Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Tambour de machine à laver en roue à aubes

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
Gregconstruct
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1781
Inscription : 07/11/07, 19:55
Localisation : Amay Belgique

Message non lupar Gregconstruct » 10/10/08, 09:36

Le tuyau à gauche, ça ne serait pas pour ton bélier?
0 x
Chaque geste compte pour notre planète!!!

Bibiphoque
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 749
Inscription : 31/03/04, 07:37
Localisation : Bruxelles

Message non lupar Bibiphoque » 10/10/08, 11:14

Christophe a écrit :De la chance dans quel sens? Si je veux le tester je dois le cabler comment? Y a une petite et une grande vitesse? Désolé j'y connais rien en machine à laver :mrgreen:

Oui c'est une poulie lisse ca ma aussi étonné. Je pense que c'est une sécurité en cas de contre couple trop important pour pas cramer le moteur et faire glisser la couroie ??

J'ai récup la couroie aussi. Elle est rainurée et s'accouple sur l'arbre moteur directement (on voit les rainures sur l'axe du moteur)


Salut,
Avec un ohmmètre, tu peux déterminer les enroullements, ensuite, celui avec la plus haute résistance interne doit être le petite vitesse, il y a certainement des fils communs aux deux enroullements car tu n'as qu'un seul condensateur de démarage, il faut donc les débrancher le temps de ta mesure.
@+
0 x
Ce n'est pas parce qu'on dit depuis toujours que c'est impossible qu'il ne faut pas essayer :)
Avatar de l’utilisateur
Superform
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 294
Inscription : 09/11/04, 14:00

Message non lupar Superform » 10/10/08, 15:28

euh... bibiphoque...

désolé de téranger, là comme ca... ton avatar il ne serait pas un peu trop gros par hasard ?? :mrgreen: :mrgreen: :cheesy:
0 x
Boblamouche
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 17
Inscription : 07/09/08, 11:29
Localisation : Ardeche

Message non lupar Boblamouche » 27/10/08, 10:31

Salut Christophe!

Je me permet des petits conseils pour ta génératrice:

Le moteur de machine à laver est un moteur dit universel. on a pas trop vu sa en cour (je suis en bts électrotechnique) car ce sont des moteurs a très faible rendement (de l'ordre de 0,5 soit 50%) qui n'intéresse pas l'industrie.

Ensuite, il faut savoir que tout les moteurs électrique sont réversibles si il n'est pas réversible (comme un alternateur de voiture) c'est a cause du pont redresseur qui est intégré au générateur. donc impossible avec ce pont d'utiliser l'alternateur en moteur.

Tu peut donc utiliser n'importe quel moteur.

Mais le must reste un moteur d'industrie (type synchrone, asynchrone ou continu)
les génératrice industrielles son des synchrone. mais il faut en trouvé une et surtout il faut savoir régler correctement l'excitation ce qui n'est pas une mince affaire si on a pas les caractéristiques précises de la géné et du matériel de mesure.

Concrètement, pour mon projet je table sur du 50w, voire 100 en régime continu. un alternateur de voiture suffit. mais après si tu veux du 300w sinusoïdal, il va te falloir soit une géné spécifique tres calculée (genre 8paires de pôles) avec une vitesse constante pour ne pas avoir un tension efficace qui fait du yoyo.
Ou débiter en continu sur une batterie mais ensuite ondulé derrière. (ce qui me parait la meilleure solution pour avoir une alimentation stable)

En espérant de t'avoir aidé un peu!

Bob
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49284
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 776

Message non lupar Christophe » 27/10/08, 10:47

Boblamouche a écrit :Ou débiter en continu sur une batterie mais ensuite ondulé derrière. (ce qui me parait la meilleure solution pour avoir une alimentation stable)


Je pense effectivement que c'est la meilleure solution: générateur en continu et onduleur quitte à perdre un peu de rendement. Ca coute moins cher et plus facile à trouver qu'un moteur syncrhone, en assyncrhone les 50Hz ca va être la folie pour les atteindre. (le débit du ruisseau est loin d'être constant)...

Pour ce qui est de l'alternateur 12V (ou 24V?) : pensez vous qu'un alternateur de petite éolienne (de récupération) ait un meilleur rendement qu'un alternateur de voiture?

L'avantage est que, je pense, il débitera aussi à de plus faibles vitesses de rotation...J'ai pas encore trouvé le temps...pour ce projet, il faut que je m'achete un poste à souder en semi automatique aussi...des conseils de marque par hasard?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités

Boblamouche
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 17
Inscription : 07/09/08, 11:29
Localisation : Ardeche

Message non lupar Boblamouche » 27/10/08, 11:11

Un alternateur d'éolienne me parait plus approprié. car on essaie de récupérer un maximum d'énergie.
Le problème d'un alternateur de voiture c'est que le moteur thermique envoie tellement le pater comparé à la puissance nécessaire pour alimenté une batterie que les rendements ne sont pas importants.
Il y a aussi le fait qu'un alternateur de voiture à une marge de fonctionnement nominal assez large avec un régulateur qui s'occupe de régulé l'excitation pour avoir un tension stable. Le probleme c'est que cette marge est extrement haute:
d'après ce que j'ai vu sur cette doc: http://www.iskra-ae.com/eng/docs/alternators.pdf

On voit que pour les alternateurs de série AAG (série sur certaines 2cv) la plage nominale est de 1000 à 12000rpm!! il faut donc un bon réducteur (pour ma parts je table sur un pignon-chaine de vélo... mais j'ai pas fait les calculs)

L'alternateur de d'éolienne me parait plus adéquat. mais aussi dans ce cas il te faudra surement un réducteur pour avoir la vitesse de fonctionnement nominale.
0 x
Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes

Message non lupar nlc » 27/10/08, 11:46

Le top c'est un d'utiliser un miteur/générateur à aimants permanents, c'est tellement plus simple...
Et derriere il faudrait un petit montage electronique pour faire travailler le moteur/générateur sur son point de puissance maximum, pour optimiser l'energie exploitable du cours d'eau.
0 x
Boblamouche
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 17
Inscription : 07/09/08, 11:29
Localisation : Ardeche

Message non lupar Boblamouche » 27/10/08, 12:07

Un brushless synchrone sa coute pas la peau des fesses? sinon c'est vrai que c'est le must.
le courant redressé n'a pas besoin d'être parfaitement stable en même temps. Sur 12v on peut avoir une marge entre 10 et 14v si on débite sur une batterie. (d'ailleurs c'est mieux de débité un poil au dessus de la tension batterie d'après ce que j'ai vu. mon alternateur fait 14v.)
0 x
Avatar de l’utilisateur
nlc
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2751
Inscription : 10/11/05, 14:39
Localisation : Nantes

Message non lupar nlc » 27/10/08, 12:15

Pourquoi synchrone ? n'importe quel moteur à aimants permanents pourrait faire l'affaire, qu'il soit à balais (2 fils) ou sans balais (3 fils). Dans le cas du moteur à balais, il n'y a pas besoin de pont redresseur, il sort directement du continu, dans le cas du brushless, il faut un pont triphasé pour faire du "continu".
0 x
Boblamouche
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 17
Inscription : 07/09/08, 11:29
Localisation : Ardeche

Message non lupar Boblamouche » 27/10/08, 14:00

Ha ok je vois. J'avais pas très bien compris. une génératrice continue à partir d'un moteur à courant continu. Très intéressant si il est à aimants permanents (c'est souvent le cas sur des petites puissances).

Sa évite les balais et l'excitation à régler...
0 x


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités