Procédé GVI sur BMW 318 tds

Montages et modifications de moteurs, diverses expériences, constatations et idées.
roulez123
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 15
Inscription : 30/01/07, 13:03
Localisation : Belgique




par roulez123 » 23/02/07, 17:18

Vais mettre une photo de mon GV, ca vous aidera peut etre...

https://www.econologie.com/fichiers/partager/DSCN3391.JPG

Et une petite de l'echappement "troué"...

https://www.econologie.com/fichiers/partager/DSCN3398.JPG

Olivier
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 12




par Andre » 23/02/07, 17:32

Bonjour
Pour ce qui est de l'idée de centrer avec le bouchon, te jure c'est pas du copiage, j'ai réfléchi à comment bien le centrer et savoir le sortir aisement
.....

Tu sais si tu y as pensé aussi c,est que l'idée est bonne
e tdis toi bien que si je l,ai mis sur le forum c'est pour que d'autre fasse pareille. Moi ausi je prend des idée sur le forum c'est a cela que sert le forum..
Pour le conduit interne même si il etait long la tige peut faire que 200mm a 300mm elle peut etre positioné dans la place la plus chaude (sortie comune vers le turbo)
Pour le controle du débit de vapeur Michel sur son site a fait une explication détaillé avec les dimenssions physyques en fonction de la puissance du moteur ou de la charge (plus l'échangeur est gros plus la production de vapeur est importante)
bien qu'il doit y avoir moyen de controler le debit de vapeur qui entre dans le réacteur , normalement l'entrée d'air auxiliaire influence sur la vapeur qui passe dans le réacteur..
c'est un probléme que nous avons presque tous comment controler le débit de vapeur avec des bulleurs ou des GV
Zac n'as pas ce probléme il change de gicleur moi non plus, mais il reste que c'est beaucoup de tatonage pour trouver les bonnes valeurs.

André
0 x
roulez123
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 15
Inscription : 30/01/07, 13:03
Localisation : Belgique




par roulez123 » 23/02/07, 17:58

Donc, si je suis ton resonnement, meme si je met un tube de 35cm et que la tige centrale ne fait que 10cm, du moment qu'elle est en face de la sortie vers le turbo cela marcherait???
Je te demande cela car j'ai une idée qui me turlupine l'esprit pour ce montage dans une 6 cylindres donc encore plus long d'echappement et dont je vous ferai part tout prochainement (christophe est deja au courant).
0 x
Avatar de l’utilisateur
zac
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 1446
Inscription : 06/05/05, 20:31
Localisation : piton st leu
x 2




par zac » 23/02/07, 18:25

roulez123 a écrit :Donc, si je suis ton resonnement, meme si je met un tube de 35cm et que la tige centrale ne fait que 10cm, du moment qu'elle est en face de la sortie vers le turbo cela marcherait???


Salut

en dessous de 120/130mm je n'ais jamais pu faire fonctionner un pantone, par contre a 250/300 je n'ai jamais constater de gain par rapport a un noyau de 150mm.

Donc je fait des tiges de 130 à 200 en fonction du plus facile à monter :P avec une petite chambre en entrée.

@+
0 x
Dit le zèbre,homme libre (race en voie d'extinction)
C'est pas parce que je suis con que j'éssaye pas de faire des choses intélligentes.
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2028
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 17




par PITMIX » 23/02/07, 21:40

Salut Zac
Très interressante ton analyse.
Si tu n'as jamais reussi à faire fonctionner un Pantone avec une tige de 120/130mm c'est que sans tige ça ne doit pas fonctionner non plus.
De mon côté en mesurant les températures en sortie vapeur, sans tige j'ai remarqué que le réacteur se noie très rapidement.
Autrement dit avec tige je balance 1L/100km de flotte et la température reste correct à + de 100°C alors que sans tige ça descend à 50°C même avec 0,3L/100km d'eau.
Il fallait que j'envoie un débit de 0,2L/100km et par intermitence de 3sec.
Le ratio air/eau dans le réacteur se trouve énormement modifié ce qui pose problème.
Le meilleur moyen pour éviter ce genre de souci est de transformer directement le réacteur en GV plutôt que de l'utiliser avec une trop petite tige ou même sans tige.
Enfin ça c'est mon avis par rapport à ce que j'ai observé. :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1




par crispus » 24/02/07, 18:25

Bonjour,

PITMIX a écrit :Le meilleur moyen pour éviter ce genre de souci est de transformer directement le réacteur en GV plutôt que de l'utiliser avec une trop petite tige ou même sans tige.
Enfin ça c'est mon avis par rapport à ce que j'ai observé. :lol:


C'est aussi mon avis, c'est d'ailleurs ce que je suis en train de tester depuis 2 semaines sur mon AX diesel. Je comptais attendre des résultats concrets, mais Pitmix m'a gentiment titillé à ce sujet :mrgreen:

Alors, en avant-première :

Image

Je prépare un reportage le plus complet possible sur le montage et l'expérimentation en cours (300 km depuis la dernière mise au point), avec en prime un bilan pollution prochainement avec l'aimable concours de Matmatdumdum.


Et voici à quoi ressemble l'installation :
Image
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 12




par Andre » 24/02/07, 19:04

Bonjour Crispus

Le point qui m'intrigue c'est le le corps du récteur tubulaire en cuivre
Dans mes essaies au début sur les comparaisons avec differrent materiaux, aluminium, acier ,inox, c'est avec le cuivre que j'avais les plus mauvais resultats , mais c'etait un montage 100% panton qui marche sur au mazout sur un moteur a explosion .
Il peut en etre tout a fait autrement en dopage a l'eau..
Pour ce qui est du GV en cuivre c'est un materiel qui échange bien la chaleur ,donc cela devrait bien marcher.
juste a surveiller la position des petits trous de sortie de vapeur avec le niveau d'eau , cela prend un systéme vertical ..
Tiend nous au courrant des resultats positives ou négatives. Il est toujours interessant de savoir si tel ou tel materiau font une differrence si minime soit elle.
Il est aussi interessant de faire la comparaison entre une tige pleine et une tige creuse a parois mince. (Cela je l'ai essayé)
Aussi faire la comparaison a un (échangeur) sans tige , pour savoir si simplement une dose de vapeur mélé avec de l'air quelle rendement cela donne.
A l'extréme, un faisceau de petits tubes en inox diametre interne 2 mm ferait pas la même chose qu'un réacteur..

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1




par crispus » 24/02/07, 19:42

Andre a écrit :Le point qui m'intrigue c'est le le corps du récteur tubulaire en cuivre
Dans mes essaies au début sur les comparaisons avec differrent materiaux, aluminium, acier ,inox, c'est avec le cuivre que j'avais les plus mauvais resultats , mais c'etait un montage 100% panton qui marche sur au mazout sur un moteur a explosion .
Il peut en etre tout a fait autrement en dopage a l'eau..


Salut à toi, André, expérimentateur modèle.

Ce montage est "comma ça" car je n'ai pas pu faire autrement...

- Le cuivre, c'est tout ce que j'avais sous la main , sinon j'aurais pris de l'inox.

- Mon réacteur vertical se termine en contrebas de la ligne d'échappement, donc pas possible de monter un générateur de vapeur en dessous.

J'avais bien une idée derrière la tête depuis 3 mois, mais du mal à l'exprimer.

L'idée de départ était que "tout puisse rentrer", car sur mon char les ingénieux de citroën ont utilisé tout l'espace disponible sous le capot pour loger le moteur et ses accessoires.

- Pas de place pour un bulleur, j'ai même du loger le réservoir d'eau sous le tableau de bord façon "waterbag passager".

- Pas de carbu sous la main et une certaine réticence à utiliser cet engin dont je n'arrive toujours pas à saisir les subtilités... J'ai pourtant suivi l'ouvrage de référence "les pages de M. David" mais là je bloque...

Alors j'ai imaginé d'utiliser le fond du réacteur en bulleur. Mais je sais par expérience qu'un mini bulleur entraîne de l'eau liquide et pas de la vapeur. D'où l'idée (piquée à... ? sur le post n° ?) de la tige creuse.

Et puis je reste convaincu que ma théorie n'est pas (totalement) fausse :

- le tourbillonnement des gaz est indispensable à un bon fonctionnement,

- le rendement sera meilleur si le toubillon atteint chaque cylindre (couplage AVEC un vortex)

Image

- la vapeur doit être et rester à basse température pour une bonne ionisation

Mon idée est que :

- si le montage est opérationnel, la chute de température en bout de réacteur devrait maintenir juste de quoi permettre l'ébullition (50° ?),

- l'air admis depuis le reniflard, en circulant dans la tige, va l'empêcher de chauffer sous l'effet de : la cavitation - l'arc électrique - autres ? (rayer les mentions inutiles)

A mon humble avis, la tige en cuivre fonctionne mal car elle conduit si bien la chaleur qu'elle échauffe la vapeur entrante, au point de lui faire dépasser les 100°C, d'ou perte d'ionisation.

Ici mon pari est que le gaz de sortie du réacteur restera à une basse température, mais fortement inonisé et avec une grande vélocité angulaire (cf ma théorie qui fait grincer les thermodynamiciens "chevronnés" - citroën oblige ;) )
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2028
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 17




par PITMIX » 24/02/07, 20:06

Waow!!! :shock:
Dit donc... c'est du grand art ...
Autant pour la qualitée des schémas, que pour les idées de conceptions. Je ne dirais qu'un mot BRAVO :cheesy:
Reste à voir ce que ça donne...
0 x
Avatar de l’utilisateur
crispus
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 401
Inscription : 08/09/06, 20:51
Localisation : Rennes
x 1




par crispus » 24/02/07, 20:40

PITMIX a écrit :Waow!!! :shock:
Dit donc... c'est du grand art ...
Autant pour la qualitée des schémas, que pour les idées de conceptions. Je ne dirais qu'un mot BRAVO :cheesy:
Reste à voir ce que ça donne...


Merci Pitmix, mais mes charentaises ne supportent pas le cirage :D :D :D

Voilà ce que ça donne une fois le moteur chaud (vérifié après 4 kilomètres en ville, je n'ai pas pensé à m'arrêter avant) :
Image
Je mettrai un bémol, car l'air vient du reniflard et j'ignore encore la quantité de vapeur ajoutée par le GV). en tout cas ça me semble marcher de mieux en mieux au fil des km.

Bon, pour ne pas polluer ce post, j'en ouvre bientôt un autre avec ce que j'ai déjà sous la main.

... A bientôt j'espère !
0 x

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau dans les moteurs: montages et expérimentations »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 74 invités