Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Le stockage à long terme des déchets radioactifs

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 26/01/07, 09:37

Chuwee a écrit :La, j'abandonne :lol:

En relisant l'article, je viens de pensez a un truc.
Il parle de recreer tous les elements de table de mendeleiv si on a une temperature suffisament elevee avec une fusion propre sans flux neutronique, ce qui est theoriquement faisable quoique pour le "propre", j'en suis moins sur...
Il parle aussi de ses mythique fusions bore-hydrogene, lithium-hydrogene (:lol: ) qui, comme je vous l'ai deja explique ne donnera jamais de l'helium.

Salut Chuwee,
A l'origine, cette histoire de production d'hélium vient-elle uniquement de JPP ? Il est vrai que les questions que j'ai posées à ce sujet sont pour l'instant restées sans réponse.
0 x

Chuwee
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 05/05/06, 23:49

Message non lupar Chuwee » 26/01/07, 16:52

Il y a bien une fusion qui est produite a partir de lithium et d'hydrogene et qui donne de l'helium. C'est celle utilisee dans les bombes H où une bombe A produit un flux neutronique, le lithium, se transforme en Hydrogene, deuterium et tritium puis fusion pour donner de l'helium...

Si ca vous interesse, je peux essayer de faire un post genre :
"Atomistique, radioactivite, interactions rayonnement-matiere pour les nuls..."
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 26/01/07, 17:56

Chuwee a écrit :Il y a bien une fusion qui est produite a partir de lithium et d'hydrogene et qui donne de l'helium. C'est celle utilisee dans les bombes H où une bombe A produit un flux neutronique, le lithium, se transforme en Hydrogene, deuterium et tritium puis fusion pour donner de l'helium... Si ca vous interesse, je peux essayer de faire un post genre :
"Atomistique, radioactivite, interactions rayonnement-matiere pour les nuls..."

Merci, Chuwee, pour les infos.
Si le lithium se tranforme en deutérium et tritium qui fusionnent en hélium, je suppose que cette fusion dégage des neutrons, et que ce n'est donc pas une réaction "propre". Pourquoi JPP parle-t-il de fusion quasi aneutronique lors de la fusion lithium-hydrogène et bore hydrogène ?
Pour ce qui est du post pour les nuls, c'est tout à fait ce qu'il me faut, je suis preneur.
0 x
Chuwee
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 05/05/06, 23:49

Message non lupar Chuwee » 26/01/07, 18:22

Une fusion D+T produit 1 neutron (contre 2.5 pour une fission de 235U) donc moins d'activation que dans nos centrales actuelles (quoique le nombre de fusions necessaires pour fournir la meme energie qu'une fission de 235U est plus important).

Le probleme de l'activation peut etre "contourné" en utilisant des materiaux qui, lorsqu'ils sont activés ont des periodes courtes (<30ans). On peut aussi utiliser de l'hydrogene pour attenuer ce flux neutronique (l'hydrogene possede la plus grande section efficace pour les neutrons donc plus d'interactions avec ceux ci)...

Le principal avantage de la fusion est qu'elle ne produit pas de "gros" noyaux radioactifs avec des periodes enormes mais des petits avec une periode tres courte donc tres peu de problemes de stockage des dechets (car a mon avis, il y aura toujours des dechets).

Pour ce qui est de JPP, je ne sais pas se qui lui passe par la tete... :lol:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 26/01/07, 19:55

J'ai trouvé ça :
http://www.z-fusion.net/spip/spip.php?article62
"....En 2005, une équipe russe a réussi une première fusion aneutronique hydrogène-bore grâce à un laser picoseconde[10]. Le nombre des réactions de fusion induites (de l’ordre de 103 particules α émises pour chaque impulsion laser) reste cependant encore extrêmement faible."
"Bien que les dispositifs z-pinch n’aient pas été mentionnés comme de possibles réacteurs hydrogène-bore, les énergies ioniques appropriées pour de telles réactions, jusqu’à 300 keV, ont été annoncées par des chercheurs sur la Z-machine des Laboratoires Sandia."
0 x

Avatar de l’utilisateur
zac
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 1446
Inscription : 06/05/05, 20:31
Localisation : piton st leu
x 2

Message non lupar zac » 26/01/07, 20:38

Chuwee a écrit :Si ca vous interesse, je peux essayer de faire un post genre :
"Atomistique, radioactivite, interactions rayonnement-matiere pour les nuls..."


salut

Super ça nous permettrais de nous coucher - con et peu étre de comprendre comment marche un pantone. :lol:

@+
0 x
Dit le zèbre,homme libre (race en voie d'extinction)
C'est pas parce que je suis con que j'éssaye pas de faire des choses intélligentes.
Chuwee
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 05/05/06, 23:49

Message non lupar Chuwee » 27/01/07, 01:13

Pour revenir a la fusion B-H, il y a un truc que je ne comprends pas...

On va en profiter pour faire le 1er cours :lol:

On va appeler Q la chaleur de reaction.
Si Q est negatif, il faut fournir de l'energie, reaction endothermique.
Si Q est positif, ca degage de l'energie, reaction exothermique.

Prenons une reaction du type X(x,y)Y
X et Y sont des noyaux,
x et y sont des noyaux, des particules, des rayonnements, ce que vous voulez...

X + x --> Y + y

Q = mX + mx - mY -my
mX est la masse de X, mx est la masse de x, etc...

Dans le cas qui nous interesse, a savoir B-H, on a

B + H --> 3He
mB = 11.009 305 u (11B)
mH = 1.007 825 u (1H)
mHe = 4.002 603 u (4He)

Q = 9.321E-3 u soit 8.6825 MeV (1u = 931.5 MeV)


Or on parle de fusion donc :
B + H --> C (12C)

mC = 12 u

Q = 0.01713 u soit 15.957 Mev


Pour passer de C a 3He :

Q = -7.275 MeV

C'est une reaction de fusion assez energetique mais qui devrai ceder 54% de son energie au meilleur des cas pour produire 3He et donc etre propre.
Il nous reste donc 8.68 Mev d'energie soit quasiment rien rapporte au nombre de nucleons presents (mais c'est deja bien).

Juste pour comparaison, une fission de 235U produit en moyenne 200MeV.

Tout ca pour dire que je ne comprends pas comment ils passent de 12C a 3He :lol: ... Fission, desexitation avec emission de 2 alpha... Si vous avez des idees...

Sinon, votre premier cours, ca vous a plu? :lol:
C'etait assez soft, non?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 27/01/07, 02:10

Cuicui a écrit :[...]Toi, perso, que penses-tu des perspectives que laisse entrevoir la technique de striction (compression) magnétique ?
Euh.. magnétique ? C'est ce qui est utilisé dans les tokamaks ?
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Avatar de l’utilisateur
Bucheron
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4731
Inscription : 07/11/05, 10:45
Localisation : En montagne... (Trièves)
x 1

Message non lupar Bucheron » 27/01/07, 02:12

Cuicui a écrit :[...]Pour ce qui est du post pour les nuls, c'est tout à fait ce qu'il me faut, je suis preneur.

Je plussoie !
0 x
"Je suis une grosse brute, mais je me trompe rarement..."
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 27/01/07, 10:24

Bucheron a écrit :
Cuicui a écrit :[...]Toi, perso, que penses-tu des perspectives que laisse entrevoir la technique de striction (compression) magnétique ?
Euh.. magnétique ? C'est ce qui est utilisé dans les tokamaks ?

Dans un tokamak, l'énergie magnétique est utilisée pour contenir un plasma de manière continue dans un conduit annulaire (tore). C'est le confinement magnétique. Le JET français est le plus grand tokamak du monde. TORE SUPRA est plus petit, mais il est équipé d'aimants supraconducteurs, plus efficaces, mais fragiles. Avec le futur ITER, un tokamak géant équipé lui aussi d'aimants supraconducteurs, on espère arriver un jour à confiner suffisamment longtemps un plasma chaud pour entretenir une fusion deutérium-tritium en continu. Mais cela pose des problèmes difficiles à résoudre, et en plus, la réaction, n'étant pas aneutronique, produit des déchets radioactifs (heureusement beaucoup moins que les centrales à fission d'uranium).
Dans un dispositif z-pinch, beaucoup plus rustique, le magnétisme est utilisé pour compresser violemment (striction) un plasma durant un temps très bref. C'est la striction magnétique, que l'on pourrait utiliser pour provoquer des réactions de fusion de manière discontinue (petites explosions en série). Les très hautes températures obtenue par la z-machine de Sandia permettent d'envisager la fusion quasi aneutronique hydrogène-bore, qui ne dégage pratiquement que des particules chargées pouvant être captées directement pour produire de l'electricité, sans pièces mobiles, ce qui réduit encore les coûts.
C'est pour cela qu'on pu dire qu'il y a entre le tokamak et le z-pinch une différence un peu semblable à celle entre la machine à vapeur et le moteur à explosion.
Bon, j'arrête de vous saoûler, tout cela a déjà été abondamment décrit, notamment par JPP. Quelle que soit l'opinion qu'on a de lui, je trouve ses articles intéressants et documentés, c'est pour cela que j'en ai indiqué les références dans mes posts précédents.
Dernière édition par Cuicui le 28/01/07, 01:07, édité 3 fois.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités