Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47079
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 415
Contact :

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar Christophe » 19/02/18, 15:25

sicetaitsimple a écrit :EDF n'est pas le seul producteur en France et ne parle que de ses émissions, ça ne me parait pas anormal?


EDF n'exploite plus aucune centrale thermique en France???

EDF n'est pas que producteur en France non plus...d'après wiki on a https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lec ... vit%C3%A9s

Le nucléaire domine globalement dans la répartition de la production du parc installé d'EDF dans le monde (chiffres officiels 2014,) :

nucléaire : 54 % ;
hydraulique : 16 % ;
thermique fossile (hors gaz) : 16 % ;
cycle combiné gaz et cogénération : 9 % ;
autres énergies renouvelables : 5 %.

La répartition de la puissance installée du groupe, au niveau mondial, au 30 juin 2015 était de :

nucléaire : 72,9 GW (54 %)
hydroélectrique : 21,6 GW (16 %)
gaz naturel : 12,9 GW (10 %)
charbon : 10,5 GW (8 %)
fioul : 9,9 GW (7 %)
éolien, solaire, etc : 6,7 GW (5 %)
total : 134,5 GW

et la répartition géographique du chiffre d'affaires 2014 en milliards d'euros :

France : 39,9 Mds € (55 %)
Italie : 12,7 Mds € (17 %)
Royaume-Uni : 10,2 Mds € (14 %)
autres pays : 5,6 Mds € (8 %)
autres activités : 4,5 Mds € (6 %).
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47079
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 415
Contact :

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar Christophe » 19/02/18, 15:27

sicetaitsimple a écrit :Non, c'est 9,1TWh bioenergies, dont 7TWh renouvelables ( l'explication étant principalement que par convention, 50% de la production des incinérateurs d'ordures ménagères est considérée comme renouvelable).


Ahhhhh merci, ça y est je comprends! Il est mal foutu leur tableau...non?
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar sicetaitsimple » 19/02/18, 15:29

Christophe a écrit :
sicetaitsimple a écrit :Non, c'est 9,1TWh bioenergies, dont 7TWh renouvelables ( l'explication étant principalement que par convention, 50% de la production des incinérateurs d'ordures ménagères est considérée comme renouvelable).


Ahhhhh merci, ça y est je comprends! Il est mal foutu leur tableau...non?


Oui!
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar sicetaitsimple » 19/02/18, 15:45

Christophe a écrit :
sicetaitsimple a écrit :EDF n'est pas le seul producteur en France et ne parle que de ses émissions, ça ne me parait pas anormal?


EDF n'exploite plus aucune centrale thermique en France???



Non, mais sur les 54,4TWh de thermique fossile annoncés par RTE, EDF n'en a produit que 16 ( source rapport d'activité EDF 2017).
0 x
JeNeFaisQuePasser
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 23/06/18, 04:11

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar JeNeFaisQuePasser » 23/06/18, 04:55

Voici le détail d'un calcul d'ordre de grandeur (odg) que je faisais avant de tomber sur ce site.


parc nucléaire français :
1075MW moyen par reacteur
62400MW total
58 réacteurs
529TWh annuel
0.71 part du nucléaire soit 375 TWh annuel
1t uranium ~ 15 000 TEP

1- EXTRACTION
1t uranium ~ 30t CO2
~8500t uranium annuel
~255 000 000 000g de CO2
~1.5gCO2/kWh

2- ENRICHISSEMENT
8kg NU ~ 1kg U à 3.7%
et 4.5 SWU
étant donné 50kWh/SWU
~1.9E9 kWh
~negligeable devant 1-
note : avant ça ne l'était pas, environ 10% du parc français servait à l'enrichissement avant Besse II, ce n'est plus le cas (depuis 2012 je crois)

3-TRANSPORT
~50gco2/tonne/km
en comptant 0.33 pour chaque (ouais j'ai la flemme j'avoue)
Kazakstan  - France 4800kms
Nigeria - France 3600kms
Canada - France 5000kms
moyenne : 4200kms
~1.8E9 g CO2
~negligeable devant 1-

Voilà j'arrive à moins de 2g pour le moment.

Il reste le coût de la construction et du démantèlement mais la durée de vie d'une centrale étant de 40ans  ce ne sont pas ceux-ci qui vont ajouter un facteur 10.
Si on veut vraiment arriver à un odg au dessus parce qu'on est très très acharné, on peut toujours rajouter les émissions liées à la main d'oeuvre à l'étranger, vu que sans vérifier on peut être à peu près certain que leur énergie à eux repose sur le thermique à flamme.
et l'acheminement vers leur lieu de travail des nombreux français travaillant dans le secteur. Mais sérieusement, il faudrait davantage de personnel et des trajets plus longs pour entrenir du solaire ou de l'éolien.
Bref le problème du nucléaire c'est certainement pas l'effet de serre et d'ailleurs c'est même une de ses seules raisons d'être.

Invectives personnelles modérées
0 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3495
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 296

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar moinsdewatt » 23/06/18, 13:51

Une industrie nucléaire en quête de croissance se réunit près de Paris

Paris 23 juin 2018

L'industrie nucléaire se retrouve la semaine prochaine près de Paris avec l'espoir de jouer de ses atouts dans la lutte contre le réchauffement climatique malgré le lourd héritage de Fukushima et l'essor des renouvelables.

Le secteur se retrouvera pour la troisième édition du World Nuclear Exhibition (WNE) à Villepinte, dans la banlieue nord de Paris, du 26 au 28 juin.

Parmi les thèmes à l'honneur cette année: les réacteurs de nouvelle génération, la numérisation, les enjeux de démantèlement/déconstruction ou encore les petits réacteurs ("small modular reactors"), qui pourraient représenter un marché prometteur.

Les organisateurs proposent aux milliers de visiteurs attendus de venir saisir "les nombreuses opportunités dans ce marché en pleine croissance".

Pourtant, la "renaissance nucléaire" promise au milieu dans les années 2000 n'a pas eu lieu.

Seuls quatre réacteurs avaient démarré l'an dernier - trois en Chine et un au Pakistan - selon le décompte d'un rapport annuel sur le sujet, le World Nuclear Industry Status Report. De même, quatre réacteurs supplémentaires ont été mis en chantier (Bangladesh, Chine, Corée du sud et Inde) en 2017.

Le secteur a pâti de la catastrophe de Fukushima au Japon il y a sept ans - l'accident a notamment précipité la décision de l'Allemagne d'abandonner entièrement l'atome d'ici 2022 - mais aussi de l'essor des renouvelables.

- "marché de niche" -

"Je pense que le nucléaire devient de plus en plus un marché de niche", analyse pour l'AFP Paul Dorfman, chercheur au University College London (UCL).

Les énergies renouvelables connaissent ainsi une croissance bien supérieure à celle du nucléaire à travers le monde. "La principale raison semble être la chute des coûts des renouvelables et l'augmentation des coûts des nouveaux projets nucléaires", juge Paul Dorfman.

"Cette tendance conduit à une baisse de la part du nucléaire dans la production d'électricité avec une tendance qui est de plus en plus à maximiser la production des réacteurs existants au travers d'extensions de vies, d'amélioration et de modernisations coûteuses", indique-t-il.

Même la France, l'un des berceaux de l'industrie, veut réduire sa dépendance au nucléaire, qui sert aujourd'hui à produire plus de 70% de son électricité. "La filière nucléaire nous emmène dans une dérive", déclarait cette semaine le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot, évoquant ses coûts.

Mais malgré cette passe difficile, le secteur estime avoir encore son mot à dire sur la scène mondiale et met en avant son principal atout: ses émissions quasi-nulles de gaz à effet de serre, un argument de poids à l'heure de la lutte contre le changement climatique.

- "urgence climatique" -

De quoi séduire des pays, comme la Chine ou l'Inde, qui voudraient réduire leur utilisation du charbon, très polluant. Ces deux pays devraient représenter plus de 90% de la croissance des capacités de production nucléaires dans le monde d'ici 2040, selon un scénario de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

C'est d'ailleurs en Chine, à Taishan, qu'a démarré récemment le premier réacteur de troisième génération EPR au monde. Et EDF espère pourvoir construire une centrale géante avec six réacteurs en Inde, à Jaitapur.

"Le nucléaire est une énergie d'avenir", répétait cette semaine Philippe Knoche, le directeur général d'Orano (ex Areva), à un colloque à Paris.

Il éreintait d'ailleurs au passage le tournant énergétique allemand: "les citoyens allemands émettent deux fois plus de carbone que le citoyens français par habitant et le kilowattheure leur coûte 70% de plus".

Toujours au nom de la lutte contre "l'urgence climatique", la recherche se porte bien, selon François Gauché, directeur de l'énergie nucléaire du CEA (Commissariat à l'énergie atomique). "Ça bouge beaucoup en Asie, en Russie mais aussi au Moyen-Orient. Certains acteurs de la Silicon Valley s'intéressent au nucléaire", souligne-t-il.

https://www.romandie.com/news/Une-indus ... 930167.rom
2 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47079
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 415
Contact :

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar Christophe » 23/06/18, 23:33

JeNeFaisQuePasser a écrit :Bref le problème du nucléaire c'est certainement pas l'effet de serre et d'ailleurs c'est même une de ses seules raisons d'être.


Tu as raison: le problème principal du nucléaire c'est pas l'effet de serre mais c'est le même que celui du pétrole: il rapporte bien trop à trop peu de gens et cela fabrique des personnes méprisantes de ton espèce, des lobbyistes que la bienséance oblige à modérer...

JeNeFaisQuePasser a écrit :Invectives personnelles modérées


CQFD, tu as bien fais de ne que passer...

ps: si tu crois que le nucléaire (actuel) va changer quoique se soit à l'effet de serre c'est que tu as été bien formaté, tout simplement car la part du nucléaire (fission) restera largement toujours minoritaire par rapport à la combustion émettrice de plus ou moins de CO2 suivant la nature du combustible...

Alors Mines ou X? :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2958
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 157
Contact :

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar izentrop » 24/06/18, 00:06

moinsdewatt a écrit :"les citoyens allemands émettent deux fois plus de carbone que le citoyens français par habitant et le kilowattheure leur coûte 70% de plus".
C'est clair et d'ici quelques années, les Chinois et les Hindous auront probablement dépassé la France en réduction des émissions carbone..
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3495
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 296

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar moinsdewatt » 24/06/18, 00:31

Christophe a écrit :
Tu as raison: le problème principal du nucléaire c'est pas l'effet de serre mais c'est le même que celui du pétrole: [u]il rapporte bien trop à trop peu de gens


Pffff
Le nucléaire en France vous permet d'avoir une électricité pas trop chere,
Et pour le pétrole vous crachez pas dessus quand il s' agit d'aller à la pompe.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8220
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 92
Contact :

Re: Nucléaire et carbone: quels rejets en CO2/kWh? Chiffres PWC, EdF, ADEME, Stanford...

Message non lupar Remundo » 24/06/18, 01:35

électricité pas trop chère à court-terme... oui.

le pétrole à la pompe, certes, mais quelles alternatives sont proposées ? Le citoyen moyen est complètement otage du système. Rouler électrique n'est pas aisé, les hybrides rechargeables sont sabordées dans l'ensemble.
0 x
ImageImageImage


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités