Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxPsycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48584
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 643

Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar Christophe » 13/12/18, 17:38

Très bon article de Cervo&Psycho: https://www.cerveauetpsycho.fr/sr/psych ... -15435.php a mettre en relation avec le comportement de Macron VS Gilets Jaunes...Attention, je poste ceci non pas pour trouver des excuses à la désinvolture du gouvernement mais juste en expliquer "leur" fonctionnement...en partie!

Psycho Citoyenne: D'où vient la solitude du pouvoir ?

Notre cerveau a tendance à croire que les autres partagent notre vision des choses. C’est pourquoi les politiques surestimeraient la compréhension que les électeurs ont de leurs propositions, et s’isoleraient mécaniquement…

Le gouvernement aurait-il pu voir venir le mouvement des gilets jaunes ? L’élargissement et la revalorisation en 2018 du « chèque énergie » ainsi que les autres mesures du « paquet solidarité climatique » suggèrent qu’on avait anticipé la nécessité de mettre en place des mesures compensatoires. Nous savons aujourd’hui que ces mesures étaient insuffisantes pour éviter la colère des citoyens, et il est tentant de pointer du doigt le manque de lucidité des responsables politiques. La grogne des habitants se déplaçant en voiture et ayant un revenu modeste était, se dit-on, facile à prévoir.

Mais l’était-elle vraiment ? Un problème général de la psychologie humaine, et qui touche aussi les politiques, vient du fait que nous avons tendance à penser que les autres partagent nos opinions. Le plus souvent, en effet, nous avons oublié la façon dont nous nous sommes forgé une opinion et avons le sentiment de voir le monde de manière objective. Nous pensons alors que les autres auront la même vision que nous. Ainsi, plus nous sommes favorables à une politique, plus nous sommes incapables d’imaginer que l’on puisse ne pas l’approuver.

Illusion psychologique

Cette incapacité à comprendre que les autres ne partagent pas nos convictions peut amener les élus à surestimer le degré de compréhension ou d’adhésion des électeurs. Une bonne illustration de ce problème provient d’une étude dans laquelle un participant devait faire deviner une chanson à un autre participant simplement en tapant le rythme de la chanson. Les participants qui scandaient ce rythme (et avaient donc la chanson bien en tête) estimaient que les auditeurs auraient un taux de succès de 50 %. En réalité, le taux de réussite a été de 2,5 % ! Et ce n’était pas dû au fait que les participants surestimaient leur sens du rythme. Les résultats étaient les mêmes s’ils regardaient une vidéo d’une autre personne tout en connaissant la chanson. Ils ne comprenaient tout simplement pas que la situation de l’auditeur différait de la leur.

Des erreurs similaires se produisent dans l’élaboration des politiques publiques, en particulier lorsque le processus de décision n’implique pas de personnes externes. Une étude récente a porté sur l’efficacité des SMS pour inscrire les parents d’élèves à un programme éducatif, qui leur permet de mieux suivre les résultats et l’assiduité de leurs enfants à l’école afin de limiter les risques d’échec scolaire. Des parents d’élèves étaient divisés au hasard en trois groupes. Ceux du premier groupe recevaient un message standard disant qu’ils pouvaient s’inscrire au programme en allant sur un site Web. Ceux du deuxième groupe recevaient un message simplifié leur permettant de s’inscrire en répondant simplement « Démarrer ». Pour le troisième groupe, l’inscription était automatique : un SMS était envoyé aux parents pour les informer qu’ils pouvaient se désinscrire en répondant simplement « Stop ».

Les résultats ont montré un effet très puissant de l’inscription automatique : les taux d’inscription étaient de 1 % pour le message standard, de 8 % pour le message simplifié et de 96 % pour le message d’inscription automatique (même si les gens étaient libres de refuser).

Mais la partie la plus intéressante porte sur la façon dont 130 décideurs publics (par exemple des enseignants et des administrateurs expérimentés) ont prédit l’efficacité de chaque approche. Ils anticipaient en effet des taux d’adoption respectifs de 39 %, 48 % et 66 %, c’est-à-dire qu’ils surestimaient le taux de participation du groupe standard de 38 points et sous-estimaient l’efficacité du groupe automatique de 31 points ! Une différence qui compte, car les enfants des parents inscrits automatiquement avaient ensuite des résultats scolaires plus élevés et un taux d’échec inférieur de 10 % aux autres groupes.

Qui connaissait les chèques énergie ?

Ainsi, les décideurs surestiment le niveau d’implication des parents et ne comprennent pas que ceux-ci pourraient ne pas avoir envie de déployer des efforts, mêmes modestes, pour s’inscrire. Plus généralement, les responsables surestiment souvent l’intérêt et l’implication du public dans leurs programmes. Ils ont sans doute passé beaucoup de temps à réfléchir à leurs politiques et ne parviennent pas à envisager que la plupart des électeurs ne partagent pas (du tout !) leur niveau d’intérêt pour la question.

Dans le cas des gilets jaunes, les concepteurs du chèque énergie ont peut-être été persuadés que cette mesure serait connue de tous et perçue comme suffisante pour l’accompagnement des ménages en situation précaire. Ils n’imaginaient sans doute pas que la plupart des électeurs ignoreraient tout de dispositif et que de nombreux bénéficiaires potentiels du chèque ne l’utiliseraient pas. Un classique des aides sociales, puisque 36 % des personnes qui ont droit au revenu de solidarité active (RSA socle) n’effectuent pas les démarches pour le percevoir, de même que 21 à 34 % des personnes éligibles à la couverture maladie universelle.

Dans son rapport sur l’approche comportementale des décisions politiques, la Behavioural Insight Team, organisme anglais pionnier dans le domaine, propose de renforcer la participation de personnes extérieures aux processus de prise de décision gouvernementale : élus, syndicalistes, citoyens tirés au sort dans des jurys citoyens ou tout simplement membres juniors de l’administration qui, de manière anonyme, auraient les moyens d’exprimer des opinions divergentes. Bref, la solitude n’est bonne pour personne, ni pour les responsables politiques, ni pour les citoyens. Tôt ou tard, il faut confronter ses opinions à celles des autres. Mieux vaut le faire avant de prendre une décision !

0 x
Ce forum vous a aidé? Soutenez le site en faisant un petit don ou partagez vos meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7357
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 552

Re: Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar Ahmed » 13/12/18, 18:09

Une explication beaucoup plus simple et plus vraisemblable est que le public comprend parfaitement que dans un cadre conçu pour générer des inégalités croissantes et le mépris qui va (bien) avec, ces mesurettes tarabiscotées destinées à avaliser le dispositif est perçu, à juste titre, comme de la vaseline...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1258
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 63

Re: Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar Exnihiloest » 13/12/18, 18:33

On peut voir la psychologie comme une science, oui. Sauf qu'elle est incapable de prédire le comportement des individus. Au moins, contrairement à la climatologie, elle ne fait pas non plus de prédiction. Mais quand il s'agit de fournir des explications a posteriori, là on la voit, c'est facile.
Leur texte se résume à : "des gens ne comprennent pas que d'autres puissent ne pas les comprendre". Finement pensé?... :lol:

Quelle banalité ! Rien que sur ce forum, on a ça sans arrêt, c'est le vieil adage de "voir midi à sa porte". Le même état d'esprit qui a fait que des politiques n'ont pas compris que ces gens, qui sont devenus les GJ, ne pensaient pas comme eux, t'anime aussi quand tu traites de "trouducs" les initiateurs de la pétition contre la tansition énergétique : tu ne vois pas comment on pourrait être contre la transition énergétique parce que ta référence est ta seule vision, établie une fois pour toute. Pourtant il y a de bonnes raisons pour ça y compris des raisons écologiques.

La solution n'est pas donnée par la psycho mais par la philo : c'est l'exercice du changement de point de vue, exercice très difficile puisque ça consiste à se mettre dans la peau de celui qui ne pense pas comme vous, pour comprendre son point de vue plutôt que de balayer ses idées en le traitant de trouduc. On a vu que Macron a eu des difficultés avec ça. Pas sûr qu'il renouvelle l'erreur, je le pense assez intelligent pour tirer des leçons.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6810
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 114

Re: Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar janic » 13/12/18, 19:48

On a vu que Macron a eu des difficultés avec ça. Pas sûr qu'il renouvelle l'erreur, je le pense assez intelligent pour tirer des leçons.

en politique tirer des leçons consiste à contourner la difficulté présente pour continuer comme avant. "A partir de maintenant et jusque dorénavant , ça sera...comme d'habitude."
1 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2973
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 305

Re: Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar nico239 » 14/12/18, 01:01

Exnihiloest a écrit :On peut voir la psychologie comme une science, oui. Sauf qu'elle est incapable de prédire le comportement des individus.


J'avais prédit le mode d'argumentation de l'allocution... :)

Mais tu as raison la psychologie n'explique pas tout.
Les intérêts privés peuvent aussi expliquer beaucoup : et là je ne parle pas seulement de la situation actuelle mais de toute relation.

Il y a le décors et l'envers du décors.
Parfois c'est psy mais parfois c'est également bassement matériel : et souvent les deux.

Et souvent le tout au service d'une seule chose le Pouvoir : que ce soit en amitié, en amour, au travail, en politique... en relations humaines en général.

Dominants, dominés, maîtres, esclaves, forts, faibles, riches, pauvres, tu rajoutes un peu de sexe et t'as les ingrédients de la sauce.
0 x

Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2973
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 305

Re: Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar nico239 » 14/12/18, 01:06

janic a écrit :
On a vu que Macron a eu des difficultés avec ça. Pas sûr qu'il renouvelle l'erreur, je le pense assez intelligent pour tirer des leçons.

en politique tirer des leçons consiste à contourner la difficulté présente pour continuer comme avant. "A partir de maintenant et jusque dorénavant , ça sera...comme d'habitude."


On en revient souvent au Guépard : pour que tout change il faut que tout recommence comme avant.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nico239
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2973
Inscription : 31/05/17, 15:43
Localisation : 04
x 305

Re: Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar nico239 » 14/12/18, 01:11

Exnihiloest a écrit :La solution n'est pas donnée par la psycho mais par la philo : c'est l'exercice du changement de point de vue, exercice très difficile puisque ça consiste à se mettre dans la peau de celui qui ne pense pas comme vous, pour comprendre son point de vue plutôt que de balayer ses idées en le traitant de trouduc.

On a vu que Macron a eu des difficultés avec ça. Pas sûr qu'il renouvelle l'erreur, je le pense assez intelligent pour tirer des leçons.


Intéressante et optimiste conjecture....

Il aurait pu le faire cette semaine.

Mais cela aurait été sous la pression : donc psychologiquement inacceptable voire inenvisageable voire inconcevable dans son cas.

On peut se dire que les gens changent ou, pour le moins, évoluent.

Cela fait-il partie de ses schémas psychologiques ET matériels (QUI sont ses généreux donateurs initiaux)???

à suivre...

Relire Pascal ne serait pas inintéressant sur le sujet
http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/l ... rands1.htm
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7357
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 552

Re: Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar Ahmed » 14/12/18, 11:13

Nico239, tu écris:
Cela fait-il partie de ses schémas psychologiques ET matériels (QUI sont ses généreux donateurs initiaux)???

L'aspect psychologique est bien décrit par Pascal: une des rétributions des agents "supérieurs" du système est l’exaltation du narcissisme; les principales religions et spiritualités mettent toutes* en garde contre l'ego, mais l'athéisme structurel lâche la bride en ce domaine, par définition...
Ton ET est important: le rôle du politique est de servir d'interface entre un pouvoir fictionnel (celui du Peuple) qui s'exprime de temps à autre par les élections (un choix est effectué au sein de l'oligarchie politique) et un pouvoir réel (qui les finance et les soutient au travers de ses médias), qui est le pouvoir économique. Si l'on comprend cela, on comprend aussi que les déterminismes économiques ne laissent de latitude à un président (quel qu'il soit) que dans l'accommodement de leur application: ménager suffisamment la susceptibilité des électeurs (on voit que la barre n'est pas placée très haute en ce domaine depuis pas mal de mandats présidentiels!) tout en faisant passer les réformes favorables à la maximisation des flux financiers (donc également à l'oligarchie en général); le caractère antinomique de l'exercice explique la conflictualité latente qui s'est exprimée de façon ouverte récemment** avec le mouvement des gilets jaunes..

* De façon décroissante en efficacité selon la quantité de dieux révérés.
** Le caractère récent coïncide avec la diminution relative du flux mineur vers la classe inférieure et surtout moyenne qui rend désormais insupportable l'inégalité de revenus.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1554
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 86

Re: Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar grelinette » 16/12/18, 13:10

Je me pose une question :

C'est d'actualité avec les dernières annonces de Macron sur la (très relative) valorisation de la rémunération des smicards, des petites retraites, baisse des taxes, etc.

Sur le web tournent en boucle des analyses minutieuses de ces mesures qui en expliquent les tenants et aboutissants, le sens et les conséquences de chaque mot, et dont certains analystes (dont des spécialistes) prétendent que c'est de la poudre aux yeux.

- Soit, il y a un véritable et profond schisme sur l'interprétation des effets et conséquences des mécanismes économiques,
- soit, c'est une stratégie politique qui cherche à faire passer une information rassurante en urgence, en espérant qu'elle va avoir des effets réels et durables d'apaisement,
- soit, c'est un profond cynisme qui consiste à dire "de toute façon le peuple n'y comprendra rien, ça va passer",
- soit, c'est l'application réflexe de mesures enseignées en école politique : "Pour tel problème ... faire cela ...",
- soit, c'est l'application de mesures qui rassurent seulement les soutiens (financiers, politiques, ...) dudit politique
- soit ...

???

L'actualité revient sur certaines anciennes mesures politiques d'anthologie qui avaient produit des effets contraires à leur objectif, et produit une très vive opposition, alors que cela avait été prédit par des contradicteurs avisés.

Par exemple, le CPE (contrat première embauche) et le CNE (contrat nouvelle embauche) en 2006, mis en place quelques mois en 2006 par le premier ministre de l'époque, Dominique de Villepin. A l'époque, nombre d'économistes, de sociologues et hommes politiques (y compris du même bord que le ministre) craignaient un soulèvement rapide des salariés concernés, et avaient alerté en vain le ministre qui était resté droit dans ses bottes jusqu'à jeter rapidement l'éponge quelques mois plus tard...

J'avais notamment entendu une interview très humoristique d'un patron et homme politique de l'époque (Charles Beigbeder, candidat à la présidence du medef donc soutien du gouvernement de l'époque) qui avait expliqué que lors de la présentation de ces mesurent par le ministre et ses conseillers à une assemblée de grands patrons, il avait pris la parole pour exprimer ses craintes sur les effets de ces contrats, ce à quoi il avait été violemment remis à sa place par les conseillers du ministre qui lui avaient demandé d'écrire une lettre d'excuses au ministre pour son intervention, puis envoyé une lettre type et protocolaire d'excuses à adresser au ministre.... ^^
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7357
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 552

Re: Psycho: entrer dans la tête de Macron (et des politiques, leaders, décideurs...)

Message non lupar Ahmed » 16/12/18, 18:02

Si tu relis soigneusement mon message précédent, tu trouveras des éléments de réponse à ta question...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité