Ouate de cellulose ou pas? Sel de bore et santé?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
clelo
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 24/02/11, 15:33

Ouate de cellulose ou pas? Sel de bore et santé?




par clelo » 26/02/11, 23:58

Bonjour, Nous rénovons une maison et nous avons beaucoup de doutes.. Je viens donc vers vous pour avoir un avis sur cet isolant. Il parait de très bonne qualité et bon pour la planète mais est-il bon ou plutôt pas n'est-il pas mauvais pour la santé avec ce sel de bore? Je n'arrive pas à trouver une réponse claire et nette!
merci
0 x
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 11




par citro » 27/02/11, 01:54

:arrowu: C'est un produit recyclé. Il convient donc de savoir comment, où et avec quoi...
Parmi les mauvais choix figurent les produits provenant de très loin (le matériau est d'abord arrivé du Canada) donc avec une énergie grise très contestable.
On a également parlé de ouate fabriquée avec des vieux journaux venant des pays de l'est et d'Asie et contenant de l'encre au plomb...
Il y a aussi une qualité intrinsèque de la ouate. Certains produits dégagent ENORMEMENT de poussière à la mise en oeuvre...

Je dois prochainement isoler mes combles avec de la ouate de cellulose.
Le produit est fabriqué dans une nouvelle usine installée en région Bordelaise. Il utilise les chutes de bobines de papier (donc vierge de toute encre) de notre grand quotidien régional. Par ailleurs, le traitement au sel de bore est limité (à 2%, il me semble, alors que la plupart des fabricants dosent à 5%) Des normes existent.

L'insuflation est prévue avec une densité de 30kg/m² qui devrait être suffisante pour m'assurer un déphasage correct (confort d'été). Je dois éviter de monter à 35kg/m² ou plus, car mon plafond risque de ne pas supporter...
Tout cela pour une épaisseur d'isolant de 30cm et un R de 6.

Les professionnels peu scrupuleux peuvent avoir tendance à diminuer la densité. Lors de la pose, l'épaisseur pourra être conforme, mais la ouate se tassera ensuite... Si la densité est faible, le confort d'été sera moins bon.

Il convient donc de disposer d'un devis parfaitement détaillé, de surveiller le chantier et de compter le nombre de sacs utilisés pour vérifier la conformité du travail avec le devis. (par exemple pour 100m², il faut 3500kg de ouate à 35kg/m² mais seulement 2500kg à 25kg/m²... soit une tonne de ouate en moins...) Tu imagine vite l'économie réalisée par le professionnel... Tu peux facilement consulter les tarifs de la ouate dans les magasins de bricolage.
:idea:
Ai-je répondu à ta demande. :?:
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 10




par dedeleco » 27/02/11, 02:06

Voir une discussion sur ce sujet :
http://blog.caseo.fr/general/borax-et-s ... interdits/

Mais si on traite contre les animaux, pourriture et moisissures, il faut un produit toxique contre ces êtres vivants et donc c'est un poison aussi pour nous !!
Mais ces sels de bore ne sont pas très volatils comme d'autres produits mis dans la bois par le passé et que on respire depuis des décennies dans nos maisons, comme PCP ou formaldéhyde, etc.;
donc si on ne touche pas ou ne mange pas ce bois ou cette ouate, peu de danger;
Les sels de bore dilués sont des antiseptiques, même pour les yeux !!

Donc il s'agit d'un compromis qui semble moins dangereux actuellement que les produits passés, comme amiante, laine de verre, polystyrène, etc..
Mais il y a aussi un effet de mode !!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_borique
http://en.wikipedia.org/wiki/Boric_acid

Le traitement du bois et de la cellulose le plus écologique est le chauffage en atmosphère inerte à 200°C environ qui le rend imputrescible, mais c'est cher (brevets?), pour un bois comparable au teck en résistance..

Donc demander fortement ce traitement pour la ouate !!
A quel prix !!


diego33000
je me sert de la ouate de cellulose tous les jours et je vous assure que c’est pas genial pour la sante probleme respiratoire demangeaisons passage dans le sang et je suis un applicateur professionnel le probleme les equipements efficace n’existe pas alors croyez moi et faites attention a vous je suis bien placer pour le savoir diego

ce bore acide est brulant comme la chaux.

http://www.gmb.asso.fr/PDF/Boireau2000T ... ntchss.pdf
0 x
aerialcastor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 865
Inscription : 10/05/09, 16:39
x 21




par aerialcastor » 27/02/11, 09:52

La fiche de toxicité de l'acide borique par INRS
http://www.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/ ... /ft138.pdf

Il en ressort que le corps ne retient pas l'acide borique, mais l'évacue rapidement.
Et surtout de la DL 50 (dose létale à 50%) de l'acide borique est bien supérieur à celle du se de cuisine.


Ce n'est pas un composé volatif, il n'a donc aucune raison de se retrouver dans l'air, c'est pour les poseurs que ça peut poser problème par contre.

Le traitement du bois et de la cellulose le plus écologique est le chauffage en atmosphère inerte à 200°C environ qui le rend imputrescible, mais c'est cher (brevets?), pour un bois comparable au teck en résistance..


Je suppose que tu veux parler du bois retifié. Le problème est que ce traitement "casse" les propriétés mécaniques. Ca va bien bien pour les menuiseries et les lames de bardage, on ne peut en aucun cas utiliser ça pour des éléments structutels.
Le plus simple reste d'utiliser les bons bois au bon endroits, pas besoins de traitements dans la majorité des cas.
http://www.cndb.org/?p=classes_d_emploi
0 x
Sauvez un arbre, mangez un castor.
Ca ne sert à rien de réussir sa vie, ce qu'il faut c'est rater sa mort.
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 10




par dedeleco » 27/02/11, 13:49

Et surtout de la DL 50 (dose létale à 50%) de l'acide borique est bien supérieur à celle du se de cuisine.

avis trompeur, car si vous mettez de l'acide borique autant que de sel dans ce que vous mangez, vous serez malade bien plus vite à long terme !
Essayez le jambon, le saucisson, le fromage, le pain, avec l'acide borique à la place du sel de cuisine !!!
Très écologique !!
Il y a plein de fiches toxicologiques trompeuses ainsi car basées sur des protocoles à court terme qui sont de véritables arnaques, qui font accepter comme sans danger plein de produits, pesticides, OGM, biphényl, herbicides, conservateurs de la farine qu'on mange à plein tubes dans le pain et autres, etc.., amiante par le passé, etc...
0 x
clelo
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 24/02/11, 15:33




par clelo » 27/02/11, 20:25

merci je suis rassurée (un peu!) Mais maintenant je me demande comment elle est injectée sous le toit dans les combles aménageables. Il y a des coffrages je crois? Parce qu' on vient de refaire la toiture et on ne voudrait pas avoir à tout défaire! Les charpentiers ont mis une toile sous les tuiles mais qu'est-ce qu'il faut pour la ouate de cellulose? Merci et bonne soirée!
0 x
aerialcastor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 865
Inscription : 10/05/09, 16:39
x 21




par aerialcastor » 28/02/11, 09:36

Je suppose de ce que tu appelles la toile est un parepluie.

Dans ce cas c'est adapté. Il faudra mettre un parevapeur coté intérieur dont la perméabilité sera choisit en fonction de la perméabilité du parepluie.
La ouate sera insufflée entre le parevapeur et le parepluie. la densité d'insufflation dépend des ouates utilisés et de la pente de la toiture. Elle se situe entre 40 et 65 kg/m3. Normalement, la densité d'insufflation est donnée soit dans l'avis technique soit dans les préconisations du fabricant.
0 x
Sauvez un arbre, mangez un castor.

Ca ne sert à rien de réussir sa vie, ce qu'il faut c'est rater sa mort.
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 28643
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 5502




par Obamot » 28/02/11, 15:44

aerialcastor a écrit :Il en ressort que le corps ne retient pas l'acide borique, mais l'évacue rapidement

Archi-faux, c'est un POP, ton document date de 2007, les choses ont bougé depuis.

aerialcastor a écrit :Et surtout de la DL 50 (dose létale à 50%) de l'acide borique est bien supérieur à celle du se de cuisine.

Dans le bore, ce n'est évidemment pas la dose létale qu'il faut retenir, mais le fait que c'est un perturbateur endocrinien de type POP, il est donc dangereux, d'ailleurs à quoi cela servirait-il si il disparraissait pendant le processus de transformation industriel... puisqu'il perdrait ses propriétés ignifuges? ^^

aerialcastor a écrit :Ce n'est pas un composé volatil, il n'a donc aucune raison de se retrouver dans l'air,

Archi-faux, il existe sous plusieurs formes spatiales, l'effondrement des tours du WTC en a disséminé des tonnes dans l'atmosphère de New York en 2001....

aerialcastor a écrit :Le traitement du bois et de la cellulose le plus écologique est le chauffage en atmosphère inerte à 200°C environ qui le rend imputrescible

Ça reste à prouver selon les conditions locales. Et ce n'est pas éternel.

On utilises des composants bromés depuis les années cinquantes, dans le bâtiment, depuis les années soixante dix, nous savons tous que le bore est dans la classe des POP (introduit dans le commerce en volumes industriels dès les années quatre vingts et aux États-Unis, bien avant).

Il est utilisé notamment sous différentes formes, comme d’hexabromocyclododécane (HBCD). Et il est justement apparu que le HBCD et ses dérivés sont présents sous plusieures formes spatiales, appelées stéréoisomères, soupçonnés d'être toxiques pour l’homme (POP). D'ailleurs sous sa forme "diphényléther bromé", il est interdit, à une exception près, sur le plan international depuis 2004.

En 2004 nous avions déjà reçu des directives européennes mettant en garde contre les Polluants Organiques Persistants (POP), et le bore dans sa formule combinée avec de la cellulose en fait partie... (voir photo de la page 3 de l'article de l'EPFZ en lien ci-dessous).

Et la mise au point de l'EPFZ ne nous permet plus d'être affirmatif! Voilà encore une fois qui me fait douter que tu serais dans un bureau d'étude (à quel titre?) ces points ne devraient pas être traités à la légère et n'auraient pas échappé à l'œil d'aigle d'un technicien-ingénieur, qui n'aurait pas pris des documents obsolètes de 2007 sur une matière qui change tout le temps et où l'on DOIT se tenir au courant vu que c'est un métier ou nous engageons notre responsabilité... Ou en tout cas il aurait pris quelques précautions avant de faire des affirmations... En tout état de cause tu t'exprimes sur des sujets que tu ne connais pas suffisement (même si j'avais déjà de sérieux doutes). Encore une fois tu prends des infos piquées sur le net ...sans savoir ni mesurer les conséquences que peuvent avoir tes posts. Et ça c'est grave! Je n'ai rien contre ceux qui utilisent le net comme banque du savoir, mais ça n'en fait pas des "experts", surtout lorsqu'ils ont de grosses lacunes dans la démarche méthodologique... Et ça saute aux yeux dans de nombreux fils.

Voici un article qui avait été publié en 2009 (ça faisait partie de mon taf):
https://www.econologie.com/fichiers/partager2/1298902054Inoxsa.pdf

Dans le bâtiment, vu les directives actuelles de l'industrie, c'est répertorié comme n'étant "pas dangereux" ça ne veut pas dire que ça ne l'est pas (parce que lorsqu'on a des "exceptions pour les poseurs" ...il faut examiner ça à la loupe...) mais si le risque est moindre. c'est parce que l'isolation est de facto confinée (ou devrait l'être). Il n'en reste pas moins qu'il faut dire que les composés contenant du bore sont des POP et ne pas affirmer que le bore serait sans danger, ça n'a aucun sens (C'est lors de la démolition d'un bâtiment qu'il faut prendre des précautions pour ne pas laisser traîner ce produit à l'extérieur aux intempéries! Mais c'est autrement moins dangereux que la LDV.)

aerialcastor a écrit :La fiche de toxicité de l'acide borique par INRS

=> L'INRS = Institut national de recherche et de sécurité est l'équivalent de la SUVA dans mon coin. Son rôle est de faire respecter certaines règles de sécurité dans le milieu industriel. C'est un organisme qui lutte pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles au sein des entreprises, parfois un peu trop «la voix de son maître», puisque pour qu'elle puisse avoir un impact dans celles-ci, c'est un organisme qui doit faire quelques «concessions» soit lacher du lest, ce n'est pas la référence qu'il faudrait prendre pour les mesures sanitaires, mais l'OMS ou chez des chercheurs comme à l'EPFZ!.

Mais à quoi bon dire tout ça, puisque tu vas encore nous contester des infos de l'EPFZ... (École Polytechnique Fédérale de Zürich) ou de l'OMS ^^
0 x
aerialcastor
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 865
Inscription : 10/05/09, 16:39
x 21




par aerialcastor » 28/02/11, 17:52

Obamot a écrit :d'ailleurs à quoi cela servirait-il si il disparraissait pendant le processus de transformation industriel... puisqu'il perdrait ses propriétés ignifuges? ^^


Ce n'est pas parce qu'il ne s'accumule pas dans le coprs humain qu'il se dégrade dans le processus industriel. Ce que tu dis n'a ni queue ni tête.


Obamot a écrit :
Aerialcastor a écrit :Ce n'est pas un composé volatil, il n'a donc aucune raison de se retrouver dans l'air,


Archi-faux, il existe sous plusieurs formes spatiales, l'effondrement des tours du WTC en a disséminé des tonnes dans l'atmosphère de New York en 2001....


Tu ne dois pas savoir ce que veux dire volatil...



Obamot a écrit :
Dedeleco a écrit :Le traitement du bois et de la cellulose le plus écologique est le chauffage en atmosphère inerte à 200°C environ qui le rend imputrescible


Ça reste à prouver selon les conditions locales. Et ce n'est pas éternel.


Il s'agit des dires de Dedeleco... Merci de ne pas m'en imputer la responsabilité.


Obamot a écrit :Et la mise au point de l'EPFZ ne nous permet plus d'être affirmatif! Voilà encore une fois qui me fait douter que tu serais dans un bureau d'étude (à quel titre?) ces points ne devraient pas être traités à la légère et n'auraient pas échappé à l'œil d'aigle d'un technicien-ingénieur, qui n'aurait pas pris des documents obsolètes de 2007 sur une matière qui change tout le temps et où l'on DOIT se tenir au courant vu que c'est un métier ou nous engageons notre responsabilité... Ou en tout cas il aurait pris quelques précautions avant de faire des affirmations... En tout état de cause tu t'exprimes sur des sujets que tu ne connais pas suffisement (même si j'avais déjà de sérieux doutes). Encore une fois tu prends des infos piquées sur le net ...sans savoir ni mesurer les conséquences que peuvent avoir tes posts. Et ça c'est grave!


Tu mets en lien une doc qui n'a strictement aucune valeur ni juridique, ni technique, C'est juste une "pub".
Désolé mais moi je m'appuie sur les avis techniques, document qui donne les spécifications techniques, et "in fine" (un peu de latin comme t'aimes bien, tout de suite ça fait intelligent) implique que les produits respectent les normes. Ce n'est pas mon travail de dicter les normes.

Obamot a écrit :Je n'ai rien contre ceux qui utilisent le net comme banque du savoir, mais ça n'en fait pas des "experts", surtout lorsqu'ils ont de grosses lacunes dans la démarche méthodologique... Et ça saute aux yeux dans de nombreux fils.


Evidemment un message de toi sans insultes ça, n'existe pas.
Facile de diffamer mais tu n'apportes la preuve de rien.
Mais je suppose que comme d'habitude, fidèle à honnêtée intellectuelle, tu vas modifier tes posts a posteriori (héhé encore du latin) pour enlever les passages les plus gênants pour toi
0 x
Sauvez un arbre, mangez un castor.

Ca ne sert à rien de réussir sa vie, ce qu'il faut c'est rater sa mort.
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 28643
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 5502




par Obamot » 28/02/11, 17:59

Ha,ha,ha. Je m'y attendais, merci de l'avoir bien pris! Nan, pas toujours mais quand tu exagères longtemps... ^^

Tu me corriges ...mais tu avais mis un beau néolgisme aérialcastorien «volatif» :mrgreen:

Pour le reste, "no comment", tu fais tellement d'erreur :mrgreen: relis
0 x

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 98 invités