Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Exploitation des hydrates de méthane, c'est parti! (Chikyu)

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Hic
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 995
Inscription : 04/04/08, 19:50
x 3

Message non lupar Hic » 09/08/12, 08:18

moinsdewatt a écrit :
Hic a écrit :Salut ce forum était mal informé mdr

la mise en exploitation du gisement se fera avec un stockage de C0²
qui permettra de liquéfier l’hydrates de Méthane sur place



La plus grande source d'énergie primaire : L'hydrates de méthane

*** http://www.ledevoir.com/environnement/a ... re-carbone ***

''''Il reste sur la planète environ 20 milliards de tonnes de gaz naturel, 40 milliards de tonnes ou gigatonnes (Gt) de pétrole, 540 Gt de charbon, mais 3000 Gt d'hydrates de méthane!'''''


@ Hic

ben si le forum connait.
Il y a même ce fil.


salut

tu joues à quoi ?

La plus grande source d'énergie primaire n'est pas Le CHARBON
comme vous le papotez sur un autre forum

Je corrige!
et toi tu manipules ,
Tu détournes Ce que je dis pour te croire plus intelligent
javascript:emoticon(':mrgreen:')

que feras tu pour sauver le monde !
0 x
«Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture» Hippocrate
« Tout ce qui a un prix n'a pas de valeur » Nietzche
La torture pour le nuls
Interdisez d'exprimer l'idée que les champs soient des accélérations (magnétique et gravitationnel)
Et vous obtenez votre brevet de bourreau option torture mentale avec succés

Avatar de l’utilisateur
Hic
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 995
Inscription : 04/04/08, 19:50
x 3

Message non lupar Hic » 09/08/12, 08:42

chatelot16 a écrit :ces hydrate de methane sont interessant

il sont instable et risquent de se liberer en cas de rechauffement , il n'est pas stupide de les expoiter utilement plutot que de les laisser se perdre

Salut chatelot16

Combien de temps pour consommer
3000Gtonnes d'hydrates de méthane
qui sont 20 fois plus puissant que le CO² sur l'effet de serre ?

Crois tu que cela suffira pour "Sauver le Monde" ? :mrgreen:
et à quel prix :(
0 x
«Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture» Hippocrate
« Tout ce qui a un prix n'a pas de valeur » Nietzche
La torture pour le nuls
Interdisez d'exprimer l'idée que les champs soient des accélérations (magnétique et gravitationnel)
Et vous obtenez votre brevet de bourreau option torture mentale avec succés
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 09/08/12, 10:09

Hic a écrit :Crois tu que cela suffira pour "Sauver le Monde" ? :mrgreen:et à quel prix :(

Bonjour Hic
Nous nous prosternons devant ton intelligence supérieure.
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6941
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 219
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 09/08/12, 11:43

je n'ai pas la pretension de sauver le monde ... mais je fqais simplement remarquer qu'exploiter les hydrate de methane n'est pas plus stupide que sortir du petrole ou du charbon ...

stocker du CO2 sous terre ne me parait pas trés serieux : il finira bien par ressortir

mais pour si pour faire sortir le methane il faut envoyer du CO2 , plus il en restera bloqué au fond mieux ça sera

ça me fait penser aussi au gaz de schiste dont l'exploitation est lamentablement poluante quand on le fait sortir avec de l'eau et du detergent ... et si on le faisait sortir avec du C02

polution possible du CO2 dans le sous sol ! ça fera de l'eau gazeuse ! pas trop grave ...

ça ne change rien au probleme principal ! quand on aura brulé trop de combustible fossile on aura trop de CO2 dans l'atmosphere : stocker le CO2 sous terre me parait derisoire : la seule vraie solution est d'augmenter la surface verte de la terre : cultiver les desert , pour que la photosynthese suffise a nos besoin de carbone
0 x
Avatar de l’utilisateur
Napo le nain
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 180
Inscription : 04/03/10, 10:43
Localisation : Somewhere over the rainbow

Message non lupar Napo le nain » 09/08/12, 12:30

Non faut juste réduire notre consommation. Pourquoi vouloir conquérir des terres où des écosystèmes existent alors qu'il suffit juste de réduire nos besoins ?

Application des normes passivhaus pour le neuf et la réhab quelque soit l'ampleur des travaux.
Augmentation du tarif de l'électricité pour rendre les EnR rentable.
Valorisation de nos réserves forestières
Taxation du carbone voilà avec ça déjà on limite notre impact sur l'environnement (du point de vu CO2)
0 x
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6941
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 219
Contact :

Message non lupar chatelot16 » 09/08/12, 12:43

Napo le nain a écrit :Non faut juste réduire notre consommation. Pourquoi vouloir conquérir des terres où des écosystèmes existent alors qu'il suffit juste de réduire nos besoins ?


pourquoi dire non ?

reduit ta consomation si tu le peux

la reduction de consomation est indispensable , mais comme tout le monde ne reduira pas il faut bien utiliser aussi tous les moyen possible

la reduction de consommation en france n'est pas une solution complete , puisqu'on a abandonné la fabrication de ce que l'on consomme

reduire la consomation d'energie en france , et accuser les chinois de poluer est une belle hypocrisie quand on voit qu'ils polluent surtout pour fabriquer ce qu'on leur achete

si on n'avait pas demoli nos usine on aurait pu les moderniser pour reduire leur consomation ! d'ailleur certaine etaient deja très performante avant d'etre demolie
0 x
Avatar de l’utilisateur
Napo le nain
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 180
Inscription : 04/03/10, 10:43
Localisation : Somewhere over the rainbow

Message non lupar Napo le nain » 09/08/12, 12:48

d'où la taxe carbone

évaluation de la quantité de carbone approvisionement fabrication envoi
et on taxe tu verras que certains produit chinois ne seront plus aussi compétitifs.

relocalisation en europe chomage en moins ré-industrialisation de la Vieille Europe.
0 x
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent
Avatar de l’utilisateur
Cuicui
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3547
Inscription : 26/04/05, 10:14
x 1

Message non lupar Cuicui » 09/08/12, 13:09

chatelot16 a écrit :jstocker du CO2 sous terre ne me parait pas trés serieux

Sauf s'il se transforme en hydrates de méthane sous l'action de la chaleur tellurique.
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3437
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 290

Message non lupar moinsdewatt » 09/08/12, 15:01

Hic a écrit :
moinsdewatt a écrit :
Hic a écrit :Salut ce forum était mal informé mdr

la mise en exploitation du gisement se fera avec un stockage de C0²
qui permettra de liquéfier l’hydrates de Méthane sur place



La plus grande source d'énergie primaire : L'hydrates de méthane

*** http://www.ledevoir.com/environnement/a ... re-carbone ***

''''Il reste sur la planète environ 20 milliards de tonnes de gaz naturel, 40 milliards de tonnes ou gigatonnes (Gt) de pétrole, 540 Gt de charbon, mais 3000 Gt d'hydrates de méthane!'''''


@ Hic

ben si le forum connait.
Il y a même ce fil.


salut

tu joues à quoi ?

La plus grande source d'énergie primaire n'est pas Le CHARBON
comme vous le papotez sur un autre forum

Je corrige!
et toi tu manipules ,
Tu détournes Ce que je dis pour te croire plus intelligent
javascript:emoticon(':mrgreen:')

que feras tu pour sauver le monde !


Pauvre enervé,

d' abord ce n'est pas moi qui ai nommé le fil sur le charbon,

et de deux, les hydrates de méthanes sont une source d' énergie primaire potentielle dont on ne sait pas encore prouver qu' on saura l' exploiter à grande échelle.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47028
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 409
Contact :

Message non lupar Christophe » 11/02/13, 10:33

En novembre 2012, il y a eu une conférence sur les hydrates:
http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /71440.htm

Lors de la conférence internationale Falling Walls tenue le 9 novembre 2012 à Berlin, le professeur Peter Herzig a attiré l'attention du public sur les ressources cachées des fonds marins. M. Herzig est diplômé de géologie et directeur du GEOMAR (Centre Helmholtz pour la recherche océanique à Kiel, Schleswig-Holstein), l'institut allemand équivalent à l'IFREMER français. Lui qui a souvent relié sciences marines et économie, a voulu faire prendre conscience au public du potentiel encore mal connu des fonds marins en termes d'exploitation de ressources naturelles. En effet, ces zones géographiques renferment aussi bien des bactéries dont les substances bioactives pourraient être utiles à l'industrie pharmaceutique que des ressources minérales telles que l'or, et surtout des ressources énergétiques comme les hydrates de méthanes.

Définition

Un hydrate de méthane (ou clathrate de méthane) est un composé d'origine organique naturellement présent dans les fonds marins, ainsi que dans le pergélisol (sol gelé pendant au moins deux années consécutives) des régions polaires. Appelé familièrement "glace qui brûle", ce composé cristallisé est inflammable. A l'échelle moléculaire, un clathrate de méthane est en effet constitué d'une fine "cage" de cristal dans laquelle est piégé du gaz issu de la décomposition de matière organique relativement récente par rapport à celle engendrant le pétrole et le gaz naturel.

Ressources

Les clathrates de méthane sont présents en grande quantité dans les fonds marins à des profondeurs de quelques centaines de mètres. La quantité estimée serait proche de 200 milliards de m3 de gaz, soit 150 à 700 ans d'exploitation. La quantité d'hydrates de méthane dans le réservoir continental est moins bien connue. La surface relativement faible (10 millions de km2) occupée par le pergélisol laisse supposer qu'elle est moindre que dans le réservoir océanique.

Exploitation

Les réserves d'hydrates de méthane sont donc considérables et de nombreuses compagnies pétrolières s'y intéressent. Mais, la récupération de ce composé est difficile et coûteuse (décompression, utilisation de solvant comme le méthanol, chauffage, ...) et les difficultés technologiques qui en résultent semblent actuellement loin d'être résolues. En outre, des risques géophysiques tels que les glissements de terrain viennent s'ajouter aux difficultés d'exploitation. A titre comparatif, l'exploitation des gaz de schistes est moins complexe et meilleur marché.

Conséquences climatiques

L'exploitation des hydrates de méthane pourrait poser de sérieux problèmes en matière d'effet de serre. Leur combustion émet en effet du CO2, en plus du risque que de grandes quantités de méthane rejoignent l'atmosphère pendant leur exploitation, sachant que le potentiel de réchauffement global du méthane est 22 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone. Cependant, l'exploitation pourrait également être utilisée pour séquestrer le carbone, en emprisonnant le CO2 dans des cristaux pour former ainsi des hydrates de CO2 qui viendraient maintenir la stabilité géologique dans les gisements.

Politiques internationale et allemande

Les Japonais sont les premiers à avoir lancé un programme de recherche destiné à déterminer les ressources énergétiques des fonds marins du pays. La quantité de cette ressource dans la mer autour du Japon équivaut à 100 années de consommation nationale de gaz naturel. Les industriels doivent tester en mer des méthodes de décompression des hydrates permettant de le récupérer intégralement, c'est un des projets du Japonais JOGMEC.

Le projet allemand SUGAR (recherche et transport sous-marin d'hydrates de gaz, [1]), lancé à l'été 2008 par l'Institut Leibniz pour les sciences marines de Kiel (Schleswig-Holstein), sous tutelle des Ministères fédéraux de l'économie et de la technologie (BMWi) et de l'enseignement et la recherche (BMBF) avec l'appui de 30 partenaires économiques et scientifiques et un budget initial de près de 13 millions d'euros, vise à extraire du méthane marin et à stocker à sa place du CO2 capté au sortir de centrales thermiques ou d'autres installations industrielles.

L'Allemagne ne possède pas de zones riches en hydrates de méthane, mais elle est très intéressée à développer des technologies d'exploitation de cette ressources pour s'associer ensuite à des pays comme l'Inde, Taïwan ou la Corée du Sud ; ceci afin de les aider à extraire la ressource de manière optimale et à séquestrer une partie du carbone industriel.

Conclusion

L'exploitation de ces hydrates de méthane est d'une complexité certaine, voire rédhibitoire. Cependant, devant l'intérêt des compagnies pétrolières, basé sur le besoin grandissant des nations en énergie carbonée, il semble que cette ressource pourrait être partiellement exploitée dans les prochaines décennies. La France possède un important matériel de recherche océanique et une expertise importante dans le domaine (IFREMER) qui pourrait être utilisé dans le cadre de projets franco-allemands sur l'exploitation des hydrates de méthane.

--

[1] Submarine Gashydrat-Lagerstätten: Erkundung, Abbau und Transport
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

D'autres pages qui vont certainement vous intéresser: