 Kio) Consulté 1895 fois


cart6.jpg
cart6.jpg (42.29 Kio) Consulté 1895 fois


Principe de base

Il est bien illustré par le site de recherche de oracle lightning qui a défini les paramètres d'irradiation et donne un maximum d'informations et de garanties. Un fabricant Chinois donne aussi des infos techniques intéressantes . Ces valeurs demandent à être mesurées avec un radiomètre.
L'irradiation de l'air qui va être aspiré se fait pendant l'expiration . Elle dure en moyenne, au repos pour un papy non stressé,. 3s . Le volume d'air moyen à traiter pour chaque cycle est estimé à 0.5 l. Les clapets permettent de ne pas mélanger l'air aspiré et l'air expulsé.. Lorsque que vous expirez, l'air dans le conduit d'aspiration est au repos et les microgouttelettes se déposent en partie par un effet électrostatique sur les parois du tube. Cet effet sera amplifié avec les modèles 12 volts .
Longueur onde UVC proche de 275 nm, énergie d'irradiation minimale 1 J/cm2. Soit plus de 300mw pendant les 3 secondes .
Absence de création d'ozone Les sources des UV/ozone tournent entre 185 et 254 nm ce qui laisse assez de marge de sécurité.
Ces masques sont une protection passive des projections directes comme les visières fermées et qu'on peut désinfecter avec une lingette alcoolisée..Leur objectif est d'éradiquer le virus le plus possible dans sa forme aéroportée. Réduire la charge virale qui conditionne en partie la gravité de l'infection.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 62169
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 3411

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par Christophe » 05/07/21, 12:09

Le MIT innove encore avec un autre type de masque anti covid intelligent !

Le MIT a créé un masque pouvant détecter le covid et d’autres virus en 90 minutes

Et si on insérait tout un laboratoire d'analyse moléculaire dans un masque ? Cela traduit, dans l'idée, les travaux d'une équipe du MIT et de Harvard. Ils ont développé un masque apte à détecter la présence du coronavirus et d'autres agents infectieux. Le résultat est obtenu en 90 minutes.

Les ingénieurs du MIT et de l’institut Wyss de Harvard ont rivalisé d’ingéniosité pour mettre au point un prototype de masque facial pouvant détecter, à lui seul, le contact avec le coronavirus SARS-CoV-2 et avec d’autres agents infectieux. Ces recherches ont été publiées ce lundi 28 juin 2021 dans Nature Biotechnology. Il s’agit d’une biotechnologie reposant en partie sur le principe CRISPR, les fameux ciseaux génétiques. Voici comment cela marche.

Aussi sensible que les tests PCR ?

Le masque développé par le MIT et les ingénieurs d’Harvard vise à détecter, à la fois, si la personne qui le porte est infectée et si elle a été exposée au virus dans son environnement, grâce à des capteurs positionnés aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Le projet repose plus spécifiquement sur des capteurs biologiques qui réagissent à des biomolécules, en l’occurrence les acides nucléiques de virus et de bactéries. Les capteurs sont lyophilisés, c’est-à-dire déshydratés, ce qui leur permet de « survivre » sans se dégrader, pendant des mois. Ce petit détail est crucial, car c’est ce qui rend le prototype viable de façon très « pratico-pratique » — pas besoin de transporter des cellules vivantes sur soi, en somme.

Les capteurs sont donc, par défaut, désactivés biologiquement. Pour les activer, il suffit de presser un bouton présent sur masque, ce qui libère une infime quantité d’eau qui vient réhydrater les capteurs. Ces derniers seront alors parés à réagir à la séquence ADN ou ARN ciblée — soit en réagissant aux molécules d’haleine à l’intérieur du masque, soit en réagissant aux gouttelettes reçues à l’extérieur.
Le masque développé dans ces travaux se porte normalement, mais dispose d’un petit bouton qui permet de lancer la détection. // Source : Wyss Institute de Harvard

Le résultat met 90 minutes à arriver après activation du processus. La détection d’un agent infectieux s’affiche de deux façons possibles, dans le prototype : un signal par un changement de couleur, visible à l’œil nu ; ou bien un signal fluorescent lisible avec un spectromètre portable. Le résultat pourrait par ailleurs être connecté à un smartphone pour transmettre directement le résultat à une app. Cela permet de savoir où et quand l’exposition a eu lieu.

« Ce test est aussi sensible que celui de référence, à savoir les tests PCR très sensibles, mais il est aussi rapide que les tests antigéniques qui sont utilisés pour une analyse rapide de Covid-19 », expliquent les créateurs de ce prototype sur le site du MIT. La technique elle-même de détection repose sur des composés surnommés SHERLOCK (Specific High-sensitivity Enzymatic Reporter unLOCKing). Les scientifiques ont tout simplement réutilisé de manière ingénieuse une enzyme CRISPR. Les ciseaux génétiques CRISPR fonctionnent à l’aide d’une enzyme qui cible une séquence génétique spécifique afin d’en faire la découpe. Pour SHERLOCK, cette enzyme est mobilisée pour détecter une séquence génétique virale, afin d’aider à en signaler sa présence. Une part du processus de détection fonctionne par ailleurs un peu comme un test PCR, par amplification de la séquence ciblée.

Tout un labo portable dans du textile

Le prototype ne se destine pas qu’au coronavirus. À vrai dire, les chercheurs avaient commencé à travailler dessus avant la pandémie. Mais avec l’émergence de la maladie Covid-19 et de la crise sanitaire, les chercheurs ont décidé d’orienter leurs travaux vers ce pathogène. Finalement, le masque a été développé pour détecter toute une variété d’agents infectieux : Ebola, Zika, la grippe, le coronavirus SARS-CoV-2, et même les agents neurotoxiques organophosphorés (des agents chimiques très dangereux qui attaquent les cellules nerveuses).

Avant la pandémie et le développement sous forme de masque, l’équipe de recherche cherchait différents textiles pour y intégrer leur projet de mécanisme de détection portable. Passant au crible les matériaux compatibles avec les capteurs biologiques lyophilisés, les chercheurs ont fini par en identifier « quelques-uns qui sont très largement utilisés » dans la confection des vêtements, comme la combinaison entre polyester et autres fibres synthétiques. Ils ont procédé à un premier test concluant sur une blouse où 30 capteurs étaient intégrés. En libérant sur la blouse des éclaboussures « contaminées », ils ont pu constater que la détection fonctionnait bien — les capteurs affichaient la couleur liée à l’agent infectieux.

Pendant la pandémie, ils ont simplement appliqué ce principe à des masques, en l’occurrence de type FFP2. Les capteurs sont protégés par un élastomère de silicone, et associés au fameux petit réservoir d’eau qui permet de les hydrater pour lancer la détection. Là encore, les tests ont été concluants.

« Dans ces expérimentations, nous avons finalement réduit la fonctionnalité des laboratoires de pointe dans l’analyse moléculaire à un format compatible avec le port de vêtements, pour une variété de mises en application », résument les scientifiques du MIT. Ils ont déposé un brevet et envisagent une commercialisation prochaine, en particulier pour le masque facial, qui se rapproche le plus d’un produit destiné à la vente.


https://www.numerama.com/sciences/72272 ... nutes.html

https://www.usinenouvelle.com/article/l ... 9.N1114994
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6299
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1684

Re: Virus Covid19: le masque désinfectant par inhibition virale thermique (+ UVc ?) ?




par GuyGadeboisLeRetour » 05/07/21, 13:01

Pas besoin du MIT quand des clébards dressés suffisent pour détecter un infecté.
2 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : sicetaitsimple et 31 invités