La course à la fusion nucléaire

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire (REP, EPR, fusion chaude, ITER), centrales électriques thermiques gaz et charbon, cogénération, tri-génération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques. Prix, pollutions, coûts économiques et sociaux...
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16841
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2273

Re: La course à la fusion nucléaire




par janic » 28/05/17, 19:41

Le différence avec un philosophe ?

Seulement ceci : "doctrine", et dans doctrine seulement ceci : la formulation de règles de pensées et de conduite.

• DOCTRINE, subst. fém.
• DOCTRINER, verbe trans.
A.− Ensemble de principes, d'énoncés, érigés ou non en système, traduisant une certaine conception de l'univers, de l'existence humaine, de la société, etc., et s'accompagnant volontiers, pour le domaine envisagé, de la formulation de modèles de pensée, de règles de conduite.

Mais aussi :
Prise de position ponctuelle, nettement et publiquement définie, d'une école de pensée ou d'un individu sur un problème spécial, généralement délicat et sujet à controverses; opinion bien arrêtée sur un point précis, interprétation, thèse.

C’est ce que font les universités après les lycées et collèges, ces écoles de l’endoctrinement officiel.
En effet des règles de pensée (l’objet de la philosophie) sans déboucher vers un mode de conduite ça ne sert à rien.
Gandhi, cité, a édicté la doctrine de la non violence en demandant de la mettre en pratique et cela a évité des fleuves de sang en représailles.
Pasteur, aussi cité, a dogmatisé sur la vaccination en espérant que celle-ci éviterait les épidémies ou certaines morts affreuses comme da la rage. L’intention était louable, le résultat pas à la hauteur de sa doctrine.
Le système n'est pas ouvert, le système n'est pas dynamique. Le système est encadré par son grand prêtre l'idéologue et les sbires de sa chapelle, il n'y a pas d'échappatoire. Celui qui challenge la moindre idée de la doctrine c'est dans le meilleur des cas qu'il n'a rien compris, dans le cas intermédiaire qu'il sera livré à la vindicte publique pour qu'il prenne conscience de son anormalité, ou dans le pire des cas qu'il termine au goulag où on lui "expliquera" ce qu'il a à comprendre.
C'est là la grande différence entre un philosophe ou un intellectuel, et un idéologue.

C’est marrant cette constance à ne voir que le coté négatif des choses. Tu idéalises la « science » au travers de quelques scientifiques qui dogmatisent à tout va, mais là ça ne te dérange pas comme quoi tout est relatif.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4695
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 415

Re: La course à la fusion nucléaire




par Exnihiloest » 28/05/17, 21:35

janic a écrit :...
C’est marrant cette constance à ne voir que le coté négatif des choses. Tu idéalises la « science » au travers de quelques scientifiques qui dogmatisent à tout va, mais là ça ne te dérange pas comme quoi tout est relatif.

Tu es en pleine projection. Ce n'est pas moi qui me plains le plus de la pollution atmosphérique, du nucléaire ou de la mèdecine moderne.
J''idéalise bien moins la science que toi les mèdecines alternatives. La science ne rend pas plus heureux que n'importe quoi, elle n'est pas faite pour ça, c'est un savoir. Un savoir permet de résoudre des problèmes pratiques contrairement aux idéologies utopiques et aux obscurantismes religieux ou pas qui ne résolvent strictement rien.
Mais malheureusement la science est encore incapable de traiter les problèmes psys des gens mal dans leur peau, incapables de s'assumer dans leur époque et convaincus à tort que ce qui ne va pas est plus dans le monde extérieur qu'en eux-mêmes.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11142
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1881

Re: La course à la fusion nucléaire




par Ahmed » 28/05/17, 23:09

Les idéologues sont la plaie de l'humanité, ce sont les Hitler, les Staline, les Mao et autres Pol Pot. Peux-tu me dire ce qu'il reste d'eux ? Rien à part des tombes.
Un Gütemberg, un Galilée, un Ford, un Gregory Pincus, un Einstein... sont à l'origine de bien plus de transformations du monde que tous les idéologues réunis.

Je trouve cette opposition inadéquate, car, pour prendre l'exemple d'Hitler, s'il est exact qu'il n'est plus revendiqué sérieusement (et tant mieux!), certaines de ses idées lui ont malencontreusement survécu. En effet, s'il a finalement échoué de son vivant, c'est sans doute qu'il a voulu imposer prématurément sa vision d'un monde entièrement livré à la puissance mécanique, puissance qu'il a de ce fait, en un second temps, déchaîné contre lui et qui l'a terrassé; mais cette puissance, une fois libérée s'est ensuite répandue sur le monde, lui assurant un triomphe posthume aussi discret que tangible. :roll:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10637
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 927
Contact :

Re: La course à la fusion nucléaire




par izentrop » 29/05/17, 08:47

On est tous plus ou moins idéologue, mais ça se soigne par la connaissance, mais aussi par la tolérance. Écouter les autres c'est déjà lutter contre ses propres idées préconçues.

Hitler n'avait pas l'apanage de la puissance mécanique, c'était une course en avant effrénée de tous les pays "développés ". Il a cherché à prendre de vitesse tout le monde sur ce terrain pour imposer sa supprematie. L'idéologie c'était pour diviser pour mieux régner. Il a usé de l'ignorance, des croyances aveugles et de la cupidité de l'humain pour assoir sa domination.

Le regain de populisme actuel est aussi un repli sur soi. Le besoin individuel de conserver son confort et ses acquis n'est pas compatible avec la décroissance. On préfère accuser que de prendre sur soi. Je m'égare... :o :wink:
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11142
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 1881

Re: La course à la fusion nucléaire




par Ahmed » 29/05/17, 10:17

Lorsque tu écris:
Il a cherché à prendre de vitesse tout le monde sur ce terrain pour imposer sa suprématie.

tu exprimes exactement ce que je voulais dire.
Sur la question de l'idéologie nazie, il n'est pas sûr qu'elle ne représentait qu'une stratégie, il semble bien qu'Hitler était convaincu par ses sinistres élucubrations... Dans quelle mesure, je ne saurais le dire... :roll:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 16841
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2273

Re: La course à la fusion nucléaire




par janic » 29/05/17, 10:20

janic a écrit :...
C’est marrant cette constance à ne voir que le coté négatif des choses. Tu idéalises la « science » au travers de quelques scientifiques qui dogmatisent à tout va, mais là ça ne te dérange pas comme quoi tout est relatif.

Tu es en pleine projection. Ce n'est pas moi qui me plains le plus de la pollution atmosphérique, du nucléaire ou de la mèdecine moderne.

Plus que de me plaindre, je constate, tout simplement. Avant la pollution atmosphérique d’origine humaine, ce n’étaient pas les pollutions naturelles qui manquaient, ne serait-ce que par les volcans. Mais ce sont les habitants de villes qui se plaignent le plus de la pollution humaine qu'ils ont eux mêmes engendré.
Pour le nucléaire c’est la même chose, des tas de gens ont vécu dans des régions au sous sol riche en isotopes radioactifs, mais pas concentrés au niveau que l’on a réussi à faire et donc aux risques accrus de diffusion mortelle.
Quant à la médecine non pas moderne mais occidentale, elle est à comparer avec d’autres médecines dont les dangers et risques sont minimes par rapport aux dangers de la chimie.
C’est donc par comparaison, après avoir laissé un temps largement suffisant pour montrer ses avantages et inconvénients que le choix peut être fait… en conscience. Et comme nous sommes supposés être en démocratie, c’est le peuple qui choisit (quant le choix lui en est laissé par les lobbies et les politiciens) ce qui lui agrée, ou pas, dans les doctrines qui lui sont proposées.
J''idéalise bien moins la science que toi les mèdecines alternatives.

Tu as tout faux car tu as mal lu ce que j’écris.
Il y a une graduation en médecine comme pour toutes choses. Inutile de faire exploser une bomber atomique pour faire un trou au fond de son jardin, une simple pelle, voire une pelleteuse y suffit. Nombre de soucis de santé peuvent être résolus avec des moyens simples et efficaces sans avoir recours à la sacrosainte chimie des laboratoires qui ne font qu’essayer d’imiter la nature…mais en pire.
La science ne rend pas plus heureux que n'importe quoi, elle n'est pas faite pour ça, c'est un savoir. Un savoir permet de résoudre des problèmes pratiques contrairement aux idéologies utopiques et aux obscurantismes religieux ou pas qui ne résolvent strictement rien.

Anti religieux basique et obscurantiste !
Je ne suis pas un fan des religions que je conteste abondamment pour certaines de leurs interprétations théologiques, mais l’obscurantisme athée ne vaut guère mieux, alors que bien souvent il ne fait qu’imiter ce qu’il critique et reprend à son compte le même totalitarisme de la pensée : la peste ou le choléra !
Mais malheureusement la science est encore incapable de traiter les problèmes psys des gens mal dans leur peau, incapables de s'assumer dans leur époque et convaincus à tort que ce qui ne va pas est plus dans le monde extérieur qu'en eux-mêmes.

Pour cette fois, tu as en grande partie raison ! Le mal être de nos sociétés occidentales vient en grande partie de l’insatisfaction psychologique de ce monde qui a cru, et croie encore, à la promesse d’un monde meilleur immédiat plutôt que dans un futur hypothétique au-delà de la mort. D’où cette course aux biens matériels, toujours en retard sur le bien à venir, générant chaque fois encore plus d’insatisfactions mais aussi de dépendance. La décroissance, ne représente qu’une sorte de thérapie pour se libérer d’un esclavagisme lié à tout ce matérialisme (triste compensation d’un spiritualisme étouffé par le rationalisme athée). Donc il est vrai que les gens sont mal dans leur peau car l’avoir ne saurait compenser le manque d'être.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5111
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 553

Re: La course à la fusion nucléaire




par moinsdewatt » 29/05/17, 13:52

Ahmed a écrit :
Les idéologues sont la plaie de l'humanité, ce sont les Hitler, les Staline, les Mao et autres Pol Pot. Peux-tu me dire ce qu'il reste d'eux ? Rien à part des tombes.
Un Gütemberg, un Galilée, un Ford, un Gregory Pincus, un Einstein... sont à l'origine de bien plus de transformations du monde que tous les idéologues réunis.

Je trouve cette opposition inadéquate, car, pour prendre l'exemple d'Hitler, s'il est exact qu'il n'est plus revendiqué sérieusement (et tant mieux!), certaines de ses idées lui ont malencontreusement survécu. En effet, s'il a finalement échoué de son vivant, c'est sans doute qu'il a voulu imposer prématurément sa vision d'un monde entièrement livré à la puissance mécanique, puissance qu'il a de ce fait, en un second temps, déchaîné contre lui et qui l'a terrassé; mais cette puissance, une fois libérée s'est ensuite répandue sur le monde, lui assurant un triomphe posthume aussi discret que tangible. :roll:


Point Godwin

Image

Le fil c'est la fusion nucléaire.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4695
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 415

Re: La course à la fusion nucléaire




par Exnihiloest » 29/05/17, 18:49

Ahmed a écrit :...
Je trouve cette opposition inadéquate, car, pour prendre l'exemple d'Hitler, s'il est exact qu'il n'est plus revendiqué sérieusement (et tant mieux!), certaines de ses idées lui ont malencontreusement survécu. En effet, s'il a finalement échoué de son vivant, c'est sans doute qu'il a voulu imposer prématurément sa vision d'un monde entièrement livré à la puissance mécanique, puissance qu'il a de ce fait, en un second temps, déchaîné contre lui et qui l'a terrassé; mais cette puissance, une fois libérée s'est ensuite répandue sur le monde, lui assurant un triomphe posthume aussi discret que tangible. :roll:

"un monde entièrement livré à la puissance mécanique" : ce n'était pas sa vision, c'était son mode d'action.
Sa vision, c'est un monde de gentils Aryens en bonne santé, sachant apprécier la musique folklorique germanique et pratiquer le sport, dans la nature si possible (c'était un amoureux de ces magnifiques paysages de la Bavière) sans tous ces dénégérés qu'étaient pour lui les juifs, les gitans, les handicapés et autres homosexuels...
Sa vision n'est pas une nouveauté, c'est l'idée que ceux différents sont à éliminer et qu'une société ne sera agréable qu'avec des gens qui vous ressemblent de près. L'idée existait avant lui, et comme il est celui qui l'a portée au plus haut en faisant sa triste réputation (comprendre au plus bas pour nous qui ne la partageons pas), il est pris désormais comme modèle par ceux dont l'état d'esprit est déjà prédisposé.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6834
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 720

Re: La course à la fusion nucléaire




par sen-no-sen » 01/06/17, 22:00

Exnihiloest a écrit :
sen-no-sen a écrit :...
A la différence des animaux qui s'adaptent à leur environnement, nous adaptons l'environnement à nous-mêmes, et le système reboucle car l'adaptation que nous faisons de notre environnement nous transforme aussi.

C'est une vision humaniste et anthropocentriste...

Je la revendique, et moi, sans hypocrisie : toute idée d'évolution du monde de façon que l'homme vive mieux qu'aujourd'hui, est ipso facto une vision humaniste et anthropocentriste. L'écologisme n'y échappe pas.


A cette position humaniste et anthropocentriste j'opposerais une analyse naturaliste.
Comme je l'ai déjà mentionné,il n'y a objectivement pas de "progrès"(c'est à dire d'amélioration des conditions de vie sur terre).

Les améliorations auquel tu fait référence ne sont valable que pour un certain nombre d'observateurs humains et non humains(essentiellement des cafards et des rats ainsi que des animaux de compagnies) dans une période historique limité (périodes dites moderne/contemporaine).
Factuellement les conditions de vies pour la faune et la flore sont particulièrement inquiétante,et il ne faudra guère de temps pour que cette situation impacte durement et longtemps les populations qui jouissent du "progrès" auquel tu fait référence,et plus largement l'ensemble des observateurs qui vivent sur terre.

La période actuelle ne constitue nullement l'aboutissement de la réussite humaine,c'est en réalité une convergence d'effets qui attribue temporairement à une espèce (homo sapiens) des avantages sélectifs via la culture.
La culture est en fait un gigantesque assemblage de structures informationnelles (les mèmes) qui colonisent nos cerveaux via un processus de type Darwinien.
Les mèmes qui confèrent le plus d'avantages sélectif sont copier puis se dissipent en fonctions de l'évolution environnementale.
Les mèmes ont longtemps couvés dans les systèmes cognitifs de nos ancêtres hominidés avant de se développer en suivant une courbe de développement exponentielle aboutissant à un troisième réplicateurs (voir les travaux de S.Blackmore)les techno-mèmes ou tèmes.
Compte tenu des immenses capacités conféré aux porteurs de ses tèmes(les sociétés nations qui en "acceuillent" le plus dans leurs cerveaux sont les nations dominantes...),nous avons donc logiquement observé un immense boum des transformations sur cette planète.
Toutefois il serait parfaitement naïf de croire que ses "améliorations" soient objectivement positives,puisque les tèmes favorisent l'émergence de nouvelle formes d'évolution (d’où les OGM et l'engouement pour le transhumanisme).
A terme nous devrions donc disparaitre(à brève échéance!) ou nous réadapter(pour de toute façon disparaitre...) aux conditions imposés par ses transformations,ce qui n'a rien de bien humaniste!
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6834
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 720

Re: La course à la fusion nucléaire




par sen-no-sen » 21/07/17, 18:24

Les Britanniques viennent de franchir un pas important vers la fusion nucléaire contrôlée. La société privée Tokamak Energy a mis en route fin avril son réacteur thermonucléiare expérimental ST40 et est parvenu à produire un premier plasma.


Tokamak Energy promet que d'ici 2018, son tokamak (le réacteur expérimental où se produit la fusion thermonucléaire) sera capable de chauffer le plasma à 100 millions de degrés Celsius, soit sept fois plus chaud qu'au cœur du Soleil.

Avec son prototype ST40, Tokamak Energy rejoint d'autre startups et grands instituts publics : en octobre, le MIT (Massachussets Institute of Technology) a battu le record de pression plasmatique. En décembre, des chercheurs sud-coréens sont parvenus à atteindre 70 millions de degrés Celsius pendant 70 secondes. Record battu dès janvier par le CEA à Cadarache, avec le réacteur West, future pièce maîtresse du réacteur ITER dont la mise en service est prévue entre 2025 et 2035.


http://www.clubic.com/technologies-d-avenir/actualite-829756-fusion-nucleaire-britanniques-produisent-premier-plasma.html


Clean and abundant fusion power by 2030

Our mission is to change the way the world generates power – forever. We are developing a scalable fusion solution that will give the world an attractive new base-load power source that is plentiful, safe, cost effective, secure and clean.

Our target is to have our compact solution for fusion providing energy into the grid by 2030.

To achieve this objective, we are working in stages and ensuring our technology is robust and meets clearly defined targets and criteria. This enables us to develop our tokamaks faster and helps us remain on track to meet our ultimate target.

http://www.tokamakenergy.co.uk/
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon et électricité nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités