Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...L'éolien flottant offshore, 4 types de plateformes

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 46834
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 388
Contact :

L'éolien flottant offshore, 4 types de plateformes

Message non lupar Christophe » 25/04/12, 11:06

Je viens de découvrir les techniques d'éoliennes offshore flottantes!

Voici un article de synthèse:
http://energiesdelamer.blogspot.com/201 ... lates.html

Eolien flottant : toutes les plates-formes
UNION EUROPÉENNE - 29/07/2011 - 3B Conseils -
Par Francis Rousseau

Les éoliennes flottantes permettent de générer de l'électricité partout où les fonds sont compris entre 50 et 300 m, ce qui peut arriver quelquefois à une distance très proche des côtes, quand le plateau continental plonge soudainement, comme c'est le cas dans de nombreux pays européens de la côte Atlantique. A ces profondeurs, l'éolien posé n'est pas envisageable et seul l'éolien flottant présente une solution fiable. Ce concept d'éolienne flottante en eaux profondes a été proposé pour la première fois officiellement par des chercheurs de l'Université du Massachusetts (UMASS) en 1972. Selon un rapport américain établi par le National Renewable Energy Laboratory (NREL) : " Il a fallu attendre le milieu des années 1990, c'est-à-dire un certain temps après que l'industrie éolienne terrestre ait été bien établie, pour que ce sujet de recherches soit repris par la communauté scientifique". Jusqu'en 2003, l'implantation d'éoliennes offshore a été limitée par l'emploi des fondations de type "posées" dont l'emploi est réservé à des profondeurs d'eau n'excédant pas 30 mètres. Depuis 2003, de nombreux développeurs à travers le monde se sont intéressés aux plates-formes éoliennes flottantes. On répertorie aujourd'hui quatre principaux types de plates-formes éoliennes flottantes en eau profonde qui constituent une technologie très différente des fondations posées dont j'ai parlé dans un article du 1 juin 2011

4 GRANDS TYPES DE FONDATIONS FLOTTANTES

1. "Plate Forme Spar " : fondation immergée à ballast stabilisé, dotée d'ancrages caténaires permettant de la fixer par simple accrochage au fond marin.

(...)

2. Plate forme TLP (Tension Leg Platform) ou "plates-formes sur jambages tendus" : plate-forme immergée et reliée au fond marin par des câbles tendus (d'où le nom) ancrés à des piliers mi-enfouis dans le fond marin et non à des ancrages caténaires.

(...)

3. "Plate forme semi sub" ou à flottabilité stabilisée. C'est une plate-forme qui, comme son nom l'indique, est semi-submergée donc semi-visible en surface ; elle utilise un dispositif de type «barge» ancré au fond par des câbles grâce à des ancrages caténaires.

(...)

4. Free Floating Platform (FFP)
L'éolienne flottante française WINFLO développée par DCNS, Nass&Wind, Saipem et In Vivo Environnement avec l'appui d'IFREMER Brest et de l'ENSTA , fait elle aussi partie de cette catégorie semi-submersible à ancrage catenaire mais avec des variantes suffisamment importantes pour la faire entrer dans la catégorie à part des "Free Floating Platform (FFP)".

(...)


Image

Image

Image
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

tapioca89
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 10/04/12, 08:56

Message non lupar tapioca89 » 07/05/12, 16:42

ca a l'air sympa. Sais-tu si c'est un projet ou déjà commercialisé? De la même manière, je viens de découvrir une idée d'éolienne dans les airs, pour pouvoir bénéficier de vents plus forts et réguliers:

Article sur l'éolienne dans le ciel[/url]
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 07/05/12, 18:09

tapioca89 a écrit :ca a l'air sympa. Sais-tu si c'est un projet ou déjà commercialisé? De la même manière, je viens de découvrir une idée d'éolienne dans les airs, pour pouvoir bénéficier de vents plus forts et réguliers:
Article sur l'éolienne dans le ciel[/url]

Attention à la circulation aérienne.
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 4
Contact :

Message non lupar dedeleco » 07/05/12, 18:21

Difficile projet car les jets streams vont à 400Km/h et l'hélium est cher, rare, en voie de disparition, et vite perdu, car il passe à travers les membranes assez vite !!
Aussi le problème des fils électriques vers le sol, lourds .

Je crois plus au cerf volant éolienne simple et automatique.
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6837
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 187
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 07/05/12, 20:17

tapioca89 a écrit :ca a l'air sympa. Sais-tu si c'est un projet ou déjà commercialisé? De la même manière, je viens de découvrir une idée d'éolienne dans les airs, pour pouvoir bénéficier de vents plus forts et réguliers:

Article sur l'éolienne dans le ciel[/url]


ca sent le farfelu

j'ai eu l'ocasion de travailler pour un dirigeable ... pour etre efficace il faut un grande volume d'helium dans une envellppe de surface minimum , donc forme simple de vrai dirigable , pas forme absurde autour de l'helice

en plus il vaut mieux mettre l'helice loin du ballon pour eviter de tout detruire en cas de baisse de pression ou de fausse maneuvre

poid des cable electrique vers le sol : un vrai probleme , et meme poid de l'alternateur dans l'engin volant

j'y ai deja pensé , et meme fait quelque calcul : je crois beaucoup plus au cerf volant qui monte et descand et transmet la puissance au sol tout simplement en tirant tres fort sur le cable quand il monte et le moins possible quand il descand

le principe du dirigable pourait etre utile juste pour maintenir le cerf volant en l'air quand le vent est trop faible et eviter un aterrisage
0 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3264
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 255

Message non lupar moinsdewatt » 20/06/12, 21:20

La première éolienne offshore du Portugal sur fondation flottante !

Non content d'annoncer l'inauguration de la première éolienne offshore du Portugal, un consortium comprenant Vestas Wind Systems A/S - EDP, Energias de Portugal, Repsol, Principle Power, A. Silva Matos (ASM) et InovCapital indique que la turbine a été installée sur un système innovant de fondation flottant appelé le WindFloat.
Spécificité importante ! C'est la première éolienne offshore à être installée sans l'utilisation de navires spécifiques dédié normalement pour ce type d'installation en mer. L'installation, l'assemblage final, et les pre-tests de mise en service de la turbine et de sa structure ont eu lieu sur la terre dans un environnement contrôlé. Le système complet a ensuite été remorqué au large des côtes en utilisant des navires remorqueurs simples.

Image

Le WindFloat est équipé d'une turbine Vestas V80 2.0MW capable de produire suffisamment d'électricité pour fournir 1.300 foyers. Le système est situé à 5 km au large de la côte de Aguçadoura, au Portugal, et a déjà produit plus de 1,7 GWh.

Le WindFloat devrait faire entrer l'éolien en mer dans une nouvelle ère, permettant aux gestionnaires de réseaux de cibler des sites d'implantation de meilleur qualité de vent, indépendamment de la profondeur d'eau. De plus, les projets sont en mesures de réaliser des réductions importantes de coûts et de risques en raison du montage et des pré-tests de mises en service réalisés à terre.

Hormis les sociétés citées en introduction, plus de 60 autres fournisseurs européens, dont 40 portugais, ont fourni des éléments clés du projet. Repsol a récemment rejoint la JV Windplus en tant qu'actionnaire de poids, apportant une expérience supplémentaire dans le domaine offshore.

"Vestas a été le pionnier de l'industrie éolienne et s'efforce en permanence de trouver de nouvelles façons de réduire le coût de l'énergie concernant l'éolien offshore et d'augmenter les certitudes de rentabilité pour nos clients. Le système de fondations flottantes est une des solutions avec le plus grand potentiel pour la « récolte » du vent sur des sites en eaux profondes et le projet Windfloat était une option très intéressante pour nous aider à explorer ce domaine au sein de l'éolien offshore. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec EDP et Principle Power sur ce projet et nous sommes très heureux de l'intégration réussie de la turbine et de la plate-forme WindFloat. Ce fut une expérience très intéressante et essentielle et nous sommes fiers des résultats satisfaisants obtenus à ce jour", a déclaré Ditlev Engel, le Président de Vestas.


http://www.enerzine.com/3/14116+la-prem ... ante+.html
0 x
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 63

Message non lupar Obamot » 20/06/12, 21:53

A cause du bruit sans doute(?)

On comprend qu'ils ont à tout prix voulu éviter que les portugaises soient ensablées :mrgreen:
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3264
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 255

Message non lupar moinsdewatt » 21/06/12, 21:09

Projet trés novateur :

Image

Source : Industrie & Technologies de Juin 2012
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2574
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 136
Contact :

Re: L'éolien flottant offshore, 4 types de plateformes

Message non lupar izentrop » 14/04/18, 00:32

Une première éolienne en mer est en effet sur le point d’être tractée au large du Croisic, à 22 km du rivage. Elle se nomme Floatgen car elle est… flottante. Ainsi, la France, à force de retard, adopte une technologie plus innovante que les éoliennes en mer fixées sur le sol marin. Moins d’une dizaine de telles éoliennes flottantes sont déjà en service dans le monde. Reste à savoir si cette performance donnera le signal d’un véritable démarrage de l’éolien en mer en France. https://www.franceculture.fr/emissions/ ... avril-2018
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5410
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 190

Re: L'éolien flottant offshore, 4 types de plateformes

Message non lupar sen-no-sen » 14/04/18, 13:03

izentrop a écrit :
Une première éolienne en mer est en effet sur le point d’être tractée au large du Croisic, à 22 km du rivage. Elle se nomme Floatgen car elle est… flottante. Ainsi, la France, à force de retard, adopte une technologie plus innovante que les éoliennes en mer fixées sur le sol marin. Moins d’une dizaine de telles éoliennes flottantes sont déjà en service dans le monde. Reste à savoir si cette performance donnera le signal d’un véritable démarrage de l’éolien en mer en France. https://www.franceculture.fr/emissions/ ... avril-2018


Le problème est toujours le même:le cout.

La France a accordé 30 milliards de subventions pour des éoliennes offshore produisant 3 gigawatts. C'est trop cher pour une puissance si faible.

« Les énergies renouvelables bientôt toutes compétitives ». C'est ainsi que « Les Echos » titraient un article sur une étude de l'Agence internationale des énergies renouvelables dévoilée mi-janvier. La subtilité est dans le « bientôt » ; l'exemple de l'éolien offshore en France en est une triste illustration. Partie dix ans après ses concurrents d'Europe du Nord, la France a tenté de combler son retard dans l'éolien offshore en attribuant des subventions massives à six projets, lauréats d'appels d'offres organisés à partir de 2011.

L'objectif était, au-delà de l'accélération de la production d'énergie renouvelable, de faire émerger des champions industriels français du secteur, avec en première ligne les développeurs EDF et Engie, et les fournisseurs de turbines, Alstom et Areva, aujourd'hui rachetés par GE et Siemens.
Montants financiers colossaux

L'Etat a mis les moyens en décidant d'accorder à ces projets plus de 30 milliards d'euros de subventions sur une période de vingt ans. Des montants financiers colossaux à mettre en regard de la puissance modeste de ces projets, 3 gigawatts. Cela correspond à celle d'une paire de réacteurs nucléaires de type EPR. Le tout pour une production annuelle 40 % inférieure.


A ce niveau de subvention, c'est une puissance de 120 gigawatts de solaire photovoltaïque qui aurait pu être financée. L'énergie produite par les grandes centrales solaires au sol, sélectionnées aux derniers appels d'offres, est environ 15 fois moins gourmande en soutien public que celle qui sera produite par l'éolien offshore à l'horizon 2020.
Des tarifs trop chers

Alors que la France s'est fixé des objectifs de développement des énergies renouvelables très ambitieux, l'Etat devrait orienter les moyens alloués aux énergies renouvelables vers les technologies les plus compétitives.

Si, ailleurs en Europe, des appels d'offres pour des projets d'éolien offshore ont été gagnés en 2017 à des prix variant entre 50 et 80 euros par mégawattheure, les tarifs des premiers projets français oscillent entre 180 et 200 euros par mégawattheure.
(...)

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/0301220418001-le-cout-exorbitant-de-leolien-offshore-francais-2150486.php
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires