Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementauxRésistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Comment rester en bonne santé et prévenir les risques et ses conséquences sur votre santé et la santé publique. Maladies professionnelles, risques industriels (amiante, pollutions de l'air, les ondes électromagnétiques...), risques de société (stress au travail, surconsommation de médicaments...) et individuels (tabac, alcool...).
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53361
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1400

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar Christophe » 13/04/20, 21:34

Petrus a écrit :Ca faisait un moment que je devait faire un boîtier pour mon générateur d'ozone, c'est désormais chose faite.
En mettant un grand sac poubelle à la sortie, ça me fait un sac de décontamination pour les courses


Pas mal et ton générateur a l'air puissant ! Quelle consommation ?

L'O3 tue le virus dans quelle proportion ?
0 x

Petrus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 352
Inscription : 15/09/05, 02:20
x 81

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar Petrus » 14/04/20, 20:54

le petit générateur d'ozone consomme 8W sous 12V, Le gros 95W sous 230V.
J'ai acheté les modules sur ebay, le petit module est annoncé à 200mg d'ozone par heure, le gros 10g/H.
Dans cette vidéo, le type explique que l'ozone à un effet même à des concentration inférieure à 1ppm :
0 x
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6358
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 896

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar GuyGadebois » 14/04/20, 20:59

Petrus a écrit :Dans cette vidéo, le type explique que l'ozone à un effet même à des concentration inférieure à 1ppm

Le type explique rien du tout si ça n'est pas corroboré par une étude en double aveugle. :mrgreen:
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11745
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 307

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar Obamot » 07/05/20, 19:33

Bonjour à TOUS,

Expo solaire et températures, moyens efficaces de lutter contre le covid-19?

Je déroge à mon silence depuis 2016, parce que le sujet m'intéresse et parce que j'avais déjà fait un papier y'a longtemps à propos de la Grippe Espagnole (qui avait prouvé qu'un sanatorium et un capitaine d'armée avaient sauvés des vies par une exposition solaire) et au vu de la gravité (relative) de la situation. Et je ne sais d'ailleurs pas si les infos qui suivent ont déjà été publiées ici:

Infos sur les U.V. (allez au Soleil, zou....)

Source: USA “National Biodefense Analysis and Countermeasures Center”

Durées permettant de réduire à une demi-vie la force du virus (pour réduire de moitié sa puissance)
— 18 heures avec une température comprise entre 21 et 24 degrés Celsius, avec 20% d'humidité sur une surface non-poreuse.
=> 6 heures quand le tx d'humidité monte à 80%, (Cela inclut des surfaces telles que des poignées de portes).
=> => et seulement deux minutes lorsque la lumière du soleil est ajoutée à l'équation.

— 1 heure dans l'air avec une température de 21 à 24 degrés Celsius et 20% d'humidité.
=> => avec l'ajout de la lumière du soleil, cette durée tombe à une minute et demie.

Plus on augmente l'expo, plus on réduit le risque... Mais cela ne signifie pas que l'agent pathogène soit éliminé entièrement.

“Des études précédentes avaient montré que le virus survivait mieux dans des conditions météorologiques froides et sèches plutôt que chaudes et humides. Le taux de propagation moindre de la maladie dans les pays de l'hémisphère sud où c'est le début de l'automne, avec un temps encore chaud, semble aussi soutenir cette théorie.”
Source: https://www.bluewin.ch/fr/lifestyle/la- ... 84152.html

Inhalations
Et donc, si on peut agir sur les températures pour “déranger” voir même “détruire le virus”, voici un moyen “sans danger“ qui permet d'aller traiter le virus là où il fait le plus de ravage: dans les poumons et par inhalation.
En effet, si au-delà de 24°C, le virus commence à décliner, à la température du corps, il n'est pas dans des conditions de maintient de son intégrité idéales, ce qui prouve bien que les personnes développant des symptômes ont des déficits.

L'idée est du Dr Pierre-Jacques Raybaud (Médecine, généraliste, diplômé d'Immunologie générale de recherche en biologie humaine)
Sources et liens pour l’inhalation:
https://blogs.mediapart.fr/pierre-jacqu ... inhalation

vidéos:




Vidéo pratique:


Retour d'expérience, j'ai testé cela:
85°C, comme dit dans la vidéo (même si c'est la température de certains saunas), c'est un peu élevé quand même (et pas si nécessaire).

C'est je crois le seul moyen réellement efficace car prophylactique qui a émergé, avec pour l’aspect curatif — en prévention ou suspicion de contact avec le virus — les inhalations de vapeur que je recommande entre 75°C/77°C (inhalateur vendus en pharmacie, utilisés habituellement avec du Perubare) qui permettent d’aider à combattre le virus dans les poumons AVANT d’avoir des symptômes et qui dégage les voies respiratoires (pour les personnes ayant potentiellement été exposées) ou en cas de suspicion d’exposition, ce qui permet très probablement à tous les coups de diminuer l’impact de la charge virale.

En réalité, le virus est très sensible à la chaleur et ici les chiffres seraient pour environ 10 minutes de “traitement”:
— 25% à 40°C
— 50% à 50°C (demi-vie)
— 99% à 56°C
Donc l'intérêt de monter en température est clair, cela permet de traiter les poumons plus en profondeur et diminuer la durée des inhalations.

Respirer de la vapeur à faible densité n'est pas destiné à détruire les virus (qui sont des accidents biologiques) mais à réduire la charge virale, à l'affaiblir pour détruire sa membrane constituée de lipides en la dénaturant, et de ce fait faire “gagner la compétition” aux cellules vivantes et encore saines, face au virus.... mais aussi à fluidifier le mucus pour encourager le mouvement d'expectoration qui transporte les toxines virales hors des poumons (par la bouche) et élimine les obstructions. Et ce dernier point est mécanique et donc réellement efficace.
Et bien sûr, agissant ainsi, cela permet également de réduire une réponse immunitaire exessive de l'organisme, car le virus ne s'attaquerait pas aux poumons mais au vaisseaux sanguins, selon certaines sources.

De plus, la vapeur à des températures jusqu'à 77°C n'endommage pas les tissus pulmonaires si elles ne sont pas denses, car leur chaleur sera dissipée au contact des tissus humains jusqu'aux poumons, tout en étant efficace pour tuer les virus au contact de petites gouttelettes virales. Il faut également faire ressortir l'air par la cavité nasale, qui bénéficie alors elle-aussi du traitement.

On peut aussi utiliser une bouilloire (plus efficace que l'inhalateur, à condition dans les deux cas d'avoir un thermomètre pour le faire en toute sécurité: impératif) et mettre un cône par en dessus, mais en tous les cas, il faut bien respirer très lentement par la bouche à la bonne température (qu’il ne faut pas dépasser, pour ne pas créer des lésions buccales ou gingivales). Lorsque l'on pratique cela, après c'est fou ce que les voies respiratoires sont dégagées! Incroyable.

A part ça, toute personne ayant une maladie chronique (ou non), devrait faire un biocheck complet (analyse sanguine poussée qui révèle des d’efficiences en vitamines et autres éléments nutritifs) et compenser soit par l’alimentation, soit par compléments alimentaires.
Après chacun sait ce qu'il veut/peut faire...

Sans biocheck, les compléments de vitamines C (affections pulmonaires) et “D”, sont reconnus efficaces, et toujours sans danger et permet également de faire quelque chose “AVANT d’être mal”.

Preuve en est les dernières études qui ciblent de nouvelles molécules (28 médicaments potentiels et déjà testés) et qui pointent le fait que le virus s'en prend au point faible du métabolisme du calcium.

Revue NATURE: https://www.nature.com/articles/s41586-020-2286-9

Après de multiples tests viraux, les chercheurs ont identifié deux ensembles d'agents pharmacologiques qui ont montré une activité antivirale: des inhibiteurs de la traduction de l'ARNm et des régulateurs prédits des récepteurs Sigma1 et Sigma2. D'autres études sur ces agents ciblant le facteur hôte, y compris leur combinaison avec des médicaments qui ciblent directement les enzymes virales, pourraient conduire à un régime thérapeutique pour traiter COVID-19.

Les récepteurs Sigma1 et Sigma2 sont les suivants (pour ceux que ça intéresse):

https://fr.qwe.wiki/wiki/Sigma-1_receptor
https://fr.qwe.wiki/wiki/Sigma-2_receptor

J'avais également parlé de ces questions de “récepteurs” il y a quelques années, donc rien de très nouveau, ce virus semble se comporter comme tous les virus. Ce qui est le problème c'est la vitesse de propagation et le fait qu'il soit env. 6 fois plus létal que la grippe saisonnière en moyenne (et qu'il n'est pas encore clair si il est de source naturelle ou non). Et le fait qu'avec le temps, et la malbouffe, l'immunité des populations est en déclin, et éventuellement beaucoup plus sensible aux virus.

Bonne salutations à tous les “héros” de ce forum, toujours là après des années, ils se reconnaitront!

Obamot.
3 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6358
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 896

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar GuyGadebois » 07/05/20, 19:39

Obamot a écrit :Obamot.

Ah ben vous voyez que lui c'est pas moi et inversement !
1 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligente.(J.Rouxel)
"Par définition la cause est le produit de l'effet". (Tryphion)
"360 000 /0,5/100 ça fait 72 millions et pas 6 millions" (AVC)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53361
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1400

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar Christophe » 07/05/20, 19:40

Obamot a écrit :Bonjour à TOUS,

Expo solaire et températures, moyens efficaces de lutter contre le covid-19?

Je déroge à mon silence depuis 2016, parce que le sujet m'intéresse et parce que j'avais déjà fait un papier y'a longtemps à propos de la Grippe Espagnole (qui avait prouvé qu'un sanatorium et un capitaine d'armée avaient sauvés des vies par une exposition solaire) et au vu de la gravité (relative) de la situation. Et je ne sais d'ailleurs pas si les infos qui suivent ont déjà été publiées ici: (...)


Ces infos non mais pas mal d'autres...qui vont dans le même sens.

Je te conseille la lecture attentive du prototype de masque désinfectant actif que je suis entrain de faire: sante-pollution-prevention/virus-covid19-le-masque-desinfectant-thermique-t16392.html

Une nouvelle version avec UV sera présentée dans quelques jours...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11745
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 307

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar Obamot » 09/05/20, 00:15

Christophe a écrit :Le "Docteur" Milhau vient d'affirmer sur CNews que le Covid19 perdait de sa virulence après quelques heures au frigo !! :evil: :evil: :evil:

Je partage l’opprobre, un virus ne peut être viru-lent... il n’y a aucun scientifique au monde qui ã ce jour n’a affirmé qu’un virus était vivant. Au mieux ils disent qu’un virus est inerte à l’extérieur d’une cellule et “un microorganisme” lorsqu’il a phagocyté une cellule. Mais à ce stade on ne sait toujours pas si il s’agit “d’accidents métaboliques”, ou de dégénérescence produite par nos propres organismes dans une perspective qui reste ã découvrir! (de ces mécanismes que des chercheurs ont décryptés du style: “produit par notre corps parce qu’il en aurait eu besoin” ou encore “parce que cela relevait en principe de réactions métaboliques normales, mais qui se dérèglent par un accident microbiologique”, y’a des pistes mais mystère...

Les chercheurs qui s’expriment sur le covid-19 sur les antennes à grande écoute, devraient faire preuve de plus de modestie épistémique.

Car la piste est plus vraisemblablement une dégradation de l’enveloppe lipidique qui entoure le virus, et qui se dégrade sous différentes conditions, notamment lorsqu’elle est en compétition avec d’autres graisses ou éléments dénaturant les lipides. C’est pourquoi (sans doute) le virus est très sensible aux températures élevées, car les lipides “fondent” et une fois l’ARN dehors, c’est fichu! Et ça je peux le prouver scientifiquement.

Par exemple une piste, en Asie ils désinfectent à l’hydrogène, paraît-il que le virus n’aime pas (notamment en Thailande) qui peut dire pourquoi?

Christophe a écrit :Je te conseille la lecture attentive du prototype de masque désinfectant actif que je suis entrain de faire: sante-pollution-prevention/virus-covid19-le-masque-desinfectant-thermique-t16392.html

Je vais y venir... j’en suis à la moitié du fil (mais je ne dirai rien de révolutionnaire, les pistes sont BONNES ã TRÈS BONNES).
1 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53361
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1400

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar Christophe » 09/05/20, 15:48

Obamot a écrit :L'idée est du Dr Pierre-Jacques Raybaud (Médecine, généraliste, diplômé d'Immunologie générale de recherche en biologie humaine)
Sources et liens pour l’inhalation:
https://blogs.mediapart.fr/pierre-jacqu ... inhalation


Très bon article...daté du 2 mars donc avant le confinement et l'explosion des cas et des morts en France...

Question: pourquoi ces méthodes d'inhalation simples et qui semblent efficaces (en théorie du moins!?) ne sont pas utilisées en milieu hospitalier ?

Du coup mon masque thermique version 1, je pourrais l'utiliser sans refroidir l'air en mode "curatif" ? :cheesy:

:arrow: sante-pollution-prevention/virus-covid19-le-masque-desinfectant-thermique-t16392-140.html
1 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11745
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 307

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar Obamot » 09/05/20, 17:12

Christophe a écrit :Question: pourquoi ces méthodes d'inhalation simples et qui semblent efficaces (en théorie du moins!?) ne sont pas utilisées en milieu hospitalier ?


les HUG (pôle scientifique mondial) font de la com sur Youtube avec des vidéos exprimant une forme d’arrogance, en ce sens qu’ils répondent à des questions “que nous serions censés nous poser”, afin d’offrir des réponses toutes faites. Du type:

— “Une fois guéri, qu’en est-il de l'immunité ?“

Et pourquoi, lorsque l’on suggère ã ces chercheurs (je suis frontalier):

Ne faudrait-il pas plutôt dire: ”Avant infection, qu’en est-il de l’immunité?” Après c’est un peu tard! Quid du taux d’immunité des citoyens avant maladies (taux de globules blancs, biochecks de masse etc)? Que sait-on du bol alimentaire des infectés? Le questionnaire d’admission des HUG le prévoit-il en vue d’études ultérieures?

Ils disent:
“ Bonjour, merci pour votre message. Nous n’avons pas réponse à cette question Vous trouverez les informations concernant les études menées aux HUG sur le Covid-19 sur https://www.hug-ge.ch/coronavirus/recherche Nous mettrons ces pages à jour au fur et à mesure de la mise à disposition des informations. Bien cordialement.

J’estime que c’est arrogant de réduire l’immunité des populations à la réponse immunitaire une fois infectés! Ça n’a rien d’une “immunité”, c’est une quantification éventuelle de l’immunité, rien de plus, mais pas une immunité. Cette façon de voir induit le fait que les médecins, même si ils ont souffert de leur lutte contre le covid-19, veulent “se montrer indispensables”, ils ont au fond d’eux-mêmes très peur que l’on puisse se passer d’eux...

Car lorsqu’on leur dit “@Hopitaux Universitaires de Genève Comment pourrez-vous publier ce type de résultats, si le questionnaire d’admission des HUG ne renseigne pas sur le bol alimentaire ou le mode de vie des infectés? Car il n’y a pas que ceux qui souffrent d’obésité, diabète ou hypertension...?

Pourquoi ils ne répondent plus?
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
AD 44
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 298
Inscription : 15/04/15, 15:32
Localisation : limite 44 et 49
x 28

Re: Résistance du Covid-19: comment tuer ou désinfecter le coronavirus ? Le congeler ou le brûler ?

Message non lupar AD 44 » 11/05/20, 02:59

GuyGadebois a écrit :
Obamot a écrit :Obamot.

Ah ben vous voyez que lui c'est pas moi et inversement !


Pourquoi ?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Santé et prévention. Pollutions, causes et effets des risques environnementaux »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités