Électricité, électronique et informatique: Hi-Tech, internet, DIY, éclairage, matériels et nouveautésBrancher un petit groupe électrogène sur le réseau EDF Enedis 50 Hz 230V AC?

Matériel HI-Tech électronique et informatique et Internet. Mieux utiliser l'électricité, aide aux travaux et devis, choix de l'équipement. Présentations de montages et plans. Ondes et pollution électromagnétique.
thibr
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 151
Inscription : 07/01/18, 09:19
x 25

Re: Brancher un petit groupe électrogène sur le réseau EDF Enedis 50 Hz 230V AC?

Message non lupar thibr » 10/12/18, 19:24

un redresseur un gros condo et un onduleur injection réseau :mrgreen:
0 x

Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1848
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 30

Re: Brancher un petit groupe électrogène sur le réseau EDF Enedis 50 Hz 230V AC?

Message non lupar Forhorse » 10/12/18, 23:03

Remundo a écrit :
moi j'ai déjà testé des gégènes sur différentes charges (mais jamais sur le réseau) et la régulation n'est pas très brillante ; certaines se mettent en sécurité dès le "couplage", d'autres se mettent à pétarader jusqu'à s'étouffer si on insiste... d'autres disjonctent à pleine puissance et se découplent de la charge.


ça c'est pas la faute de la génératrice, mais du moteur thermique et de ses limitations propres. Un moteur thermique ne peux pas accepter une mise en charge brutale de plus de 30%.

Concrètement, sur un groupe de 1000W, si tu essaye de lui faire alimenter une charge de plus de 300W, il a toutes les chances de caler. Une fois cette charge de 300W alimenté, il faut faut pas croire qu'il pourra de nouveau en faire démarrer une autre de 300W, sa limite sera de 30% de ce qui reste soit 210W, et ainsi de suite.

Mais ça ne change rien à notre histoire de synchronisation avec le réseau... normalement si on fait les choses bien, au moment de la synchronisation on est " à vide" c'est à dire en phase et avec une tension de même amplitude, donc I=0.
Ensuite seulement on accéléré le moteur pour que le groupe débite dans le réseau (réseau qui va imposer la vitesse à la génératrice... et donc au moteur mais pas sa charge : plus le moteur va essayer de faire accélérer la génératrice, qui ne pourra pas accélérer vu qu'elle est calée sur le réseau, plus elle va débiter pour "dissiper" l’énergie qui tend à essayer de la faire accélérer. A l’extrême, si on a un moteur trop puissant par rapport à la génératrice, le courant débité sera trop important, et là vu que normalement on a placé un disjoncteur de calibre adapté, celui-ci déclenche. Pour être bien clair, ce qui définit le courant débité par la génératrice, ce n'est pas sa "taille" mais l’énergie mécanique qu'elle reçoit)
Bref, je le répète encore une fois, mais vous cherchez des complications là où il y en a pas.
On synchronisait déjà des génératrices il y a plus d'un siècle sans le moindre composant électronique.
0 x

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Électricité, électronique et informatique: Hi-Tech, internet, DIY, éclairage, matériels et nouveautés »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités