Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesLes crises financières, les comprendre avec Arte thema

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Message non lupar Christophe » 03/02/16, 10:23

Et une interview de plus assez alarmiste:

P. Artus (Natixis) : "La prochaine crise sera extraordinairement violente"


http://www.lesechos.fr/finance-marches/ ... 196739.php
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7731
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 629

Message non lupar Ahmed » 03/02/16, 10:53

Remundo, tu as écris:
Le problème ne réside pas dans les systèmes, des plus libéraux au plus étatistes, mais dans la nature humaine. L'appât du gain, la lâcheté, le cynisme le plus abject sont toujours présents dans tous ces grands scandales financiers.

Déjà, il n'existe depuis longtemps qu'un seul système qui s'est décliné en variantes libérales et étatiques (selon des proportions variables, ensuite le critère moral est inadéquat pour analyser le phénomène.
Non que je nie l'influence de tristes personnages*, mais parce que la cause des nuisances est majoritairement la résultante du comportement de personnes dénuées de la moindre mauvaise intention: elles agissent simplement à leur niveau, en fonction des indications systémiques, sans avoir conscience des conséquences que cela induit au niveau macroéconomique.

*Qui n'ont d'ailleurs guère le choix, car ils seraient autrement remplacés par d'autres agents plus conformistes.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4072
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 386

Re: Les crises financières, les comprendre avec Arte thema

Message non lupar moinsdewatt » 29/02/16, 20:52

Dette: accord de principe entre l'Argentine et les fonds "vautours"

AFP le 29/02/2016

L'Argentine a accepté de payer la somme totale de 4,6 milliards de dollars aux fonds "vautours" pour mettre un terme à la longue bataille engagée après la faillite du pays en 2001, a annoncé lundi le médiateur en charge du dossier.


"C'est un pas de géant dans ce long contentieux mais ce n'est pas l'étape finale", a indiqué Daniel Pollack dans un communiqué, précisant que le Congrès argentin devait approuver l'accord et abroger une loi qui prohibait tout paiement des fonds vautours.

Depuis près de dix ans, les fonds NML et Aurelius menaient la bataille devant les tribunaux américains pour réclamer le remboursement intégral de titres de dette argentine rachetés à prix cassés après le défaut de paiement du pays en 2001.

La justice américaine leur avait donné raison en 2012 avant d'intensifier sa pression sur l'Argentine en lui interdisant de payer les créanciers plus conciliants ayant accepté une décote de 70% tant que ces fonds procéduriers n'avaient pas été remboursés.

Après des années de blocage, le nouveau gouvernement de centre-droit argentin a mis sur la table début février une offre de compromis prévoyant de rembourser 6,5 milliards de dollars sur les 9 milliards détenus par l'ensemble des fonds procéduriers.

Après plusieurs semaines d'intense négociation, l'Argentine est donc parvenue à trouver un accord avec les quatre fonds d'investissement -dont NML et Aurelius- qui faisaient de la résistance mais ont finalement accepté une décote de 25%.

Pour effectuer ce paiement, l'Argentine "envisage" de retourner sur les marchés financiers pour lever de l'argent, a indiqué le médiateur dans son communiqué.

Cet accord pourra également permettre à l'Argentine de reprendre le paiement de ses autres créanciers qui avaient accepté une décote plus importante de 70% lors de deux restructurations de dette en 2005 et 2010.

http://www.boursorama.com/actualites/de ... fba33b6b3c

et voila ils vont faire rouler la dette......
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Re: Les crises financières, les comprendre avec Arte thema

Message non lupar Christophe » 01/03/16, 01:13

C'est du grand n'importe quoi...ils ont pas compris la leçon?? Ils veulent se faire ravoir ?? C'est quoi ce délire?

Surtout que 4.6 milliards c'est pas grand chose à l'échelle d'un pays comme l'Argentine !!
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Re: Les crises financières, les comprendre avec Arte thema

Message non lupar Christophe » 04/10/18, 17:01

La suivante se prépare...

0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Re: Les crises financières, les comprendre avec Arte thema

Message non lupar Christophe » 04/10/18, 17:10

Pour ceux qui ne peuvent pas lire l'article...Que du bon en perspective !!

Les cinq ingrédients qui préparent la crise de 2020

Dix ans après la chute de Lehman Brothers en 2008, le risque d'une nouvelle déflagration est à nouveau élevé. Et, cette fois, les Etats surendettés ne disposent plus des mêmes armes pour y faire face.

Dix ans après l'effondrement de Lehman Brothers , des interrogations demeurent autour des causes et conséquences de la crise financière. Mais dans une perspective d'avenir, la question la plus pertinente consiste à déterminer ce qui provoquera la récession et la crise mondiale de demain.

Vers une récession mondiale

L'actuelle expansion mondiale devrait se poursuivre l'année prochaine, dans la mesure où les Etats-Unis enregistrent d'importants déficits budgétaires, où la Chine applique des politiques de crédit assouplies et où l'Europe reste sur une trajectoire de reprise. Mais d'ici à 2020, les conditions tendront vers une crise financière, suivie d'une récession mondiale. Plusieurs raisons expliquent cela.

Premièrement, les politiques de relance budgétaire qui poussent actuellement la croissance annuelle américaine au-dessus de son potentiel de 2 % ne sont pas tenables. D'ici à 2020, ladite relance se sera épuisée.

Inexorable hausse des taux d'intérêt

Deuxièmement, le timing de cette relance ayant été inadapté, l'économie américaine connaît actuellement une surchauffe, et l'inflation s'élève au-dessus de la cible. La Réserve fédérale des Etats-Unis devrait ainsi continuer d'augmenter le taux cible des fonds fédéraux, l'amenant de son niveau actuel de 2 % à 3,5 % au moins d'ici à 2020, ce qui élèvera probablement les taux d'intérêt à court et long terme, ainsi que le dollar américain.

Dans le même temps, l'inflation augmente également au sein d'autres économies majeures, tandis que le prix du pétrole contribue à des pressions inflationnistes supplémentaires. Cela signifie que les autres grandes banques centrales suivront la Fed sur la voie d'une normalisation de la politique monétaire, ce qui réduira la liquidité mondiale, tout en exerçant une pression à la hausse sur les taux d'intérêt.

Escalade commerciale

Troisièmement, les tensions commerciales opposant l'administration Trump à la Chine, à l'Europe, au Mexique, au Canada et à d'autres sont vouées à l'escalade, engendrant une croissance plus lente et une inflation plus élevée. La croissance dans le reste du monde devrait donc ralentir, sous l'effet de pays jugeant bon de riposter contre le protectionnisme américain. Les marchés émergents, d'ores et déjà fragilisés, continueront de subir les effets du protectionnisme et des conditions monétaires resserrées aux Etats-Unis.

Quatrièmement, l'Europe connaîtra, elle aussi, une croissance plus lente, en raison d'un resserrement monétaire et de frictions commerciales. Par ailleurs, les politiques populistes appliquées dans des pays comme l'Italie risquent d'engendrer une dynamique de dette intenable au sein de la zone euro . Dans ces conditions, une nouvelle récession mondiale pourrait conduire l'Italie et d'autres pays à quitter purement et simplement la zone euro.

Valorisations excessives

Cinquième point, les marchés boursiers américain et mondiaux sont en effervescence. Les ratios cours/bénéfice aux Etats-Unis sont supérieurs de 50 % à leur moyenne historique, les valorisations de capitaux privés sont devenues excessives et les obligations d'Etat trop coûteuses compte tenu de leur faible rendement et de leurs primes de terme négatives. Le crédit à haut rendement devient également de plus en plus coûteux, à l'heure où le taux d'endettement des entreprises américaines atteint des sommets historiques.

"La marge de relance budgétaire dans le monde est d'ores et déjà réduite."

Par ailleurs, l'endettement sur de nombreux marchés émergents et dans certaines économies développées se révèle clairement excessif. L'immobilier commercial et résidentiel est beaucoup trop coûteux dans de nombreuses régions du monde.

Marges de relance réduites

La marge de relance budgétaire dans le monde est d'ores et déjà réduite par une dette publique massive. La possibilité de nouvelles politiques monétaires non conventionnelles sera limitée par des bilans hypertrophiés, et par un manque de capacité à réduire les taux directeurs. Par ailleurs, les sauvetages dans le secteur financier seront intolérables pour des pays marqués par la résurgence de mouvements populistes, et dirigés par des gouvernements quasi insolvables.

Impuissance des banques centrales

Aux Etats-Unis, en particulier, le législateur a limité la capacité de la Fed à fournir de la liquidité aux institutions financières non bancaires et étrangères présentant des passifs libellés en dollars. En Europe, la montée des partis populistes complique l'adoption de réformes au niveau de l'UE, ainsi que la création des institutions nécessaires pour combattre la prochaine crise financière et la récession qui s'ensuivra.

A la différence de 2008, époque à laquelle les gouvernements disposaient des outils politiques permettant d'empêcher une chute libre, les dirigeants qui affronteront la prochaine récession auront les mains liées, sachant par ailleurs que les niveaux globaux de dette sont supérieurs à ceux d'avant-crise. Lorsqu'elles surviendront, la crise et la récession de demain pourraient se révéler encore plus sévères et prolongées que celles d'hier.

Nouriel Roubini est le président de Roubini Global Economics. Ce texte est publié en collaboration avec Project Syndicate 2018.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49157
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Re: Les crises financières, les comprendre avec Arte thema

Message non lupar Christophe » 25/04/19, 15:28

0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4453
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 330
Contact :

Re: Les crises financières, les comprendre avec Arte thema

Message non lupar izentrop » 25/04/19, 23:43

Vers un « tsunami financier mondial » dès 2020 ?
Georges Ugeux, spécialiste de la finance mondiale et auteur du livre La descente aux enfers de la finance (Odile Jacob, 2019), nous explique pourquoi tous les signaux sont au rouge, et en particulier comment le surendettement des États pourrait déclencher un tsunami financier imminent. https://usbeketrica.com/article/tsunami ... ndial-2020
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité