Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5473
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 196

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar sen-no-sen » 01/03/17, 16:39

Ahmed a écrit : C'est ce dernier point qui me semble le talon d'Achille de son propos: invoquer la Révolution Française ou les Printemps Arabes, c'est se tromper sur le sens et le contenu de ces événements; c'est même un puissant contre-argument, dans le sens où ces épisodes subversifs (mais pas trop!) se sont passés en des temps ou des lieux où, ce que Bertrand Méheust nomme la "pression de confort", les rendaient possibles.


Merci pour cette rapide analyse! 8)
Effectivement les révolutions et autres "printemps" sont malheureusement la résultante de déterminismes physiques,et il seraient bien mal venu de les considérer comme des "solutions" ou des issues.
Historiquement une révolution,quant elle n'est pas piloté de l'extérieur,correspond à une phase de rupture ou les citoyens sont rarement les gagnants(la révolution Française fut une véritable boucherie qui permis à la bourgeoisie de renverser la monarchie).
Les printemps arabe sont la conséquence d'une augmentation des matières premières(spéculation sur les produits céréaliers)avec en arrière fonds des projets géopolitiques (en Syrie les projets de gazoduc concurrent entre Russe et Qatari),des transformation sociétale, souvent piloté par l'oncle Sam et ses sbires...entre autres phénomènes,ou sont les gagnants?


Je connais Fabrice Nicolino par le biais de sont blog mais j'avoue que ses analyses reste assez sommaire,a contrario je trouve Bertrand Meheust excellent,rare sont les personnes à avoir compris les phénomènes en jeux avec un tel brio.
Il est arrivé, par des chemins plus littéraire au même type d'explication que notre ami François Roddier.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5618
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 57

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar janic » 01/03/17, 18:04

(la révolution Française fut une véritable boucherie qui permis à la bourgeoisie de renverser la monarchie)
certains considèrent même que cette révolution fut financée par la bourgeoisie marchande à fin de renversement de la monarchie et de la religion dominante, il ne faut pas l'oublier, s'ouvrant ainsi un boulevard sans contraintes financières, ni limites morales.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6379
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 414

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar Ahmed » 01/03/17, 18:10

Je partage entièrement l'opinion que tu exprimes au dernier paragraphe* et j'aurais souhaité faire connaître F. Roddier (et d'autres) à B. Méheust, mais, bien que j'ai pu m'entretenir avec lui plusieurs fois**, la discussion s'est surtout orientée sur des points particuliers de son œuvre et, depuis lors, nous ne nous sommes plus rencontrés malgré la proximité géographique...
La discrétion des médias et l'ignorance du public à l'égard de ses idées plaident en leurs faveurs, en tant que condition formellement nécessaire (mais pas suffisante) de leurs valeurs. C'est un peu son drame, non pas qu'il recherche la publicité, mais le contenu de ses livres explique (indirectement, bien sûr!) dans le détail pourquoi ils sont voués à la confidentialité***: c'est donc parce qu'il a raison qu'il est très peu entendu, c'est parce qu'ils ont une valeur qu'elle n'est pas reconnue...

*Ce qui ne signifie pas mon désaccord pour les précédents! :wink:
**La première fois, je ne connaissais pas encore F. Roddier.
***Et un auteur écrit pour être lu!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5473
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 196

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar sen-no-sen » 01/03/17, 19:34

Ah comme cela est dommage! :frown:
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6379
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 414

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar Ahmed » 10/05/18, 14:57

J'ai des nouvelles de Bertrand Méheust: son prochain ouvrage, "La conversion de Guillaume Portail", aux Éditions Libre et Solidaire, est sur le point de sortir: il est annoncé pour le 7 juin.
Comme je l'ai peut-être déjà dit, l'auteur s'essaye à une nouvelle forme littéraire. Alors que ses écrits antérieurs étaient des sortes d'essais philosophiques, un peu trop ardus pour le grand public et pas assez conventionnels pour séduire le milieu universitaire, notre écrivain se lance dans un roman, tout en restant fidèle aux idées qui l'animent. Il ne s'agit pas d'user de ces facilités qui assurent les grands tirages, mais d'un détour stylistique visant à se faire enfin entendre.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5473
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 196

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar sen-no-sen » 10/05/18, 22:14

Ahmed a écrit :J'ai des nouvelles de Bertrand Méheust: son prochain ouvrage, "La conversion de Guillaume Portail", aux Éditions Libre et Solidaire, est sur le point de sortir: il est annoncé pour le 7 juin.
Comme je l'ai peut-être déjà dit, l'auteur s'essaye à une nouvelle forme littéraire. Alors que ses écrits antérieurs étaient des sortes d'essais philosophiques, un peu trop ardus pour le grand public et pas assez conventionnels pour séduire le milieu universitaire, notre écrivain se lance dans un roman, tout en restant fidèle aux idées qui l'animent. Il ne s'agit pas d'user de ces facilités qui assurent les grands tirages, mais d'un détour stylistique visant à se faire enfin entendre.


Bonne nouvelle!
J'ai récemment terminé sont dernier ouvrage "Jésus Thaumaturge,enquête sur l'homme et ses miracles".
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6379
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 414

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar Ahmed » 13/05/18, 19:33

J'ai noté que dans ce roman, bertrand Méheust renouvelle de façon heureuse l'appellation de "décroissance" avec le terme de "détumescence". Ainsi, on passe d'un contraire négatif, donc lié à ce qu'il condamne, à un substantif positif: la détumescence est la fin d'un gonflement, d'une boursouflure, le retour à un état normal. La tumescence résulte d'une infection ou d'un traumatisme; il désigne également le gonflement des tissus érectiles, donc une connotation sexuelle...; j'ignore si l'auteur veut introduire par ce biais la fin symbolique du viol de la planète?
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5473
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 196

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar sen-no-sen » 13/05/18, 19:39

Ahmed a écrit :J'ai noté que dans ce roman, bertrand Méheust renouvelle de façon heureuse l'appellation de "décroissance" avec le terme de "détumescence". Ainsi, on passe d'un contraire négatif, donc lié à ce qu'il condamne, à un substantif positif: la détumescence est la fin d'un gonflement, d'une boursouflure, le retour à un état normal. La tumescence résulte d'une infection ou d'un traumatisme; il désigne également le gonflement des tissus érectiles, donc une connotation sexuelle...; j'ignore si l'auteur veut introduire par ce biais la fin symbolique du viol de la planète?


Comme l'avait expliqué Roddier,le système économique actuel repose sur les même principe que le...cancer:Croissance, dérégulation et cancer:Les tissus normaux croissent pendant l’enfance puis s’arrêtent de croître à l’adolescence. Ils ne continuent à croître que s’ils sont stimulés par des signaux de croissance, par exemple pour réparer des tissus endommagés.les tissus cancéreux ont les propriétés suivantes:(...)
http://www.francois-roddier.fr/?p=43
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6379
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 414

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar Ahmed » 13/05/18, 19:53

Oui, j'avais bien remarqué cette analogie particulièrement pertinente et éclairante. C'est l'obligation de l'accumulation de valeur abstraite qui, à elle seule, détermine l'ensemble des comportements observés.
Bertrand Méheust, depuis que son livre est achevé, est désormais plus libre et va pouvoir se pencher sur les écrits de F. Roddier, c'est en tout cas ce dont il m'a assuré. Je lui ai également recommandé instamment la lecture de Robert Kurz.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5618
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 57

Re: Energie - "La décroissance est impossible" (Bertrand Piccard)

Message non lupar janic » 14/05/18, 11:04

http://www.francois-roddier.fr/?p=43
Concernant l’article cité :
Dans un article majeur publié en 2000 (1), deux spécialistes américains du cancer, Douglas Hanahan et Robert A. Weinberg décrivent les signes caractéristiques des tissus cancéreux. Cet article fait l’objet d’une page spéciale sur Wikipedia . Les auteurs énumèrent six signes distinctifs auxquelles on pense pouvoir ajouter aujourd’hui un septième. Ces signes caractéristiques peuvent être facilement transposés aux sociétés humaines. On est alors frappé de voir à quel point ils s’appliquent aux sociétés libérales actuelles.

cette similitude entre le développement des cancers et celui de nos sociétés est effectivement frappante et surtout depuis l’explosion de ces pathologies n’ayant jamais existé en pareilles proportions dans le passé proche ou lointain.
De façon intéressante aussi, on devrait se pencher sur la manière de traiter le sujet en médecine et de façon similaire en politique qui façonne justement les sociétés.
Ainsi, il serait bon de se pencher non pas sur le comment faire face à ce fléau, mais sur le pourquoi celui-ci a-t-il pris une telle ampleur et donc comment pouvoir appliquer à la société comme aux tumeurs, les mêmes processus destinés à réduire et finalement faire disparaitre cette pathologie.
Malheureusement, notre société civile ou médicale, à voulu solutionner les effets sans véritablement s’attaquer aux causes.
Warburg, cité, avait remarqué que les cellules cancéreuses avaient un énorme besoin énergétique, et donc en sucre, et, selon lui, le meilleur moyen de les épuiser était de fermer le robinet qui les alimentait et du même coup le combat cesserait faute d’intendance. C’était simple en apparence !
Mais était-ce le sucre qui devait être remis en question car tout le reste du corps avait ce même besoin et sa suppression (en admettant que cela fut possible), aurait généré la mort du malade. Et surtout : pourquoi toutes les générations précédentes n’avaient pas développé ces pathologies dans les mêmes proportions, alors que physiologiquement et donc biologiquement l'humain n'a pas changé en quelques décennies? Mystère et boules de gommes !
Warburg a fini par remarquer que ce n’étaient pas les sucres complexes, que l’on trouve dans nos aliments habituels, qui en étaient la cause, mais justement les sucres industriels dévitalisés par divers processus physiques et chimiques. Ainsi, remarque-t-il le sucre de canne, non raffiné, ne nourrissait pas ces cellules anarchiques.
Il s’est aussi rendu compte que :
Selon Warburg, l'induction d'un état d'acidification dans l'organisme est incompatible avec le métabolisme des cellules cancéreuses3.
Ce dernier point est effectivement fondamental dans le développement des cancers et particulièrement celui des enfants habituellement exempts (avant l’industrialisation à outrance dans le domaine alimentaire comme médical) de cette pathologie qui frappe maintenant de plus en plus tôt, même des nourrissons. Pourquoi ?
Avant l’explosion des méthodes modernes de soins, la nature produisait chez tous les enfants des périodes d’intense fièvre caractéristique de ces maladies infantiles (qui, mal canalisées, peuvent devenir pathogènes), et ces fièvres servaient à acidifier l’organisme en brulant aussi les toxines accumulées dans celui-ci. L’utilisation à outrance des anti fébrifuges, des vaccins empêchant ces maladies de s'exprimer, ont stoppé ces réactions salutaires et la basification humorale, propice au développement des cancers s’est installée, quasiment à demeure d’où ces explosions de cancers infantiles en plus de ceux des adultes. Or qui consomme, en plus, un maximum de sucres industriels : les enfants ! Bingo !
Moins d’acidification, moins de fièvres et plus de sucres dévitalisés égale le grand boom des cancers !
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
« Absence de preuve n'est pas preuve d'absence » Exnihiloest


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires