Ressources géologiques: y a pas que le pétrole qui manquera!

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 72762
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8138

Ressources géologiques: y a pas que le pétrole qui manquera!




par Christophe » 30/09/08, 10:40

On nous rabache tellement avec l'épuisement des ressources énergétiques (pétrole, gaz, charbon mais aussi uranium)...qu'on oublie bien souvent de parler des autres ressources minières et notamment les métaux!

Voici l'état des années de reserves des ressources minères en 2006-2007 pour quelques métaux :

Image
Source: prochain livre de Pierre Langlois "Rouler sans pétrole"

Ces chiffres sont à nuancers puisque, contrairement à du pétrole consommé qui est "perdu", les métaux peuvent être, dans une certaine mesure recyclés...et être rebouclé en tant que ressource.

Maintenant le recyclage a ses limites également. Si quelqu'un a des infos précises la dessus, ca m'interesserait bien! Par exemple: quand j'achete 1 kg d'aluminium ou d'acier, quel est le % recyclé.

Voici l'extrait du texte issu du livre (qui sortira début 2009 en Europe) qui accompagne ce graphique.

Pierre Langlois a écrit :«Maintenant, même si nous avons beaucoup insisté sur les technologies dans le présent ouvrage, il n’en demeure pas moins que ce n’est pas très sage de déplacer constamment un véhicule de 1 500 kg pour transporter une personne de 75 kg.

Il n’y a pas que la dépense d’énergie des véhicules qu’il faut considérer. Nous allons devoir être également très vigilants en ce qui concerne la consommation des matières premières. La figure E.1 nous fait voir toute l’ampleur du problème, en présentant le nombre d’années de réserves (avant l’épuisement des ressources) pour différentes ressources naturelles, en supposant qu’on continue l’exploitation géologique au taux de 2006 (voir la note ci-dessous). Dans cette figure, le recyclage des métaux est tenu en compte puisqu’on considère leur production minière. Et là, il ne faut pas oublier que notre consommation est en forte croissance du fait des pays émergents comme la Chine et l’Inde qui entrent dans une ère industrielle intense. Aussi, si rien n’est fait pour corriger le tir, les années de réserve vont être moins nombreuses que celles de la figure E.1! On a beau vouloir instaurer des programmes de recyclage rigoureux, le pourcentage de récupération ne sera pas de 100%. Il va donc falloir que les véhicules qu’on fabrique soient moins nombreux, plus petits (en tenant compte du climat) et durent plus longtemps.

Face à ce constat sur les ressources planétaires, l’auteur tient à réaffirmer sa conviction qu’un véritable développement durable des transports routiers passe par un investissement très important dans les transports en commun, que nos gouvernements ont le devoir d’améliorer, pour attirer une plus grande clientèle. Les monorails interurbains à grande vitesse vont devoir être développés rapidement, de même que les autobus urbains électriques biberonnés. Le covoiturage et les voitures communautaires électriques, comme la City Car du MIT (figure E.2), sont d’autres éléments très importants pour nous aider à éliminer notre dépendance au pétrole tout en diminuant notre consommation de matières premières. Le vélo et la marche complètent bien l’ensemble ces moyens écologiques responsables.


NOTE

Pour élaborer le graphique E.1, l’auteur a fait appel aux statistiques de l’US Geological Survey, en particulier les Mineral Commodity Summaries ( http://minerals.usgs.gov/minerals/pubs/commodity/myb ) pour les métaux, au rapport BP Statistical Review of World Energy June 2008 (voir www.bp.com) pour le pétrole et le gaz naturel, et, pour l’uranium, à un article de Paul Mobbs intitulé Uranium Supply and the Nuclear Option, publié dans le Oxford Energy Forum, le journal trimestriel du Oxford Institute for Energy Studies, numéro 61, mai 2005 (voir www.fraw.org.uk/mei). Pour les réserves d’aluminium, elles sont basées sur les réserves de bauxite, le seul minerai à partir duquel on peut produire l’aluminium de façon économique. Les argiles contiennent beaucoup d’aluminium également mais on ne sait pas comment l’extraire de façon efficace. Pour le pétrole et le gaz naturel, les réserves données par BP sont les réserves prouvées (proved reserves), en incluant, pour le pétrole, les sables bitumineux canadiens. Pour les réserves des métaux, nous avons considéré ce que l’USGS appelle Reserve Base, que l’organisation définit comme suit:

«Reserve Base.That part of an identified resource that meets specified minimum physical and chemical criteria related to current mining and production practices, including those for grade, quality, thickness, and depth. The reserve base is the in-place demonstrated (measured plus indicated) resource from which reserves are estimated. It may encompass those parts of the resources that have a reasonable potential for becoming economically available within planning horizons beyond those that assume proven technology and current economics. The reserve base includes those resources that are currently economic (reserves), marginally economic (marginal reserves), and some of those that are currently subeconomic (subeconomic resources)».

«Les réserves de base. Cette partie de la ressource identifiée qui rencontre des critères physiques et chimiques minimum spécifiés en ce qui a trait aux pratiques minières et d’exploitation courantes, incluant ceux pour la teneur, la qualité, l’épaisseur, et la profondeur. Les réserves de base sont la ressource démontrée sur place (mesurée et manifeste) de laquelle on en déduit les réserves. Elles peuvent comprendre ces parties des ressources qui ont un potentiel raisonnable de devenir économiquement disponibles à l’intérieurs d’horizons plannifiables, au delà de ceux qui supposent des technologies démontrées et les critères économiques actuels. Les réserves de base incluent les ressources qui sont présentement économiquement rentables (réserves), marginalement économiques (réserves marginales), et certaines de ces ressources qui sont présentement sous le seuil de rentabilité (ressources subéconomiques)» (traduction libre de l’auteur).»»


ps: Pierre L. est aussi l'auteur de https://www.econologie.com/forums/synthese-r ... t3797.html
Dernière édition par Christophe le 30/09/08, 19:18, édité 4 fois.
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile

Avatar de l’utilisateur
Gregconstruct
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1781
Inscription : 07/11/07, 19:55
Localisation : Amay Belgique




par Gregconstruct » 30/09/08, 10:59

Et où est-il recycler?

C'est une question à ne pas négliger non plus!
0 x
Chaque geste compte pour notre planète!!!
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 72762
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8138




par Christophe » 30/09/08, 11:00

Oui évidement...d'où ma précision "infos précises"

Récément dans un doc sur FR5 intéressant sur Wallmart, une responsable des dock d'un grand port de la cote ouest américaine était interviewé.

Elle disait que les cargos qui venaient d'Asie (Chine particulièrement) bouré à craquer de produit finis repartaient avec...des matériaux à recycler...transformé là bas en...produit finit et la boucle et bouclée!
Dernière édition par Christophe le 30/09/08, 11:03, édité 1 fois.
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 72762
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8138




par Christophe » 30/09/08, 19:03

Bon pour recentrer un peu, je pense que P.Langlois est très en phase avec nous, je lui ai demandé si il avait des chiffres concernant ceci le 1er message de cette page : https://www.econologie.com/forums/synthese-r ... 97-50.html
Dernière édition par Christophe le 24/08/10, 22:57, édité 1 fois.
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
freddau
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 641
Inscription : 19/09/05, 20:08
x 1




par freddau » 30/09/08, 22:34

Je ne sais pas ce que recouvre ces chiffres mais sous les oceans il doit y avoir quantité de matiere premiere alors..... je ne m'inquieterais pas outre mseure pour cela.

Non??

Et puis il faut faire plus de trous dans la terre.... avec de grosses pelles .

Mais qui fait fonctionne les pelles et autre camion à tombereau???

Le pétrole bien sûr.

a+
0 x

dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 69




par dirk pitt » 01/10/08, 11:51

deux remarques a propos de cet excellent post sur les ressources terrestres:

d'abord, je mets une fois de plus en garde contre la perversité des réserves comptées en rapport R/P. ce ratio qui a le seul mérite d'être simple à comprendre divise les réserves (connues/estimées/ probables ou autre suivant la ressource) par la production à un instant T
la plus grosse omission la-dedans, c'est que les ressources géologiques ne sont pas comme un réservoir dont le robinet coule avec le même débit jusqu'au dernier litre.
quand on dit qu'il reste N années de production de tel élément, il ne faut pas imaginer que l'on va continuer au même rythme et qu'un beau jour: Ah ben y-en a plus!!!
on exploite les réserves géologiques les plus faciles au début (bien évidemment) et la plupart de ces réserves montrent une BAISSE de la production lorsqu'on a extrait plus de la moitié des réserves ultimes.
ainsi, pour le pétrole par exemple, c'est le maintenant mieux connu peak-oil qui fait que la production, bien que pouvant durer peut-etre encore 50ans ou plus, va baisser dans un avenir très proche, nous obligeant à réduire notre consommation, car nous avons consommer plus de la moitié du pétrole disponible.

pour l'uranium, il y a un autre facteur important et je renvoie aux tres bons articles de l'EWG allemand (Energy Watch Group)
en résumé, le probleme est que la consommation mondiale actuelle d'uranium est assurée à hauteur de seulement 2/3 par l'extraction de minerai. le dernier tiers vient de stocks existants notamment issu du démantelement des armes nucléaires. lorsque ces stocks seront épuisés (2013 pour l'énorme stock russe), il va manquer 1/3 de l'uranium necessaire et il faudrait donc que les mines augmentent de 50% leur extraction!! il y a fort a parier que le prix de l'electricité nucléaire va augmenter fortement.

dernier point sur le recyclage de l'aluminium:
en 2006 (derniers chiffres que j'ai), environ 20% du tonnage de produit finis alu revenait sous formes de produits finis recyclés. mais ce n'est pas la plus grosse par du recyclage. la plus grosse part se fait en amont du produit fini a toutes les étapes du process industriel si bien qu'a la production de base du métal (on appelle ça le métal primaire), environ 50% vient réellement de "nouveau" métal produit à partir de l'extraction et 50% vient du recyclage de toute la filière industrielle de l'aluminium.
0 x
Image
cliquez ma signature
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 13083
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 3413




par Remundo » 01/10/08, 13:10

Salut Dirk,

En fait, le temps calculé doit être minoré, d'une part pour la raréfaction/difficulté d'extraction croissante (ce que tu expliques bien), mais aussi par l'utilisation croissante des ressources: avec l'essor chinois, indien et amérique du Sud, le stress sur les ressources augmente de 4%/an environ.

Sans le recyclage, cela ne passera pas à très court-terme (15 à 20 ans) :idea:
0 x
ImageImage
dirk pitt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2081
Inscription : 10/01/08, 14:16
Localisation : isere
x 69




par dirk pitt » 01/10/08, 15:12

Remundo a écrit :'utilisation croissante des ressources: avec l'essor chinois, indien et amérique du Sud, le stress sur les ressources augmente de 4%/an environ.


l'utilisation croissante des ressources.... faut voir parce que quand une ressource diminue en terme de production par unité de temps, la seule chose qu'on peut faire, c'est la bouffer plus vite. :cry:

j'aime bien ta notion de "stress" sur les ressources parce que les scénarii qui annoncent des augmentations de productions de ceci ou cela, je suis pas sûr.
l'autre jour, dans un reportage, j'ai entendu un mec dire:
"La Chine et l'Inde se mettent à table alors qu'on a déjà mangé la moitié du gateau"
comme on va pas s'arreter de manger, c'est mathématique: ils en auront pas la moitié
0 x
Image

cliquez ma signature
Bibiphoque
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 749
Inscription : 31/03/04, 07:37
Localisation : Bruxelles




par Bibiphoque » 01/10/08, 15:33

Salut,
La pluspart des métaux peuvent, si l'on y met les moyens, être recyclés à 100%.

Ce qui fait que les chiffres ne correspondent pas ce sont les métaux "immobilisés" durant la durée de vie de "l'objet" fabriqué avec.
En exemple le plus connu, le cuivre qui est systématiquement purifié par électrolyse pour ensuite être réutilisé dans des alliages de première fonte ou comme cuivre pur.
@+
0 x
Ce n'est pas parce qu'on dit depuis toujours que c'est impossible qu'il ne faut pas essayer :)
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 13083
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 3413




par Remundo » 01/10/08, 17:00

Salut Bibi et Dirk,

Quand je parle de stress sur les ressources, c'est une autre façon de parler de prélèvement des ressources.

Le prélèvement, c'est une notion de débit, en quantité/année.

On peut donc sans problème augmenter le débit, c'est ce qu'on fait d'ailleurs.

Le problème, c'est que si on ouvre grand un robinet d'un réservoir qui par définition n'est alimenté par rien (les ressources fossiles et minières de la Terre), le réservoir se vide à toutes vitesses.

En attendant, on peut "se gaver" quelques années, en augmentant le débit de 4%/an. C'est le point de vue actuel de tous les "grands" (industriels, politiques, économistes "du PIB") de ce monde. Et bien sûr que c'est une ineptie majeure.

@+
0 x
ImageImage


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 26 invités