Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8651
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 406

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par ABC2019 » 05/05/21, 09:32

eclectron a écrit :
ABC2019 a écrit : Donc çà ne suffit pas, il faut "être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie" ET avoir un niveau de confort satisfaisant.

Je n'ai jamais dit autre chose depuis ma naissance.

bah si tu avais dit juste que ça suffisait d' "être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie", et c'est pour ça que j'avais réagi pour te faire remarquer que non, ça ne suffisait pas :).

Ouf, merci, tu as découvert le ET. ( a la place du OU exclusif que tu affectionne tant :wink: )

ce n'est pas que je l'affectionne, c'est que pour le moment le ET relève du fantasme et le OU exclusif relève de la réalité. Je n'y suis pour rien et je serais tout aussi content que toi ou que n'importe qui que ça devienne une réalité, qui pourrait d'ailleurs ne pas être d'accord avec ça ?

on a une incompréhension persistente entre nous deux, je te parle de réalité, et tu prends ça comme une volonté de ma part. Quand je dis que l'espérance de vie est de l'ordre de 80 ans et pas de 200 ans, c'est une réalité, c'est pas un désir de ma part.

C'est peut être un peu normal que l'intersection soit vide étant donné que nous sommes enfermés dans le credo du rentable par rapport a l'argent.

c'est une explication , mais assez improbable à mon avis, vu la diversité des modes de vie sur Terre, je ne vois vraiment pas comment expliquer que PERSONNE n'y soit arrivé alors qu'on a tout l'éventail de niveaux de vie entre la pauvreté absolue et la richesse énorme des multi-milliardaires.

je ne vois pas pourquoi PERSONNE n'aurait réussi à avoir un niveau de vie moderne, mais sans non renouvelables, étant donné que ça serait bien évidemment une solution qui conviendrait à tout le monde. L'explication qui me parait à moi la plus simple et la plus naturelle, c' est que c'est plutot physiquement impossible, car le niveau de vie moderne exige une consommation d'énergie telle que seuls l'emploi des sources fossiles concentrées peut l'assurer.

Encore une fois ce n'est pas un désir de ma part et je serais très heureux de me tromper, c'est juste l'explication qui me parait la plus simple.

ABC2019 a écrit :Tu pourrais aussi bien dire "il suffirait de vivre 200 ans et en bonne santé et c'est gagné", ça serait aussi vrai, et ça aurait autant d'interêt.

Re travers de l' exagération et de la caricature...tu ne t'en sors pas ! :lol:

pour moi c'est pas de la caricature, c'est exactement le même niveau d'impossibilité que tu demandes en voulant vivre une vie moderne mais 100% renouvelable et recyclable : c'est à dire possibilité inexistante, ensemble vide, personne ne sait faire ça. Il n'y a qu'un ensemble vide en mathématiques ...
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10050
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1267

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Ahmed » 05/05/21, 11:38

Il est certainement très exagéré de parler de "diversité de modes de vie" sur terre (à propos des humains, j'entends) dans la mesure ou derrière cette variété se cache l'uniformité de la contrainte concurrentielle de la mondialisation. Ce qui dévalorise de facto les productions du Sud et a des effets destructeurs puissants, notamment sur leur souveraineté alimentaire, puisque le niveau de productivité est bien inférieur à celui des pays occidentaux et le restera (les rares exemples des pays qui s'en sont affranchis provisoirement sont une raison supplémentaire de leur stagnation). Ceci explique amplement le tropisme vers les "modèles de réussite"...
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8651
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 406

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par ABC2019 » 05/05/21, 12:39

Bon je vais le présenter autrement

sur l'excellent site gaminder.org, vous pouvez tracer pratiquement tous les indicateurs en fonction de tout, et voilà par exemple le graphe du émissions de CO2 en fonction du revenu annuel moyen dans le monde.

https://bit.ly/3ek6VS3

Capture d’écran 2021-05-05 à 12.34.30.png


Pour etre 100 % renouvelable, une condition (entre autres) c'est d'etre sur la ligne de base à zéro émissions. Aucun pays ne l'est vraiment, mais les plus proches sont les plus pauvres.

Si je comprends bien vous voudriez etre quelque part tout en bas à droite, là où il y a personne. Vous pensez vraiment que si il n'y a personne, c'est juste parce qu'on est trop bete pour y aller ?
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 05/05/21, 19:16

ABC2019 a écrit :
eclectron a écrit :
ABC2019 a écrit : Donc çà ne suffit pas, il faut "être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie" ET avoir un niveau de confort satisfaisant.

Je n'ai jamais dit autre chose depuis ma naissance.

bah si tu avais dit juste que ça suffisait d' "être 100% renouvelable/recyclable sur tous les aspects de sa vie", et c'est pour ça que j'avais réagi pour te faire remarquer que non, ça ne suffisait pas :).

Tu dis avoir une bonne mémoire, tu aurais du mémoriser que j’ai toujours entendu "un monde durable avec confort de vie acceptable" ( niveau de confort à définir, mais en tout cas mieux que chasseur-cueilleur, et mieux que le moyen age ).
Si l’on accepte une chute brutale et importante du confort de vie, il n’y a aucun problème à résoudre et pas de sujet.
Je n'accepte pas la chute brutale qui se profile et son cortège de décès inutiles et absurdes (vu qu'on peut faire mieux que d'attendre ce chaos).

ABC2019 a écrit :pour le moment le ET relève du fantasme

NON ! relève de la prospective et de la recherche de solutions.


ABC2019 a écrit :on a une incompréhension persistente entre nous deux, je te parle de réalité, et tu prends ça comme une volonté de ma part.

Comme si je, et bien d’autres ici, ne connaissions pas la réalité ?
C’est bien parce que je la connais et que je perçois où elle va nous mener que je cherche des solutions.
A priori il y en a : le sain et durable.
En tout cas si le durable n’est pas capable de répondre quantitativement aux besoins, ce sera toujours moins pire (donc mieux :mrgreen: ) que le chaos attendu, si l’on poursuit dans la direction actuelle sans rien changer.
D’où l’eco-anxiété…et le durable en réponse.

ABC2019 a écrit :
C'est peut être un peu normal que l'intersection soit vide étant donné que nous sommes enfermés dans le credo du rentable par rapport a l'argent.

c'est une explication , mais assez improbable à mon avis, vu la diversité des modes de vie sur Terre, je ne vois vraiment pas comment expliquer que PERSONNE n'y soit arrivé alors qu'on a tout l'éventail de niveaux de vie entre la pauvreté absolue et la richesse énorme des multi-milliardaires.


Pour ton, graphique, Cuba sous embargo et à la chute de la perfusion soviétique, a très bien réussi. ça c’est gâté après.
La vie a Cuba n’est pas un but a atteindre.
Nous pouvons faire mieux avec plus de moyens et plus de ressources qu’ils n’avaient, tout en restant durable.
Il est facile d’avoir plus d’EnR qu’ils n’avaient,
Il est facile d’avoir plus de métaux qu’ils n’avaient (c’est déjà sur notre territoire dans les décharges :mrgreen: ) et il peut persister du commerce international de ressources pour de réels manques mais moins de transports qu'aujourd’hui.

Pour sûr, ce ne sera pas notre mode de vie actuel où je prends la voiture a essence pour aller acheter le pain à 500m. :mrgreen:
ABC2019 a écrit :
ABC2019 a écrit :Tu pourrais aussi bien dire "il suffirait de vivre 200 ans et en bonne santé et c'est gagné", ça serait aussi vrai, et ça aurait autant d'interêt.

Re travers de l' exagération et de la caricature...tu ne t'en sors pas ! :lol:

pour moi c'est pas de la caricature, c'est exactement le même niveau d'impossibilité que tu demandes en voulant vivre une vie moderne mais 100% renouvelable et recyclable : c'est à dire possibilité inexistante, ensemble vide, personne ne sait faire ça. Il n'y a qu'un ensemble vide en mathématiques ...

Libre aux gens de bonne volonté avec un peu de vision des possibles, de remplir ton ensemble vide avec des propositions, avec des actions.
L’ensemble est vide pour l’instant car quel est l’intérêt pour la rentabilité financière a court terme de se diriger vers le 100% durable ? explique moi quel serait son intérêt financier ?
Ce n'est pas nous qui dirigeons le monde, c'est l’intérêt financier.
Comme disais je ne sais plus quel chef amérindien, "un jours ils verrons que l'argent ne se mange pas"
On approche... :roll:
0 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10050
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1267

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par Ahmed » 05/05/21, 19:39

Ces lignes sont à méditer:
L’ensemble est vide pour l’instant car quel est l’intérêt pour la rentabilité financière a court terme de se diriger vers le 100% durable ? explique moi quel serait son intérêt financier ?
Ce n'est pas nous qui dirigeons le monde, c'est l’intérêt financier.

Sans préjuger des contours de ta vision des choses, ce qui échappe à tes détracteurs, c'est qu'ils assimilent l'agrégation des consommations humaines à la consommation des ressources totales, sans tenir compte de la structure qui impose ses contraintes supposant le gaspillage comme objectif et l'optimisation comme moyen d'y parvenir (c'est cette apparente contradiction qui en perturbe plus d'un).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8651
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 406

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par ABC2019 » 05/05/21, 19:49

on peut pipeauter autant qu'on veut dans les prospectives, mais j'aimerais bien que vous fassiez l'effort d'imaginer la distribution CO2 -revenu dans le monde idéal que vous imaginez, par rapport à la courbe réelle précédente...

Un autre exercice salutaire, vous allez en ville, vous vous baladez, et vous cherchez autour de vous tous les trucs qu'il est facile de construire sans utiliser de fossiles ...
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4909
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1170

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par GuyGadeboisLeRetour » 05/05/21, 20:08

(En plus il tourne en rond, Bozo ...)
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 13264
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 1063

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par janic » 05/05/21, 20:38

fossiles .
il confond fossile avec faux cils, c'est pourquoi y voit rien, c'est le noir total!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
eclectron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2922
Inscription : 21/06/16, 15:22
x 395

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par eclectron » 06/05/21, 08:43

ABC2019 a écrit :on peut pipeauter autant qu'on veut dans les prospectives, mais j'aimerais bien que vous fassiez l'effort d'imaginer la distribution CO2 -revenu dans le monde idéal que vous imaginez, par rapport à la courbe réelle précédente...

1)Le monde idéal n’est qu’un monde de bons sens, si l’on veut continuer a vivre décemment à moyen terme, par opposition au monde de folie actuel, dirigé par la rentabilité et donc par la croissance , hélas suivie d’un inéluctable effondrement, à cause des limites planétaires.

2)Ensuite on dirait que tu ne sens pas concerné par l’exercice que tu réclames ? Tu peux le faire si ça t’intéresse vraiment mais avant prend alors en considération ce qui suit.

3) rien ne dit que dans un monde idéal il y aurait une revenu, mais peut être simplement des "droits à".
Pendant la seconde guerre mondiale, les pauvres de grandes Bretagne n’ont jamais été aussi bien nourris que sous le rationnement alimentaire, puisqu’ils avaient au moins droit à ce minimum, comme tout le monde.

4) on en arrive au quota de CO2 par habitant pour un confort occidental. Je ne sais pas , je ne m’en suis jamais soucié. Je devine que s’il tend vers zéro, ça ne posera pas de problème. Alors autant chercher, mettre en place des solutions décartonnées pour tout, à la capacité de renouvellement en CO2 planétaire près.
Ce renouvellement autorise, à mon avis, plus que zéro CO2 mais pas beaucoup par rapport à aujourd’hui.
Alors autant essayer de tendre vers zéro. Ce ne sera pas facile vu d'où on part.

5) Trouves moi quelque choses (une liste conséquente et plutôt vitale) qui , sur le principe, ne pourrait pas être faite sans émission de CO2 . Même l’oxyde de fer peut être réduit avec de l’hydrogène pour faire de l’acier.

6) nous ne partons pas de zéro , il y a déjà un immense capital d’acquis :habitat, champs cultivables, traitement de l’eau, technologies et savoirs...
Il ne faut pas tout reconstruire.
0 x
peu importe.
On va tenter le 3 posts par jour max
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8651
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 406

Re: Eco-anxiété : le grand malaise de la jeunesse écologique




par ABC2019 » 06/05/21, 08:56

eclectron a écrit :
ABC2019 a écrit :on peut pipeauter autant qu'on veut dans les prospectives, mais j'aimerais bien que vous fassiez l'effort d'imaginer la distribution CO2 -revenu dans le monde idéal que vous imaginez, par rapport à la courbe réelle précédente...

1)Le monde idéal n’est qu’un monde de bons sens, si l’on veut continuer a vivre décemment à moyen terme, par opposition au monde de folie actuel, dirigé par la rentabilité et donc par la croissance , hélas suivie d’un inéluctable effondrement, à cause des limites planétaires.

à part affirmer ta croyance, tu n'as toujours pas démontré que ton monde idéal était possible. Mais ça ne t'empeche pas de tourner en rond dedans.

2)Ensuite on dirait que tu ne sens pas concerné par l’exercice que tu réclames ? Tu peux le faire si ça t’intéresse vraiment mais avant prend alors en considération ce qui suit.

oh si tu me demandes je peux tout à fait répondre pour ma part : je pense qu'il y a un peu d'amélioration de l'intensité carbonée à l'avenir, ce qui veut dire infléchir un peu la pente dans un sens plus horizontal (moins de CO2 produit pour autant de richesse), mais que dans l'ensemble elle ne changera pas fondamentalement d'allure, et qu'a l'avenir la civilisation occidentale la suivra dans le sens inverse (en se dirigeant en bas à gauche : à nouveau moins de CO2, mais aussi moins de richesse).

3) rien ne dit que dans un monde idéal il y aurait une revenu, mais peut être simplement des "droits à".
Pendant la seconde guerre mondiale, les pauvres de grandes Bretagne n’ont jamais été aussi bien nourris que sous le rationnement alimentaire, puisqu’ils avaient au moins droit à ce minimum, comme tout le monde.

ça revient à un PIB, il faut bien que quelqu'un achete la nourriture, meme si c'est l'état. "There is nothing like a free lunch", un repas gratuit, ça n'existe pas.
5) Trouves moi quelque choses (une liste conséquente et plutôt vitale) qui , sur le principe, ne pourrait pas être faite sans émission de CO2 . Même l’oxyde de fer peut être réduit avec de l’hydrogène pour faire de l’acier.

et comment tu produis ton hydrogène en grande quantité ?

6) nous ne partons pas de zéro , il y a déjà un immense capital d’acquis :habitat, champs cultivables, traitement de l’eau, technologies et savoirs...
Il ne faut pas tout reconstruire.

il faut tout entretenir, ce qui revient au même sur le long terme.
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)


Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 28 invités