Électricité, électronique et informatique: Hi-Tech, internet, DIY, éclairage, matériels et nouveautésMoteur asynchrone en alternateur

Matériel HI-Tech électronique et informatique et Internet. Mieux utiliser l'électricité, aide aux travaux et devis, choix de l'équipement. Présentations de montages et plans. Ondes et pollution électromagnétique.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53333
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1397

Moteur asynchrone en alternateur

Message non lupar Christophe » 05/01/09, 12:22

Voici ce qu'il faut savoir pour transformer un moteur asynchrone en génératrice.

La manipulation est assez facile car il suffit d'ajouter un (monophasé) ou 3 (triphasé) condensateurs sur l'alimentation des bobines.

A) Pour commencer

Un document à lire sur la conversion moteur en alternateur, généatrice ou dynamo (suivant la technologie du moteur)

B) Pour les valeurs du condensateur à mettre:

- Approche grossière: La capacité en µF de ce condensateur est calculé comme suit: 2% de la puissance moteur en W

- Approche plus fine (valeur en µF je présume?) :
boubka a écrit :voici un tableau de calcul exel qui te donne la valeur exact
https://www.econologie.info/share/partag ... A7FBhN.xls


C) Voici un exemple partique réalisé par notre cher André:

Andre a écrit :Sur mon banc de test petit moteur panton c'est un moteur de 1/2 hp monophase 110volt qui fait office de generatrice il suffit simplement de placer en parralelle une condensateur de 8 a 16 microfarad type papier (provenant de ballast lampe a mercure) une charge de 3 lampes lampes de 100watt et c'est bien stable il y a juste la frequence et voltage qui s'adapte au RPM ,mais si l'entraine autour de la vitesse indique du moteur c'est bon
j'ai utilisé longtemps ce montage pour faire mes tests de charge

André

le moteur sert a demmarrer ensuite il devient generatrice pour la charge

Image
Dernière édition par Christophe le 04/05/11, 20:31, édité 1 fois.
0 x

boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 05/01/09, 12:42

bonjour
un petit rappel si gene auto exitée par condenssateurs il faut s il n y a pas de regul de tension lui brancher uniquement une charge resistive cos p=1 (resisitances, lampes a incandescence ) sinon la puissance reactive grimpe et l on risque de tout cramer
cela a ete justement dit par papyrus dans un post precedent sur la roue a aube
voici une doc leroy sommer (c est dit a la fin du texte)

Fonctionnement des moteurs asynchrones en génératrice asynchrone
Image
0 x
boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 05/01/09, 14:23

sources wikipedia :
En électrotechnique, pour une machine asynchrone, on parle d'hypersynchronisme lorsque la vitesse du rotor devient supérieure à la vitesse du champ tournant (vitesse nominale). On parle alors de génératrice asynchrone ou génératrice hypersynchrone. Ce principe est par exemple appliqué dans les éoliennes pour produire de l'électricité.

Bilan de puissance de la machine fonctionnant en génératrice

Par rapport au cas précédent, la puissance utile devient la puissance électrique fournie au réseau et la puissance mécanique est la puissance absorbée.

* P_a \, : puissance absorbée = puissance mécanique fournie à la machine,
* P_u \, : puissance utile = puissance électrique transmise au réseau.

Les pertes sont les mêmes que pour le fonctionnement en moteur.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 53333
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1397

Message non lupar Christophe » 05/01/09, 16:54

Intéressant le doc Leroy Somer: cela signifie qu'avec l'astuce du condensateur pour transformer un moteur asynchrone en génératrice et non relié au réseau, on ne peut qu'alimenter des charges principalement résistives?
0 x
boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 05/01/09, 18:35

en gros oui... il y a d autres astuces avec des condos en serie mais il faut une vitesse assez constante

je cite (je ne connait pas la source)

Dans le cas d'un fonctionnement autonome, le problème est tout autre. En effet, les grandeurs statoriques ne sont plus imposées et il faut fournir à la machine la puissance réactive nécessaire à la magnétisation. La tension et la fréquence produites par les génératrices asynchrones ne sont pas toujours constantes, mais il est possible (moyennant un variateur de fréquence) de fournir une tension et une fréquence fixes.
Le cas le plus simple consiste alors à connecter, en parallèle au bobinage statorique, un banc de capacités.



Ce qui permet d'obtenir l'amplitude adéquate de la tension. Dans ce cas de fonctionnement, la vitesse de rotation de la machine doit être fixée dans une plage restreinte afin de maintenir une fréquence des grandeurs statoriques proches de 50 Hz.

Une autre approche consiste à connecter, en plus des capacités en parallèles, d'autres capacités en série avec la charge.


Cette approche ("short-shunt connexion") permet de diminuer la chute de tension de charge. Le rôle des capacités parallèles reste le même. Mais les capacités en séries servent de régulateurs: plus le courant de charge est élevé, plus la puissance réactive qu'elles génèrent est élevés et vice-versa. Cela permet de maintenir un niveau de magnétisation pratiquement constant dans la machine, donc une tension constante. De plus, en fonctionnement autonome, le système est destiné à alimenter un consommateur isolé. Cela suppose que la charge n'est pas forcément équilibrée et qu'elle est variable dans le temps.



L'adjonction de capacités en séries permet de maintenir, même en cas de charge déséquilibrée, une tension constante aux bornes de la génératrice.

mais pour une utilisation 220 v 50 hz sans une regul compliqué je pensse que la solution est celle ci:
redresseur ; tranport cc ; onduleur
a savoir q un redresseur triphase avec six diodes est facilement realisable

en auto produc la generatrice asynchrone et valable pour des resistances pure ( chauffe eau , convecteur simple, lumiere etc) mais pour du stockage ou utilisation reseau il est preferable d utiliser la generatrice continue bien mois compliqué ( il suffit juste d un regulateur de tension et d un onduleur)
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 238

Message non lupar chatelot16 » 05/01/09, 22:51

c'est bien gentil cette idé de condensateur mais il n'y a aucune raison que ce soit stable : quelques µf de trop et la tension monte trop haut , quelques µf de moins ca descend et se desamorce

par contre en monophasé ca marche a condition que le condensateur ne soit pas sur le bobinage utile de sortie mais sur un bobinage en quadrature , comme un moteur biphasé

la au moins un condensateur fixe peut convenir sans avoir besoin de le changer suivant la charge inductive ou capacitive

il y a pas mal de groupe electrogene 2000w qui on ce genre d'alternateur asynchrone avec un condensateur de 60µf : il est difficile de les distinguer des alternateur 2000w a diodes tournante qui ont aussi un condensateur de 60µf

en triphasé l'alternateur asynchrone marche aussi mais il faut remplacer les 3 condensateur par un onduleur triphasé qui fera la regulation de tension en simulant un condensateur variable
0 x
boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 06/01/09, 07:44

bonjour
schema retrouvé sur plusieurs sites eolien !
ils parlent aussi de "short-shunt connexion" ...d apres eux les capacités serie sont fixe ??
Image
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 06/01/09, 17:47

Bonjour

Même sur un monophase un condensateur en serie stabilise en fonction de la charge sa capacité doit assez grande pour supporter tout l'amperage de la géneratrice..
le condesateur parralelle doit etre équiliobre en fonction de la géneratrice (bien qu'il y a un bonne tolerence)

André
0 x
toucantoto
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 08/01/09, 12:52

Message non lupar toucantoto » 08/01/09, 13:16

chatelot16 a écrit :
par contre en monophasé ca marche a condition que le condensateur ne soit pas sur le bobinage utile de sortie mais sur un bobinage en quadrature , comme un moteur biphasé


Bonjour,
Peux tu me schématiser ce que tu dis?
J'ai un moteur de machine à laver asynchrone monophasé, en moteur j'alimente l'enroulement principal en direct sur 220V et l'enroulement secondaire à travers le condensateur permanent de 16 microF. En générateur, faut il que j'ajoute simplement un condo en parallele sur l'enroulement principal ? Faut il aussi déconnecter la connection de l'enroulement secondaire?
Merci
0 x
fajelo
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 31/01/09, 07:27

transformer moteur elec tri en gene tri

Message non lupar fajelo » 31/01/09, 07:36

boubka a écrit :bonjour
schema retrouvé sur plusieurs sites eolien !
ils parlent aussi de "short-shunt connexion" ...d apres eux les capacités serie sont fixe ??
Image

je souhaite transformer un moteur tri de 9 a 10 kwatts e n generatrice 380 volts
cet equipement sera raccordé a ma maison secondaire pour avoir mon autonomie
merci de votre reponse ,cordialement
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Électricité, électronique et informatique: Hi-Tech, internet, DIY, éclairage, matériels et nouveautés »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités