Avis sur une rénovation d'une maison des années 60

Aides et conseils pour vos travaux immobiliers en neuf ou rénovation, intérieurs ou extérieurs.
Coati84
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 03/07/09, 10:02
Localisation : PERTUIS (84)
x 1

Avis sur une rénovation d'une maison des années 60




par Coati84 » 16/05/11, 10:23

Bonjour,

Je propose ce fil de discussion pour avoir vos avis et observations sur mon projet de rénovation de ma maison. Cette réflexion fait suite à un 1er projet de surélévation partielle de ma maison et à un deuxième projet d'extension horizontale en bois ; projets finalement abandonnés pour des raisons budgéatires.

Les données techniques sont les suivantes :
- maison construite en 1962 à PERTUIS dans le Vaucluse,
- surface de 106 m² au sol,
- murs en parpaing d'une épaisseur totale de 33 cm,
- cloisons en parpaing de différentes épaisseurs,
- consommation annuelle de gaz de 20 600 kWh soit un coût de 1 150 € avec une chaudière ELM LEBLANC de 23 kW (modèle EGALIS réf. GVB28 - 2HN),
- pas d'isolation intèrieure sur les murs,
- 8 radiateurs en fonte au RdC,
- régulation du chauffage l'hiver avec une consigne fixée à 19°C le jour et 17.5°C la nuit.

Voici le programme de rénovation que je vous soumets d'un point de vue technique et financier :
- changement de toutes les fenêtres en bois simple vitrage - qui sont en très mauvais état - par des menuiseries aluminium DV isolation renforcée. La rénovation sera de type remplacement intégral. J'ai signé un marché le mois dernier avec un leader de marché dans ce domaine pour un montant de 13 500 € pour la fourniture et la pose de :
* 2 portes-fenêtres 1860 x 2165 avec un vantail fixe et 2 vantaux mobiles,
* 1 porte d'entrée vitrée 1060 x 2180,
* 4 fenêtres 1520 x 1490 avec 2 vantaux mobiles ouverture à la française,
* 3 fenestrons 720 x 810,
* 3 fenestrons 700 x 510.
- vidange du circuit de chauffage et enlèvement des 8 radiateurs en fonte. Ceci doit être fait par un professionnel pour un coût que j'ignore (500 € ?) sachant que je repeindrai moi-même les radiateurs et enléverai complétement le papier peint derrière ces radiateurs.
- rénovation totale de l'électricité (prises de courant, interrupteurs, plafonniers, appliques) du salon, salle à manger, cuisine et des 3 chambres. Le budget estimé est de 7 000 €. Que pensez-vous de la mise en place d'un réseau VDI avec prises RJ45 dans une rénovation de ce type ?
- abattement des cloisons de la salle de bains, WC, placard pour création d'une nouvelle salle de bains. Que me conseillez-vous pour les matériaux des cloisons : plaques BA13 sur rails métalliques ou carreaux de terre cuite de type CARROBRIC de marque IMERYS ?
Mes critères de choix sont principalement liés à la solidité, à l'atténuation phonique et à l'inertie et je ne connais pas les différences de coût.
- création d'une ouverture entre la maison et le garage pour mise en place d'une buanderie : création d'une cloison, d'un faux-plafond, de contre-cloisons intérieures avec isolant sur les murs en parpaing existants.
Ces 2 postes "création salle de bains" et "création buanderie" feront appel aux corps d'état suivants : plomberie, électricité, plaquiste, isolation, carrelage. Le budget estimatif est de 19 000 € et je compte confier la réalisation de ces 2 postes à un artisan multiservices qui m'a été recommandé. Qu'en pensez-vous ?
- mise en oeuvre d'un nouveau carrelage dans le salon - salle à manger - entrée - cuisine soit une surface totale de 60 m². Le budget approvisionnement est de 30 - 35 €/m² et le budget main d'oeuvre est de 40 €/m² soit un coût global de 4 500 € : qu'en pensez-vous ?
- peinture salon - salle à manger - entrée avec enduit général, couche d'impression et 2 couches de peintures acrylique mate. Ce lot sera fait par moi-même ou avec un artisan qui m'a déjà remis un devis dans le cadre de mon projet initial et qui travaille très bien.
- isolation des combles perdus sur une surface de 106 m² avec déversement de laine de roche en vrac sur une épaisseur de 30 cm pour un montant de 1 800 €. J'ai déjà ce devis en ma possession. Est-ce que cette opération qui permet de bénéficier d'un crédit d'impôt de 25% est réellement rentable quant à la consommation de gaz ?

Le budget global de cette rénovation est de 46 000 €.

Merci de me donner vos avis toujours éclairés pour un sujet qui me passionne et qui peut intéresser beaucoup de monde. Que pensez-vous de ce programme qui est devenu à minima ? Quels sont vos conseils ?

A très bientôt.

Nota :
Je me serais bien lancé dans l'isolation par l'extérieur de la façade "nord" de ma maison mais le coût au m² dans la région PACA compris entre 150 et 200 € /m² est prohibitif. Je ne pense pas que l'investissement soit rentable pour une surface du mur "nord" d'environ 75 m².
0 x
Coati84 - réalisation d'une extension bois de 40 m² de ma maison : 2ème semestre 2021

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 16/05/11, 15:30

L'essentiel en isolation est d'isoler les combles, plutôt en ouate de cellulose, car la laine d roche est irritante, voire dangereuse (plus que la laine de verre) et risque un jour d'être interdite comme l'amiante.
C'est très rentable et même encore plus en le faisant soi même ( protection forte contre la laine de roche très irritante et dangereuse pour la peau, les yeux et les poumons ou contre le borate de l'ouate)

Ensuite crucial, bien avant les portes et fenêtres, DV, radiateurs, électricité, et le reste esthétique, isoler fort les murs et ponts thermiques car sinon l'économie en chauffage restera faible, par rapport au possible.
Enfin, essayer de mettre du chauffage solaire pour au moins automne et printemps, avec le soleil du Vaucluse, même avec capteurs simples pas chers, à air et fenêtres thermiques.
lire tout ce site et econologie :
http://www.apper-solaire.org/
http://www.apper-solaire.org/?Pratique
et aussi le renouvelable perpétuel sans nucléaire, sans pétrole, sans gaz, sans charbon, sans CO2, déclaré monstruosité par sarkozy, qui préfère le risque d'un Tchernobyl-Fukushima en France :
http://www.dlsc.ca/DLSC_Brochure_f.pdf
http://www.dlsc.ca
qui marche à 1000m d'altitude au canada bien plus froid !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16647
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1324




par Obamot » 16/05/11, 15:40

Voilà une description bien faite!

Je déconseille fortement les fenêtres en alu, qui est — quoi qu'on en dise — conducteur de chaleur. A la place prendre des doubles vitrages/fenêtres en PVC. Pas difficile de rompre un tel contrat, si vous misez sur des économies d'énergies... Peut-être que votre fournisseur fait aussi dans ce type de fenêtres. Dans ce cas pas de problème...

Mais je vous conseille fortement de décommander le plus tôt possible.

Question isolation phonique, les fenêtres en plastique à double ou triple vitrage sont fantastiques, nous sommes pas loin d'un aéroport et depuis, c'est le silence...

Pour le reste, rien ne presse, j'y reviendrai plus tard...
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 16/05/11, 15:53

En isolation phonique, c'est même de trop, on n'entend plus les tempêtes, ni les orages, ni la foudre !!!
Il faut regarder les caractéristiques d'isolation précises, les fuites par courant d'air dans les coins (baies coulissantes) et se méfier des arnaques de pro qui parfois regardent leur profits (marge max) plus que l'intérêt de leur client.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16647
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1324




par Obamot » 16/05/11, 15:56

Oui, bien sûr. N'oublions quand même pas que l'intérêt de ces fenêtres est avant tout leur isolation thermique (c.f. l'isolation phonique étant dûe au poids du vitrage...)
0 x

Coati84
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 03/07/09, 10:02
Localisation : PERTUIS (84)
x 1




par Coati84 » 24/06/11, 00:43

Bonsoir,

Une grande partie des fenêtres DV en aluminium ont été posées en rénovation intégrale ce jour. 1 fenestron pose problème avec la photo jointe où on voit qu'une partie du platre et du parpaing ont disparu autour du haut du cadre.

L'équipe de pose revient demain. Que doivent-ils faire ? Mettre un peu de béton et de platre autour de la vis ? Doivent-ils déposer complétement le dormant, refaire la maçonnerie associée - même si cela n'était pas prévu - et reposer le dormant ? Y-at-il d'autres suggestions ?

Merci d'avance pour vos contributions rapides si cela est possible. Je ne suis pas un spécialiste et suis un peu inquiet. Je compte sur vos retours d'expérience et conseils avisés.

Nota :
Toutes les autres fenêtres ne posent aucun problème et les bouts de parpaing enlevés autour du fenestron proviennent bien de l'équipe de pose.

www.econologie.com/fichiers/partager2/130 ... QFer7N.jpg

www.econologie.com/fichiers/partager2/130 ... lB6eqx.jpg
0 x
Coati84 - réalisation d'une extension bois de 40 m² de ma maison : 2ème semestre 2021
Coati84
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 03/07/09, 10:02
Localisation : PERTUIS (84)
x 1




par Coati84 » 24/06/11, 00:51

Dernière question pour la nuit :

Les portes-fenêtres du salon seront installées demain sachant qu'un futur carrelage sera installé en septembre 2011. La hauteur de la cale est normalement de 15 mm.

Le carrelage que je ferai installer sur mon carrelage actuel (granito des années 60 avec des carreaux de 25 x 25 cm) est un carrelage en grès cérame émaillé de 11 mm d'épaisseur avec des carreaux de 60 x 60 cm. La pose de ce nouveau carrelage peut nécessiter la pose d'un mortier et d'un double-encollage. N'ai-je pas intérêt à avoir une cale de 20 mm quitte à ce qu'il y ait une très légère reprise de maçonnerie sur la partie haute du cadre maçonné ?

Merci d'avance pour vos contributions.
0 x
Coati84 - réalisation d'une extension bois de 40 m² de ma maison : 2ème semestre 2021
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 7




par dedeleco » 24/06/11, 03:41

C'est un détail, et ils vont plâtrer sans vergogne pour que rien ne soit visible !!

Les trous étaient trop près de la surface à la jonction ciment plâtre qui n' a pas résisté à un perçage à grande puissance violent !!

Ce n'est pas très grave, la fenêtre tiendra mécaniquement !!

Ce que je vois, avec ce béton et ciment écaillé, c'est que vous avez un beau pont thermique sur tous les cadres de vos fenêtres et les murs ne sont pas isolés!!
Donc au niveau thermique, changer les portes et fenêtres est quasi inutile !!

vous n'avez pas écouté l'avis général :
Ensuite crucial, bien avant les portes et fenêtres, DV, radiateurs, électricité, et le reste esthétique, isoler fort les murs et ponts thermiques car sinon l'économie en chauffage restera faible, par rapport au possible.

Donc votre économie sera celle des combles isolés en proportion de leur surface par rapport aux murs, mais très insuffisante pour le reste par rapport à vos dépenses !!

A votre place je n'aurais pas changé les fenêtres.

Si plus tard vous isolez par l'extérieur, (chauffage à gaz à prix explosé dans le futur ?) il vous faudra les déplacer vers l'extérieur pour supprimer ces ponts thermiques.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16647
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 1324




par Obamot » 24/06/11, 06:48

Avis idem ! Vous n'avez pas écouté l'avis général, on avait dit: pas d'alu!

C'est une hérésie d'avoir faire ça, vraiment très désolé de le dire...! Ce d'autant que toutes les surfaces alu deviennent en elles-mêmes de puissants ponts thermiques. Autant vallait-il mieux ne rien faire comme le rappelle Dedelco. Là ça ne pourrait pas être pire.

Les doubles/triples vitrages avec cadre alu sont une vraie arnaque.
Il n'y a rien à faire.
0 x
Club des “marrants” du forum: ABC2019, Izentrop, Pedrodelavega, Sicetaitsimple (rien ne change, ah si Macro sur le strapontin)
Coati84
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 103
Inscription : 03/07/09, 10:02
Localisation : PERTUIS (84)
x 1




par Coati84 » 24/06/11, 09:09

Merci Dedeleco et Obamot.

J'ai bien noté vos remarques mais vous précise que mes anciennes fenêtres en bois étaient dans un état lamentable et je devais les changer. Enfin, réaliser une isolation extérieure en Provence par un professionnel est quasi-impossible d'un point de vue financier.

Concernant les fenêtres, j'ai opté pour des soucis esthétique, de confort et de résistance mécanique pour des fenêtres en alu. Je comprends bien qu'au niveau thermique, il y aura des ponts thermiques au niveau des cadres ... qui existaient toutefois précédemment. Pour être clair, les problèmes thermiques autour des cadres des dormants des fenêtres n'ont pas été améliorés. Pour rappel, ma maison de 1962 ne possède aucune isolation thermique et j'ai un budget limité exposé plus haut pour réaliser des travaux de rénovation. Cependant, l'épaisseur des murs en parpaing et/ou ciment procure une inertie appréciable en Provence.

Concernant ce vrai problème de pont thermique autour du cadre aluminium, que me conseillez-vous concrètement comme solution la plus pragmatique :
1] recimenter la partie de ciment tombée pour avoir au-moins le même cadre maçonné qu'avant cette intervention,
2] déposer complétement le dormant et refaire la maçonnerie associée. Doit-on y associer des mesures de correction thermique sur ce cadre maçonné refait : joint compribande ... Je ne connais pas les solutions thermiques liées à l'isolation entre un cadre maçonné et des dormants de fenêtres qu'ils soient en alu ou en PVC.

Merci d'avance pour vos contributions.
0 x
Coati84 - réalisation d'une extension bois de 40 m² de ma maison : 2ème semestre 2021


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Rénovation, chantier et travaux immobiliers: aide, conseils et méthodes... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités